Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Ostéopathe : un métier exceptionnel, replaçant le patient au coeur de sa santé

Osteopathe : l'ostéopathie n'est pas un métier comme les autres
L'ostéopathie est tout sauf une mode. Si l'ostéopathie est aujourd'hui aussi populaire en France avec plus de 15 millions de consultations chaque année, c'est que cette profession répond à une évolution profonde de notre rapport à notre santé.

Dans cet article, nous vous expliquons dans un premier temps les principales caractéristiques de cette profession d'ostéopathe. Dans un deuxième temps, nous replacerons l'ostéopathie dans notre contexte sociétal, pour mieux comprendre la place de l'ostéopathie d'hier, d'aujourd'hui et de demain. 

L'ostéopathe : 5 points essentiels pour mieux comprendre cette profession 

1 - L'ostéopathe utilise ses seules mains comme traitement

L'ostéopathie est une thérapie manuelle, et nous avons presque envie de rajouter 100% BIO... 

Entendons par là que l'ostéopathe, à la différence des masso-kinésithérapeuthes par exemple, n'utilisera pas d'appareillages lors de son traitement (laser, ondes de chocs, ultra sons, et matériel de rééducation). Pas d'aiguilles non plus !

Pourquoi ? Parce que l'ostéopathe utilise ses propres capacités palpatoires pour tester la mobilité de vos tissus. Lors de sa formation, des cours d'éducation de la main puis des années de pratique lui permettent d'affiner ses sensations, d'analyser et d'affiner sa perception afin de rendre un diagnostic ostéopathique fiable. C'est un élément essentiel au traitement ostéopathique car il permet ensuite d'effectuer un traitement pleinement adapté à votre problématique. 

Ce traitement, là encore, n'a besoin d'aucune "aide extérieure" pour la simple et bonne raison que l'ostéopathe agit sur le principe de l'autoguérison. Votre thérapeute vous apporte juste un "coup de pouce" permettant à votre organisme de se rétablir, et à vos douleurs de se dissiper. Cela explique d'ailleurs qu'un traitement ostéopathique ne fait pas toujours effet tout de suite, mais souvent dans les 2 à 3 jours après la consultation. 

2 - L'ostéopathe est un thérapeute et un artisan

A l'origine, l'artisan désigne celui qui met son art au service d'autrui. Vous pouvez donc bien qualifier votre ostéopathe d'artisan !

Au sens plus contemporain, l'artisan est une personne qui fait un travail manuel, et qui exerce une technique traditionnelle à son propre compte.

L'ostéopathe, par son savoir-faire transmis de "mains à mains" par d'autres ostéopathes, est un véritable artisan de notre organisme. On le compare d'ailleurs souvent à l'horloger de notre corps humain

Chaque ostéopathe s'approprie son savoir pour en faire son propre savoir-faire ; il n'existe donc pas une seule pratique ostéopathique, mais autant de pratique qu'il existe d'ostéopathes ! De très nombreuses techniques existent, et certains ostéopathes vont s'appuyer préférentiellement sur certaines familles de techniques (ostéopathie tissulaire, ostéopathie structurelle, ostéopathie viscérale, ostéopathie crânienne...). Les ostéopathes sont néanmoins en capacité de pratiquer l'ensemble de ces techniques (nous parlons ici des ostéopathes exclusifs formés en 5 ans). 

3 - L'ostéopathe permet le traitement de problématiques exceptionnellement diverses 

Si l'ostéopathie est aujourd'hui très largement plébiscitée, c'est que cette thérapie est une réponse adaptée à de nombreux troubles dont vous pouvez souffrir au quotidien, et pas seulement pour votre mal de dos !

Bien sûr, l'ostéopathe devra, avant tout traitement, s'assurer d'écarter toute pathologie qui ne serait pas de son ressort ou bien nécessitant des examens complémentaires (cancer, fracture, rupture ligamentaire, inflammation etc...).

L'ostéopathe, par sa compréhension globale physio-patho-anatomique, est en capacité de s'attaquer au diagnostic et au traitement de l'ensemble de votre organisme et de ses tissus (os, muscles, tendons, viscères, ligaments,...). 

Le champ d'action de l'ostéopathie est alors immense. Citons par exemple les douleurs musculo squelettiques (mal de dos, cervicalgie, lombalgie, tendinites, douleurs musculaires, douleurs aux membres), les douleurs névralgiques (sciatique, cruralgie, névralgie cervicale brachiale, névralgie d'Arnold, névralgie pudendale...), les troubles digestifs (constipation, ballonnements, reflux gastro oesophagiens RGO), les troubles ORL (migraines, sinusites, mâchoire...), les troubles du nourrisson (plagiocéphalie, tête plate, coliques, trouble de la succion...). 

Si cette liste n'est pas complète, c'est que votre ostéopathe n'a tout simplement pas de liste de pathologies prédéfinies, contrairement au médecin. Votre ostéopathe s'attachera en premier lieu à vous, à votre organisme de manière générale, et non à votre pathologie et à une seule région de votre corps. 


4 - L'ostéopathe est proche de son patient

Vous l'aurez peut-être constaté dans vos discussions lorsque vous parlez d'ostéopathie : l'ostéopathe occupe aujourd'hui une place spéciale dans l'éventail des thérapeutes consultés. C'est un thérapeute avec qui l'on est souvent proche, avec une forte relation de confiance. Pourquoi les ostéopathes et patients nouent-ils une relation thérapeutique souvent différente et plus proche qu'avec d'autres thérapeutes ? 

