Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Comment bien choisir sa literie ?

Matelas et dormir
Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec 68765 patients et 1358 ostéopathes.
Ce n’est pas une légende : avoir une bonne literie favorise le sommeil, mais aussi l’humeur. De plus, cela réduit les risques de douleurs musculaires et les maux de dos. Cela passe par le choix d’un bon matelas, d’un oreiller ergonomique, mais aussi d’une couette confortable et adaptée à la saison.

Consulter un ostéopathe

Choisir son matelas

Matelas et mal de dos

Il faudra choisir votre matelas en fonction de votre poids, du confort attendu mais aussi de vos positions favorites de sommeil (voir notre article sur les positions à adopter pour mieux dormir). 

Il existe de nombreux matelas, mais voici quelques éclaircissements sur les trois modèles les plus courants...

Les matelas en mousse :

Faciles à transporter, ils présentent de nombreux avantages par rapport aux autres modèles. Confortables et relativement souples grâce à leur mousse viscoélastique, ils peuvent également être “à mémoire de forme”. Ces derniers sont très populaires car ils s’adaptent à la morphologie de chacun en fonction de la chaleur du corps. De plus, ils sont généralement résistants sur le long terme. Pour aller plus loin, découvrez les meilleurs matelas en mousse !

Les matelas à ressorts :

Appréciés pour leur souplesse et leur élasticité, ils sont souvent boudés pour leur poids élevé et leur caractère bruyant (qu’ils peuvent finir par émettre au moindre mouvement).

Les matelas en latex :

Fabriqués en latex d’origine naturelle ou synthétique, ils sont souvent durs tout en étant souples que pour être confortables. Si vous optez pour ce type de matelas, on vous conseille de vous tourner vers le latex naturel, qui a l’avantage d’être très confortable car très élastique. C’est aussi un très bon régulateur d’humidité naturel, ce qui vous permet de garder votre matelas de longues années.

Outre ces modèles, il existe aussi des matelas plus spéciaux comme les matelas à eau ou les matelas médicaux.

Matière de matelas

Une fois que vous avez trouvé le modèle qui vous correspond, il reste encore quelques caractéristiques à prendre en compte afin d’être certain(e) de choisir LE bon.

La densité :

C’est ce qui définit la fermeté de votre matelas. Plus la personne qui dort sur le matelas a un poids élevé, plus le matelas doit être dense. Il s’agit de trouver un juste milieu entre santé et confort (les deux n’allant pas toujours de paire). En effet, un matelas trop ferme ne sera pas agréable pour dormir et un autre trop souple aura tendance à faire souffrir votre dos.

Le garnissage :

Il s’agit du revêtement du matelas. Pour une bonne résistance, l’idéal est de choisir un modèle fait de fibres naturelles auxquelles viennent s’ajouter quelques fibres synthétiques.

Les matelas anti-acariens et antibactériens :

Si vous avez des tendances allergiques, opter pour un matelas traité contre les acariens et les bactéries peut être nécessaire. Parmi les matériaux à privilégier, on note le latex naturel, le lin, la soie ou encore la fibre de bambou.

Les certifications :

Pour éviter tout risque inutile, mieux vaut vous diriger vers un matelas certifié par la norme NF EN 597. Cela lui assurera une meilleure résistance à la combustion et au feu.

Matelas anti-acariens

Choisir son oreiller

Pour une literie complète de qualité, ne négligez pas le choix de votre oreiller. Ainsi, il est important de considérer ces quelques éléments avant tout achat :

Le maintien :

Un bon oreiller est avant tout un oreiller qui respecte votre morphologie. Ainsi, son rôle est de conserver vos cervicales dans leur alignement, peu importe la position de sommeil que vous adoptez. Aujourd’hui, de nombreux modèles offrent la possibilité de moduler le rembourrage ou l’épaisseur du coussin afin que celui-ci corresponde au mieux à vos attentes et à vos préférences. - - Le rôle de votre oreiller :

Il est essentiel de faire la différence entre un oreiller sommeil et un oreiller repos. Les deux n’auront pas le même rôle. Alors que celui destiné à votre sommeil doit soutenir la tête et la maintenir à la même hauteur que votre colonne, l’oreiller destiné à la lecture doit maintenir votre dos droit.

La fermeté de l'oreiller :

Si vous dormez sur le dos, il est conseillé de choisir un modèle plus ferme, qui garantit un bon maintien de la nuque. En revanche, si vous avez plutôt tendance à dormir sur le côté, un oreiller plus souple sera plus adapté. Il ne devra pas seulement soutenir la tête, mais aussi la nuque et l’oreille.

