REFLEX OSTEO lance son site e-commerce La Maison des Ostéos !

Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Prendre votre RDV
Visiter notre boutique

Bouffées de chaleur chez la femme : quelles sont les causes ?

bouffée de chaleur femme

Consultez un ostéopathe agréé près de chez vous.

Hero perso - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

Si les bouffées de chaleur touchent aussi les hommes, elles restent beaucoup plus fréquentes chez les femmes et peuvent grandement impacter leur qualité de vie. Mais quelles en sont les causes ? Ne surviennent-elles qu’à la ménopause ? Comment faire pour diminuer les symptômes ?

Reconnaître les bouffées de chaleur : quels symptômes ?

Les bouffées de chaleur sont définies par une sensation subite et passagère de chaleur, principalement au niveau du cou ou de la tête. On les nomme aussi « sueurs nocturnes » car elles surviennent en majorité la nuit bien qu’elles puissent aussi toucher les patientes dans la journée. Elles sont souvent accompagnées de sueurs et de frissons en raison du changement brutal de température ressentie.

Les sensations de chaleur peuvent se propager à l’intégralité du haut du corps, voire même dans tout le corps. L’intensité peut varier, être légère voire aller jusqu’à l’impression de brûlure.

De fait, les bouffées de chaleur peuvent déclencher chez certaines femmes des palpitations ou sensation cardiaques anormales, liées au pic de stress qu’elles déclenchent. Plus rarement, on peut observer des rougeurs ou des vertiges.

Si l’apparition des symptômes est brutale et sans facteur déclenchant, la bouffée de chaleur passe en général assez rapidement. Elle dure en moyenne 30 secondes à 4 minutes. Cependant, la fréquence des « crises », notamment si elles sont nocturnes, peut avoir un impact considérable sur la qualité de vie et sur le sommeil.

Voyons maintenant quelles peuvent en être les causes.

bouffée de chaleur femme

La cause des bouffées de chaleur chez la femme : le déséquilibre hormonal

Les bouffées de chaleur, chez la femme comme chez l’homme, sont  toujours liées à un déséquilibre hormonal. Le plus souvent, ce déséquilibre touche les hormones sexuelles, mais ce n’est pas toujours le cas, comme nous allons le voir.

La ménopause et pré-ménopause

La ménopause est la cause la plus connue des bouffées de chaleur et la plus fréquente chez la femme. Avec le vieillissement progressif, les taux d’hormones sexuelles diminuent : on a de moins en moins d’œstrogènes. Cette hormone très importante chez la femme influe sur de nombreux mécanismes physiologiques, et sa diminution progressive tend à dérégler le système de régulation de la température (axe hypothalamo-hypophysaire). Il s’agit donc d’un problème de thermorégulation.

Les bouffées de chaleur surviennent fréquemment de la pré-ménopause à la post-ménopause : elles peuvent être ressenties quotidiennement pendant plusieurs années.

Hystérectomie et ablation des ovaires (ovariectomie)

L’hystérectomie correspond à une ablation de l’utérus. Cette chirurgie peut être réalisée pour diverses raisons médicales, et si elle peut sauver des vies (dans le cas d’un cancer, par exemple), elle peut aussi causer des désagréments par la suite. Selon si l’hystérectomie est totale ou partielle, les ovaires peuvent être eux aussi retirés : on a alors un arrêt de la production d’œstrogènes. Les mêmes changements que pour la ménopause apparaissent alors, avec les mêmes symptômes de bouffées de chaleur.

Grossesse

Durant la grossesse, de nombreuses modifications hormonales surviennent : et celles-ci peuvent causer des bouffées de chaleur par plusieurs mécanismes. Tout d’abord, ces changements entraînent une dilatation des vaisseaux capillaires de la peau, ce qui peut causer la sensation de chaleur, notamment au niveau de la tête et du cou, qui dure quelques minutes environ et peut s’accompagner de transpiration. Ces symptômes sont plus fréquents durant le 2ème et le 3ème trimestres, parce que l’imprégnation hormonale est plus forte.

Si vous choisissez d’allaiter votre bébé, cela peut se poursuivre durant la période de l’allaitement car celui-ci maintient une stimulation hormonale.

Enfin, une hyperthyroïdie peut survenir durant la grossesse avec une stimulation des glandes sudoripares (hyperhidrose), ce qui peut causer un excès de transpiration (notamment au niveau des aisselles, du pubis et de la plante des pieds). Les problèmes de thyroïde, tous confondus (hypo ou hyper...), toucheraient 4% des femmes enceintes environ.

