REFLEX OSTEO lance son site e-commerce La Maison des Ostéos !

Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Prendre votre RDV
Visiter notre boutique

Les dyspareunies, ces douleurs pendant les rapports sexuels

douleur rapports sexuels

Consultez un ostéopathe agréé près de chez vous.

Hero perso - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

"J'ai mal quand il me pénètre", "les rapports profonds sont douloureux"...

On estime que 15 à 25 % des femmes rapportent des difficultés sexuelles temporaires ou permanentes. Pouvant aller d'une simple gêne à l'impossibilité d'avoir des rapports sexuels, les dyspareunies peuvent apparaître avant, pendant ou après les rapports. Elles se manifestent généralement soit de manière superficielle, à proximité du vagin (on parle aussi de vaginisme), ou profonde, dans la région pelvienne au niveau du bas-ventre. D'origine physique ou psychique, les dyspareunies peuvent se révéler être un vrai handicap au quotidien.

Bien que majoritairement féminines, les dyspareunies touchent également les hommes, même s'ils en parlent très peu…


Alors, que faire pour ne plus avoir mal pendant vos rapports sexuels ? Nos ostéopathes vous disent tout.

Consulter un ostéopathe spécialisé

Quelles sont ces douleurs pendant les rapports sexuels ?

Les dyspareunies sont les douleurs ressenties lors des rapports sexuels (Dys : difficulté et pareunie : accouplement).

La dyspareunie correspond à une douleur qui peut se manifester avant, pendant ou après le rapport sexuel. La douleur peut se traduire par des démangeaisons, des picotements, des sensations de brûlures, coupures, échauffements, contractures

Si les patients décrivent souvent une douleur au niveau du vagin ou l'anus (dyspareunie superficielle), elle est aussi parfois décrite au bas ventre, ou aux ovaires (dyspareunie profonde).

La douleur est quelque chose de très personnel et subjectif, il n’est pas évident de la définir, de l’expliquer, ni de la quantifier. Alors quand celle-ci est associée à un acte intime, en parler devient gênant.

Les dyspareunies, rares chez les hommes, font partie des plaintes les plus fréquentes en gynécologie et sexologie mais restent l'un des problèmes les plus difficiles à traiter et à prendre en charge. Elles peuvent aller jusqu’à rendre toute pénétration vaginale impossible.

Il est intéressant de comprendre pourquoi en dehors de toute pathologie organique, des douleurs peuvent survenir lors des rapports sexuels, et leur impact.

Selon les dernières études, l'ostéopathie permet un traitement efficace lorsqu'il est suivi et coordonné avec le parcours médical classique en place.

Dyspareunie et vaginisme

La dyspareunie peut parfois être confondue avec le vaginisme. Cette pathologie se définit par une contraction extrême du plancher pelvien et donc une incapacité d’examen ou de pénétration.

Quels sont les différentes formes de dyspareunies ?

Il existe de nombreuses formes de dyspareunie. L'interrogatoire avec votre ostéopathe ou thérapeute permettra de préciser cette dyspareunie.

La dyspareunie primaire

Lorsque les douleurs apparaissent dès le début de la vie sexuelle de la femme.

La dyspareunie secondaire

Lorsque les douleurs apparaissent après une période d’activité sexuelle satisfaisante et sans douleur, ou suite à un traumatisme (psychologique ou physique).

La dyspareunie superficielle ou d’intromission

La douleur est au niveau du vagin, de la vulve ou du clitoris.

La dyspareunie profonde

La douleur est au fond du vagin et en fin de pénétration. Elle peut être ressentie jusque dans le bas ventre.

La dyspareunie globale

La douleur est ressentie lors de tous les rapports sexuels.

La dyspareunie situationnelle

Présente uniquement dans un certain contexte, en fonction du cycle menstruel, de la position sexuelle, du partenaire...

L’anodyspareunie

L'anodyspareunie quant à elle touche à la sexualité anale, aussi bien pour les couples hétérosexuels qu’homosexuels. Des douleurs anales sont rapportées par l’un des deux partenaires. 8,7% des femmes sont classées comme anosdyspareuniques contre 14% des hommes. Les causes majoritaires de la douleur anale résultent d’un manque de lubrification, mais on peut retrouver d’autres signes fonctionnels tels que des contractions du sphincter anal ou du plancher pelvien.

Pourquoi j'ai mal pendant les rapports ?

