Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Une douleur au milieu du dos ? Comprendre et soulager

douleur au milieu du dos
J’ai une douleur au milieu du dos

On a tous déjà eu mal au dos, mais l’on n’y prête pas toujours attention. On se dit souvent que ce n’est rien, que ça va passer.

Pourtant, le mal de dos n’est pas quelque chose d’anodin. Cela peut parfois cacher un problème médical sous-jacent, et même quand ce n’est pas le cas, avoir mal au dos peut signifier que le corps en a assez de supporter certaines contraintes. Parfois, c’est même signe que l’esprit en a assez, auquel cas l’expression « en avoir plein le dos » prend tout son sens.

Alors quelles peuvent être les causes d’une douleur au milieu du dos ? 

Quels sont les signes d’une douleur centrale au niveau de la colonne qu’il ne faut pas ignorer ? Comment l’ostéopathie peut vous soulager ? On vous explique tout dans cet article, des cervicales aux lombaires (de haut en bas).

1 - La douleur au milieu du haut du dos (cervicale)

Les cervicales, ce sont les 7 premières vertèbres, de la base du crâne jusqu’au haut du dos. La région cervicale est souvent douloureuse, un faux mouvement, une mauvaise position de sommeil… Et paf ! C’est le torticolis !

Avant de pouvoir consulter un ostéopathe, il y a quelques signes qui peuvent être liés à une douleur au milieu du cou qui peuvent signifier qu’un avis médical est nécessaire :

  • Si les douleurs font suite à un traumatisme comme une chute ou un coup franc au niveau du cou, il faut penser à la fracture vertébrale, auquel cas une immobilisation le temps de la consolidation sera nécessaire
  • Si vous avez mal au cou à la suite d’un traumatisme type coup du lapin, il est possible que ce soit une entorse cervicale, dans ce cas une immobilisation est nécessaire le temps que les ligaments cicatrisent
  • Une douleur qui aurait tendance à descendre dans les bras à type de picotements, de fourmillements ou encore de décharges électriques pourrait être une hernie discale
  • Des douleurs nocturnes ainsi qu’une raideur matinale longue peuvent être signe d’une pathologie inflammatoire comme la spondylarthrite ankylosante ou la polyarthrite rhumatoïde, pathologies qui sont en général suivies par un rhumatologue
  • Si les douleurs cervicales sont accompagnées de fortes raideurs, de vomissements en jet et d’une photophobie, il est impératif de consulter en urgence ! Il s’agit là des signes de la méningite, une infection des tissus méningés, qui peut être fatale si elle n’est pas traitée rapidement
  • Une douleur le long de la colonne accompagnée de fièvre est souvent signe d’une infection d’une ou plusieurs vertèbre(s) (spondylite) associée potentiellement à une infection des disques intervertébraux (spondylodiscite), auquel cas il est important de consulter rapidement afin de suivre un traitement antibiotique adapté
  • Si les douleurs sont liées à une altération de l’état général comme une fatigue intense, une perte de poids inexpliquée, une perte d’appétit… Il est possible que la cause soit tumorale, qu’il s’agisse d’une tumeur primaire ou de métastases

Mais rassurez-vous, dans la majorité des cas, une douleur au niveau de la région cervicale n’est pas tant signe d’une pathologie qu’elle l’est d’une accumulation de contraintes sur la colonne et les structures alentours.

douleur milieu du cou

Alors, que peut l’ostéopathie pour vos douleurs au centre de la région cervicale ?

Il existe plusieurs techniques, et plusieurs zones, à travailler en ostéopathie pour soulager des douleurs cervicales :

  • Si les vertèbres en elles-mêmes sont en causes, parce qu’elles sont bloquées ou dysfonctionnelles, l’ostéopathe dispose de plusieurs techniques dans sa boîte à outils pour leur rendre leur mobilité
  • Les douleurs de la colonne cervicale peuvent également être causées par des muscles trop tendus qui tirent sur les vertèbres sur lesquelles ils s’attachent, diminuant leur mobilité. Il existe plusieurs techniques en ostéopathie qui permettent de décontracter les muscles, diminuant ainsi les douleurs
  • Les douleurs de la colonne cervicale peuvent aussi être causées par des dysfonctions crâniennes qui se répercutent plus bas, dans ce cas, les techniques ostéopathiques crâniennes se révèleront bénéfiques
  • L’os hyoïde, ainsi que la loge viscérale du cou (cartilages thyroïde, cricoïde et pharynx) s’attachent au niveau de la colonne cervicale et peuvent causer des douleurs. Travailler la mobilité des organes de la loge viscérale du cou peut aider à soulager les douleurs cervicales

N’hésitez donc pas à consulter un ostéopathe, celui-ci cherchera précisément quelle est la cause de vos douleurs et mettra en place un traitement adapté.

