REFLEX OSTEO lance son site e-commerce La Maison des Ostéos !

Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Prendre votre RDV
Visiter notre boutique

Arthrose des doigts : comprendre et soulager

arthrose des doigts

Consultez un ostéopathe agréé près de chez vous.

Hero perso - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

Les doigts sont la deuxième localisation la plus fréquente de l’arthrose : elle touche 60% des personnes de la tranche d’âge des 65–75 ans. Comment apparaît-elle, et quels en sont les traitements ? Cet article vous donne les clefs pour mieux comprendre l’arthrose digitale.

L’arthrose des doigts ou arthrose digitale, qu’est-ce que c’est ?

L’arthrose est une maladie dégénérative des articulations qui se traduit par une détérioration et une destruction progressive du cartilage. Celle-ci peut entraîner plusieurs symptômes, comme nous allons le voir.

L’arthrose des doigts est fréquente, notamment chez les femmes. Elle se développe majoritairement aux alentours de 60 ans, et il est très rare qu’elle soit présente avant 30 ans. Pour cause, cette maladie au développement progressif est en grande partie liée au vieillissement.

Dans l’arthrose dite « classique », la détérioration des articulations se fait donc au fur et à mesure du vieillissement. Sa mise en place est lente, parfois favorisée par des facteurs et parfois de façon spontanée. Elle n’est à pas confondre avec l’arthrose « post-traumatique » qui survient après un choc, une fracture ou des entorses à répétition qui ont causé une détérioration précoce de l’articulation.

Au niveau des doigts, l’arthrose peut toucher trois articulations. En effet, chaque doigt est composé de trois phalanges (sauf le pouce qui n’en contient que 2). On appelle la phalange la plus proche de la main « proximale » et la plus éloignée « distale ». Les trois articulations des phalanges sont donc :

  • L’articulation métacarpo-phalangienne (MCP) : au niveau de la base du doigt, entre la phalange la plus proximale et la main.
  • L’articulation inter-phalangienne proximale (IPP) : entre les deux premières phalanges.
  • L’articulation inter-phalangienne distale (IPD) : entre la deuxième et la troisième phalange.

On parle donc d’arthrose des doigts, d’arthrose digitale ou encore d’arthrose inter-phalangienne. Elle touche plus fréquemment les articulations distales (IPD et IPP) et beaucoup plus rarement l’articulation proximale (MCP). Attention à ne pas la confondre avec l’arthrose qui touche la base du pouce. La rhizarthrose, qui touche l’articulation trapézo-métacarpienne, est un type d’arthrose à part sur lequel nous ne nous concentrerons pas ici. Vous pouvez en apprendre plus sur le sujet en consultant cet article.

symptômes de l'arthrose des doigts

Les symptômes de l’arthrose digitale

Douleur rhumatismale

L’arthrose des doigts peut engendrer plusieurs symptômes. Tout d’abord, comme toutes les arthroses, elle peut causer une douleur, en particulier au mouvement, qui peut être aggravée lors des crises inflammatoires qui ponctuent la maladie. On a alors un gonflement de la ou des articulations touchée (œdème) et une sensation de chaleur avec une rougeur localisée.

Bosses et nodules des doigts

L’autre symptôme majeur de l’arthrose des doigts est la déformation qu’elle cause. Celle-ci peut prendre la forme d’une bosse ou d’un nodule au doigt (boule dure et parfois douloureuse au toucher) :

  • si le nodule se trouve sur l’inter-phalangienne distale (IPD), on l’appelle « nodule d’Herberden ».
  • si le nodule se trouve sur l’inter-phalangienne proximale (IPP), on l’appelle « nodosité de Bouchard ». Ce type de nodule est plus douloureux que celui d’Herberden.
  • il est excessivement rare que des nodules se développent au niveau de la métacarpo-phalangienne (MCP).

Déformation axiale

La déformation peut s’aggraver avec la progression de la maladie : une déformation axiale peut apparaître avec une phalange ou un doigt qui part sur le côté. Ajouté à la douleur, cela rend encore plus difficile le mouvement.

Raideur articulaire

Car le dernier symptôme majeur de l’arthrose des doigts est un enraidissement. L’articulation devient de moins en moins mobile avec le temps, autant à cause de la douleur que de sa dégradation intrinsèque. Cette sensation de raideur est encore plus forte le matin et peut être diminuée au cours de la journée.

Enfin, d’autres pathologies peuvent être associées à l’arthrose digitale sans que cela ne soit systématique. Du côté des pathologies dégénératives, un canal carpien, qui correspond à une compression intrinsèque dans le poignet, peut apparaître. Une ténosynovite (tendinite du pouce) ou un kyste mucoïde sont parfois aussi retrouvés.

Les causes de l’arthrose des doigts

Comme pour toutes les arthroses, l’arthrose digitale est multifactorielle et est souvent la conséquence de plusieurs facteurs. Tout d’abord, il paraît aujourd’hui indéniable que l’hérédité joue un rôle conséquent car il est très fréquent de retrouver de l’arthrose chez plusieurs femmes de la même famille, en particulier chez mère et fille.

