REFLEX OSTEO lance son site e-commerce La Maison des Ostéos !

Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Prendre votre RDV
Visiter notre boutique

10 traitements naturels contre les acouphènes

acouphenes traitements naturels

Consultez un ostéopathe agréé près de chez vous.

Hero perso - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

Sifflements, grésillements, bourdonnements dans les oreilles… Les acouphènes touchent 10% de la population adulte, avec dans 1% des cas une atteinte invalidante. Si beaucoup sont associés aux troubles de l’audition, il est aussi fréquent de ne pas retrouver de lésion, et donc de faire face à une absence de traitement médical. Alors, comment soulager vos acouphènes récalcitrants de façon naturelle et sans danger ? Voici 10 solutions pour diminuer vos acouphènes.

1. L’ostéopathie au secours des acouphènes

Dans la plupart des cas, les acouphènes peuvent être soulagés par un suivi en ostéopathie. En effet, ce thérapeute manuel favorise un traitement global du corps, ce qui permet de prendre en compte les multiples facteurs favorisant l’apparition des acouphènes : il peut s’agir d’une cause mécanique, comme un blocage osseux ou articulaire, ou bien vasculaire, psychologique, nerveux… Dans tous les cas, une consultation en ostéopathie aide en général à mettre le doigt sur les causes et à en soulager une bonne partie.

Plusieurs séances peuvent être nécessaires si les acouphènes sont présents depuis une longue durée et votre ostéopathe favorisera toujours un suivi, sur le long terme, pour vous soulager de façon durable. Par ses mobilisations et manipulations non-violentes, l’ostéopathe rééquilibre les tensions musculaires, corrige les blocages articulaires et permet une meilleure circulation sanguine et lymphatique.

L’ostéopathie est, à ce jour, le traitement non-médicamenteux le plus plébiscité contre les acouphènes. Ce thérapeute est aussi capable de vous réorienter vers un autre professionnel lorsque cela est nécessaire : par exemple quand les acouphènes sont en lien avec un problème de mâchoire qui nécessite un traitement dentaire.

acouphènes ostéopathie

2. Vérifier qu’il n’y a pas de problème dentaire ou de la mâchoire

Le saviez-vous ? Une bonne part des acouphènes sont causés, au moins en partie, par un problème au niveau de l’articulation temporo-mandibulaire (ATM), ou articulation de la mâchoire. Si ses déséquilibres sont, en général, réglés par une simple séance d’ostéopathie, un traitement dentaire peut également être nécessaire pour permettre le maintien de cette rééquilibration à long terme.

En effet, des problématiques au niveau des dents se répercutent sur l’occlusion et peuvent causer des décalages ou blocages au niveau de la mâchoire. Dans le cas de récidive, il ne faut donc pas hésiter à consulter un occluso-dentiste, spécialiste des problématiques de l’ATM, pour vérifier si une prise en charge des dents est nécessaire.

3. Médecine chinoise traditionnelle et acupuncture

Les acouphènes sont un symptôme bien connu par les praticiens de médecine chinoise traditionnelle (MTC). En effet, ils bénéficient d’une attention toute particulière et d’un large éventail de possibilités de traitement en MTC, notamment par des points d’acupuncture. Ils trouveraient leur origine au niveau des déséquilibres de trois organes : le rein, la rate et la vésicule biliaire. Ces problématiques se répercutent via un déséquilibre du système neuro-végétatif et causent par la suite ce que les professionnels de MTC nomment « Er Ming », littéralement les « tintements dans l’oreille ».

Par son expertise, l’acupuncteur identifie l’organe causal et travaille, ensuite, avec des points précis situés sur les méridiens. Ainsi, il vise à rétablir une bonne circulation dans l’organisme et à soulager le système nerveux. L’acupuncture permet également de travailler sur les blocages émotionnels et le stress qui sont souvent un facteur aggravant dans les acouphènes.

Le médecin chinois traditionnel peut également travailler en auriculothérapie, une forme particulière d’acupuncture qui consiste en des piqûres plus petites dans la région de l’oreille.

4. Faites le point sur vos traitements médicamenteux

Si les médicaments prescrits comme traitement contre les acouphènes sont peu efficaces et n’ont pas de recommandation officielle exacte, par manque de résultats, on sait, en revanche, que certains traitements chroniques donnent des acouphènes par effets secondaires. Si vous prenez un traitement médicamenteux au long cours, il est donc peut-être nécessaire de faire le point avec votre médecin généraliste.

Ce sont les médicaments dits « ototoxiques » (toxiques pour l’oreille) qui provoquent des acouphènes et des hypoacousies (diminution de l’audition). Bonne nouvelle, ces symptômes sont réversibles avec l’arrêt ou la modification du traitement. Les médicaments ototoxiques principaux sont : les anti-inflammatoires (notamment l’aspirine et l’ibuprofène/Advil), certains traitements contre le cancer, les diurétiques, les antibiotiques, les antipaludéens, l’interféron et certains anti-dépresseurs. Ce pourrait aussi être le cas de certains anti-hypertenseurs, anti-arythmiques, anti-convulsivants, anti-ulcéreux, de la contraception orale et des hormones.

