COVID-19 : Continuez à consulter normalement

Conformément aux directives officielles, notre service national d’ostéopathie reste ouvert, en cabinet ou à domicile. Pour vous rendre chez l’ostéopathe, cochez sur votre attestation la case "soins ne pouvant être assurés à distance ». Nous mettons en place un dispositif exigeant de protection sanitaire.

Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

L’impuissance masculine : comprendre pour soigner

impuissance-masculine
Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec 79182 patients et 795 ostéopathes.

Sujet tabou et peu investigué, l’impuissance masculine peut avoir plusieurs causes et donc plusieurs traitements.

L’impuissance masculine peut être : 

  • mécanique 
  • neurologique
  • liée à un trouble prostatique
  • psycho-somatique
  • traumatique.

Revoyons les bases. Partons du fondement pour essayer d’aller au septième ciel.

L’érection est sacrée, l’éjaculation est sympathique

Cette phrase poétique reflète la réalité ! C’est un moyen mnémotechnique pour les étudiants dans la santé pour se rappeler la mécanique sexuelle masculine.

L’érection est un mécanisme neurologique assuré par les racines nerveuses en provenance du sacrum, les racines sacrés donc. Alors que l’éjaculation est assuré par le système nerveux central, le cerveau, autrement appelé le système sympathique. L’éjaculation est sympathique!

Nous voyons donc que l’érection et l’éjaculation sont situés sur deux système séparés.

Ici nous nous concentrerons surtout sur les problèmes d’érection, autrement appelé impuissance masculine. La difficulté de maintenir une érection suffisante.

Bassin et périnée : ce n'est pas qu'une histoire de femmes ! 

Le bassin, ou pelvis, est la base même de la colonne vertébrale. C’est le fondement. Il est juste sous la colonne vertébrale.

Le bassin est constitué de 4 pièces osseuses qui s’articulent entre elles :

  • deux os iliaques sur les côtés, qui se rejoignent à l’avant pour former une articulation peu mobile, la symphyse pubienne;
  • un sacrum à l’arrière qui s’articule avec les iliaques , les articulations sacro-iliaques;
  • un coccyx sous le sacrum, qui forme l’articulation sacro-coccygienne.

Le pelvis forme une bassine qui verse en avant. Elle n’est pas horizontale. Situé sous les lombaires, elle a une légère orientation qui amène le centre de gravité vers l’avant.

Cette bassine est fermée en bas par ce qui est appelé le plancher pelvien : le périnée.

bassin, périnée et impuissance

Beaucoup d’hommes et de femmes sont persuadés que le périnée est une histoire de femmes. Et bien détrompez vous, c’est une histoire de mammifères. Et les problèmes de périnée sont une histoire d’humains.

En effet nous sommes les seuls mammifères à souffrir de la gravité, qui vient mettre de la pression sur notre périnée. Les quadrupèdes ont les viscères qui ne reposent pas sur le périnée. Les viscères sont retenus par leur sangle abdominale.

Les humains, eux, voient leur viscères avoir tendance à descendre dans leur bassin à cause de la gravité, et à partir à l’avant, les abdominaux n’étant souvent pas utilisés convenablement.

Anatomie du périnée

Le périnée ou plancher pelvien, ce n’est pas UN muscle, c’est un regroupement de plusieurs muscles. Ces muscles sont accrochés sur tout le pourtour du bassin, les iliaques, le pubis, le sacrum et le coccyx.

Un des muscles le plus remarquable est le releveur de l’anus, ou muscle pubo-coccygien. Accroché du pubis au coccyx, il sert à contrôler la continence du sphincter anal. En position de base l’anus est fermé, lorsque ce muscle se contracte, le sphincter s’ouvre.

Chez la femme le périnée à deux ouvertures, une pour l’anus et l’autre pour le vagin.

Chez l’homme le périnée n’a qu’une seule ouverture pour l’anus, et à l’avant il a une excavation pour le scrotum avec un renfort pour la verge. Ce renforcement périnéal est aussi soutenu par les fibres les plus basses des abdominaux au niveau du pubis.

Juste au dessus de votre périnée se trouvent donc vos viscères. Ils sont tous suspendus dans l’abdomen et retenus les uns les autres par un système ligamentaire perfectionné.

Ils ne sont pas censés « tomber » dans la bassine. Si ils reposent complètement sur le périnée, alors celui ce détend. Il tombe.

