Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Introduction au réveil musculaire en entreprise

reveil musculaire en entreprise

Le réveil musculaire en milieu professionnel

Malgré les campagnes de prévention de ces dernières années, la faible évolution de la courbe des maladies professionnelles a poussé les organismes de préventions à varier les dispositifs de prévention afin de couvrir la pluralité des risques. On peut citer les formations gestes et posture, l’ergonomie, les aides mécaniques, l’organisation du travail, la sophrologie anti-stress, ET le réveil musculaire. Ce dernier dispositif a peut être l’air d’être le reflet d’une mode, il n’en est rien. En Asie, il est coutume depuis longtemps d’utiliser le yoga, le taï-chi ou le QI-Gong lors de séances de groupe pour commencer une journée de travail.

 Les exercices s’attachent à préparer le corps à l’activité. Un corps composé de plus ou moins 600 muscles et 206 os qui fonctionnent ensemble avec 400 articulations ! 

L’échauffement, une perte de temps ?

Les sportifs professionnels en sont déjà convaincus: l'échauffement a son importance dans la qualité de l'activité physique et mentale de l'individu. Pourtant, croire que l'échauffement puisse être réservé à une certaine élite sportive est une erreur! Nous avons tous un corps basé sur le même modèle biomécanique, que nous utilisons plus ou moins intensément afin d’interagir avec notre environnement, et cela tout au long de la journée. Il n'y a pas de raison que les bénéfices des exercices d'échauffement d'un athlète ne puissent pas aussi profiter d'une manière ou une autre au salarié. En milieu professionnel, on lui consacre généralement une dizaine de minutes. Le raccourcir est possible si le salarié se responsabilise et s’échauffe de lui même le matin au lever du lit et pendant la journée après une longue pause.

 Le certitude que les échauffements matinaux devraient être appliqués par tous au quotidien m'est apparue au cours de la lecture d'un manuel d'entraînement sportif. L'auteur y faisait une comparaison entre le corps humain et l’achat d’ un meuble neuf: 

"Si l'on se procure un meuble neuf, et que l'on en claque les tiroirs pour les fermer, ils pourront sans problème endurer ce traitement et se fermeront correctement. Cependant, après quelques années à subir ce traitement peu précautionneux, ces tiroirs vont prendre du jeu, ils se fermeront de moins en moins bien pour finalement se fragiliser, voire se détériorer! Tandis qu'avec une utilisation respectueuse dès leur achat, on peut prolonger leur durée de fonctionnement correct, grâce à un entretien régulier, un peu de graissage sur les roulements, etc.! L'échauffement se rapporte à ce traitement précautionneux, il participe activement à l’entretien de votre capital mobilité!"( source: Manuel pratique de l’entraînement, Jean-Luc Cayla, Editions AMPHORA, 2007)

Notre vision d'ostéopathe apprécie la comparaison. Et c'est ce qui nous permet, en dehors du cadre sportif, de trouver dans l’échauffement un intérêt évident chez le salarié.

Quels bénéfices, et pour qui ?

  • Pour la société

Selon les spécialistes de la prévention, il est rapporté que beaucoup d’accidents musculaires surviennent durant la première heure de prise de poste. En France, les statistiques disponibles avancent que 25% des accidents de travail sont dus à des travaux de manutention « à froid » dont 70% durant la première heure de travail de la matinée, lorsque les muscles et articulations ne sont pas encore « chauds » et que l’esprit est encore « engourdi ». Le secteur du BTP semble comptabiliser presque 70% de maladies professionnelles indemnisables dues à des affections péri-articulaires. 

  • Pour le salarié

En préparant son système locomoteur, le salarié  réduit son risque de blessures (TMS) en améliorant sa résistance aux contraintes mécaniques. Il récupère mieux après un effort. Sa dextérité manuelle et sa concentration, nécessaires à l’exécution des tâches en sortent renforcées. Savoir s’échauffer est de plus un véritable savoir-faire qui le responsabilise et le valorise. Sans oublier le bien-être procuré par ce réveil musculaire !

  • Pour l’équipe

Dans la mesure où le procédé est bien compris, accepté et exécuté par tous (salariés et managers), le moment de l’échauffement a tout pour être convivial et renforcer la cohésion. Si l’animateur QVT sait mettre l’ambiance, c’est encore meilleur !

  • Pour l’entreprise

La bonne réalisation des échauffements laisse espérer indirectement sur le long terme une réussite sur tous les plans : baisse de toute les sources d’absentéisme et de leurs frais associés, attrait pour le recrutement, maîtrise des problématiques TMS et  RPS, gain de productivité, meilleure image de l’entreprise et confiance des clients.

