REFLEX OSTEO lance son site e-commerce La Maison des Ostéos !

Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Prendre votre RDV
Visiter notre boutique

Douleurs aux côtes : causes et traitements

douleurs aux cotes

Consultez un ostéopathe agréé près de chez vous.

Hero perso - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

Anatomie du thorax

Le thorax est une région complexe du corps, délimitée par le rachis dorsal, les côtes liées entre elles par les muscles intercostaux, le sternum et le diaphragme. Il contient plusieurs organes :

  • les poumons et les bronches.
  • le cœur et les gros vaisseaux (aorte).
  • l’œsophage.

Il existe donc de nombreuses pathologies susceptibles de déclencher des douleurs thoraciques ainsi qu’un mal de dos en regard de cette région. Dans cet article, nous nous intéressons, en particulier, aux douleurs en lien avec les côtes.

Nous possédons au total douze paires de côtes, qui forment à elles toute le gril costal ou « cage thoracique ». On peut les diviser en plusieurs groupes :

  • les côtes dites « sternales » ou « vraies côtes » : elles sont reliées en arrière à deux vertèbres (exceptée la première côte, qui n’est liée à qu’à une vertèbre) et en avant au sternum par un cartilage chondro-costal propre à chacune,
  • les « fausses côtes » : de la 8ème à la 10ème côte, elles sont elles-aussi reliées en arrière à deux vertèbres, mais unies antérieurement par un cartilage commun qui remonte vers la 7ème côte.
  • les « côtes flottantes » : la 11ème et la 12ème côte ne sont soutenue que par une vertèbre postérieurement et n’ont pas de cartilage antérieur.

Les « fausses côtes » et les « côtes flottantes » sont parfois rassemblées dans le groupe des « côtes asternales ».

Entre elles, les côtes sont reliées par les muscles intercostaux, qui jouent un rôle important dans la respiration. Ils supportent et assistent le diaphragme : les intercostaux externes sont des muscles inspirateurs accessoires, et les intercostaux internes sont des muscles expirateurs accessoires.

Si les côtes forment une paroi solide de protection pour les organes, elles sont également en mouvement constant, rythmé par la respiration.

Les différents types de douleurs de côtes

Du fait de leur anatomie complexe, les douleurs de côtes peuvent être divisées en plusieurs types, chacun étant associés à différentes causes.

  • Douleur sur le corps de la côte : elle s’exprime le long de la côte et est aggravée par le toucher.
  • Douleur articulaire : située soit au niveau de l’articulation antérieure sternale, soit au niveau des articulations postérieures vertébrales, elle est aggravée par la respiration profonde.
  • Douleur intercostale : située sur l’espace entre les côtes. On les appelle aussi « douleurs pariétales ».
  • Douleurs d’origine viscérales : elles couvrent en général une plage plus large, ne sont pas spécifiques à une côte/une articulation/un espace intercostal et ne sont pas particulièrement impactées par le mouvement.

Voyons maintenant les différentes causes possibles.

névralgie intercostale

Douleur le long d’une côte : fracture et fêlure

Les douleurs qui surviennent sur le corps d’une côte sont en général de deux types :

  • fracture de côte : l’os est cassé.
  • fêlure de côte : l’os n’est pas à proprement cassé ; on observe un trait de fracture à la radio mais qui est longitudinal et n’entraîne pas un déplacement de la côte.

Ces pathologies surviennent presque toujours suite à un traumatisme ; par exemple, dans un contexte de chute ou de sport de contact. Elles peuvent aussi survenir suite à un épisode de toux virulente et prolongée, ou encore sur des côtes fragilisées (par de l’ostéoporose ou une tumeur métastatique, par exemple).

La douleur osseuse de côte est aggravée par tout mouvement et par la palpation. Le seul traitement est le repos afin de laisser à la structure le temps de cicatriser.

Douleurs aux articulations de la côte

Bien que les articulations des côtes sont en mouvement permanent, elles n’ont qu’un faible degré de mouvement afin de préserver l’intégrité de la cage thoracique.

L’entorse de côte

C'est quoi une entorse des côtes ?

Cependant suite à un traumatisme, il est aussi possible de subir une entorse, en général au niveau du cartilage chondro-costal. On peut alors observer une bosse ou une déformation au niveau du sternum, qui est douloureuse à la palpation.

Cicatrisation et ostéopathie

Pour traiter cette douleur, il convient de laisser du repos à l’articulation le temps de cicatriser, mais aussi de repositionner la côte. Une séance d’ostéopathie suffit en général à traiter les suites d’une entorse sternale.