2 - La douleur au milieu du dos dans la région thoracique

Les vertèbres dorsales, au nombre de 12, constituent la partie postérieure de la cage thoracique. Bien qu’une douleur dorsale soit souvent bénigne, signe d’une accumulation de contraintes, elles peuvent parfois être l’expression d’une pathologie sous-jacente.

Au niveau de la colonne thoracique, on retrouve plus ou moins les mêmes lésions que celles que l’on retrouve au niveau cervical : les fractures, les entorses, les pathologies inflammatoires (sauf la polyarthrite rhumatoïde) et tumorales, les infections

Les hernies discales sont cependant très rares au niveau dorsal.

Les douleurs dorsales peuvent aussi être des douleurs référées ou projetées de pathologies organiques comme :

  • Un anévrisme aortique
  • Une pathologie gastrique, qui aurait tendance à faire mal du côté gauche également et pas seulement au centre
  • Une pathologie pancréatique, qui pourrait diffuser dans le dos à gauche et non juste au milieu

Certaines douleurs sont spécifiques à la cage thoracique, comme la névralgie intercostale ou la précordialgie. Ces deux pathologies provoquent une douleur de la cage thoracique et parfois au milieu du dos.

Bien évidemment, la cause de douleurs au niveau dorsal n’est pas toujours pathologique, loin de là. Dans ce cas, il peut vous être bénéfique de consulter un ostéopathe.

Comment l’ostéopathie peut-elle soulager ces douleurs dorsales ?

Une fois que l’ostéopathe vous aura posé quelques questions afin d’éliminer les signes qui pourraient témoigner d’une pathologie sous-jacente, et donc de la nécessité d’un traitement médical, celui-ci effectuera des tests, à l’aide de ses mains uniquement, afin de déterminer quelles sont les zones et les structures à travailler pour aider à diminuer vos douleurs au niveau de la colonne thoracique.

douleur milieu du dos

Dans le cas de douleurs au niveau dorsal, plusieurs zones/structures peuvent être mises en cause :

  • La colonne thoracique en elle-même : en effet, une ou plusieurs vertèbres en manque de mobilité peuvent causer des douleurs dorsales. Dans ce cas, l’ostéopathe pourra effectuer une ou plusieurs technique(s) au niveau de la colonne afin de rendre aux vertèbres bloquées leur mobilité et soulager vos douleurs
  • Les articulations entre les vertèbres et les côtes : puisque les 12 vertèbres thoraciques sont articulées de chaque côté avec 12 côtes. Ces articulations peuvent être bloquées, de la même façon que les vertèbres peuvent l’être entre elles. L’ostéopathe dispose de plusieurs techniques pour travailler ces blocages et diminuer vos douleurs dorsales
  • Le diaphragme : qui est le muscle principal de la respiration. Il est constitué de 2 coupoles qui se trouvent au niveau de la cage thoracique. Ce muscle peut être restreint dans sa mobilité, notamment chez les patients sujets au stress. Dans ce cas, l’ostéopathe travaillera ce muscle afin de libérer les tensions et éliminer les contraintes qu’il met sur la colonne dorsale, afin de diminuer vos douleurs thoraciques
  • Les viscères thoraciques et leurs attaches : en ostéopathie, on ne travaille pas seulement le manque de mobilité des articulations, mais également le manque de mobilité des organes. Ces organes, sans être pathologiques, peuvent avoir un certain manque de mobilité entre eux de par leurs attaches, et causer des douleurs. Dans le cas de la colonne thoracique, l’ostéopathe ira vérifier si les poumons, le péricarde, et leurs attaches respectives sont bien mobiles, et ne mettent pas de contraintes sur la colonne dorsale.
  • L’estomac et le foie : qui se situent juste sous les côtes et s’attachent au niveau de la colonne thoracique. Si le foie est congestionné ou l’estomac un peu trop tonique, ils peuvent venir mettre des tensions au niveau de la colonne dorsale et causer des douleurs au milieu du dos. On peut travailler ces troubles fonctionnels en ostéopathie, en faisant par exemple un pompage du foie pour le décongestionner, ou en levant les tensions sur l’estomac, afin de diminuer les contraintes sur la colonne thoracique et diminuer les douleurs.

Toutes ces structures, si elles manquent de mobilité, peuvent mettre des contraintes et des tensions sur la colonne thoracique et causer des douleurs au milieu du dos. N’hésitez donc pas à consulter un ostéopathe afin qu’il puisse libérer ces tensions et soulager vos douleurs au niveau de la colonne dorsale.

