REFLEX OSTEO lance son site e-commerce La Maison des Ostéos !

Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Prendre votre RDV
Visiter notre boutique

Les chaînes musculaires et physiologiques : qu'est ce que c'est ?

Consultez un ostéopathe agréé près de chez vous.

Hero perso - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

Les chaînes musculaires sont fascinantes lorsque l'on s'intéresse à sa posture, a son mal au dos ou encore à l'anatomie humaine. Merveille de notre biomecanique, ces chaînes musculaires sont composées d’ensemble de muscles poly-articulaires, c’est-à-dire de muscles qui ont une action sur deux articulations à la fois. 

Par exemple, le biceps brachial s’insère sur l’épaule et sur l’avant-bras, il a donc une action de mobilité sur l’épaule, mais aussi bien sur le coude.

Un bon nombre de muscles poly-articulaires dans le corps travaillent ainsi ensemble (synergie musculaire) pour une meilleure action ou pour un soutien de meilleure qualité . Nous retrouvons classiquement cinq chaînes musculaires. 

Plongeons-nous dans l'univers des chaînes musculaires !

Les cinq chaînes musculaires : qu'est ce que c'est ?

1. La chaîne postérieure superficielle

Elle est constituée de tous les muscles superficiels de la base du crâne, du cou, du dos, du bassin, des jambes jusque sous les pieds au bout des orteils. C’est la première et la plus importante. Lors de sa contraction, les lordoses cervicales et lombaires vont s’amplifier ainsi que les flexions du tronc.

2. La chaîne postérieure profonde

La chaîne profonde a les mêmes implications que la superficielle en se concentrant plus sur les courbures lombaires et cervicales. Sa position est, comme le dit son nom, plus profonde. Ce sont un groupe de muscles au plus proche de la colonne vertébrale et des os des jambes.

3. La chaînes antéro intérieure

Elle est composée des deux coupoles diaphragmatiques et des muscles ilio psoas. Ce sont les muscles profonds de l’abdomen. La contraction de cette chaîne va augmenter la cambrure lombaire et l’avancée du bassin.

4. La chaîne brachiale

Elle part de l’épaule jusqu’au bout des doigts aussi bien sur la face antérieure que sur la face postérieure du bras. Le fait qu’elle soit constamment en tension explique la rotation de l’avant-bras en interne : dans la position anatomique, nous aurions la main tournée vers l’avant et le pouce à l’extérieur, alors qu’en réalité, nous avons la paume de main tournée contre la cuisse.

5. La chaîne antérieure du cou

Elle est composée de trois muscles situés sur l’avant du cou au plus proches des vertèbres (muscles long de la tête, muscles long du cou, et muscles antérieurs de la tête). Elle fonctionne en opposition à la chaîne postérieure (superficielle et profonde) et est souvent responsable des torticolis. Une contraction de cette chaîne va permettre d’avancer le menton vers l’avant.

Chaînes musculaires

L'histoire du concept de "chaînes musculaires"

Le concept de chaînes musculaires a été développé pour la première fois par Françoise Mézières, kinésithérapeute en 1950. Lors de ces traitements, elle remarque que si elle réussit à lever une dysfonction à un endroit, elle la retrouve à un autre endroit du corps humain, comme si la dysfonction glissait comme « des anneaux sur une tringle à rideaux ». De par sa connaissance anatomique, elle réalise que les muscles s’enchevêtrent à la manière des tuiles sur un toit, et qu’il est ainsi illusoire de vouloir travailler uniquement sur un muscle sans travailler sur les autres. C’est une des premières fois qu’une vision globale du corps humain est prise en compte en kinésithérapie. Elle développe aussi le concept de « Chaîne reflex a priori ». Concrètement, cela signifie qu’un trauma à un endroit précis du corps pourra avoir des conséquences (rapidement ou à plus long termes) sur une autre partie du corps.

Une entorse de cheville qui nous paraît sans importance, va amener le corps à se contracter localement pour protéger cette cheville ou il y a eu une douleur et compenser cette contracture à un autre endroit en y amenant cette fois ci une douleur.

Cela permet de grandement comprendre la mécanique humaine et de voir le corps dans sa globalité.