Consulter un ostéopathe

L’inflammation de l’articulation sternale

Une autre possibilité de douleur articulaire en regard de la côte est une inflammation articulaire (arthrose, arthrite). Elle touche elle aussi en général l’articulation avec le sternum, qui sera toujours douloureuse à la palpation (mais sans déformation visible, en général, et sans mécanisme traumatisme retrouvé dans l’historique). Il s’agit le plus souvent d’un syndrome de Tietze, qui disparaît au bout de 2 à 3 semaines.

Un décalage articulaire de la côte

Enfin, un décalage de la côte sans entorse est aussi possible (suite à une maladie, un épisode de toux, des microtraumatismes dus au sport…). Il s’agit alors d’un problème positionnel de la côte : la physiologie des articulations n’est plus respectée. Cela entraîne une douleur au mouvement. Ces malpositions des côtes sont très bien traitées par l’ostéopathie.

Douleurs intercostales

Les douleurs intercostales sont les plus fréquentes au niveau de la paroi thoracique. Elles peuvent concerner plusieurs structures et donc avoir plusieurs causes possibles.

Névralgies intercostales

La névralgie intercostale est une douleur qui concerne, comme son nom l’indique, un nerf de la paroi thoracique. Elle trouve en général son origine au niveau des vertèbres : le nerf est comprimé ou inflammé au niveau de sa racine, et il en résulte une douleur sur son trajet. Cette douleur peut être particulièrement handicapante, à type de décharge électrique ou encore de brûlure. La cause peut être tout à fait bénigne (contracture paravertébrale résultant d’un faux-mouvement) ou plus complexe (hernie discale…) c’est pourquoi il est important de la prendre en charge rapidement. L’ostéopathie est en général efficace pour soulager la compression du nerf et diminuer la douleur.

Le cas du zona : de façon plus rare, cette inflammation peut être consécutive à un zona. Il s’agit d’une recrudescence du virus de la varicelle, jusque-là en sommeil dans les ganglions paravertébraux. La névralgie intercostale s’accompagne alors d’une zone douloureuse proche du rachis et parfois de boutons et d’une inflammation de la peau sur le trajet du nerf. Une consultation chez votre médecin est alors nécessaire.

Crampes intercostales

Le point de côté

Les crampes intercostales, aussi nommées « points de côtés » : ces crampes concernent les muscles intercostaux et peuvent devenir particulièrement gênantes pour la respiration. Elles apparaissent brutalement, le plus souvent lors d’un effort. Bonne nouvelle, elles disparaissent aussi très vite, en général en moins d’une demi-heure.

L'ostéopathie

Des crampes à répétitions peuvent être le signe d’un blocage mécanique de la cage thoracique : une consultation en ostéopathie permet en général de rétablir l’équilibre des articulations et de prévenir leur réapparition.

Consulter un ostéopathe

Déchirures et froissements des muscles intercostaux

De façon un peu plus grave, un froissement voire une déchirure des muscles intercostaux peut survenir lors d’efforts dépassant les limites de la capacité respiratoire ou d’épisodes de toux longs et intenses. Il faut alors laisser un temps de cicatrisation au muscle, ce qui peut être relativement long. Un traitement de la mobilité de la cage thoracique peut aider à faciliter le rétablissement.

Le cas du Covid : l’infection à la Covid-19, lorsqu’elle engendre des signes de détresse respiratoire et une toux importante, peut laisser des lésions consécutives des muscles intercostaux après la maladie, qui ne doivent pas être confondus avec les symptômes de l’infection elle-même. En cas de doute, faites-vous tester pour savoir si vous êtes toujours contagieux.

Douleurs viscérales

Enfin, des douleurs d’origine viscérale peuvent se répercuter sur le gril costal, bien qu’elles ne concernent pas à proprement parler les côtes. En effet, ces douleurs projetées s’étendent sur une plage plus large. On peut les identifier par leur topographie :

  • douleur en barre au niveau de la poitrine : cette douleur, appelée précordialgie, signe le plus souvent un trouble d’origine cardiaque,
  • douleur aux côtes à gauche : cette douleur, surtout si elle survient brutalement et est ressentie comme une oppression, peut être le signe d’un infarctus ou autre trouble du cœur. Il peut aussi s’agir d’une pathologie du poumon gauche,
  • douleur aux côtes à droite : ces douleurs lancinantes peuvent trouver leur origine au niveau du foie, du poumon droit ou, dans des cas très atypiques, du cœur.

Dans tous les cas, une douleur de plage étendue, de survenue brutale non-soulagée par le repos et ne répondant pas aux critères d’une douleur mécanique doit vous orienter vers votre médecin ou les urgences, selon la gravité de la situation (gêne respiratoire, perte de connaissance…).

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes,
et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !

Temoignages

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec notre communauté de plus de 155240 patients.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes, et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !


Actu - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

Retrouvez tous nos articles sur le thème "ADULTE"

zinc alimentation bienfaits

Les bienfaits du zinc

Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×