3 - La douleur au milieu du bas dos (lombaire) 

Les 5 dernières vertèbres (si l’on ne compte pas le sacrum), constituent la colonne lombaire.

La région lombaire est sujette aux mêmes lésions que le reste de la colonne : les fractures, les entorses, les pathologies inflammatoires (sauf la polyarthrite rhumatoïde) et tumorales, les infections

Les hernies discales sont particulièrement fréquentes au niveau lombaire. Elles irradient cependant dans les jambes, et non dans les bras comme le ferait une hernie cervicale. A un stade avancé, elles peuvent être à l’origine de ce qu’on appelle le syndrome de la queue de cheval qui cause une anesthésie en selle au niveau du périnée, et une perte de contrôle des sphincters. Il s’agit là d’une urgence chirurgicale.

Les douleurs projetées au niveau lombaires ne concernent pas les mêmes organes que les douleurs référées au niveau thoracique. Une douleur au niveau de la colonne lombaire peut être signe d’un anévrisme aortique ou d’un ulcère duodénal entre autres.

Les douleurs au niveau de la région lombaire, bien qu’elles puissent signifier un problème médical, sont très souvent dues aux contraintes exercées sur la colonne lombaire et ses disques intervertébraux par les structures s’y attachant. C’est là qu’il est intéressant de consulter un ostéopathe.

Comment l’ostéopathie peut-elle diminuer vos douleurs au niveau de la colonne lombaire ?

Il y a un bon nombre de structures qui s’attachent sur la colonne lombaire et viennent mettre des contraintes sur cette dernière, causant ainsi des douleurs au milieu du bas du dos.

Quelles sont ces structures et comment l’ostéopathe peut-il les libérer ?

  • Les douleurs du bas du dos peuvent provenir tout simplement d’un blocage entre 2 vertèbres lombaires, auquel cas l’ostéopathe dispose de tout un panel de techniques dans sa boîte à outils pour leur rendre leur mobilité et ainsi faire disparaître les douleurs lombaires.
  • Le diaphragme, muscle de la respiration dont nous avons parlé plus tôt, est non seulement constitué de 2 coupoles, mais également de 2 piliers. Ces derniers s’attachent sur les vertèbres lombaires, et peuvent causer des lombalgies dans le cas où le diaphragme est bloqué. Un travail sur les piliers du diaphragme, ainsi que le muscle en lui-même, peut donc efficacement et durablement soulager des douleurs au niveau de la colonne lombaire.
  • Le bassin, et notamment le sacrum qui est directement articulé avec la colonne lombaire, s’il est bloqué peut venir causer des douleurs au niveau de la colonne lombaire. Le bassin est LA structure qui fait le lien entre les contraintes qui viennent du bas et celles qui viennent du haut. Il est donc très souvent en restriction de mobilité, et le travailler peut réduire considérablement les douleurs au milieu du bas du dos.
  • Les viscères abdominaux sont enveloppés dans une membrane appelée le péritoine qui s’attache directement sur la colonne lombaire. Tout comme les viscères thoraciques dont on parlait plus haut, ils peuvent être restreint dans leur mobilité les uns avec les autres, et causer des troubles fonctionnels comme de la constipation, de la diarrhée, des ballonnements… Qui vont mettre des contraintes sur le péritoine, et donc tirer sur la colonne lombaire. Travailler ces organes (et ces troubles fonctionnels) en ostéopathie, permet donc de réduire considérablement les contraintes mises sur la colonne lombaire, et donc les douleurs dans le bas du dos.
  • Le psoas, qui est un muscle qui se situe entre le bassin et la colonne lombaire, est très souvent tendu car il a tendance à récupérer les toxines du corps. C’est ce qu’on appelle un « muscle poubelle ». Ce muscle peut venir tirer sur la colonne lombaire et causer des douleurs dans le milieu du bas du dos. Le détendre en ostéopathie permet donc de diminuer les douleurs lombaires.

Le fait de venir détendre toutes ces structures qui s’attachent sur la colonne permet de réduire les contraintes qui s’appliquent sur cette dernière et soulager efficacement des douleurs au centre du bas du dos.

Douleur en bas du dos

Mais s’il est important de libérer les structures qui s’attachent directement sur la colonne vertébrale afin de diminuer les contraintes et réduire les douleurs, il est également très important en ostéopathie d’effectuer un travail global. L’un des grands principes de l’ostéopathie, c’est que tout est lié dans le corps. 

Un traitement global et adapté à chaque patient reste donc la meilleure solution de diminuer les douleurs au milieu du dos, voire même de les éliminer complètement.

N’attendez plus ! Consultez un ostéopathe afin de bénéficier d’un traitement global, qui vous est adapté, et qui pourrait bien être la solution à votre problème.

Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×