Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Mal au cou, mal au bras : et si c’était une névralgie cervico-brachiale ?

traitement nevralgie cervico brachiale
Vous avez mal au cou ? La douleur descend dans le bras ? Il se peut que ce soit une névralgie cervico-brachiale, cette douleur qui ressemble à une sciatique, mais au niveau du bras...

La névralgie cervico-brachiale est moins répandue que la sciatique, mais elle atteint tout de même environ 10% de la population, ce qui n’est pas négligeable. Il est donc important de pouvoir la reconnaitre afin de poser le bon diagnostic et entreprendre un traitement adapté.

Mais attention, cela peut aussi être autre chose ! On vous explique dans cet article comment faire la différence entre la névralgie cervico-brachiale, et les autres pathologies du membre supérieur.

Comprendre la névralgie cervico-brachiale

La névralgie cervico-brachiale est une radiculalgie : c’est-à-dire que la douleur est due à la compression ou l’irritation d’une racine nerveuse, ici au niveau du cou.

Un problème cervical tel qu’une hernie discale ou de l’arthrose va venir comprimer une racine nerveuse, la plupart du temps au niveau de la 5ème, la 6ème ou la 7ème vertèbre cervicale. Le nerf va alors être irrité et douloureux tout le long de son trajet, qui commence au niveau du cou et descend le long du bras, jusqu’aux doigts.

La névralgie cervico-brachiale se caractérise donc par une douleur dans le cou et le bras, le long d’un trajet nerveux. A cela peuvent également s’ajouter des troubles moteurs et/ou sensitifs, comme des pertes de force, perte de sensibilité, fourmillements…

Les hernies discales et l’arthrose peuvent être la cause de la névralgie cervico-brachiale. Mais la sciatique du bras peut également être d’origine posturale, musculaire, inflammatoire, infectieuse ou même tumorale.

Névralgie cervico brachiale NCB et douleur au cou et au bras

Et si ce n'était pas une névralgie cervico brachiale (NCB) ?

On aurait donc tendance à penser que toute douleur cervicale associée à des douleurs du membre supérieur sont dues à une névralgie cervico-brachiale. Mais attention à ne pas tirer de conclusions hâtives !

D’autres pathologies peuvent causer des douleurs semblables à une névralgie cervico-brachiale :

Les troubles musculo-squelettiques :

  • Si la douleur commence dans l’épaule, il peut s’agir de la coiffe des rotateurs : c’est le nom qu’on donne communément à l’association de 4 muscles et un tendon au niveau de l’épaule (le muscle sub-scapulaire, les muscles supra- et infra-épineux, le muscle petit rond et le tendon du long biceps). La coiffe des rotateurs a tendance à s’abîmer avec l’âge et donner des tendinopathies, voire se rompre. Les douleurs de la coiffe des rotateurs peuvent irradier dans le bras et faire penser à une névralgie cervico-brachiale, attention à ne pas s’y méprendre.
  • L’épaule peut aussi être touchée par une bursite : c’est-à-dire l’inflammation de la bourse séreuse autour de l’articulation. Bien qu’elle soit plus fréquente au niveau de l’épaule, la bursite peut aussi toucher le coude.
  • Les tendinopathie sont aussi des causes de douleurs du membre supérieur, les plus fréquentes sont au niveau de la coiffe des rotateurs ou du coude (le tennis elbow touche 40% des joueurs de tennis, et 1 à 2% de la population en général).

Les causes traumatiques :

  • Une fracture cervicale ou le long du membre supérieur peut causer des douleurs au niveau du bras pouvant faire penser à une névralgie cervico-brachiale, si ce n’est que dans ce cas il n’y a pas de symptômes neurologiques comme des fourmillements ou des pertes de force. Les traumatismes incluent également les entorses, les luxations...

Les pathologies vasculaires :

  • Attention à ne pas confondre névralgie cervico-brachiale et défilé thoraco-brachial : il s’agit d’une compression qui peut être nerveuse ou vasculaire, au niveau de pince sterno-costo-claviculaire, c’est-à-dire l’articulation entre le sternum, la clavicule et la première côte. Les symptômes peuvent être très semblable à ceux de la névralgie cervico-brachiale, mais l’origine est plus basse, elle n’est pas cervicale et concerne le système vasculaire.
  • L’infarctus du myocarde, plus communément appelé crise cardiaque, donne des douleurs le long du bras. Attention, il s’agit d’une urgence. Il se caractérise également par une sensation de serrement dans la poitrine. Si vous ressentez ces symptômes, veuillez consulter un médecin rapidement.