Hyperthyroïdie

Mais l’hyperthyroïdie ne touche pas que les femmes enceintes et peut se manifester chez certaines femmes tout au long de la vie. Elle correspond à une surproduction d’hormones thyroïdiennes, ce qui augmente la température corporelle globale et peut causer des bouffées de chaleur. Moins fréquente que l’hypothyroïdie, elle peut être causée par plusieurs maladies (maladie de Basedow, nodules thyroïdiens, thyroïdite…). Une prise en charge médicale est absolument nécessaire car la thyroïde régule bon nombre de fonctions essentielles du corps et son déséquilibre peut avoir des conséquences graves.

bouffée de chaleur hyperthyroïdie femme

Diabète et hypoglycémie

La régulation du taux de sucre dans le sang est un souci permanent chez les personnes diabétiques. Et pour cause : une hypoglycémie (taux de sucre sanguin trop faible) peut avoir de nombreuses conséquences. Parmi celles-ci, on peut noter les bouffées de chaleur. En effet, pour compenser le manque de sucre, l’organisme stimule la transpiration pour éliminer de l’eau et réguler la glycémie. En plus de cela, l’hypoglycémie chez les diabétiques peut entraîner une réaction excessive au niveau des glandes surrénales (responsables de la production de l’adrénaline), et donc une sensation de chaleur brutale. De même que pour la thyroïde, le diabète doit absolument être régulé pour éviter que d’autres problèmes de santé ne surviennent.

Règles et cycle menstruel

Un autre facteur plus « naturel » de variation des hormones, et notamment des œstrogènes, est le cycle menstruel. Les œstrogènes sont présents en plus grande quantité au début du cycle (avant l’ovulation) et diminuent lors de la fin de celui-ci : au moment où les règles se déclenchent. Il est donc possible de ressentir des bouffées de chaleur durant le syndrome prémenstruel (SPM) ou lors des premiers jours de règles, en lien avec cette variation hormonale. Si vous souffrez en plus de douleurs fortes lors des règles ou d’autres symptômes en lien avec votre cycle, il peut être recommandé de mettre en place une contraception hormonale avec votre médecin ou sage-femme pour aider à la régulation.

Cancer du sein

Les bouffées de chaleur peuvent aussi apparaître chez des patientes traitées pour un cancer du sein. Dans ce cas de figure, ce n’est pas la maladie en elle-même qui provoque les bouffées de chaleur mais les traitements : les médicaments anti-œstrogéniques peuvent causer une pré-ménopause. Apparaissent alors les symptômes liés à celle-ci, dont font partie les bouffées de chaleur, comme expliqué ci-dessus.

Stress et émotions

Deux causes moins connues, et dont on parle beaucoup moins, des bouffées de chaleur, sont le stress et les brusques changements émotionnels. En effet, le stress et l’anxiété, d’autant plus s’ils sont présents de façon chroniques, peuvent dérégler l’équilibre hormonal, notamment au niveau des surrénales : le cortisol, qu’on surnomme « l’hormone du stress », est alors produit en trop grande quantité. Le cortisol stimule le système cardio-vasculaire, ce qui peut causer des bouffées de chaleur. Ce mécanisme est aussi celui retrouvé dans les crises d’angoisse (crises de panique).

bouffée de chaleur stress

Bouffées de chaleur chez la femme : quels traitements ?

Plusieurs traitements sont possibles pour diminuer les symptômes de bouffées de chaleur chez la femme. Tout d’abord, si une maladie est retrouvée (diabète, hyperthyroïdie), elle est traitée et cela permet en général de faire disparaître les symptômes. La prise en charge se complique lorsqu’il s’agit d’un déséquilibre primaire (non induit par une maladie) : ménopause, hystérectomie, lien avec le cycle menstruel…

Médicaments de substituts hormonaux

La réponse médicale la plus simple (hors cas de contre-indication) correspond à une supplémentation en hormones de synthèse, le plus souvent en œstrogènes / œstradiol. Cependant, l’équilibre peut être difficile à trouver et ces médicaments ne fonctionnent pas systématiquement. De plus, des contre-indications peuvent empêcher leur prescription (cancers hormono-dépendants, antécédents d’accidents vasculaires…).

Thérapies alternatives

D’autres thérapies peuvent être recommandées pour les patientes souffrant de bouffées de chaleur. L’acupuncture, l’homéopathie ou la phytothérapie peuvent aider à réguler l’organisme et la température. Il est également conseillé de pratiquer une activité physique régulière et d’apprendre à gérer le stress, par exemple via la méditation.

bouffée de chaleur traitement

Bouffées de chaleur : comment l’ostéopathie peut vous aider ?

En plus des thérapies citées ci-dessus, l’ostéopathie peut également avoir un impact positif sur les bouffées de chaleur. Le travail de l’ostéopathe sur le système neuro-végétatif aide au bon équilibre hormonal et à la gestion du stress et des émotions. En plus de cela, ces symptômes désagréables peuvent causer des insomnies et des douleurs cervicales à cause du mauvais sommeil. L’ostéopathie aide à diminuer les troubles du sommeil, et, bien sûr, à traiter les douleurs au niveau de la colonne et des épaules. Si l’ostéopathie ne pourra pas faire disparaître les symptômes des bouffées de chaleur, elle peut vous aider à mieux vivre avec.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes,
et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !

Temoignages

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec notre communauté de plus de 144875 patients.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes, et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !


Actu - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie
Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×