REFLEX OSTEO lance son site e-commerce La Maison des Ostéos !

Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Prendre votre RDV
Visiter notre boutique

Douleurs de la main et ostéopathie

douleur de la main et ostéopathie

Consultez un ostéopathe agréé près de chez vous.

Hero perso - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

En 2019, près d’un tiers de la population française souffre de douleurs de la main et du poignet*. Parmi ces personnes, 80% sont atteintes du syndrome du canal carpien. Les douleurs de la main sont souvent liées à la profession ou au type de sport que vous pratiquez. La main est notre outil du quotidien, et ce n’est souvent qu’une fois qu’elle nous fait souffrir que l’on prend conscience de son utilité. Dans cet article, je vous donne des clés pour comprendre pourquoi vous avez mal, et surtout comment les préserver.

Pourquoi j’ai mal à la main ?

Le poignet et la main forment une mécanique complexe composée d’os joints par des articulations et maintenus par des ligaments. Cet ensemble est animé par de nombreux tendons qui relient le coude au bout des doigts. La main est mobilisée de manière extrêmement précise par ces tendons, telle une marionnette guidée par les fils qui lui donnent vie. Tout ceci nécessite un contrôle cérébral, effectué grâce aux nerfs, et une bonne nutrition des tissus grâce aux artères.

Une mécanique si précise peut se dérégler, et faire apparaître des gênes voire des douleurs qui risque de devenir totalement invalidantes. Les douleurs de la main apparaissent pour plusieurs raisons : une vieille blessure mal soignée, une prédisposition génétique, un geste répétitif (professionnel, sportif) ou encore une mauvaise hygiène de vie. Comme souvent en santé, c’est en général une addition de plusieurs causes qui expliquent une douleur.

Les douleurs de la main suite à une chute

Tout choc peut provoquer une fracture ; en revanche, les fractures du poignet et de la main peuvent être presque indolores. Au moindre doute, n’hésitez pas à consulter un médecin après une chute sur la main si une douleur persiste, même légère. Les conséquences d’une fracture mal soignée peuvent être importantes.

Le plus souvent, on tombe sur les paumes de mains avec le poignet en extension. Ce mouvement peut provoquer une distension voire une rupture des ligaments du poignet, c’est ce qu’on appelle l’entorse. La douleur est en général immédiate avec une difficulté à bouger le poignet et/ou la main. Il peut également y avoir un gonflement immédiat du poignet avec une rougeur de la zone douloureuse. Consultez un médecin !

Dans les cas d'entorse et de fracture, on immobilise généralement par attelle ou plâtre 4 à 6 semaines (temps de cicatrisation), avec de la rééducation par kinésithérapie pour éviter les séquelles.

douleur main chute

Le syndrome du canal carpien

Les nerfs sont des cordons de transmission entre le cerveau et le reste du corps permettant d’effectuer un mouvement. Ils peuvent se retrouver comprimés sur leur trajet, à l’origine des symptômes. La compression peut se localiser au niveau du cou (en savoir plus sur la névralgie cervico-brachiale), des épaules, des coudes ou des poignets. Le poignet forme un fourreau de passage pour les nerfs, artères, veines et pour les tendons. Ce fourreau n’est pas extensible, c’est une zone propice à la compression qui peut donner le syndrome du canal carpien (SCC).

Causes

Le syndrome du canal carpien est souvent dû à une mauvaise ergonomie de poste de travail.

On le constate aussi lors des mouvements répétitifs, chez les caissiers par exemple, ou lorsque le poignet est soumis à des vibrations (travailleur du bâtiment, motard). Certains sports sont plus propices à l’apparition du SCC : le tennis, le golf, l’haltérophilie... Plus rarement, il peut également apparaître au cours de la grossesse. Il est, dans ce cas, totalement réversible mais reste douloureux et handicapant pour la future maman.

Symptômes

Localisés principalement dans la moitié de la paume côté pouce et dans les trois premiers doigts de la main. La douleur est à type de décharge électrique la plupart du temps. Elle peut être accompagnée de fourmillements, de sensation d’engourdissement, mais également de perte de sensibilité dans la main. Dans les cas les plus sévères, on peut constater une perte de force.

Traitement

Principalement médicamenteux (antalgiques) mais peut aller jusqu’à la chirurgie dont le but est d’agrandir le canal. Dans la plupart des cas, l’ostéopathie permet d’améliorer les symptômes.

Autres douleurs de la main

Douleurs articulaires

Les douleurs articulaires sont situées au niveau des jonctions entre les os. Au niveau de la main, il y a très peu d’arthrose tandis que l’arthrite est assez fréquente, notamment chez les femmes. L’arthrite est caractérisée par des poussées inflammatoires très douloureuses au niveau du poignet et des articulations des doigts. Dans le cas de la polyarthrite rhumatoïde, ces poussées douloureuses concernent les deux mains de façon symétrique. Après plusieurs années d’évolution de la maladie, on peut voir apparaître des déformations des articulations. Au contraire, une douleur très forte et instantanée d’une seule articulation peut faire suspecter un autre type d’arthrite, connue sous le nom de maladie de la goutte. Elle est en général liée à une mauvaise hygiène de vie.

autres douleurs main

Douleur du pouce

Une douleur de la base du pouce, presque au niveau du poignet, peut apparaître de la cas de métiers à geste très répétitifs. La répétition du geste de la main induit un frottement des tendons dans leur gaine qui devient douloureuse, on parle alors de tendinite ou ténosynovite (en savoir plus sur la tendinite de De Quervain). La douleur est augmentée au port de charge, à l’origine de nombreux arrêts de travail.

