COVID-19 : Continuez à consulter normalement

Conformément aux directives officielles, notre service national d’ostéopathie reste ouvert, en cabinet ou à domicile. Pour vous rendre chez l’ostéopathe, cochez sur votre attestation la case "soins ne pouvant être assurés à distance ». Nous mettons en place un dispositif exigeant de protection sanitaire.

Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Faut-il se déshabiller chez l'ostéopathe ?

Actu - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie
Retour à la liste

C’est une question que l’on retrouve souvent sur les forums qui concernent la pratique ostéopathique. « Mon ostéopathe est il un voyeur ou cela lui sert il réellement à quelque chose ? »

Pour répondre à cette question, un peu de curiosité anatomique. Quel est l’organe le plus lourd du corps ?

Non ce n’est pas le cerveau, non ce n’est pas l’estomac et ce n’est pas le foie non plus. La peau ! C’est la peau qui est première au classement de l’organe le plus lourd avec une moyenne de 3 à 4kg pour environ 2m2 de superficie, bien loin devant le foie et ses 1,6kg en moyenne.

La peau est effectivement qualifiée comme un organe à part entière de part ses différents rôles : pour les principaux

  • De protection contre les agressions extérieures (immunité)
  • De régulation de la température corporelle
  • Ou même de réserve de sang
  • Etc

La peau en tant qu’outil diagnostic

La peau, plus lourd organe du corps humain, sert au diagnostic ostéopathique


Ainsi, étant donné ses implications physiologique la peau est un des reflets de votre état de santé, de ce qui se passe sous elle, dans votre corps. Et ceci est énoncé par la loi scientifique de Hilton qui stipule que « les nerfs desservant une articulation sont aussi ceux qui innervent les muscles qui la mobilise ou la peau qui recouvre leur site d’insertion ». Ce qu’il est important de comprendre ici, est que la peau reflète l’état de ce qu’elle recouvre.

La peau d’une cheville ayant des séquelles d’entorses à répétition sera différente de celle d’une cheville saine, la peau d’une capsulite rétractile de l’épaule (ou épaule gelée) sera d’abord chaude en phase inflammatoire puis froide et sèche lors de la phase de blocage à proprement parlé, la peau en regard de l’estomac d’une personne ayant une gastrite (maladie inflammatoire de la paroi de l’estomac) ne sera pas comparable à la peau qui se trouve à à peine 10cm de là vers la droite en regard du foie.

Et c’est en ça que ce que laisse paraître votre peau, car elle peut difficilement mentir peut permettre d’aider votre ostéopathe à orienter son traitement ou simplement à lui donner des informations supplémentaires, des informations que peut être vous même n’aviez pas et ainsi potentialiser votre prise en charge.

Un exemple simple : en début de consultation, votre ostéopathe vous pose une série de question concernant la raison de votre venue, vos antécédents, vos habitudes, et souvent si tout se passe bien au niveau de la digestion. Sur le moment, vous ne ressentez ni douleur ni ballonnement, donc pour vous, tout va bien.

Malgré cela, au moment de la palpation abdominale, aussi légère et douce soit elle, une sorte de gène (voire une douleur) se faire sentir. À combien de patient est-ce déjà arrivé ? Sans avoir besoin de palper en profondeur, votre peau traduit cet état dysfonctionnel sous jacent.

Une séance d’ostéopathie en pratique

Tous les ostéopathes qui demandent à leur patient de se déshabiller n’utilisent pas forcément la peau en tant qu’outil diagnostic. Une grande majorité d’entre nous, avant de procéder aux différents tests, puis au traitement, consacre quelques minutes pour observer le patient, sa posture, la manière dont il se tient : une épaule plus haute, une tête un peu inclinée, un pied tourné vers l’extérieur etc…

Ce temps nous permet de mettre en corrélation les conséquences d’une posture adoptée par le patient avec le motif de consultation. Et cette observation peut être biaisée si le patient reste complètement habillé.

corps et posture


Certaines expériences partagées sur des forums font état d’ostéopathes ayant demandé à leur patient de se mettre totalement nu. Il est évident qu’un refus catégorique est le bienvenu, et qu’aucun motif de consultation en ostéopathie ne justifie cette demande.

Cependant, si votre ostéopathe pratique ce temps d’observation, ou utilise la peau comme outil diagnostic, il est réellement important pour votre bonne prise en charge de venir à la consultation avec une tenue adéquate. Qui vous couvre suffisamment pour vous sentir à l’aise et laisse le champ libre à votre praticien pour vous soigner correctement.

Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×