Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

7 actions de l'ostéopathe chez l'enfant

osteopathe enfant

7 actions de l'ostéopathe chez l'enfant 

La période de l’enfance est aussi marquée par un certain nombre de maladies et d’infections auxquelles les enfants sont vulnérables. Ces maladies étant le plus souvent d’origine infectieuse ou virale, on pourrait avoir du mal à voir ce que pourrai bien y faire un ostéopathe. Pourtant, la récurrence de certains problèmes nous amène à nous dire que si une zone s’infecte de façon régulière chez un individu, peut être que le système lymphatique ou sanguin, sensés amener les cellules du système immunitaire, ne parviennent pas à acheminer correctement leurs substances curatives jusque la, ce qui aurai comme conséquence que, fragilisée, cette zone serai plus facilement sujette aux infections. Nous allons prendre quelques exemples communs et voir ce que l’ostéopathie peut y apporter.

1 -  L'ostéopathe pour traiter l'otite ?

chez l’enfant, les trompes d’Eustache (reliant l’oreille moyenne à la cavité nasal) ne sont pas obliques vers le bas comme chez l’adulte mais presque horizontale. Pour cette raison, elle a du mal à se drainer vers la cavité nasale et des liquides peuvent y stagner, provoquant ainsi un terrain infectieux. L’ostéopathe sais intervenir pour libérer ce conduit et ainsi éviter l’accumulation de bactérie. Un décalage au niveau des vertebres cervicales peut aussi en gêner l’apport sanguin et diminuer la résistance de cette zone. Si l’infection est détectée suffisamment tôt, l’ostéopathe pourra intervenir pour éviter une prise d’antibiotique et alléger le traitement.

2 - L'ostéopathe pour traiter l'appendicite ?

l’infection de l’appendice est souvent due à un mauvais positionnement de celle-ci (elle peut être pliée ou vrillée) empêchant ainsi que son contenu soit évacué dans le colon. Les matières fécales en stagnation constitueront un terrain propice à l’infection, celle-ci pouvant être très douloureuse. L’ostéopathe, par des techniques viscérales, pourra libérer cet appendice et ainsi éviter l’opération. Attention, nous parlons ici d'action préventive. En cas d'appendicite aigüe (douleur dans le bas du ventre, plutôt à gauche, fièvre et ventre dur), nous vous orientons vers le service d'urgence le plus proche de chez vous sans délai. 

Lorsque l'appendicite est déjà installée, l'opération chirurgicale visera à l'enlever.

La cicatrice laissée par l’opération de l’appendice laisse une grosse adhérence dans les tissus pouvant être source de troubles digestif récurrents comme la constipation. L'ostéopathe pourra alors avoir une action post chirurgicale pour prévenir les conséquences liées à ces adhérences cicatricielles

3 - L'ostéopathe pour traiter les sinusites ?

Les sinus sont des poches d’aire tapissées de muqueuses, à l’intérieur même des os du crâne et de la face. Si elles sont irritées elles peuvent surproduire du mucus, bouchant ainsi le nez et congestionnant la zone ORL.

4 - L'ostéopathe pour traiter l'angine ?

les amygdales sont la barrière immunitaire de notre corps pour tout ce qui rentre par notre bouche, et leur inflammation provoque l’angine. Leur irrigation par les vaisseaux sanguins venant du cou, un décalage des vertèbres du haut du thorax ou du cou peuvent être la cause d’un manque d’apport sanguin dans cette zone. Les enfants mettant toute sorte de chose à la bouche, ils sollicitent beaucoup cet organe et s’il est mal alimenté en sang neuf, il pourra s’infecter facilement.

    Dans le cadre d’un problème infectieux diagnostiqué, l’ostéopathe pourra donc libérer la zone infectée, quelle qu’elle soit, pour permettre au corps de lutter plus efficacement contre un problème infectieux en parallèle d’un traitement médical. Mais l’ostéopathie étant une médecine préventive, un bon suivi de l’enfant par un ostéopathe permettra aux jeunes parents d’épargner à leur enfant un bon nombre de problèmes de santé, où de lui éviter de tomber dans des infections chroniques.

    5 - L'ostéopathe pour traiter les problèmes dentaires ?

    Un des rendez-vous médicaux classique pour les jeunes parents et leurs enfants est celui chez l’orthodontiste. Beaucoup d’enfants souffrent de problème dans le développement de la dentition, ce qui entraine l’installation d’un appareil dentaire. Les contraintes crâniennes héritées de l’accouchement (pouvant être très violent pour le crâne du bébé) ou de chocs sur la tête peuvent induire des pertes de mobilités dans les mouvements infimes que réalisent les os du crâne les uns par rapports aux autres. Ces pertes de mobilités forceront les os à se déformer pour s’adapter, et la dentition est une des voies d’expression de ces contraintes crânienne. Beaucoup de patients se sont fait poser des appareils dentaires pour contraindre les dents en sens inverse et ainsi les réaligner, mais sans faire un travail pour résoudre la cause crânienne en amont. Le problème est donc renvoyé au crane qui, incapable de le gérer, le renvoi à la colonne vertébrale, causant ainsi des scolioses car la colonne est une autre voie d’expression des contraintes crâniennes.

