Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Mieux comprendre l'arthrose

Solidarite osteopathie - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

Définition de l'arthrose 

L'arthrose est la conséquence du vieillissement physiologique et pathologique du cartilage.

Selon la définition de l'OMS en 1994, l'arthrose est "la résultante de phénomènes mécaniques et biologiques qui déstabilisent l'équilibre entre la synthèse et la dégradation du cartilage et de l'os."

L'arthrose toucherait en France près de 10 millions de personnes et constitue ainsi la deuxième cause d'invalidité dans le pays, après les maladies cardio-vasculaires.

L'arthrose touche plutôt le rachis lombaire, le genou, la hanche et les mains.


Les facteurs de risque de l'arthrose 

Il existe des éléments qui sont susceptibles de favoriser l'apparition de l'arthrose, tels que les antécédents familiaux d'arthrose, les traumatismes osseux, la surcharge pondérale et la ménopause Les femmes sont plus touchées par l'arthrose que les hommes : à partir de 50 ans, leurs os se fragilisent plus vite que chez les hommes du même âge, à cause de la diminution du taux d'hormones féminines qui jouent également un rôle dans la minéralisation osseuse.

Comment diagnostiquer l'arthrose ?

Tout d'abord, il faut savoir que la douleur ressentie par le patient et le stade d'évolution de l'arthrose, observable sur les radios, ne sont pas des phénomènes liés.

Il est possible de ressentir beaucoup de douleurs avec une arthrose débutante, et très peu avec une arthrose avancée.

La douleur de l'arthrose se caractérise par une douleur mécanique avec des poussées inflammatoires, dites de "crises congestives".

On peut également observer une certaine raideur articulaire, et une déformation osseuse dans les stades plus avancés.

On établit l'évolution de l'arthrose avec quelques points de repère simples dans la vie quotidienne :

  • combien de kilomètres (ou mètres) le patient peut marcher sans souffrir ou devoir s'arrêter (le périmètre de marche)
  • le patient a des difficultés croissantes à faire sa toilette (enjamber le rebord d'une baignoire par exemple) et à se vêtir
  • des échelles de mesure existent pour évaluer l'évolution de l'arthrose, établies avec le thérapeute

Des examens radiologiques sont effectués pour confirmer la présence d'arthrose et en déterminer le stade.

Traitement de l'arthrose : les 4 piliers de l'arthrose


Médicamenteux

      Antalgiques, anti-inflammatoires, AASAL (anti-arthrosiques stéroïdiens d'action lente), viscosupplémentation, infiltration

      Non médicamenteux

        Rééducation, kinésithérapie, ostéopathie, semelles orthopédiques, TENS, thermothérapie, cryothérapie, acupuncture...

        L'ostéopathie permet une approche préventive mais également de soulagement des tissus périphériques à l'arthrose qui sont en souffrance. 

        Chirurgical

          Pose de prothèse, totale ou partielle, correction d'axe par ostéotomie

          Education du patient

            Un axe essentiel ! Il consiste, pour le patient, à savoir en quoi consiste l'arthrose et ce qu'il peut faire de son côte pour améliorer son confort de vie, avec quelques modifications (économie articulaire, exercices d'auto-rééducation qu'il peut demander au kiné par exemple, perte de poids).

            L'arthrose, étant due au vieillissement physiologique et donc inévitable du cartilage, peut être grandement ralentie dans son évolution par les moyens mis en oeuvre par le patient lui-même, en plus des soins prodigués par les professionnels de santé. C'est un vrai travail d'équipe...

            Nos articles en lien avec "RHUMATISMES"

            Votre navigateur est obsolète!

            Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

            ×