REFLEX OSTEO lance son site e-commerce La Maison des Ostéos !

Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Prendre votre RDV
Visiter notre boutique

Douleur quand je respire : les pathologies et traitements

douleur à la respiration

Consultez un ostéopathe agréé près de chez vous.

Hero perso - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

Vous ressentez une gène respiratoire ou une douleur à chaque inspiration ? La douleur thoracique liée à la respiration est un symptôme très fréquent. Rassurez-vous, cette douleur peut avoir de nombreuses causes, et ne résulte pas forcément d'un problème cardiaque (et heureusement !). 

Comment savoir si cette douleur thoracique est grave ? Quels sont les symptômes qui doivent m'inquiéter ? Cette douleur thoracique serait-elle liée à mon stress, à mon coeur, à mes poumons, à un muscle ou peut-être au dos ? Et comment la soulager ? On vous dit tout !


Comment se caractérise votre gène respiratoire ?

Essayez dans un premier temps de d'observer et de qualifier votre douleur. Cette douleur respiratoire peut être ressentie comme une oppression thoracique, un coup de poignard, une douleur électrique, ou encore une aiguille. 

La douleur thoracique peut irradier dans le dos, le ventre, le cou et la tête, et même parfois dans le bras et la mâchoire.

Elle est peut être accentuée par la respiration forcée, la toux ou bien vous empêche de respirer normalement, jusqu'à provoquer une sensation de souffle coupée.

Votre douleur peut être associée à de la fièvre, une fatigue, un manque d'appetit. Fait-elle suite à un choc comme un accident de voiture ou un coup au rugby ? 

Cette douleur est souvent très désagréable et handicapante ; elle peut parfois vous empêcher de faire la moindre activité physique, nous essouffler, et nous bloquer la respiration (diaphragme). Cela favorise un état de stress qui peut venir se rajouter au problème de base. Le stress est aussi parfois le problème de base, nous en parlerons un peu plus bas. Enumérons tout d'abord les différentes pathologies qui peuvent expliquer cette gène respiratoire.

Douleur à la poitrine : les causes pulmonaires

Les problématiques pulmonaires sont sources de douleur thoracique avec des difficultés respiratoires. Les principales pathologies touchant les poumons sont :

Le pneumothorax : 

Un pneumothorax désigne la présence d'air dans le thorax, généralement par perforation de la plèvre. Il provoque une douleur brutale et violente d’un côté du thorax, une toux sèche et une difficulté à respirer.

La pneumonie : 

Une pneumonie se définit comme une infection respiratoire aiguë affectant les poumons. Elle se traduit par une altération de l’état général avec de la fièvre à 39°, une toux sèche et une douleur thoracique unilatérale...

La pleurésie : 

La pleurésie est définie par la présence de liquide entre les 2 feuillets de la plèvre (le feuillet viscéral qui recouvre le poumon et le feuillet pariétal qui recouvre la face interne de la cage thoracique). Elle se manifeste par l’installation progressive d’une toux sèche associée à des essoufflements, de la fièvre et une perte de poids.

L'embolie pulmonaire : 

Une embolie pulmonaire est l'obstruction d’une artère pulmonaire ou de l’une de ses branches, le plus souvent par un caillot sanguin.

Elle se caractérise par une douleur d’un côté du sternum d’apparition brutale avec une difficulté à respirer, une toux et de possibles crachats de sang. Parfois, ces symptômes sont difficilement évocateurs (car peu intenses ou peu spécifiques) et d’autres symptômes peuvent être présents.

Douleur à gauche dans la poitrine quand je respire : attention au coeur !

Les douleurs cardio-vasculaires se caractérisent le plus souvent par la sensation d’une douleur intra-thoracique pouvant se diffuser dans le bras gauche et la mâchoire. Attention : la douleur cardiaque n'est pas forcément du côté gauche du thorax ; elle peut se situer au niveau du sternum ou même sur le côté droite de la cage thoracique (irradiation douloureuse).

Les principales douleurs thoraciques d’origine cardio-vasculaires sont :

L'angine de poitrine (ou angor) : 

C'est une douleur thoracique derrière le sternum qui apparaît généralement pendant un effort ou lors d'un stress. La douleur évoque une sensation d'oppression et peut irradier le long du bras gauche, mais aussi dans le dos, sur les côtés, en haut du ventre, dans le bras droit, la nuque, la mâchoire ou même les dents...

Attention, l'Angor n'est pas une pathologie. L'angor est un symptôme, témoin d'une maladie du cœur ou maladie cardiovasculaire. Il survient le plus souvent chez des patients qui présentent une insuffisance coronarienne. Dans 90 % des cas, il est dû à l'athérosclérose qui diminue le calibre des artères coronaires.