Bien sûr, il ne convient pas d’arrêter votre traitement mais plutôt d’envisager, avec votre médecin, un autre médicament pour subvenir à votre besoin sans abîmer votre audition.

acouphènes acupuncture médicaments musique

5. Écouter de la musique

Les acouphènes vous bloquent souvent dans un cercle vicieux : ils perturbent notre oreille, on a tendance à se concentrer de plus en plus dessus… Résultat, on n’entend plus que ça : et ça n’aide pas à les faire passer ! N’ayez donc pas le réflexe, comme pour une migraine, de vous mettre dans le noir et dans le silence. Un bruit de fond, tel que de la musique classique, vous permet de vous concentrer sur autre chose. Cette déviation de l’attention semble aider à faire passer les acouphènes.

Attention, bien sûr, à ne pas écouter votre musique trop fort. Vous pouvez aussi opter pour des bruits de fond enregistrés, comme celui de la mer ou des chants d’oiseaux. Le but est de solliciter votre oreille différemment pour lui permettre de se « reprogrammer » et donc de diminuer l’intensité des acouphènes.

6. Le ginkgo biloba, la plante anti-acouphènes par excellence

Vous en avez peut-être entendu parler : le ginkgo biloba est une plante avec de nombreuses vertus thérapeutiques. Par ses propriétés vasodilatatrices, il pourrait être recommandé pour la prise en charge des acouphènes. En effet, il permettrait une meilleure circulation sanguine et un meilleur drainage au niveau de l’oreille. En plus de cela, ses effets anti-inflammatoires procurent un double bénéfice si les acouphènes sont secondaires à un traumatisme.

L’OMS a reconnu l’usage du ginkgo biloba dans le traitement des acouphènes et cette plante rentre dans la composition de médicaments contre les acouphènes. Le plus simple est de la consommer comme une supplémentation alimentaire. Faites attention tout de même à prendre un avis médical ou à demander conseil à votre pharmacien si vous prenez d’autres traitements (notamment pour les anticoagulants), afin qu’ils ne rentrent pas en interaction.

7. Alimentation saine, compléments alimentaires et hydratation

Pour lutter contre les acouphènes mais aussi pour améliorer votre santé générale, il convient de faire attention à votre alimentation et votre hydratation. Comme nous l’avons déjà évoqué, les acouphènes sont souvent liés à des problématiques circulatoires : faites donc attention à boire assez. Certains aliments sont recommandés contre les acouphènes, comme l’ail, l’oignon ou la canneberge. En plus de cela, des micronutriments permettraient d’atténuer les bruits parasites en améliorant la circulation sanguine cérébrale :

  • La provitamine A.
  • La vitamine D3.
  • Les oméga-3.
  • Le magnésium.
acouphènes compléments et vitamines

8. Les huiles essentielles contre les acouphènes

Les huiles essentielles peuvent aider à soulager les symptômes des acouphènes, bien qu’elles n’agissent pas directement sur leurs causes. L’incontournable dans la prise en charge des acouphènes est l’huile essentielle d’Hélicryse italienne, grâce à ses propriétés circulatoires et drainantes au niveau cérébal. Elle peut être associée à d'autres : huiles essentielles d’estragon, de Lentisque Pistachier, de cyprès de Provence ou de basilic. N'hésitez pas à suivre une synergie pour plus d'efficacité.

Nous vous recommandons une application de 2 gouttes d’Hélicryse italienne autour de l’oreille, à répéter 3 fois par jour jusqu’à obtenir une diminution des symptômes.

9. Sophrologie, hypnose et EMDR pour s’attaquer aux causes des acouphènes

Pour traiter durablement les acouphènes, il convient de s’attaquer à leurs causes. Nous avons vu qu’il peut parfois s’agir de blocages émotionnels ou de stress. Pour cela, des thérapies complémentaires telles que la sophrologie ou l’hypnose peuvent être très efficaces, afin de permettre de retrouver un lâcher-prise et un soulagement globale. Nous pouvons notamment citer l’EMDR (Eye Movement Desensitization and Reprocessing), utilisée pour la reprogrammation et la désensibilisation, en particulier dans les cas de stress post-traumatique.

10. L’homéopathie en complément

Un traitement homéopathique de fond, prescrit par un spécialiste, peut être complémentaire avec ceux cités ci-dessus. Votre pharmacien peut vous aider à trouver le meilleur traitement, car, en fonction de l’ancienneté et de la façon dont s’expriment vos acouphènes, différentes granules sont possibles : Chininum Sulfuricum, de Phosphorus, d’Arnica ou encore d’Arscencium album… Dans tous les cas, mieux vaut faire appel à un spécialiste

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes,
et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !

Temoignages

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec notre communauté de plus de 144596 patients.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes, et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !


Actu - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie
4 - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie
21/03/2022

JOELLE

Acouphènes suite à rupture d'anévrisme

Bonjour,
En janvier 2021 j'ai été victime d'une rupture d'anévrisme, je vous passe les détails car je suis une miraculée.... Aujourd'hui je n'ai pas retrouvé le goût ni l'odorat et ces problèmes d'acouphènes génèrent une gêne très importante. J'ai consulté divers ORL sans solution à me proposer ?? Depuis janvier je consulte une ostéopathe mais malheureusement à ce jour pas d'amélioration j'en serai à 3 seances cette semaine, dois je garder espoir ? Au bout de combien de séances peut on espérer une amélioration ? Merci merci pour votre aide

Retrouvez tous nos articles sur le thème "ACOUPHENES"

Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×