Les pathologies inflammatoires :

  • La polyarthrite rhumatoïde se caractérise par des douleurs articulaires, mais elles ne sont pas présentes uniquement au niveau du membre supérieur.
  • La fibromyalgie donne des douleurs au niveau du membre supérieur, mais pas que. Elle se caractérise par des douleurs diffuses dans tout le corps. Retrouvez notre article pour sen savoir plus sur l'action de l'ostéopathie dans le traitement de la flbromyalgie

Des pathologies tumorales peuvent également causer des douleurs au niveau cervical et/ou le long du membre supérieur


On ne peut donc pas diagnostiquer une névralgie cervico-brachiale avec pour seuls symptômes des douleurs au niveau des cervicales et du bras, puisque ces symptômes sont également présents dans le cas d’autres pathologies. Il y a donc des signes particuliers, qui nous permettent de reconnaitre la sciatique du bras.

Savoir reconnaitre une névralgie cervico-brachiale

La névralgie cervico-brachiale se caractérise par des douleurs cervicales qui irradient dans le bras. Mais c’est également le cas de bon nombre d’autres de pathologies.

Comment différencier la névralgie cervico-brachiale des autres pathologies dont les douleurs sont semblables ?

La sciatique du bras a des caractéristiques qui lui sont propres, qui permettront d’orienter le diagnostic vers cette pathologie et pas une autre :

  • La névralgie cervico-brachiale présente une douleur qui se trouve sur un trajet précis, car c’est une douleur du nerf qui est irrité ou comprimé à sa racine. C’est en fonction du trajet de la douleur qu’on peut déterminer quelle est la racine touchée.
  • La névralgie cervico-brachiale présente des troubles sensitifs, car c’est une douleur neurologique. Vous pourrez donc avoir des sensations particulières au niveau des bras comme des fourmillements, des engourdissements, une sensation de courant électrique… Voire une perte de sensibilité.
  • Etant donc une douleur nerveuse, la névralgie cervico-brachiale est également caractérisée par des troubles moteurs comme une perte de force, voire une paralysie du membre supérieur.
  • La douleur est le plus souvent unilatérale. Elle peut être bilatérale, mais seulement dans de rares cas.
  • La douleur est quasi permanente, elle ne diminue pas avec le repos, et ne change pas en changeant de position.

Mais même en présentant la totalité de ces signes, vous ne pourrez pas être certains du diagnostic avant d’avoir fait certains examens complémentaires.

Examens complémentaires et traitement de la névralgie cervico-brachiale

  • Examens complémentaires

Le diagnostic est posé principalement par un interrogatoire qui définit précisément où est la douleur et comment celle-ci se manifeste. Mais parfois des examens complémentaires peuvent être réalisés pour confirmer le diagnostic, comme une radiographie des cervicales, un scanner ou une IRM. Parfois, on réalise même un électromyogramme pour mettre en évidence l’atteinte nerveuse.

  • Le traitement médical

Une fois le diagnostic posé par le médecin, un traitement est mis en place. Il peut associer des antalgiques, des anti-inflammatoires et/ou des myorelaxants avec des séances de kinésithérapie.

Si le traitement médical n’est pas suffisamment efficace, une chirurgie peut se révéler nécessaire.

  • Et l’ostéopathie dans tout ça ?
L’ostéopathie permet de traiter les causes fonctionnelles d’une névralgie cervico-brachiale.

L’ostéopathie est une thérapie de choix pour soulager la névralgie cervico-brachiale. Il s’agit de libérer toutes les structures qui se trouvent sur le trajet du nerf douloureux. Le traitement est global, il englobe la région cervicale, le thorax, les viscères du cou et de l’abdomen, la région crânienne… Et toutes les zones que l’ostéopathe jugera en dysfonction. Puisque tout est lié dans le corps, toute zone dysfonctionnelle peut entrainer des adaptations et donc des douleurs.


Bibliographie

Nos articles en lien avec "N. CERVICO BRACHIALE"

Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×