REFLEX OSTEO lance son site e-commerce La Maison des Ostéos !

Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Prendre votre RDV
Visiter notre boutique

Douleurs neuropathiques : comment les traiter ?

Douleurs neuropathiques

Consultez un ostéopathe agréé près de chez vous.

Hero perso - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

La douleur est un signal d'alarme que nous envoie notre corps pour nous avertir d’un dysfonctionnement. Elle peut être provoquée par un traumatisme physique ou émotionnel ou encore une maladie... La douleur neuropathique (encore appelée douleur neurogène) est un type de douleur bien particulier . Elle correspond à un mauvais fonctionnement ou une lésion du système nerveux.

RAPPEL SUR LES DIFFERENTS TYPES DE DOULEURS

Il existe plusieurs types de douleurs :

  • La douleur nociceptive est un signal envoyé au cerveau suite à une agression de l’organisme (traumatisme, infection, inflammation, maladie…). Les récepteurs sensibles à la douleur présents dans tout l’organisme, les nocicepteurs, donnent l'alerte et provoquent un message douloureux lorsqu’ils repèrent une situation nocive pour l’organisme.
  • La douleur neuropathique (qui nous intéresse aujourd'hui) est secondaire à une atteinte du système nerveux (central ou périphérique). Elle touche donc le cerveau, la moelle épinière ou les nerfs.
  • La douleur mixte associe les deux mécanismes précédents (nociceptif et neuropathique).
  • La douleur idiopathique correspond aux douleurs dont les mécanismes sont mal connus (exemple : douleurs myofasciales).

La douleur est aussi caractérisée par le fait qu’elle soit aigüe ou chronique :

  • La douleur aiguë : elle correspond à une douleur qui dure depuis moins de 3 mois. La douleur aigüe est souvent uni factorielle. L’évolution se fait vers la résolution de la douleur si un acte thérapeutique est réalisé (par exemple, une séance d'ostéopathie ou la prise d'un antalgique).
  • La douleur chronique : elle correspond à une douleur qui dure depuis plus de 3 mois. Elle est souvent multifactorielle, avec des facteurs biologiques, psychologiques, sociaux et culturels et des conséquences physiques, morales et sociales.

QUELLE EST LE MÉCANISME ET QUELLES SONT LES CAUSES D'UNE DOULEUR NEUROPATHIQUE ?

    Notre système nerveux est constitué de fibres nerveuses sensitives qui ont pour rôle de transmettre des informations traduisant l'état de nos muscles, de nos os, de nos fascias, de notre peau, de nos viscères… Lorsque ces fibres nerveuses sont abimées, elles sont susceptibles de transmettre des informations douloureuses erronées. Ces informations erronées correspondent aux douleurs neuropathiques.

    Les fibres nerveuses peuvent être abimées par un traumatisme, une chirurgie, un virus (exemple : zona…), une pathologie (exemple : le diabète...) etc.

    QUELLES SONT LES SYMPTÔMES D'UNE DOULEUR NEUROPATHIQUE ?

      Dans le cas des douleurs neuropathiques, les sensations douloureuses sont variées mais elles possèdent toujours deux composantes :

      • une sensation permanente de type brûlures, picotements, fourmillements, engourdissements, sensation de chaud, sensation de froid...
      • des épisodes douloureux transitoires brefs et intenses. Ces épisodes douloureux sont souvent décrits comme une décharge électrique ou un coup de poignard.

      Les sensations douloureuses peuvent être déclenchées ou s’accentuer dans certaines circonstances de la vie courante, telles qu’une émotion, un stress, les changements de conditions atmosphériques, les efforts intellectuels ou physiques.

      Douleur et système nerveux

      COMMENT LES PROFESSIONNELS DE SANTE POSENT-ILS LE DIAGNOSTIC DE DOULEUR NEUROPATHIQUE ?

      Devant toutes douleurs, il est nécessaire de faire la part entre la douleur nociceptive et neuropathique. En pratique, le diagnostic de douleur neuropathique repose sur un interrogatoire et un examen clinique bien conduits. La douleur neuropathique est donc repérée par ses symptômes caractéristiques.

      Souvent, le diagnostic est évident cliniquement, mais si ce n'est pas le cas, des examens complémentaires, dont un examen neurologique et des examens électrophysiologiques, sont utiles pour confirmer le diagnostic et identifier le nerf lésé.

      UNE DOULEUR NEUROPATHIQUE PEUT-ELLE DEVENIR CHRONIQUE ?

        La douleur neuropathique peut parfois devenir une douleur chronique.

        Notamment lorsqu'elle résulte d'une lésion au niveau des nerfs qui normalement sont chargés de détecter la douleur, ou d'une atteinte des neurones qui assurent la transmission des signaux de la douleur dans la moelle épinière ou le cerveau.

        Elle peut aussi persister longtemps, même si la cause initiale est guérie et a disparu. En effet, lorsque le système corporel a déjà connu une douleur, les nerfs deviennent parfois hyperactifs et fonctionnent durablement de manière aberrante.

        LES TRAITEMENTS MÉDICAMENTEUX SONT-ILS EFFICACES POUR LES DOULEURS NEUROPATHIQUES ?

          Les antalgiques classiques de palier 1 (aspirine, paracétamol, anti-inflammatoires, etc.) sont considérés comme peu ou pas efficaces sur les douleurs neuropathiques.

          En cas d’échec des antalgiques de palier 1, d’autres types de médicaments peuvent souvent être utilisés.

          Les antidépresseurs et les antiépileptiques sont les médicaments les plus utilisés, s’il n'y a pas de contre-indication pour le patient, dans le cas de douleurs neuropathiques.

          L’application de patchs contenant un anesthésique local sur les zones douloureuses peut aussi faire partie du traitement en première intention.

          Dans le cas d’accès très douloureux, des antalgiques plus puissants (palier 2 ou palier 3) pourront être prescrits.

          Quel que  soit le traitement proposé par votre médecin, il est nécessaire de souligner l'importance des conseils, des explications et recommandations que donnera votre médecin en même temps que sa prescription.

          QUELS SONT LES TRAITEMENTS NON MÉDICAMENTEUX POUR TRAITER LES DOULEURS NEUROPATHIQUES ?

          Des traitements non médicamenteux existent pour traiter les douleurs neuropathiques. Ils sont proposés en association avec les médicaments car ils ont une action complémentaire.

          L'acupuncture, l'hypnose, la psychothérapie, les massages, la TENS(=Transcutaneous Electrical Nerve Stimulation), la relaxation, l'ostéopathie, la kinésithérapie, et les thérapies cognitivo-comportementales peuvent également être des traitements non médicamenteux complémentaires très utiles. Ces thérapies non médicamenteuses peuvent même augmenter l’efficacité de votre traitement allopathique.

          Il est bon de noter qu’une hygiène de vie saine, équilibrée et adaptée contribue significativement à atténuer la douleur et prévenir les risques de complications.

          Consulter un ostéopathe

          Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes,
          et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !

          Temoignages

          Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec notre communauté de plus de 155233 patients.

          Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes, et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !


          Actu - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

          Retrouvez tous nos articles sur le thème "ADULTE"

          zinc alimentation bienfaits

          Les bienfaits du zinc

          Votre navigateur est obsolète!

          Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

          ×