La Méthode Busquet 

La méthode Busquet se base un concept plus général avec l’idée de « contenant » (tout ce qui va être les tensions externes du squelette et des muscles) et de « contenu » (principalement avec l’aspect viscéral). La colonne vertébrale et l’ossature ne se retrouvent pas au centre de ce concept. Cette méthode va prendre grandement en compte l’aspect viscéral. Elle a été développée par Léopold Busquet dans les années 1980 et va chercher à ré harmoniser votre corps, réduire les tensions, corriger votre posture dans le temps et acquérir une bonne mobilité tissulaire au sein des différentes chaînes. C’est un concept plus physiologique que purement mécanique. Cette méthode est aussi souvent pratiquée sur le nourrisson, les bébés afin de les libérer des tensions qu’ils ont pu subir lors de l’accouchement. Lever toute ces tensions va se ressentir sur la façon dont il interagit et sa perception du monde. Cette sensation de bien-être va pouvoir se répercuter sur sa posture, sa gestuelle, et son ouverture au monde. Elle va aussi pouvoir aider le bébé lors de troubles digestifs, de plagiocéphalie ou de difficultés de succion ou d’allaitement.

Chaînes musculaires et physiologiques

Chaînes musculaires et ostéopathie

Ces méthodes comme l’ostéopathie sont des techniques manuelles et vous pouvez ainsi retrouver votre ostéopathe à réfléchir en suivant ces concepts. De par la vision globale du corps, et avec l’implication viscérale, ces concepts se rapprochent de plus en plus de l’ostéopathie. A.T.Still (le fondateur de l’ostéopathie) avait d’ailleurs élaborer un concept primordial et similaire en ostéopathie stipulant que « seuls les tissus savent » ainsi que le concept de mémoire tissulaire :

Le corps va se souvenir et garder une marque de tout ce qu’il a pu vivre ou ressentir.

Je vais vous faire part d’une de mes expériences afin d’illustrer de façon claire et concrète ce que peuvent représenter les chaînes musculaires dans la vie de tous les jours d’un ostéopathe.

Exemple de consultation en ostéopathie sur les chaînes musculaires

Madame L. vient me consulter en première instance pour une douleur de coude droit qu'elle évalue à une intensité de 4 sur 10, présente dès le matin avec un dérouillage matinal de l’ordre de 35 min. La douleur se manifeste aussi en fin de soirée mais ne la réveille pas. Cela fait plusieurs mois que cette douleur est présente et malgré des antalgiques classiques (paracétamol) elle ne parvient pas à s’en débarrasser. A la suite de mon interrogatoire, madame L, me précise qu’elle a fait une chute il y a plus d’un an lors d’une marche en forêt sur le poignet droit en extension, mais que la douleur était partie très vite (un à deux jours plus tard).

A la suite de mon examen orthopédique, aucune fracture ou fissure de l’articulation du coude n’est à noter, mais la douleur est majorée dans les mouvements passifs et actifs du coude. Elle se situe sur la face interne du coude. J’arrive à la conclusion que la douleur qu’elle ressent n’a pas son origine sur cette articulation, et m’oriente ainsi sur d’autres structures. Je vais donc voir l’état de l’épaule, des cervicales, mais aussi bien évidemment du poignet. C’est lors de l’examen de ce dernier que certaines dysfonctions plus notables apparaissent, principalement en exagérant l’extension du poignet. La patiente me signifie que ce mouvement lui recrée sa douleur dans le coude. Grâce aux tests ostéopathiques, j’ai pu mettre en évidence une dysfonction sur un muscle en particulier : le fléchisseur ulnaire du carpe. Un travail sur les insertions de ce muscle ainsi qu’une détente de ce dernier ont été nécessaires mais pas suffisants. Le choc de la chute avait créé un manque de mobilité au niveau articulaire du poignet, qui était venu sur solliciter ce muscle.

Chaînes musculaires et ostéopathie

En rendant la mobilité adéquate aux différents os du poignet, cela a permis de réduire cette sur-sollicitation et ainsi de laisser libre cours aux principes de guérison du corps humain.

Grâce à cet exemple, nous avons pu comprendre qu’un trauma sur une zone en particulier pourrait potentiellement avoir des incidences a distances, aussi bien anatomiques que temporelles.

Le concept de chaîne musculaire est au final une base de tous les concepts ostéopathiques : prendre le patient comme un Tout, et ne pas se focaliser uniquement sur une zone, s’intéresser à son passé et aussi à son mode de vie.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes,
et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !

Temoignages

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec notre communauté de plus de 115110 patients.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes, et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !


Actu - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

Retrouvez tous nos articles sur le thème "ADULTE"

Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×