L'infarctus du myocarde (ou crise cardiaque) : 

Il correspond à l’arrêt du coeur par obstruction d’une de ses artères.

Le plus souvent, il provoque une douleur intense, en barre, qui « serre » en arrière de la poitrine. La douleur peut s'étendre dans les mâchoires, le bras gauche (ou les deux bras) et le dos. Elle peut s'accompagner de pâleur, de malaise, de sueurs, d'essoufflement, de nausées, d'éructations, d'angoisse... Contrairement à l'angine de poitrine, la douleur dure, ne cède pas spontanément ou lors de la prise de trinitrine.

Parfois, la douleur est très atypique. La personne peut, par exemple, ressentir une gène douloureuse qui lui paraît d'origine digestive...

Un infarctus peut aussi survenir sans douleur avec seulement un malaise, un essoufflement soudain, une fatigue inexpliquée, des sensations inhabituelles dans le bras gauche.

Dans tous les cas, les symptômes durent souvent plus de cinq minutes et ne disparaissent pas avec du repos.

La péricardite :

La péricardite est une inflammation du péricarde, membrane recouvrant le cœur.

La péricardite induit le plus souvent une douleur dans le thorax, accompagnées par une irradiation dans les épaules et la mâchoire, une dyspnée (gène respiratoire), une sensation d'étau, de la fièvre, des sueurs, des palpitations, des douleurs musculaires et dans les articulations (souvent douleur au milieu du dos)...

Douleur quand je respire : et si c'était une autre pathologie ?

Les Causes digestives

Les douleurs au sternum de causes digestives sont très fréquentes :

  • Les douleurs d'estomac : Les douleurs d'estomac peuvent induire une douleur de la partie basse du sternum par le biais des reflux et de leur acidité.
  • L’œsophagite : L'oesophagite correspond à une inflammation de l'oesophage souvent provoquée par des Reflux gastro oesophagien(=RGO). Elle induit des douleurs derrière le sternum nommées pyrosis. Dans ce cas, la douleur augmente avec les aliments acides et l’alcool. Rappelons que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé 😉
  • Crise de colique hépatique : La colique hépatique se caractérise par une obstruction des voies biliaires, conséquence de la formation de calculs biliaires. Elle se manifeste par une douleur très importante de la partie droite et basse du sternum.
  • Cholécystite aigüe : La cholécystite est une inflammation de la vésicule biliaire. Elle provoque une douleur à droite du sternum associée à de la fièvre, une douleur en respirant et à une douleur abdominale diffuse.
  • Les maladie du pancréas : Les maladies du pancreas peuvent provoquent de la fièvre et une douleur aigüe à gauche du sternum.
  • Les douleurs digestives fonctionnelles : Les douleurs digestives fonctionnelles telles que les hernies hiatales, les intolerences alimentaires, les douleurs digestives d'origine ligamentaire et liées au stress peuvent aussi provoquer des douleurs à la poitrine.

La névralgie intercostale

Comme la sciatique dans la jambe, la névralgie intercostale provoque une douleur électrique qui irradie cette fois du dos vers les côtes. Les patients ont l'habitude de parler de "douleur en ceinture" car elle fait le tour de la poitrine. Cette douleur est en effet liée à l'irritation du nerf intercostal qui, comme son nom l'indique, chemine entre nos côtes. La respiration peut augmenter cette douleur.

Mais son diagnostic n'est pas toujours aussi facile ; les douleurs peuvent en effet être localisées seulement au niveau du dos, sur le côté ou à l'avant. 

Les causes musculaires

Les douleurs thoraciques peuvent aussi être provoquées par des contractures musculaires.

Les douleurs musculaires pouvant se présenter sur la poitrine sont causées par :

  • Le muscle grand pectoral : dans le cas de douleur thoracique en levant le bras sur le côté.
  • Le muscle petit pectoral : dans le cas de sensations d'engourdissement du bras associé aux douleurs thoracique.
  • Le triangulaire du sternum : dans le cas de douleur sur la partie basse du sternum.
  • Le Diaphragme : dans le cas douleur en respirant.

Le cartilage en cause ?

On appelle les douleurs thoraciques d'origine cartilagineuse syndrome de Tietze ou costochondrite. Dans ce cas, les douleurs costales sont à caractère inflammatoire, évoluant par crise, sans fièvre et soulagées par les anti-inflammatoires.

Ma douleur à la poitrine quand je respire est-elle liée au stress ?

Les douleurs à la poitrine à la respiration peuvent être effectivement causées uniquement par du stress, de l'anxiété ou des crises d'angoisse. En cas de stress, le corps déclenche une réponse automatique qui nous prépare à affronter ou au contraire à fuir le danger : la tension artérielle augmente, le rythme cardiaque s'accélère et la respiration devient rapide et superficielle.