Douleur liée au froid

Chez certaines personnes, la réaction au froid est excessive, provoquant une diminution très forte de la circulation sanguine dans les doigts (et les orteils). Ils deviennent blancs et mettent du temps à revenir à la normale malgré le retour à une température de confort. Cette pathologie porte un nom, c’est le syndrome de Raynaud. Pas de panique, ce n’est absolument pas grave, il n’existe pas de traitement aujourd’hui mais il suffit d’anticiper les périodes de froid avec une bonne paire de gants !

Comment soulager naturellement les douleurs de la main ?

En complément de la prise en charge médicale, il existe des méthodes naturelles pour aider à lutter contre l’inflammation douloureuse :

Le froid

C’est la méthode la plus simple et la moins chère qui consiste à refroidir la zone douloureuse pendant 15 minutes au moins trois fois par jour. Un sac de petits pois surgelés enveloppé dans un torchon fera l’affaire !

L’argile verte

Pour lutter contre l’inflammation naturellement, vous pouvez réaliser des cataplasmes d’argile verte sur la zone douloureuse. L’argile verte est peu onéreuse et possède des propriétés anti-inflammatoires et drainantes. Appliquez-la avant d’aller dormir puis envelopper de cellophane ou mettre des gants, pour le garder humide le plus longtemps possible. Vous pouvez ensuite le rincer à l’eau tiède le lendemain matin.

L’huile essentielle de gaulthérie couchée

Elle est aussi très efficace sur les tendinites. Appliquez-en deux ou trois gouttes puis massez pour faire pénétrer. Répétez l’opération trois fois par jour.

L’ostéopathie, un traitement naturel aussi efficace pour les douleurs de la main

Avant d’avoir mal, votre ostéopathe pourra repérer et lever des contraintes mécaniques sur le poignet et la main. Il cherchera aussi à améliorer vos gestes du quotidien (au travail, au sport) pour éviter la réapparition de ces contraintes.

L’ostéopathie a un rôle primordial dans la prévention des douleurs de la main.

L’ostéopathie est aussi très efficace dans la prise en charge des douleurs de la main. L’ostéopathe vérifie d’abord si votre douleur nécessite un avis médical. Ensuite, son travail consiste à évaluer la mobilité des différentes articulations de la main et du poignet et la tension des muscles. L’ostéopathie est une médecine globale qui considère une unité fonctionnelle dans son ensemble. Ainsi, l’ostéopathe vérifie la mobilité de l’ensemble du membre supérieur jusqu’à l’épaule et le cou au minimum. La prise en charge ostéopathique permet notamment de diminuer les douleurs liées au syndrome du canal carpien, en complément de conseils ergonomiques et hygiéno-diététiques.

Quelques conseils de votre ostéopathe

Ergonomie au travail

Commencez tout d'abord par adopter une bonne position assise. Voici une règle fondamentale lorsque vous travaillez en bureau : le poignet ne doit pas être “cassé”, mais doit être le plus droit possible (ni vers le haut, ni vers le bas, ni dévié). Pour cela, veillez à ce que votre main se trouve dans l’axe de votre avant-bras, le majeur centré par rapport à l’avant bras. Cette position neutre permet un relâchement maximal du canal carpien donc limite la compression des nerfs et artères qu’il contient.

Clavier

Vous pouvez opter pour un clavier ergonomique : Il est agrandi à l’avant permettant de poser le poignet. Ceci évite d’avoir le poignet cassé en extension. Vous pouvez également conserver votre clavier et poser un livre de même épaisseur que le clavier sous vos poignets. Pensez à vérifier régulièrement que vos poignets sont bien posés et non en l’air, vos épaules vous diront merci !

Souris

La souris ergonomique permet de placer la main dans sa position neutre, c'est-à-dire petit doigt côté table et pouce côté ciel. Il existe aussi des pad de souris avec repose poignet intégré. Vous pouvez vous en fabriquer un avec un t-shirt roulé par exemple.

Télétravail

Dans la mesure du possible, le travail sur ordinateur portable doit rester occasionnel. Sinon, investissez au minimum dans un clavier et une souris avec les conseils précédents.

Étirements

Etirement n°1

Placez vos mains en prière devant la poitrine, paumes en contact. À l’inspiration, restez, à l’expiration glissez les mains vers le bas, tout en maintenant le contact entre les paumes. Si l’étirement est fort dès le départ, restez et respirez lentement.

étirements main et doigts

Etirement n°2

Tendez le bras droit devant vous, dos de la main face à vous, et doigts étendus vers le haut. À l’aide de la main gauche, poussez vers vous les doigts de la main droite. La tension se fait à l’avant du poignet droit. Faites la même chose avec les doigts de la main droite dirigés vers le bas, paume face à vous. Cette fois, c’est l’arrière du poignet qui est étiré. Répétez ces deux étirement sur le poignet gauche.

Hygiène de vie

Une alimentation équilibrée et une bonne hydratation diminuent les douleurs inflammatoires, notamment celles de la main. Un régime de type méditérranéen, par exemple, est un bon moyen d’aller alimentation équilibrée et plaisir gustatif ! Bien sûr, l’alimentation doit être couplée à une activité physique, même la marche.


*Rapport annuel 2019 de l’assurance maladie - Risques professionnels

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes,
et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !

Temoignages

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec notre communauté de plus de 118784 patients.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes, et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !


Actu - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

Retrouvez tous nos articles sur le thème "ADULTE"

Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×