Quelles sont les causes de la dyspareunie ? La douleur conserve une dimension psychologique importante mais ne doit pas faire occulter les causes organiques potentiellement présentes.

Parmi certaines causes on retrouve l’anxiété ou le stress, une diminution voire une absence de libido, un traumatisme par le passé…

Les causes organiques les plus courantes sont infectieuses, allergiques, dermatologiques, cicatricielles, après un accouchement ou une intervention chirurgicale (épisiotomie ou déchirure), hormonales (après la ménopause par exemple), mais aussi endométriose, kystes, le positionnement de l’utérus, une hypertonie du périnée, un bassin ou un rachis en restriction de mouvement…

Névralgie pudendale et dyspareunie

La nevralgie pudendale, pathologie sous diagnostiquée, peut également être responsable de dyspareunies.

Il est d'ailleurs fréquent de poser un diagnostic de névralgie pudendale à un patient en errance thérapeutique depuis de longues années. Le patient présente souvent une douleur au niveau du périnée à type de brûlure, accentuée en position assise et pouvant irradier vers l'anus, les lèvres ou le clitoris (ou scrotum et pénis chez l'homme). Mais les symptômes peuvent également être une sensation de corps étranger dans l'anus, une difficulté à uriner, une douleur lors des rapports sexuels ou des douleurs irradiant dans le bas du ventre, les lombaires ou l'intérieur des jambes.

Un ostéopathe formé et expérimenté aux techniques pelviennes pourra alors vous aider à décongestionner le nerf pudendal (techniques douces et non invasives).

Les causes de la dyspareunie chez l'homme

Chez l’homme, les douleurs lors des rapports sexuels peuvent être liées à des causes médicales telles que la rupture du frein du prépuce ou la fracture du corps caverneux (la maladie de La Peyronie provoque une déviation et une douleur de la verge en érection).

On constate deux types de dyspareunies masculines : la douleur liée à l’érection et celle liée à l’éjaculation.

Des affections dermatologiques ou des syndromes inflammatoires peuvent amener à des gênes lors des rapports sexuels. Les douleurs lors de l’éjaculation sont plus rares et nécessitent des examens médicaux approfondis avant de poser un diagnostic de syndrome douloureux pelvien (chronique ou non).

L'ostéopathie : un traitement naturel pour traiter la dyspareunie

Le parcours classique (médecin, laboratoire, traitement médicamenteux, radios-scanners, kinésithérapeutes, sage-femmes) oublie encore trop souvent l'ostéopathie.

Pourtant, la prise en charge par un ostéopathe de la dyspareunie permet d'agir sur les causes fonctionnelles de cette pathologie ; il faudra néanmoins nuancer ces résultats en fonction d'une éventuelle pathologie sous jacente. Les dernières études montrent une amélioration significative de la dyspareunie avec un traitement ostéopathique suivi.


Alors, comment l’ostéopathe traite la dyspareunie ?

L’ostéopathe ne va pas se substituer à un traitement médicamenteux si il en est question. Il va agir sur des problèmes de fonctions ou de positions, grâce à des liens mécaniques ou des liens neuro-hormonaux.

En effet, le vagin et l’utérus possèdent différents moyens de fixation : la pression interne des organes adjacents, des ligaments reliés aux différentes structures osseuses (sacrum, lombaires…).

L’ostéopathe va travailler sur une rééquilibration des tensions ligamentaires et musculaires et un meilleur apport vasculaire. Des tensions ainsi que des troubles circulatoires peuvent tout à fait avoir un impact sur la sensation de pesanteur pelvienne que la femme peut ressentir.

Si le problème est d’origine positionnelle, il suffit généralement de deux ou trois séances pour un traitement optimal.

La zone pelvi-périnéale chez la femme est souvent le siège de dysfonctions ostéo-articulaires et myo-fasciales, à l’origine de douleurs pendant les rapports sexuels ; une origine trop souvent méconnue des patients et des médecins !

Du côté de l’homme, lors de problèmes d’érection et lorsque tous les problèmes fonctionnels ont été éludés, on retrouve chez le patient un état de stress et de contraction du bassin. Des mouvements de contraction/détente ou d’étirements peuvent aider à relâcher le système et redonner à l’homme le moyen de gérer son excitation.

