Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Mieux comprendre la polyarthrite rhumatoïde

Capture d ecran 2018 10 19 a 10 - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

Définition de la la polyarthrite rhumatoïde

La polyarthrite rhumatoïde (PR) est la plus fréquentes des maladies inflammatoires chroniquues auto-immunes (où le système immunitaire d'une personne se retourne contre lui-même). 

Cette maladie touche de manière symétrique les articulations périphériques (le plus souvent les mains, les poignets, les genoux et les pieds) mais peut aussi s'étendre à d'autres zones (mâchoire, cervicales, épaules, coudes, hanches, chevilles).

L'évolution de la polyarthrite rhumatoïde se fait souvent par poussées inflammatoires, avec des périodes de rémission d'une rapidité et d'une durée variable : plusieurs jours, plusieurs mois... avec les nouveaux traitements, il est de plus en plus fréquents que la maladie cesse pendant de nombreuses années, voire complètement.

La polyarthrite rhumatoïde peut se compliquer par des déformations articulaires progressives. Elle peut aussi se révéler être d'une forme "agressive" et atteindre des organes : coeur, poumons, reins, yeux, vaisseaux sanguins, nerfs... et donc être dangereuse. Il existe des formes à évolution rapide, d'autres plutôt bénignes ; le caractère auto-immun, et donc très individuel, de la maladie la rend imprévisible.

Facteurs de risque de la polyarthrite rhumatoïde

Comme pour l'arthrose, il existe plus de femmes atteintes par la polyarthrite rhumatoïde que d'homme. 

Il existerait aussi un facteur génétique, peut-être aussi un facteur environnemental ou encore hormonal.

Examen clinique

Il est primordial d'être rapidement diagnostiqué pour être traité de façon adapté et efficace.

On se basera d'abord sur les éléments fournis par le patient : la description de ses douleurs, les gonflements articulaires...

Des examens biologiques et radiographiques seront ensuites prescrits, voire des échographies et/ou des IRM.

Traitement de la la polyarthrite rhumatoïde

Pour une polyarthrite rhumatoïde d'évolution "normale", donc assez lente, on aura un traitement de crise et un traitement de fond.

  1. Traitement de crise

antalgiques, anti-inflammatoires, corticoïdes, poches de glace, repos articulaire 

  1. Tratement de fond

methotrexate

kiné, semelles orthopédiques de posture, ostéopathie, acupuncture...

parfois chirurgie 

Pour une polyarthrite rhumatoïde  "agressive" (résistante au traitement de fond et destructrice) une biothérapie pourra être proposée (traitement anti TNF α). Elle a une action anti-inflammatoire et protecteur des structures endommagées mais ses effets secondaires peuvent être importants (baisse de l'immunité, allergies).


Quelques liens utiles

- AFLAR : Association Française de Lutte Anti-Rhumatismale

http://www.aflar.org/

- Stop arthrose (AFLAR)

https://www.stop-arthrose.org/une-initiative-de-l-aflar

- Les rhumatismes en 100 questions

http://www.rhumatismes.net/

- AFPric : Association Française des Polyarthritiques et des Rhumatismes Inflammatoires Chroniques

https://www.polyarthrite.org/

- ANDAR : Association Nationale de Défense contre l'Arthrite Rhumatoïde

http://www.polyarthrite-andar.com/

- Club Rhumatismes et Inflammations

http://www.cri-net.com/

- AFS : Association France Spondylarthrites

https://www.spondylarthrite.org/

- ACS : Action Contre les Spondylarthropathies

https://www.acs-france.org/

- Kourir : Association française de parents d'enfants et d'adolescents atteints d'arthrite juvénile idiopathique et autres maladies rhumatismales

http://www.kourir.org/

Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×