REFLEX OSTEO lance son site e-commerce La Maison des Ostéos !

Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Prendre votre RDV
Visiter notre boutique

Les solutions naturelles contre l’asthme

Consultez un ostéopathe agréé près de chez vous.

Hero perso - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

L’asthme touche en France plus de 4 millions de personnes et est responsable d’environ 60 000 hospitalisations chaque année. Au plan mondial, la proportion d’asthmatiques est estimée à 200 millions de personnes. Elle constitue une maladie respiratoire chronique se caractérisant par une inflammation permanente des bronches. L’asthme se présente sous forme de crises, plus ou moins fortes et récurrentes. Ces crises peuvent perdurer quelques minutes voire plusieurs heures. La respiration est souvent normale entre deux crises. L’asthme touche majoritairement les enfants, mais les adultes ne sont pas épargnés pour autant. Ne vous inquiétez pas, l’asthme n’est pas contagieux.

En dehors de la fameuse « ventoline », quels sont les traitements naturels contre l’asthme ? Voici un article dans lequel vous trouverez des conseils naturels afin de soulager l'asthme. 

Comment se déclenche une crise d’asthme ? Quelles en sont les causes ?

Lors d’une inspiration, l’air circule à l’intérieur des bronches pour atteindre les poumons. Chez une personne asthmatique, la muqueuse, qui est la paroi interne des bronches, est plus épaisse que des bronches « normales » et inflammées. De ce fait, les bronches deviennent anormalement sensibles aux facteurs environnementaux et certains facteurs génétiques favorisants tels que :

  • La prédisposition génétique à l’allergie : les acariens, les blattes, les pollens, les poils d’animaux, les moisissures …
  • L’exercice physique,
  • Le froid ou l’air sec,
  • Le tabac ou l’exposition à la fumée de cigarette,
  • Les substances allergènes,
  • La pollution,
  • Les agents infectieux (les virus majoritairement).

Les bronches sont agressées par ces facteurs et produisent une hyper-réaction engendrant une contraction ainsi qu’une production de mucus. Tout ceci gêne le passage de l’air dans les bronches et est responsable de ce que l’on appelle la crise d’asthme.

Asthme et traitements naturels

L’asthme est souvent héréditaire mais des parents asthmatiques ne transmettront pas de manière systématique leur asthme à leurs enfants.

Quels sont les symptômes de l’asthme ?

Les crises d’asthme se caractérisent le plus souvent par des signes pulmonaires tels que :

  • Des crises d’essoufflement,
  • Une respiration sifflante,
  • Une toux sèche,
  • Une gêne respiratoire permanente,
  • Une possible sensation d’oppression au niveau de la poitrine.

Chez certaines personnes, l’asthme se manifeste simplement par une toux persistante après un effort physique ou au moment du coucher.

Il est possible de détecter la présence d’asthme à l’aide d’un spiromètre. Cet examen est effectué chez un pneumologue sur ordonnance du médecin.

Quel sont les meilleurs traitements naturels contre l’asthme ?

Dans un premier temps, il est conseillé de toujours avoir son inhalateur/médicament sur soi pour soulager les symptômes dès le début de la crise et ainsi prévenir sa potentielle aggravation. Si l’asthme semble être déclenché par des phénomènes d’origine allergique, il est conseillé d’éviter au maximum les contacts avec les substances allergisantes (moisissure, animaux, pollen …). Dans ce cas, sur avis de votre médecin, vous pourrez prendre un traitement de désensibilisation pour prévenir ou limiter les crises d’asthme.

Il est conseillé au maximum d’éviter l’exposition à la fumée de tabac car celle-ci est irritante pour les bronches et favorise l’asthme.

En dehors des traitements médicamenteux, il existe plusieurs solutions à 100% naturelles pour lutter contre l’asthme.

1. L’alimentation, un remède naturel contre l’asthme

Comme dans de nombreuses pathologies, l’alimentation à son rôle à jouer pour favoriser l’état de bien-être. Dans le cas de l’asthme, une alimentation riche en fruits et légumes est recommandée. En effet, les fruits et légumes colorés ont tendance à procurer une fonction pulmonaire plus saine grâce à leur parfait mélange de vitamines et de minéraux.

Les acides gras oméga-3 présents de manière naturelle dans les poissons gras (sardines, hareng, maquereau, saumon…) sont en faveur d’une réduction de l’inflammation des poumons. Ces oméga-3 trouvent donc tout leur intérêt dans la prévention de l’asthme.

Alimentation et asthme

Enfin, le magnésium est responsable d’une relaxation des muscles présents autour des bronches et se verrait bénéfique chez les personnes asthmatiques. On le retrouve dans :

  • Les oléagineux (noix, noisettes, amandes),
  • Les céréales complètes,
  • Les légumineuses (pois chiches, haricots rouges …),
  • Les fruits de mer,
  • Les graines (graines de sésame et tournesol, graines de citrouille).

Une des solutions naturelles contre l’asthme se trouve donc dans votre assiette.

2. Aérer et ventiler

Il est indispensable d’aérer une maison où habite une personne asthmatique pour garder un environnement intérieur sain. Le fait d’aérer permet d’évacuer les polluants intérieurs qui, rappelons-le, sont tout aussi nocifs pour les personnes asthmatiques que la pollution extérieure.

Ventiler les pièces permet d’agir contre l’humidité et ainsi contre l’apparition de moisissures qui constituent un facteur favorisant pouvant provoquer une crise d’asthme.