Stress et dyspareunie

Si l’origine est psychologique (stress anxiété, traumatisme) une prise en charge en ostéopathie émotionnelle (thérapie somato-émotionnelle) conjointe avec un psychologue permet de potentialiser les résultats.

Des techniques d’ostéopathie crâniennes et viscérale relaxante permettent de ré harmoniser le corps physique et psychique du patient pour qu’il reparte sur de nouvelles bases.

L'ostéopathe va t-il pratiquer un toucher vaginal ?

Non, les actes ostéopathiques sont codifiés et toute manipulation interne est prohibée. Nul besoin également d’aller jusqu’à se dévêtir intégralement, la séance se déroulera comme pour tout autre motif tel que pour une cheville, une cervicale ou un estomac : dans une tenue confortable permettant le soin et pour les moins timides en sous-vêtements. Pas d’instruments ! L’ostéopathie est une thérapie manuelle exclusivement. Pas d’électricité, ni de dilatateurs.

Il est bon de se tourner vers un ostéopathe formé aux techniques d’ostéopathie pelvienne pour de meilleurs résultats.

Consulter un ostéopathe spécialisé

Voici quelques exemples du travail de l'ostéopathe dans le traitement de la dyspareunie

1 - Les tensions profondes compriment le système neurologique

Au niveau cutané de l’appareil sexuel, les récepteurs vont conduire les sensations de toucher jusqu’à l’orgasme, de température transmettant les sensations de chaud et froid. Ces récepteurs sont sensibles également à la pression et aux vibrations, mais surtout ce sont les même qui conduisent soit la douleur soit le plaisir.
Tout déséquilibre neurologique provoqué par des tensions myo-fasciales localisées ou environnantes pourront modifier ces messages nerveux et induire la douleur plutôt que le plaisir.

L'ostéopathie permet ainsi de repérer et traiter les tensions responsables d'une perturbation du nerf et donc de la douleur.

2 - La biomécanique permet une bonne fonction du vagin

L’orgasme clitoridien est dû à une stimulation sensorielle qui transmet des sensations, alors que l’orgasme vaginal est le siège de contractions vaginales.
Pour se contracter, le vagin doit pouvoir compter sur une structure environnante musculaire et osseuse souple, sans perte de mobilité, ne gênant pas son expression.

L'ostéopathe travaillera ainsi sur votre biomécanique pour assurer la meilleur fonction possible de la sphère gynécologique.

3 - L'afflux sanguin assure une bonne nutrition et donc une bonne fonction gynécologique

Un bon engorgement vasculaire nécessite une bonne perfusion de la région : malheureusement bien des embuches parsèment le parcours des artères qui se dirigent au bassin : contractures, troubles digestifs, tensions aponévrotiques…

Ces trois exemples ne sont pas exhaustifs et permettent de comprendre un peu mieux l'approche de l'ostéopathe : son traitement vise à repérer, traiter et libérer les tensions autour de la sphère gynécologique.

Le traitement ostéopathique vise à repérer, traiter et libérer les tensions autour de la sphère gynécologique.

Consulter un ostéopathe spécialisé

Bibliographie :

- Mémoire de fin d’étude de Mme Petit Vincianne 2016-17 « Intérêt d’une prise en charge ostéopathique dans les douleurs type dyspareunie »

- Monforte M, Mimoun S, Droupy S. Sexual pain disorders in females and males.

- Belhassen Alexandra, Etude de cas : La Dyspareunie Profonde, juin 2013. 


- Serment Gérard, Gamerre Marc, Troubles périnéaux de la femme jeune, santé communication 2003.

- Le périnée douloureux sous toutes ses formes. Apport de la médecine manuelle et ostéopathie. Étude clinique - 25/08/08 
 

Article écrit par Julien DANTZER, Ostéopathe à Nice

Complété par Jean BERNIER, Ostéopathe à Paris


Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes,
et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !

Temoignages

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec notre communauté de plus de 118772 patients.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes, et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !


Actu - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie
6 - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie
26/05/2020

mimoun

Dyspareunie

Bonjour, je souffre de dyspareunie du a l'endométriose ce qui a aussi provoquer du vaginisme. Je n'ai pas de témoignages a vous fournir. Je recherche en revanche vos témoignages pour me faire une idée . Je vous remercie d'avance pour vos réponses ainsi que les témoignages sur le sujet s'il y a . Cordialement

Retrouvez tous nos articles sur le thème "ADULTE"

Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×