COVID-19 : Continuez à consulter normalement

Conformément aux directives officielles, notre service national d’ostéopathie reste ouvert, en cabinet ou à domicile. Pour vous rendre chez l’ostéopathe, cochez sur votre attestation la case "soins ne pouvant être assurés à distance ». Nous mettons en place un dispositif exigeant de protection sanitaire.

Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Une consultation d'ostéopathie en 5 phases !

Actu - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie
Retour à la liste

Petit tour d’horizon de ce à quoi vous attendre la première fois (et toutes les autres) lors de votre séance d’ostéopathie !


Consulter un ostépathe

Les 5 étapes clés d’une séance d’ostéopathie

Vous l’avez sans doute remarqué, chaque ostéopathe a sa propre manière de faire. Il existe aussi différentes applications de l’ostéopathie. Il y a l’ostéopathie qui fait craquer et qui vous retourne sens dessus dessous (ostéopathie structurelle), celle qui agit en douceur (ostéopathie tissulaire), celle pour le ventre (ostéopathie viscérale), celle pour la tête (ostéopathie crânienne).

Quelles que soient les techniques utilisées, une séance d’ostéopathie respecte tout de même la même « routine ».

Car au fond, toutes n’ont qu’un seul but : vous remettre sur pied. Et pour y arriver, les thérapeutes procèdent tous (ou presque) selon cinq étapes clés.

Étape n°1 : l’interrogatoire entre l'ostéopathe et le patient

L'ostéopathe interroge son patient

Une séance d’ostéopathie débute toujours par un échange entre le professionnel et son patient. L’anamnèse de son vrai nom, est une étape indispensable pour cibler le problème lors d’une première consultation et pour juger des évolutions séance après séance. L’interrogatoire commence par les informations banales (identité, domiciliation…). L’ostéopathe cherche ensuite à cibler le ou les motifs de consultation par un questionnaire plus approfondi. Mais ne vous y méprenez pas, votre praticien vous a observé dès votre entrée dans la pièce ! A votre façon de vous asseoir, de vous tenir, il a déjà glané quelques informations !
Si la consultation d’ostéopathie concerne un nourrisson ou un enfant en bas âge, l’interrogatoire sera menée avec le(s) parent(s) : révisez bien l’âge à laquelle votre enfant s’est mis à marcher (cette remarque est à destination surtout des papas souvent désemparés…).

Étape n°2 : les tests

Une fois l’interrogatoire terminé, le praticien demande à son patient de se dévêtir et de se mettre en sous-vêtements. Débute alors la phase de tests. Si vous perdez légèrement l’équilibre, que vous avez des difficultés à enlever votre pull… votre ostéopathe notera mentalement des zones à vérifier, des éventuelles pertes de mobilité. Il procédera ensuite à plusieurs vérifications en réalisant :
• Des tests d’exclusion pour garantir l’absence de contre-indication à la mise en place d’un traitement ostéopathique,
• Des tests ostéopathiques pour examiner les causes de vos douleurs. L’observation est dans un premier temps sans mouvements (statique) puis avec mouvements (dynamique).

Étape n°3 : le traitement ostéopathique

Traitement ostéopathique

Lors des tests, de nombreuses parties du corps sont passées en revue pour déterminer l’axe de traitement à suivre. Après cette collecte d’informations corporelles, la séance d’ostéopathie se poursuit par la réalisation de certains mouvements lents ou rapides qui visent à rétablir la mobilité, à soulager la douleur ou à débloquer une zone définie. Au cours de cette étape, le patient est allongé sur une table soit sur le ventre, soit sur le dos ou encore assis. Il peut également être amené à se lever. Généralement, l’ostéopathe explique son cheminement à haute voix. S’il ne le fait pas, vous pouvez le questionner sur sa démarche tout au long du traitement.
Bon à savoir : une douleur des cervicales peut provenir d’un blocage du bas du dos. Ne soyez pas étonné si votre ostéopathe traite une zone éloignée de celle qui vous pose problème !

Étape n°4 : les vérifications de l'ostéopathe

Après le traitement l’ostéopathe refait les tests initiaux afin de s’assurer que les zones traitées soient bien corrigées : par exemple, il va pouvoir observer le bon alignement des repères osseux, ou bien s’assurer de la bonne mobilité d’une vertèbre. Dans le cas où le test est identique au début, votre ostéopathe pourra revenir à la phase précédente (le traitement) afin de corriger le problème.

Vous êtes amené à vous exprimer sur vos sensations et ressentis : une sensation de fourmillement, une zone sensible, un relâchement général etc…



Étape n°5 : les conseils de l'ostéopathe

Les conseils de l'ostéopathe

Une fois les vérifications terminées, le patient est invité à se rhabiller. L’ostéopathe conclut la séance par un bref résumé de ce qu’il vient de faire et de ce qui a été observé. Il donne également des conseils personnalisés et adaptés à chaque cas. Cela peut aller de conseils nutritionnels à des astuces pour se lever sans se faire mal au dos ou encore une position à adopter devant l’ordinateur.
Il informe également son patient sur les éventuelles conséquences de la séance dans les jours à venir. Le corps ayant travaillé en profondeur, il est en effet possible de voir apparaître des courbatures plus ou moins importantes, une grande fatigue voire des douleurs localisées. Ces réactions physiologiques sont tout à fait normales.
En cas de douleurs insupportables après la consultation, n’hésitez pas à contacter votre praticien.

Conseils pour une séance d’ostéopathie réussie

Vous savez désormais comment se déroule une consultation. Et pour mettre toutes les chances de guérison de votre côté, vous pouvez vous aussi adopter certains réflexes. Avant la consultation par exemple, il est préférable de ne pas prendre d’anti-inflammatoires ou d’antalgiques (à moins que les douleurs ne soient insupportables). Ces médicaments ont en effet tendance à biaiser le diagnostic et le traitement. Après la consultation, mettez votre corps au repos au moins 72h. Ce temps est nécessaire pour intégrer les changements et assurer l’efficacité des manipulations. Enfin, si votre ostéopathe vous demande de reprogrammer une consultation quelques semaines plus tard, ne l’oubliez pas ! Il s’agit bien souvent d’une phase d’ancrage du traitement, indispensable pour que vos douleurs vous laissent tranquille pour longtemps !

Convaincu ? Notre réseau d'ostéopathe se tient à votre disposition pour répondre à votre problématique !

Prendre RDV avec un ostéopathe


Elodie PREVELLE

Elodie PREVELLE

Je vous propose un regard original sur des thèmes autour de l'ostéopathie. Je suis une patiente, assidue à mes séances d'ostéopathie, et pour vous je vais me transformer en rédactrice :) Bonne lecture !

Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×