Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Douleur à la patte chez le chien : les conseils de l'ostéopathe

douleur à la patte chez le chien

Consultez un ostéopathe agréé près de chez vous.

Hero perso - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

Votre chien boite en se levant, ou après un effort ? Vous pensez qu'il a une douleur à la patte avant ou arrière ? Contrairement à nous, nos petits compagnons se déplacent sur 4 membres. On dit qu’ils sont quadrupèdes. Cela provoque des différences considérables au niveau de leur anatomie, de leur biomécanique, de leur physiologie et de leurs pathologies.

L'ostéopathe animalier pour soulager la douleur à la patte du chien

Quand un chien se met brusquement à boiter sans raison apparente, il faut en premier lieu regarder sous les coussinets. Car, bien qu’ils soient capables de faire passer une fracture inaperçue, une simple petite écharde peut les empêcher de poser la patte au sol.

Mais lorsque vous remarquez que votre petit compagnon est douloureux, vous devez demander l’avis d’un professionnel de santé vétérinaire. Il pourra établir un diagnostic et choisir quel est le traitement le plus adapté. Il existe une multitude d'approches pour soigner le patient. On peut passer par la phytothérapie, donner des médicaments, faire de la chirurgie ou encore lui prodiguer un suivi ostéopathique. Dans beaucoup de cas, l'ostéopathie aide grandement au rétablissement de l’animal.

L’ostéopathe va d’abord regarder votre chien marcher, courir et tourner afin de définir de quel type de boiterie il s’agit. D’un simple coup d’œil, un bon praticien sait d’où vient la boiterie. Il va ensuite regarder de plus près l’animal pour préciser son diagnostic. Enfin, grâce à des techniques ostéopathiques non douloureuses et non invasives, l’ostéopathe va chercher à relâcher les tensions pour redonner de l’intégrité aux structures tout en leur permettant de remplir leur rôle physiologique. Cela va redonner du mouvement au petit patient et diminuer les douleurs.

A quoi voit-on que mon chien a mal à une patte ?

Les chiens ont très souvent tendance à masquer leurs douleurs. Il est donc important de connaître son animal par cœur de manière à remarquer le moindre changement de comportement. Globalement, on va repérer qu’un chien à mal grâce à trois signes plus ou moins présents.

1/ Votre chien boite, notamment après un effort ou en se levant

Il présente une boiterie : elle peut être plus ou moins franche ou présente seulement à certaines allures. Cela peut aller d’un simple défaut de protraction (difficulté à amener le membre vers l’avant) jusqu’à ne plus pouvoir poser la patte au sol. Mais certains chiens sont si robustes qu’ils ne boitent presque pas même avec une fracture.

2/ Il se lèche au même endroit

Il se lèche toujours au même endroit : lorsqu'un chien lèche régulièrement une région précise de son corps, cela indique une douleur récurrente à cet endroit précis.

3/ Son comportement est différent

Il a un comportement modifié : s’il ne veut plus courir, partir en balade ou s’il ne veut simplement plus monter sur le canapé, cela peut être le signe de douleurs qui l'empêchent de se mouvoir correctement.

Comment sont formées les pattes avant et arrière de mon chien ?

La principale fonction des quatre membres du chien est de soutenir le corps. Les ¾ du poids sont répartis sur l’avant-main. Mais l’arrière-main permet de générer l’impulsion lors des mouvements. Ils ont des fonctions bien précises qui sont permises par leur anatomie. Il faut savoir que les carnivores domestiques sont digitigrades. C'est-à-dire qu’ils marchent sur leurs doigts. Plus précisément, seulement sur les dernières phalanges.

Les pattes avant et pattes arrière sont divisées en plusieurs tronçons qui comportent différents os.

L’épaule: Scapula (omoplate)

Le bras: Humérus

L’avant-bras: Radius et ulna (cubitus)

Le carpe (poignet): 6 petits os carpiens

La main : métacarpes et 1ère, 2ème et 3ème phalanges sur chaque doigt sauf le pouce où il y a 2 phalanges et des ergots où il peut y en avoir 1.

Le bassin : os Iliaque composé de l’ilium, l'ischium et le pubis

La cuisse: fémur et de la patella (rotule)

La jambe: tibia et fibula (péroné)

Le tarse (cheville): 5 petits os tarsiens

Le pied: métatarses et phalanges comme dans la main

comparaison squelette chien et homme

Le chien a perdu sa clavicule au fil du temps. Il ne lui reste plus qu’un vestige de cet os. Le membre antérieur et le thorax sont donc articulés seulement par des muscles et non par l’os claviculaire.

Tous ces os sont reliés par des muscles et des ligaments qui permettent à l’animal de se mouvoir. Toutes les articulations font de la flexion, de l’extension, de l’abduction, de l’adduction, des rotations et des glissements. Mais le coude est capable de faire de la pronation et de la supination. C’est ce qui permet à l’animal de prendre des objets avec ses pattes.