Étant liée au vieillissement et à une dégradation, l’arthrose des doigts et aussi favorisée par les microtraumatismes répétés et les activités professionnelles et sportives qui mettent en tension les doigts de façon permanente.

Des antécédents de traumatismes plus « graves », comme des fractures de la main ou des entorses phalangiennes à répétition, peuvent également être mis en cause car ils entraînent un vieillissement prématuré du cartilage et des os s’ils sont mal cicatrisés.

Quelques maladies inflammatoires chroniques, comme la polyarthrite rhumatoïde, pourraient aussi jouer un rôle favorisant le développement d’une arthrose. Une arthrite infectieuse donne aussi presque toujours une arthrose résiduelle après avoir été soignée car elle détériore le cartilage.

Pour finir, des anomalies anatomiques comme des malformations congénitales peuvent aussi servir de terrain au développement d’une arthrose précoce.

Comment est posé le diagnostic d’arthrose digitale ?

Si vous présentez un ou plusieurs symptômes cités plus haut, il convient de consulter votre médecin généraliste qui vous prescrira un bilan radiologique.

L’arthrose des doigts est diagnostiquée par une simple radio. La dégradation du cartilage est visible sur le cliché et il permet également de mesurer l’avancée de la pathologie. Attention, cependant ! Une arthrose très avancée ne sera pas forcément beaucoup plus douloureuse qu’une arthrose débutante. Il existe une absence de concordance anatomo-clinique. Ainsi, ne paniquez pas si l’on vous diagnostique une déformation avancée : tant que la douleur est modérée, il n’est pas lieu de trop s’inquiéter.

Si on suspecte que les tissus péri-articulaires (tendons, ligaments) puissent être touchés par l’inflammation, une IRM ou un scanner sont, plus rarement, prescrits pour vérifier leur état.

radio arthrose doigts

Arthrose des doigts : quel traitement ?

Du fait de l’absence de concordance entre la sévérité de la dégradation anatomique et les conséquences qu'elle entraîne, les traitements proposés se basent essentiellement sur le plan clinique. On choisira donc votre traitement en fonction de la répercussion fonctionnelle (douleur et impotence au mouvement) et esthétique de la pathologie. Le but est de stabiliser les symptômes et d’éviter leur aggravation.

Les traitements médicaux

Les traitements médicaux reposent principalement sur une limitation de la douleur. On vous prescrira donc des médicaments antalgiques, ainsi que des anti-inflammatoires pour les périodes de crise. Une attelle est parfois envisagée le temps de laisser passer la crise.

Certains médicaments existent pour limiter la progression de l’arthrose et permettraient de stabiliser le cartilage. Encore controversés et non remboursés par la sécurité sociale, ces traitements ne sont pas systématiques. En revanche, on peut retrouver leurs principes actifs dans certains compléments alimentaires (glucosamine, chondroïtine sulfate…).

Quand les douleurs sont très intenses et ne sont pas améliorées par les antalgiques, des injections intra-articulaires de corticoïdes sont prescrites.

Le traitement chirurgical

Quand la douleur est trop présente, non-soulagée par les traitements cités plus haut et que l’enraidissement est tel que le mouvement devient presque impossible, une chirurgie peut être envisagée. Cela est parfois aussi le cas pour diminuer le préjudice esthétique.

Il existe 3 types d’opérations :

  • le lifting chirurgical avec nettoyage articulaire : qui consiste à retirer les excroissances et nettoyer l’articulation.
  • l’arthrodèse : qui bloque l’articulation en position droite, on n’a alors plus de douleur mais les phalanges finissent par se souder.
  • la prothèse articulaire : qui remplace l’articulation abîmée par une prothèse.

Il convient de bien peser le pour et le contre avant de prendre la décision d’une opération car elles ne présentent pas toutes les mêmes chances de rétablissement par la suite.

traitements de l'arthrose des doigts

L’ostéopathie pour l’arthrose des doigts

Thérapie manuelle qui vise à rétablir la bonne mobilité du corps pour diminuer les douleurs, l’ostéopathie est indiquée dans la prise en charge de l’arthrose en générale, et, donc, dans le cas de l’arthrose digitale. Le traitement ostéopathique permet de diminuer les contraintes qui s’exercent sur l’articulation, de favoriser une bonne circulation et production du liquide articulaire (liquide synovial) et donc de préserver le cartilage qui n’est pas encore dégradé.

En plus de cela, la prise en charge complète de l’ostéopathe vise à limiter l’étendue des douleurs. En effet, l’enraidissement des doigts peut se propager à la main et au poignet au fur et à mesure du temps, puis causer d’autres douleurs et pathologies (telles que le canal carpien). Par son approche globale du corps et ses techniques douces, l’ostéopathe permet de limiter la répercussion de la pathologie et vous aide à rester en meilleure santé plus longtemps.

Enfin, votre ostéopathe pourra vous accompagner au-delà de la séance en vous conseillant des exercices adaptés pour réduire l’arthrose de vos doigts.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes,
et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !

Temoignages

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec notre communauté de plus de 139515 patients.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes, et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !


Actu - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie
Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×