Le nouvel air apporté dans votre maison aidera aussi à évacuer la poussière. Sur ce sujet, il est important de garder une maison propre et d’éviter au maximum les tapis considérés comme des nids de poussières difficiles à nettoyer. Si l’asthme touche votre enfant, il est conseillé de laver fréquemment ses peluches et ses doudous.

3. Les produits à éviter en cas d’asthme

Évitez au maximum les produits ménagers industriels. Ils contiennent de nombreuses substances allergisantes affectant les voies respiratoires. Ces produits peuvent provoquer des irritations bronchiques chez les personnes souffrant d’asthme, pouvant être à l’origine d’une crise. Vous pourrez facilement les remplacer par des produits non toxiques comme le savon noir et le vinaigre blanc bien connu de tous.

4. Gérer son stress, un traitement naturel simple contre l’asthme

Le stress est un facteur déclenchant de l’asthme fréquent. Apprendre à gérer votre stress vous facilitera la vie et aurait un effet bénéfique sur vos crises d’asthme. Plus facile à dire qu’à faire me direz-vous ! Quelles options s’offrent à vous ?

Yoga et massothérapie pour réduire le stress et asthme
  • Le yoga : cette pratique vous permettra d’apprendre à respirer de la bonne manière, contrôler votre respiration ainsi que votre diaphragme (muscle principal de la respiration). Une séance de yoga vous aidera à vous détendre et faire le vide.
  • La massothérapie : quoi de mieux que d’associer détente et bien-être à vos habitudes de vie. Il a été prouvé que les massages réduisent le stress. Faites cependant attention de préciser à votre praticien que vous souffrez d’asthme pour que celui-ci adapte son matériel (certaines huiles peuvent contenir des composés organiques volatiles pouvant déclencher une crise d’asthme.
  • La sophrologie : cette pratique aide à trouver une harmonie entre le physique et le mental. Les principes de bases sont la respiration et la relaxation, permettant d’agir de manière bénéfique sur le stress.
  • L’hypnothérapie : dans le cadre d’une forte anxiété ou de crises de panique, l’hypnothérapie pourra vous aider à trouver un état de relaxation intéressant pour les personnes asthmatiques.

5. Asthme et sport

L’asthme n’est pas une contre-indication au sport ! Il faudra cependant être attentif à l’environnement, c’est-à-dire éviter de faire du sport lorsque le temps est très froid ou sec. Sinon, couvrez-vous le nez et la bouche d’une écharpe pour que l’air inspiré soit humidifié. Les conditions devront être adaptées avec un échauffement progressif.

L’asthme doit être contrôlé pour pratiquer de manière normale le sport et éviter les asthmes d’efforts. Avant de démarrer une activité sportive, consultez votre médecin pour savoir si un traitement de fond est nécessaire. L’activité physique diminue l’état de stress, renforce les muscles thoraciques et, de fait, améliore les fonctions cardiaques et respiratoires.

La quasi-totalité des sports peuvent être pratiquée en cas d’asthme et la natation est fortement recommandée. En revanche, l’équitation est déconseillée au vu de l’environnement dans lequel ce sport se pratique (poils d’animaux, poussières, allergènes …). Par contre, il est formellement interdit de pratique la plongée sous-marine avec bouteille en cas d’asthme ! Le risque de crise est important dans ce sport.

6. La méthode Buteyko pour l’asthme

La méthode Buteyko est une technique de respiration utilisée pour contrôler l’asthme (et certains autres troubles respiratoires). C’est une technique qui consiste à moins respirer, car selon le Docteur Buteyko, l’hyperventilation chronique causée par un déficit de C02 serait, entre-autre, la cause de l’asthme. Ces exercices peuvent être réalisés seuls. Vous pouvez trouver sur YouTube des vidéos explicatives.

L’ostéopathie dans le traitement de l’asthme ?

L’ostéopathe pourra jouer un rôle dans la prise en charge de votre asthme.

En effet, l’ostéopathie ne prétend pas être un traitement curatif de l’asthme mais plutôt une solution d’accompagnement pour limiter les restrictions qui pourraient faire obstacle à la respiration et ainsi permettre une capacité et une amplitude thoracique respiratoire optimale. Grâce à de nombreuses techniques sur la sphère pulmonaire, l’ostéopathe aura pour but de redonner de la mobilité à son contenant, c’est-à-dire aux côtes, au rachis dorsal et au diaphragme (ostéopathie et fonctionnement du diaphragme) notamment pour lever les barrières imputant la bonne amplitude respiratoire. Redonner de la mobilité à la cage thoracique semble essentiel chez les personnes asthmatiques qui, lors des crises de toux, viennent contracter leurs muscles expirateurs et inspirateurs de manière importante.

Ostéopathie et asthme
L’ostéopathie va prendre en compte le côté mécanique de la pathologie et les troubles musculosquelettiques associés. Au-delà de l’amplitude thoracique et de la capacité respiratoire, l’ostéopathe viendra travailler sur les adhérences tissulaires liées à l’asthme.

De nombreuses approches pourront être utilisées telles que l’ostéopathie crânienne, tissulaire, articulaire…

L’ostéopathie pourra vous permettre de soulager aussi les douleurs de dos, notamment au niveau des dorsales qui pourraient apparaître à la suite de crises d’asthme répétées. Des conseils pour soulager votre mal de dos peuvent vous être recommandés. 

Ainsi, en enlevant les contraintes mécaniques et tissulaires de la cage thoracique, l’ostéopathie pourra vous aider à produire moins d’efforts lors de la respiration.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes,
et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !

Temoignages

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec notre communauté de plus de 119059 patients.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes, et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !


Actu - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

Retrouvez tous nos articles sur le thème "ADULTE"

Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×