Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Mieux comprendre la crise de goutte

Capture d ecran 2018 10 19 a 10 - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

Définition de la goutte 

La goutte est une forme d'arthrite, chronique ou non, touchant une ou plusieurs articulations.

Elle se déclare habituellement dans l'articulation à la base du gros orteil, qui devient douloureuse, rouge et enflée. Elle atteint aussi volontiers le genou.

La douleur dure quelques jours, puis disparaît spontanément pendant plusieurs semaines voire plusieurs années. 

Elle se manifeste surtout le matin et est repérable à l'hypersensibilité qu'elle déclenche : le moindre contact même léger au niveau de l'articulation atteinte est intolérable.

Cette maladie est due à un taux excessif d'acide urique dans le sang (hyperuricémie). L'acide urique est un déchet produit normalement par le corps, mais s'il est en quantité trop élevée, il s'accumule dans les articulations sous la forme de cristaux. Ce sont ces dépôts qui déclenchent les réactions inflammatoires.

Les facteurs de risques de la goutte

La goutte touche plus volontiers les hommes que les femmes.

La surcharge pondérale

Le côté "bon vivant" : repas riches et consommation d'alcool régulière (une fois par semaine ou plus)

Chronicité

Attention si la goutte devient chronique : il existe des risques. 

  • Etendue de la maladie à d'autres articulations
  • Fond douloureux constant
  • Multiplication des crises
  • Déformations articulaires (les accumulations d'acide urique finissent par former des amas appelés tophus goutteux)
  • Atteinte rénale

Un bilan biologique et des radiographies permettront d'établir un diagnostic de goutte.

Traitement de la goutte 

Deux étapes : d'abord le traitement d'urgence (de la crise) puis, en parallèle, des mesures hygiéno-diététiques à mettre en place par le patient.

  1. Traitement de la crise

Médicaments : colchicine, anti-inflammatoires, antalgiques, parfois infiltrations

Sans médicaments : repos articulaire, poches de glace, mise au repos de l'articulation (canne)

  1. Mesures hygiéno-diététiques

Régime pauvre en purine

Eviter la consommation d'alcool

Activité physique régulière

Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×