Les composants de l'oreiller :

Généralement, les oreillers sont composés soit de fibres, soit de coton. Dans le haut de gamme, on retrouve aussi les classiques oreillers rembourrés de plumes ou duvet. Mais de nouvelles matières plus naturelles et éco-responsables font désormais leur apparition. Ainsi, on retrouve aujourd'hui des modèles fait de céréales comme le millet, l’épeautre ou encore le sarrasin. Naturelles, ces matières se révèlent étonnement très confortables. En réalité, les bienfaits de ces modèles semblent connus depuis longtemps (ils sont traditionnellement utilisés en Asie) mais chez nous, ils commencent à peine à susciter l’intérêt. Le gros plus des oreillers naturels, c’est qu’ils s'adaptent à votre anatomie et épousent les courbes du corps. La garniture végétale est naturellement hypoallergénique, anti-acarienne et anti-bactérienne. Ce type de coussin conviendra donc parfaitement aux personnes souffrants d'allergies ou d’asthme.

Le choix d’un oreiller étant très personnel et subjectif, sachez que de plus en plus de marques proposent une période d’essai vous permettant de vous décider de manière informée.

Oreiller

Choisir sa couette

Enfin, votre literie idéale ne serait pas complète sans une couette de qualité, adéquate à la saison.

Plus encore que pour les oreillers, le garnissage de votre couette est essentiel. C’est lui qui déterminera le pouvoir calorifique de la couette, mais aussi son poids et sa facilité d’entretien. Il existe différents types de garnissages, présentant chacun ses avantages...

Le garnissage synthétique de la couette :

Faites de polyester, les couettes synthétiques sont généralement les moins chères du marché. Elles sont recommandées aux personnes souffrant d’allergies et sont hyper faciles à entretenir grâce à leur compatibilité avec le lave-linge et le sèche-linge. Toutefois, elles sont assez plates et peuvent être jugées un peu trop lourdes pour certain(e)s.

Le garnissage naturel de la couette:

Avec un fort pouvoir calorifique, les couettes en plumes ou en duvet sont appréciées pour leur légèreté et leur effet fluffy. En effet, il est très agréable de se blottir dedans. Plus onéreuses à l’achat, elles bénéficient d’une belle longévité. Parmi les duvets existants, le duvet d’oie est le plus recherché, réputé plus chaud et plus léger que celui du canard. Notez toutefois que l’entretien de ces édredons est délicat, notamment l’étape du séchage.

Les garnissages hydrides de la couette:

Certains modèles de couvertures sont à la fois composés de matières naturelles et synthétiques. L’avantage, c’est qu’ils combinent ainsi les avantages des deux matières, le tout pour un prix accessible.

Couette et dormir

Hormis la question du garnissage, d’autres caractéristiques nous semblent essentielles à considérer, notamment :

Le grammage :

Le choix du grammage dépend de la saison, mais aussi de la nature du garnissage. Ainsi, pour une couette d’été, on conseille généralement un grammage de 180 g/m2 pour les garnissages naturels et de 200 à 250 g/m2 pour les modèles synthétiques. La couette hiver possèdera quant à elle un grammage d’au moins 270 g/m2 pour une couette naturelle et de 300 à 450 g/m2 pour une couette synthétique. Il existe également des couettes 4 saisons. Composées de deux couches, elles permettent d’adapter votre couette à la saison hyper facilement.

L’enveloppe :

L’enveloppe est essentielle, en ce qu’elle éviter que le garnissage ne s’échappe. Mieux vaut privilégier une enveloppe dotée d’une bonne densité de tissage et de belles finitions.

Le piquage :

En vagues, lignes, losanges ou encore rectangles, les types de piquages sont variés. Le piquage n’a rien d’un détail, il évite que le garnissage ne se déplace d’un point à l’autre de la couette.

Les traitements :

Comme pour les matelas, il existe désormais de nombreuses couettes traitées contre les acariens et/ou les allergies.

Consulter un ostéopathe

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec 68765 patients et 1358 ostéopathes.
Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes,
et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !
Le site reflexosteo.com propose gratuitement un service de diffusion de témoignages personnels dans le domaine de l’ostéopathie et la santé. Le contenu des témoignages est sous votre responsabilité. Cet espace n’est pas un moyen d’obtenir un diagnostic médical ni d’obtenir un RDV avec un ostéopathe. Cliquez ici pour obtenir un RDV avec un ostéopathe proche de chez vous.

Temoignages

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec notre communauté de plus de 68765 patients.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes, et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !


Actu - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie
Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×