La bonne connaissance de l’anatomie et de la biomécanique des membres permet la meilleure prise en charge possible de l’animal. Cependant, avant de soigner, il faut repérer le problème.

Quelles maladies peuvent provoquer la douleur à une patte ?

Il existe une grande quantité d’affections possibles sur les membres des chiens. Chaque chien est plus ou moins prédisposé à ces maladies en fonction de leur race, du sport qu’ils pratiquent, de leur alimentation et de leur style de vie. Les pathologies peuvent être d’origines diverses.

Infectieuse ou parasitaire 

Une simple plaie peut permettre à des germes de pénétrer dans le corps de l’animal et provoquer une infection bactérienne ou virale. Une plaie purulente ou un abcès peut être douloureux et provoquer des boiteries. Mais, d’autres infections ont aussi des répercussions sur les membres. Par exemple, la maladie de Carré provoque une hyperkératose (épaississement de la couche de kératine) des coussinets. La leishmaniose, quant à elle, est une infection parasitaire qui provoque des ulcères aux coussinets.

Musculaire

Tout comme nous, les chiens sont exposés aux tensions musculaires. On retrouve très souvent une hypotrophie sur la patte douloureuse car ils l’utilisent moins, et une hypertrophie sur l’autre membre car elle supporte plus de poids.

Arthrose

Les chiens sont très sujets à l’arthrose. D’autant plus si c’est un chien sportif qui pratique l’agility ou la chasse par exemple. En vieillissant, l’arthrose peut devenir si douloureuse qu’elle empêche complètement de faire certains mouvements.

Congénitale

Certaines races sont prédisposées à certaines affections à cause de leur morphologie. Les chiens de grande taille sont généralement exposés à des dysplasies du coude ou de la hanche ce qui provoque de l’arthrose précoce. Les chiens de petite taille, eux, sont plutôt exposés à la luxation de la rotule ce qui empêche le chien de plier le genoux et engendre de l’arthrose à long terme.

Neurologique, vasculaire ou lymphatique

Un mauvais flux nerveux, sanguin ou lymphatique peut provoquer une difficulté lors de la marche. Si un nerf ne fonctionne pas bien, il ne peut pas ordonner aux muscles de se contracter. Les vaisseaux sanguins, eux, vont apporter les nutriments nécessaires au bon fonctionnement des organes mis en fonction. Et la lymphe va filtrer les déchets rejetés par le fonctionnement des muscles.

Endocrinologique

La présence d’une tumeur, maligne ou bénigne, va réduire la capacité de mouvement de l’animal. Soit à cause de la douleur, soit à cause de la gêne si la tumeur est placée au mauvais endroit.

Traumatique: Il n’est pas rare de voir des chiens chuter ou victime d’accident de la voie publique. On retrouve alors des fractures, des déchirures musculaires ou ligamentaires, des entorses ou des tendinites.

Les conseils de votre ostéopathe canin

Il vaut mieux prévenir que guérir. C’est pourquoi il faut faire attention à préserver la santé de l’animal pour éviter de devoir soigner ce qui lui provoque ces douleurs. Globalement, il existe 3 méthodes : dépistage, prévention et traitement.

Dépistage

Comme précisé précédemment, certaines races sont prédisposées à certaines affections. Les dysplasies sont souvent héréditaires. On peut donc les éviter en sélectionnant soigneusement les parents. Mais aussi en dépistant dès la première année de vie chez un vétérinaire. Cela permettra de la prendre en charge le plus tôt possible pour générer le moins d’arthrose possible.

Prévention

Il y a certains vaccins qui sont obligatoires chez le chien. Celui contre la maladie de Carré dont nous avons parlé plus haut est obligatoire en France. On voit donc qu’il est important de vacciner pour prévenir certaines affections des membres. Ensuite, tout au long de la vie de l’animal, il faut faire attention à son activité et sa santé. Un chien obèse ou, au contraire, qui fait un sport trop important aura plus tendance à développer des problèmes de santé.

Traitement

Lorsqu’une maladie se déclare, il ne faut pas attendre le stade final pour montrer le chien à un professionnel. Plus on attend  et moins on a de chance de soigner l’animal. La plupart des maladies sont bénignes à la base mais deviennent graves à cause de la négligence du propriétaire. La dysplasie par exemple, si elle est prise dès 1 an, provoquera peu d’arthrose.

En conclusion, malgré toutes les précautions que vous prendrez pour garder votre animal en bonne santé, il aura forcément, à un moment ou un autre dans sa vie, mal aux pattes. Mais le vétérinaire et l’ostéopathe travailleront ensemble pour lui procurer la meilleure qualité de soins possible. Et ils mettront tout en œuvre pour redonner à son corps toute son intégrité et ses amplitudes de mouvements. Tout cela pour que votre petit compagnon se sente mieux non seulement dans son corps, mais aussi dans sa tête.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes,
et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !

Temoignages

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec notre communauté de plus de 186477 patients.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes, et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !


Actu - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie
Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×