La tension musculaire provoquée par cette accélération du pouls pourra engendrer des palpitations, des spasmes, des contractures et des douleurs thoraciques.

Attention, les douleurs à la poitrine liées au stress peuvent parfois être grave, c’est le cas du Syndrome de Takotsubo (=syndrome du cœur brisé). Cette cardiomyopathie peut apparaître après un stress intense, le plus souvent chez les femmes de plus de 50 ans. Elle se traduit par des signes évocateurs d’un infarctus aigu du myocarde. Elle est transitoire mais expose à un risque important de complications (maladie cardiovasculaire grave secondaire) et de récidive.

Comment soulager les douleurs thoraciques liées au stress ?

En cas de douleur thoracique d’origine anxieuse, il existe de nombreuses méthodes simples à mettre en place pour se détendre et faire disparaître le stress et l’anxiété.

Les exercices respiratoires et de relaxation : 

Essayez la cohérence cardiaque ! De nombreuses vidéos de cohérence cardiaque existent sur youtube. Une respiration profonde peut vous aider à réduire votre stress, à ralentir votre rythme cardiaque et à contrôler une crise d'angoisse avant qu'elle ne s'aggrave.

La méditation peut vous aider à vous calmer en ralentissant les pensées anxieuses.

L'ostéopathie

L'ostéopathe pourra agir sur les causes non pas organiques (pathologie du coeur ou des poumons) mais fonctionnelles. Par exemple, des tensions tissulaires (fascias, muscles, ligaments) ou bien un manque de mobilité d'une vertèbre ou d'une côte pourront expliquer votre gène thoracique lorsque vous respirez. 

Le sternum et le diaphragme sont deux éléments très important à libérer pour permettre une respiration fluide et sans douleur, notamment dans le cas d'un stress associé ou encore de tensions d'ordre posturales. Par exemple, une posture avachie avec les épaules rentrées vers l'avant toute la journée n'est pas propice à une bonne respiration ainsi qu'une bonne expansion de la cage thoracique. 

Le sport et les étirements : 

L'exercice physique régulier réduit le stress et l'anxiété en libérant des substances chimiques comme la sérotonine et les endorphines...

Le sommeil : 

Un sommeil suffisant et de bonne qualité peut également aider à réduire les symptômes du stress et de l'anxiété. Essayez d'adopter une routine simple et efficace pour se calmer à l'heure du coucher comme par exemple lire un livre (pas de téléphone portable) et essayez de dormir entre 7 et 9 heures minimum par nuit.

Quand s'inquiéter d'une douleur à la poitrine ?

Bien que toutes les causes de douleur thoracique ne soient pas graves, certaines causes peuvent menacer le pronostic vital. (Exemples : infarctus du myocarde, pneumothorax, embolie pulmonaire, déchirure de l'oesophage...)

En cas de douleurs brutales, intenses, de serrements dans la poitrine, de sensations d’étouffement, durant plus de 5 minutes et ne cédant pas au repos, ou encore de douleurs thoraciques aiguës irradiant dans la mâchoire et le bras gauche ou dans d'autres parties du corps, qui peuvent parfois être associée des sueurs, des nausées, une respiration sifflante etc il convient de faire appel au service d’urgence au plus vite en composant le 15, ou le 112 depuis un téléphone mobile. Dans ces cas là, il faudra se faire conduire aux urgences et ne surtout pas s'y rendre soit même.

En dehors de ces situations d’urgences, si vous ressentez une nouvelle douleur thoracique, il est important d'en parler à votre médecin traitant, surtout si elle se répète depuis plusieurs jours et interfère avec votre vie quotidienne. Le médecin prendra connaissance de l'historique de vos symptômes et pourra effectuer quelques tests simples comme une analyse de sang ou un électrocardiogramme (ECG) afin d’écarter tout risque de maladie cardiaque.

Une douleur thoracique qui dure quelques secondes (moins de 30 secondes) est rarement causée par une maladie cardiaque. Les personnes qui ressentent une douleur thoracique très brève doivent voir un médecin, mais il n’est généralement pas nécessaire qu’elles se rendent aux urgences.

Si vous avez soudainement mal à la poitrine et avez peur que votre douleur thoracique soit grave, n’hésitez pas à consulter rapidement un médecin.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes,
et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !

Temoignages

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec notre communauté de plus de 159243 patients.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes, et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !


Actu - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

Retrouvez tous nos articles sur le thème "ADULTE"

zinc alimentation bienfaits

Les bienfaits du zinc

Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×