reveil musculaire
Quelques idées reçues sur le réveil musculaire 

  •  Comme son nom l’indique, l’échauffement amène le corps à élever sa température par rapport à la température du métabolisme de base et de l’air ambiant. Le processus devra être d’autant plus prolongé s’il a lieu en période hivernale. Mais  pour autant, l’élévation de la température ne fait pas tout. Ce n’est pas un indicateur fiable à lui seul pour juger de l’efficacité d’un échauffement sur le système locomoteur. 
  • Pareillement, ne pas confondre une séance d’échauffement avec une séance de renforcement musculaire ou de cardio-training. Il ne s’agit pas non-plus d’une séance de stretching! Mon avis sur ces activités est qu’elles ont leur intérêt, mais doivent être pratiquées dans des circonstances et des moments différents de la journée... 
  • « Et si j’ai déjà mal, à quoi ça sert ? » Ce cas s’est présenté lors de notre formation en présentiel. Un référent se posait la question de l’intérêt du réveil musculaire chez lui, dont la hanche était déjà souffrante et éligible à la pose d’une prothèse. Un autre m’exprimait sa résignation à vivre avec une maladie articulaire inflammatoire. Qu’on se le dise : le fait d’avoir déjà une pathologie musculo-squelettiques d’origine mécanique (arthrose, tendinite, etc) ou inflammatoire (spondylarthrite ankylosante,etc) justifie à deux niveaux l’intérêt de l’échauffement. 

Premièrement parce que l’activité physique dont le réveil musculaire fait partie, demeure protecteur pour les articulations ; c’est même bien souvent le meilleur traitement! Il participe également à protéger les articulations voisines (au dessus, en dessous et jumelles) qui compensent les zones affaiblies. 

Secondairement, le fait de déjà souffrir d’un problème articulaire est justement ce qui doit donner une légitimité au référent. Son témoignage doit servir à sensibiliser ses collègues : « Toi tu as la chance d’avoir encore un corps en bonne santé, alors protège-le ! ».     

Pour quelques minutes à perdre, on a tout à gagner en s'échauffant !

Choisir de pratiquer l'échauffement le matin au lever ou bien sur son lieu de travail (voire les deux) est d’abord en lien avec une motivation personnelle. Les refus de pratiquer le réveil musculaire sont surtout dépendant de la crainte du regard de l'autre, d’une incompréhension ou bien d’une construction identitaire de « surhomme ». Ces conceptions doivent être impérativement cassées pédagogiquement pour faire émerger une vérité :  Un bon professionnel a de bons outils. Or, le premier de ces outils n’est-il pas le corps du professionnel lui-même ? Si la maintenance des machines et outils sont des plus normal, pourquoi en serait-il autrement du professionnel qui s’entretient physiquement ?

Ainsi, prendre 5 bonnes minutes pour s'échauffer présente  de multiples intérêts et cela à plusieurs niveaux:

  • Cela réveille les fonctions corporelles en les faisant passer doucement vers un traitement  nerveux plutôt orthosympathique. La respiration et le rythme cardiaque augmentent et apportent l'oxygène et les nutriments nécessaires à l'activité physique et intellectuelle.
  • Sur le plan articulaire, le mouvement et l'élévation de la température vont diminuer la viscosité du liquide synoviale des articulations. La sécrétion de ce liquide naturel va agir comme un lubrifiant naturel, faciliter et augmenter les amplitudes de mouvements. En parallèle, ce liquide va faire gonfler le cartilage, le nourrir, et permettre une meilleure répartition des forces qui s'exercent sur lui. Il va lui conférer une meilleure résistance aux contraintes et retarder l'apparition de l'arthrose. Le risque de blessure à ce niveau est donc amoindri!  L'échauffement rendra aussi les ligaments (les petits élastiques qui relient nos os ensemble) plus étirables.
  • Au niveau musculaire, les travailleurs physiques apprécieront de découvrir que les muscles peuvent se contracter mieux et plus rapidement, et devenir plus étirables. La résistance aux contraintes biomécaniques engendrées par l’activité professionnelle est mieux tolérée. La conséquence immédiate est la même que pour les sportifs: une diminution des accidents musculo-tendineux. Pour vous en convaincre, comparez un chewing-gum qui sort du paquet avec le chewing-gum que vous êtes en train de mâcher. Celui qui est chaud et lubrifié s'étire au lieu de se déchirer n'est-ce pas ? Les travailleurs sédentaires verront pour leur part une diminution de la fatigabilité des petit muscles posturaux très sollicités dans les postures statiques.
  • Enfin sur le plan nerveux et psychomoteur, les gains sont loin d'être négligeables.  Grâce à une meilleure sensibilité des capteurs vous êtes plus réactif, plus concentré, mieux coordonné. On le sait moins mais l'échauffement, quand il se fait régulièrement, est également pourvoyeur de motivation et favorise une meilleure gestion du stress.

Dans certaines entreprises sensibles à la QVT, le réveil musculaire est même parfois associé à de la sophrologie : grâce à une visualisation mentale des tâches à réaliser, le cerveau et les muscles sont encore mieux synchronisés au moment de s’exécuter. On comprendra ainsi pourquoi de nombreux thérapeutes (chirurgiens…) et sportifs (athlètes et pilotes de courses ou de chasse) ont recours à la sophrologie pour maximiser leur préparation.

Cet article vous est proposé par Thibaut REVERS, ostéopathe en entreprise en Vendée

Il intervient notamment auprès de l'entreprise LG Béton (réveil musculaire, ateliers prévention et séances d'ostéopathie).

ostéopathe vendée
Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×