- L'ostéopathe consacre du temps à son patient. Contrairement à de nombreux médecins, l'ostéopathe consacre du temps à son patient. Dans un premier temps, l'ostéopathe effectue une anamnèse (interrogatoire). Ce temps de parole est important, car il permet de mettre des mots sur des maux et d'avoir une finesse sur le diagnostic. Après l'interrogatoire, viennent les tests, le traitement, et les conseils. Généralement, une consultation dure au minimum 30 minutes et peut parfois durer jusqu'à 1h. 

- Les consultations en prévention nécessitent des visites de contrôle récurrents (environs 2 à 3 par an). L'ostéopathe est donc un thérapeute que l'on consulte régulièrement.

- Le patient se met le plus souvent en sous vêtements pendant la consultation ; si cela semble anecdotique, il s'agit pourtant bel et bien d'un élément non négligeable de la consultation. Dans notre société, se retrouver en culotte 10 minutes après avoir rencontré un parfait inconnu n'est pas quelque chose de naturel, loin de là. Le patient montre à l'ostéopathe, inconsciemment, une marque de confiance ; cela nécessite au préalable une posture adaptée et professionnelle de l'ostéopathe.

- Votre ostéopathe connait bien vos antécédents, vos habitudes de vie, vos traumatismes psychiques et physiques. A ce titre, il vous préconise des conseils adaptés, vous permet d'améliorer votre hygiène de vie (alimentation, sommeil, sport, stress...). Il devient au fur et à mesure un véritable coach santé ! 

- Si le patient et l'ostéopathe sont aussi proches l'un de l'autre, c'est aussi parce que les ostéopathes sont aujourd'hui plus de 30 000 en France (selon l'UFOF), assurant une répartition géographique très confortable pour les patients. Vous avez donc forcément un ostéopathe proche de chez vous !

5 - L'ostéopathe a une démarche globale et préventive 

L'ostéopathe s'inscrit dans une démarche thérapeutique différente de la médecine traditionnelle. 

L'ostéopathe ne propose pas un traitement de vos symptômes, mais de la cause de ce symptôme. Prenons un exemple ; si vous avez mal au genou, un kinésithérapeute ou un médecin généraliste vont rester focalisés sur ce genou (le plus souvent : rééducation pour le kinésithérapeute, anti inflammatoire pour le médecin). L'ostéopathe, lui, observera ce genou et les tensions qui s'exercent à son niveau. Ces tensions peuvent être liées à une vieille entorse ou bien à une torsion du bassin par exemple, perturbant votre bonne posture. L'origine de vos douleurs au genou n'est que rarement le genou lui-même. 

En travaillant sur l'origine de vos douleurs ou de tensions pré existantes, l'ostéopathe a une action préventive. Il permet d'éviter l'apparition de pathologies, ou bien la récidive de ces pathologies lorsqu'elles sont déjà présentes.

Comprendre l'ostéopathie dans notre société

La médecine traditionnelle aujourd'hui traite la maladie avec une technicité exceptionnelle grâce à des traitements chirurgicaux et traitements médicamenteux proposés par les grands laboratoires, industries pharmaceutiques et de biotechnologies de pointe.

Si l'on traite aussi efficacement la maladie, le patient, lui, devient le grand oublié de la médecine traditionnelle. On ne l'écoute plus, on ne le regarde plus, on ne s'intéresse plus qu'à sa pathologie. Et lorsqu'il n'y pas (encore) de pathologie, vous n'intéressez pas la médecine traditionnelle, impuissante face à des symptômes d'origine fonctionnelle (mal de dos, stress, mal de tête, troubles digestifs, vertiges, acouphènes, et les exemples sont encore bien nombreux). Au mieux, votre médecin vous proposera de masquer provisoirement cette douleur avec par exemple un anti inflammatoire.

Les mentalités changent et vous comprenez, vous, patients, que quelque chose ne tourne pas rond dans cette histoire. Pourquoi ce recours systématique aux médicaments ? Pourquoi ne s'intéresse t-on à mon cas que lorsque j'ai (enfin) une pathologie organique ? Pourquoi mon médecin a t-il balayé si rapidement mes symptômes et mon examen clinique ? Quel est le coût de ma santé sur la société ? Pourquoi ces scandales pharmaceutiques ? Ne serait-il pas plus judicieux de concentrer ses efforts vers une conservation de sa santé plutôt que d'attendre l'apparition et le traitement de sa pathologie ?

L'ostéopathie est une thérapie naturelle et préventive, et replaçant le patient au coeur de son traitement.

Si le XXème siècle est celui de la médecine technique, nous avons désormais compris que la technique ne suffisait pas, et nous faisait même oublier l'essentiel : le patient. Le XXIème siècle est celui de la médecine préventive. L'ensemble des acteurs de la santé s'accordent désormais sur ce principe, replaçant l'ostéopathie au sein de la stratégie thérapeutique, là où il était auparavant écarté. D'autres thérapies naturelles, hollisitiques et préventives agissent en complémentarité de l'action de l'ostéopathie (sophrologie, acupuncture, naturopathie,...).

Notre santé de demain se décide aujourd'hui, et c'est à vous de décider : quels choix ferez-vous ? 

Ostéopathe à Lyon

Article écrit par Simon PLINET

Ostéopathe à Lyon

Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×