Sauf que la gravité, les sports pratiqués en hyper pression, avec une mauvaise respiration ( en bloquant la respiration sur un effort par exemple ), les mauvaises assises au bureau, la constipation, etc…. Rendent le périnée hypotonique.

Anatomie des abdominaux

Les abdominaux ça n’est pas que les tablettes de chocolat, et surtout ce n’est pas que la face avant de l’abdomen. Les abdominaux c’est la sangle abdominale, qui fait tout le tour de l’abdomen.

Il y a trois couches d’abdominaux.

Tout à la superficie on trouve nos fameuses tablettes de chocolat! Les Grands Droits superficiels. Ils sont accrochés en haut au sternum et en bas au pubis. Il y en a un gauche et un droit, reliés au milieu par la ligne blanche, tissu conjonctif non contractile. De manière horizontal il y a plusieurs autres lignes de tissus conjonctifs. Ce sont ces lignes qui dessinent les carrés de chocolat. Il y en a un nombre variable selon les individus. Plus les grands droits sont utilisés en force, plus les muscles s’épaississent et plus la distinction avec les lignes se remarquent et les tablettes sont dessinées. ( Mais ce n’est pas un gage de bonne utilisation des abdominaux! ).

Leurs tendons finaux se croisent au niveau du pubis : le tendon de grand droit gauche est accroché sur le pubis droit et vice versa.

Ils servent à raccourcir la face avant du corps. Ils rapprochent le sternum du bassin. (si ils sont mal utilisés, par exemple en faisant des crunchs, ils vont mettre énormément de pression sur les organes, les poussant sur le périnée, et ils vont mettre de la pression sur les disques lombaires en les coinçant ).

abdominaux-impuissance

Ensuite nous trouvons les obliques. Ils sont accrochés du grill costal à la partie latérale des os iliaques. Il y a les obliques externes qui vont de l’arrière des côtes vers l’avant de la crête iliaque. Et les obliques internes, juste en dessous, qui sont dans l’autre sens, de la partie avant des côtes à la partie arrière de la crête iliaque.

Ils permettent des rotations du buste quand ils sont contractés d’un seul côté. Ils permettent de tourner les épaules en gardant le bassin fixe, ou de tourner le bassin en gardant les épaules fixes.

En les contractant des deux côtés en même temps, vous stabilisez votre tronc par rapport à votre bassin. Vous allez vous sentir soutenu. Gainé. Grâce à l’orientation en « oblique » des fibres musculaires votre tour de taille se rétrécira tout en vous donnant de la hauteur. Comme une gaine vestimentaire!

Enfin tout en dessous nous trouvons le transverse abdominal. Il part des vertèbres lombaires, puis il fait tout le tour pour venir s’insérer sur la partie très profonde de la ligne blanche et sur le pubis.

Un petit décroché du transverse, le muscle transverse antérieur, passe au dessus des tendons des grands droits pour s’accrocher au pubis en superficie.

Ce muscle là, le transverse antérieur fonctionne en synergie avec le périnée.

Le muscle transverse vous sert à contenir vos viscères tout en protégeant vos lombaires. Il vous aide à vous stabiliser en profondeur. Lorsque vous le contractez, l’effet gainage se retrouve encore plus marqué. Vous êtes amincit et agrandit. Le ventre est rentré. Le pubis stable.

Pourquoi parlons nous de tout ça ?

Parce que la verge est relié au périnée et aux abdominaux directement. Mauvaise utilisation du périnée et/ou des abdominaux, mauvaise tenue de la verge.

Chez les femmes, un périnée hypotonique et /ou des abdominaux mal utilisés, peuvent aboutir à une descente des organes à travers les ouvertures du périnée, des lourdeurs, des incontinences.

Chez les hommes, un périnée hypotonique ou mal utilisé, et des abdominaux mal sollicités, peuvent aboutir à des hernies inguinales, scrotales, ombilicales, ou également à une difficulté de maintenir une érection satisfaisante.

trouble-sexuel-impuissance-homme

Quels sont les facteurs mécaniques qui peuvent avoir un impact sur la qualité de l’érection ?

Comme nous l’avons vu ce sont les mauvaises utilisation du périnée et des abdominaux. Et nous auront compris que ces muscles fonctionnent en synergie.

Ce qu’il faut éviter à tout prix c’est l’hyperpression qui vient s’ajouter à la gravité.