    Il existe maintenant des méthodes différentes des bagues pour traiter les déformations dentaires : on pose une plaque sur le palais, afin d’aider le crâne à se développer normalement ce qui a pour effet que les dents se remettent à se développer correctement, et ce sans renvoyer le problème dans la colonne. Cependant, l’ostéopathie possédant tout un champ de techniques et d’outils efficaces permettant d’agir sur le crâne, quelques séances préventives chez un ostéopathe permettront d’anticiper ces soucis en résolvant les contraintes crâniennes avant que celles-ci induisent des déformations dans le développement du squelette de l’enfant. Si le problème est pris en compte tardivement, alors l’ostéopathe pourra aider à alléger le traitement et à éviter les complications occasionnées par ce dernier.

    6 - L'ostéopathe pour traiter les problèmes de vue ? 

    Le développement des yeux suit les mêmes lois que le reste du corps, et si leur contenant (les orbites) se déforme, cela aura un impacte sur leur forme. Or l’œil est un instrument optique très précis et d’une grande complexité, et un dérèglement de sa taille ou de sa forme aboutira à des troubles de la vision apparaissant lors de la croissance. De plus, l’œil s’oriente dans l’orbite grâce à un ensemble de petits muscles, dont les nerfs suivent un trajet complexe dans le crâne. Si un de ces muscles ou nerfs se trouve compressé et ne peut accomplir son travail correctement, alors l’œil perdra sa capacité à s’orienter avec précision, ce qui peut conduire à développer un strabisme.

    Que peut faire un ostéopathe pour ces jeunes patients souffrant de problèmes de vue ? Cela dépend du problème et à quel moment il est pris. Plus il sera pris tôt, plus l’action de l’ostéopathe aura des résultats positifs. En effet, l’enjeu ici est de libérer le crâne afin qu’il puisse reprendre une croissance normale de la forme de ses os pour supprimer le problème à la source. Une fois que le crâne aura terminé son développement, il aura imprimé ses malformations et il sera trop tard pour régler définitivement le problème. La solution à adopter sera le port de lentilles ou de lunettes, voir plus tard une opération chirurgical visant à rendre à l’œil une forme adéquate pour une vision de qualité. Le crâne terminant son développement entre 12 et 14 ans, il est important de consulter un ostéopathe tôt dans la vie de l’enfant afin de prévenir de tels problèmes dans la formation du crane qui peuvent toucher, nous l’avons vu, les dents, les yeux, mais aussi les sinus, la cloison nasale, l’appareil auditif.

    7 - L'ostéopathe pour veiller à une bonne poussée de croissance ?

    Nous quittons maintenant l’enfance pour aborder une période non moins clef du développement : la puberté. Elle est marquée par une modification dans les secrétions hormonales qui vont être responsables de plusieurs phénomènes tels que la poussée de croissance, la mise en marche de l’appareil génital, l’acquisition des caractères sexuels secondaire (modification des proportions du squelette, de la peau, de la pilosité et de la musculature, changement de la voix…) ainsi que des changements psychiques et caractérielles, notamment dues aux changements hormonaux et au développement de la libido.

    Ce phénomène a des répercutions sur le corps entier, dont chaque élément sera modifié pour aller vers sa physiologie adulte. Pour que ce travail soit coordonné entre les différentes parties du corps, chaque organe communique avec les autres par le biais de molécules relâchées dans la circulation sanguine : les hormones. Des glandes du cerveau nommées l’hypothalamus et l’hypophyse reçoivent ces signaux hormonaux, les intègrent, et renvoie une réponse, elle aussi hormonale, qui va dicter à chaque organe son niveau d’activité désiré et ainsi coordonner leur action. Si nous prenons par exemple une glande telle que l’ovaire chez la femme (qui joue un rôle capital pendant la puberté), et qu’elle se trouve comprimé et ne reçoit pas bien le sang artériel, ou ne renvoie pas bien le sang veineux, alors le message hormonal lui parviendra mal, et/ou il sera mal relayé. Ceci entrainera des écarts de fonctionnement et de déroulement normal de la puberté : règles tardives/précoces, trop/pas assez abondantes… Ce problème pour les jeunes filles est souvent géré en prescrivant la pilule, en espérant que cela forcera les menstruations à revenir à un cycle normal. Mais pour le reste du corps, qui se retrouve avec un taux d’hormones sexuelles plus élevé et non prévu (car non commandé par l’hypophyse, donc non anticipé par le reste du système), cela perturbe totalement l’équilibre naturel et complexe de sa coordination hormonal. Les conséquences telles que l’accentuation des problèmes de peau, rétention d’eau, prise de poids, etc, peuvent être mal vécues par les adolescentes, et à plus long terme êtres source de déséquilibres hormonaux.

    Les problèmes pouvant arriver à la puberté étant nombreux et d’origines diverses, nous n’allons pas les détailler ici, nous allons simplement expliquer ce que peux faire un ostéopathe pour les adolescents en puberté : par un examen minutieux de la structure, l’ostéopathe saura détecter les endroits où la circulation sanguine risque d’être gênée et la libérer, s’assurer que le bassin et la cage thoracique son mobile et souples et laissent passer le sang librement. Il pourra aussi travailler le crâne pour être sur que l’hypothalamus et l’hypophyse reçoivent bien les messages du reste du corps. Il ira aussi voir toute la sphère viscérale, voir si des problèmes digestifs tels que la constipation ne risquent pas de comprimer ce qui se trouve en dessous (notamment les ovaires chez les jeunes femmes).

    Notre article ici ne s'est volontairement pas attardé sur la scoliose, véritable thématique complexe que nous avons abordé à l'occasion d'un autre article : 

    Tout savoir sur la scoliose, son traitement en ostéopathie. 

    Votre navigateur est obsolète!

    Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

    ×