Par exemple :

  • Les abdominaux « crunchs » en poussant vers le bas
  • Les positions en « hamac » au travail, le dossier de la chaise très en arrière, qui en bloquant vos lombaires dans une mauvaise position, vont vous forcer à mettre de la pression vers votre périnée
  • Les poussées défécatoires, par exemple sur constipation. On a alors tendance à pousser le contenant avec le contenu, ce qui n’est pas une bonne idée pour respecter l’intégrité de son périnée.
  • Les ports de charges lourdes sans engager la sangle abdominale. Alors que si vous veillez à vous gainer, à vous mincir et à vous grandir, vous verrez que vous sentirez une légèreté au niveau du périnée, et vos lombaires seront protégées.

Plus vos abdominaux et votre périnée seront utilisés de manière adéquate et physiologique, meilleur sera le soutien de votre verge.

Par ailleurs comme nous l’avons vu en tout début d’article, rappelez vous l’érection est sacrée! Il faut protéger votre dos.

Lorsque votre dos et / ou votre bassin sont en souffrance, moins l’innervation et la vascularisation à ce niveau sont efficaces.

Lorsque le cerveau perçoit qu’une de ses zones est en conflit, il se concentre sur ce qui est vital. Malheureusement messieurs, votre érection passe après votre moelle épinière, votre côlon, vos muscles squelettiques.

Quelle prise en charge est adaptée pour l’impuissance masculine?

Tout d’abord il est nécessaire de consulter un médecin pour vérifier qu’il n’y a pas de problèmes métaboliques sérieux. Comme des troubles neurologiques.

Une fois les troubles neurologiques écartés, orientez vous vers votre ostéopathe.

Ce dernier vérifiera la dynamique globale de votre corps et en particulier du bas de votre colonne vertébrale et de votre bassin. 
En retirant les tensions musculaires et articulaires, votre ostéopathe peut déjà améliorer significativement vos troubles de l’érection, en redonnant une innervation et une vascularisation correcte à votre verge.

Ensuite c’est en examinant votre posture générale, en corrélation avec votre mode de vie, vos postures au travail, vos activités physiques, votre système digestif, qu’il pourra trouver l’éventuelle cause de surpression abdominale, qui nuit à la qualité mécanique de la tonicité de vos abdominaux et de votre périnée. Comme vous l’avez compris, cela permettra une meilleure base pour une érection.

Il vous expliquera alors comment vous posturer, faire votre sport, etc.

impuissance-sexuelle-masculine


Que puis-je mettre en place moi même dans ma vie quotidienne?

Comme nous l’avons vu il s’agit surtout d’améliorer sa posture et d’enlever les surpressions abdominales.

  • Traitez les éventuelles constipation ( plus d’exercices, plus d’hydratation, meilleure posture au travail ) pour ne plus pousser.
  • Mettez un repose pied dans vos toilettes, vous verrez ce sera beaucoup plus rapide et votre rectum se trouvera dans l’axe de votre anus, plus besoin de poussez ça descend tout seul!
  • On arrête les crunchs! On fait travailler ses abdominaux en se gainant. Le but est de ressentir la contraction des différentes couches d’abdominaux sans pousser vers le bas. Agrandissez vous, amincissez vous. Eloignez votre bassin de vos épaules. Vous devez sentir que votre périnée est déchargé, et que votre transverse antérieur juste au dessus de votre pubis est engagé.
  • Asseyez vous correctement au travail en respectant les bons angles (voir article ; bien s’assoir en télétravail ).
  • Détendez-vous. Le stress n’aide pas à atteindre le sympathique! Si ce n’est pas pour aujourd’hui, ce sera pour demain.
Dans tous les cas gardez en mémoire : ne vous mettez pas la pression si vous voulez le sacré ET le sympathique !
Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec 79182 patients et 795 ostéopathes.
Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes,
et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !
Le site reflexosteo.com propose gratuitement un service de diffusion de témoignages personnels dans le domaine de l’ostéopathie et la santé. Le contenu des témoignages est sous votre responsabilité. Cet espace n’est pas un moyen d’obtenir un diagnostic médical ni d’obtenir un RDV avec un ostéopathe. Cliquez ici pour obtenir un RDV avec un ostéopathe proche de chez vous.

Retrouvez tous nos articles sur le thème "ADULTE"

Temoignages

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec notre communauté de plus de 79182 patients.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes, et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !


Actu - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie
Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×