Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Syndrome du côlon irritable : l’ostéopathie, une solution ?

traitement mal au ventre colopathie fonctionnelle ou syndrome intestin irritable
Vous avec régulièrement mal au ventre ? Vous souffrez de troubles du transit ? Il se peut que vous soyez atteint de ce qu’on appelle le syndrome du côlon irritable.

Qu’est-ce que c’est ? Quels sont les traitements naturels possibles ? Comment l’ostéopathie peut-elle vous aider ?

Restez avec nous, on vous dit tout dans cet article.

Le syndrome du côlon irritable : qu’est-ce que c’est ?

Vous le connaissez peut-être sous d’autres noms comme syndrome de l’intestin irritable (SII) ou colopathie fonctionnelle, mais qu’est-ce que le syndrome du côlon irritable ?

Comme son nom l’indique, c’est un trouble fonctionnel, et non une pathologie. Rien de grave donc, mais il peut occasionner des symptômes très gênants au quotidien parmi lesquels on retrouve principalement :

  • Des douleurs abdominales
  • Un inconfort
  • Des troubles du transit (constipation, diarrhée ou les deux)

Ce trouble chronique touche environ 5% de la population en France et touche principalement les femmes. Le diagnostic se fait la plupart du temps entre 30 et 40 ans.

mal au ventre et syndrome de l'intestin irritable (colopathie fonctionnelle)


Quelles sont les causes du syndrome de l’intestin irritable ?

On connait mal les causes et les mécanismes de ce trouble mais on retrouve très souvent :

  • Une altération de la motricité des intestins, c’est-à-dire qu’on retrouve chez les personnes qui souffrent de ce syndrome des contractions trop fortes ou trop fréquentes ou à l’inverse des contractions trop faibles. Ce qui entraîne soit une diarrhée, soit une constipation en fonction.
  • Des changements dans la sensibilité intestinale, qui amènent le sujet à souffrir anormalement de phénomènes normaux comme des ballonnements, des gaz, des douleurs abdominales…
  • Une inflammation des intestins et/ou des anomalies de la flore bactérienne, pouvant entraîner une production accrue de gaz digestifs
  • Des troubles majorés après la prise de nourriture, en fonction des aliments consommés

Existe-t-il des facteurs favorisants une colopathie fonctionnelle ?

Les symptômes du SII sont effectivement accentués dans certaines situations comme :

  • De la fatigue, du stress
  • Une gastro-entérite
  • L’anxiété, l’angoisse
  • La prise de repas non équilibrés ou trop importants

Au contraire, lors de périodes de repos ou de vacances, les symptômes de la colopathie fonctionnelle ont tendance à diminuer.

Les symptômes de la colopathie fonctionnelle

Pour pouvoir poser le diagnostic de syndrome du côlon irritable, les symptômes doivent être présents au moins 1 jour par semaine sur les 3 derniers mois et doivent durer depuis une durée minimale de 6 mois.

Quels sont les symptômes du SII (syndrome de l'intestin irritable) ?

Le syndrome de l’intestin irritable présente 3 grands types de symptômes :

  • Des douleurs abdominales, de type crampe ou spasme, qui se situent principalement au niveau des fosses iliaques et de la région ombilicale. Les douleurs sont généralement déclarées après un repas mais peuvent aussi survenir au réveil. Elles sont en général soulagées par l’émission de gaz ou de selles. Il n’y a en général pas de douleur nocturne dans le cadre d’un SII (syndrome de l'intestin irritable).
  • Des ballonnements, qui gênent généralement après un repas. Il devient difficile de porter des vêtements serrés. Le sujet ressent une tension abdominale avec distension du ventre, qui peut être accompagnée de bruits qu’on appelle des borborygmes. Les ballonnements peuvent être soulagés, comme la douleur, par l’émission de gaz ou de selles.
  • Des troubles du transit, comme la diarrhée ou la constipation. On va alors distinguer 3 types de SII selon le trouble du transit qui domine :
  • SII-D, avec diarrhée prédominante
  • SII-C, avec constipation prédominante
  • SII-M, soit une forme mixte, avec alternance diarrhée/constipation

Traitement du syndrome du côlon irritable :

La médecine est limitée dans ses actions contre le syndrome de l’intestin irritable.

Le traitement va alors reposer sur deux principes :

  • Modifier l’alimentation, en tenant un journal alimentaire, afin d’identifier les aliments qui ont tendance à déclencher des crises et pouvoir les éviter par la suite.
  • Réduire le stress, par certaines activités comme le yoga, la méditation… en oubliant pas de pratiquer une activité physique régulière !

Mais c’est un peu vague tout ça alors concrètement, quelles sont les options ?

  • Des antispasmodiques pour réduire les douleurs abdominales, ils vont diminuer les douleurs en réduisant les contractions de l’intestin. Il faut les prendre en cas de poussée douloureuse, et on peut compléter leur effet par des médicaments qui agissent sur la diarrhée ou la constipation. Si les antispasmodiques ne sont pas suffisants, il est possible de prescrire des antidépresseurs tricycliques ou inhibiteur de la recapture de la sérotonine, qui abaissent les seuils douloureux. On les utilise à faible dose pour limiter les effets secondaires.
  • La menthe poivrée pour diminuer l’inflammation de l’intestin, sous forme d’huile essentielle. Elle a un effet antidouleur au niveau du côlon et diminue l’inflammation. Dans l’idéal il faudrait la prendre sous forme de gélules entérosolubles pour que le contenu se déverse dans l’intestin et ait directement un effet sur ce dernier.
  • L’hypnose pour réduire le stress, et aider également à mieux vivre les symptômes.
  • Les probiotiques en traitement de fond, afin de rééquilibrer la flore intestinale et limiter les crises.

Syndrome du colon irritable ou colopathie fonctionnelle

Quelques conseils d’alimentation :

  • Consommer plutôt des fibres solubles, plus douces pour l’intestin, comme l’avoine, l’orge, etc… Et réduire sa consommation de fibres non solubles comme le blé, les petits fruits…
  • Réduire les matières grasses, qui ont tendance à stimuler les contractions de l’intestin.
  • Faire attention à sa consommation d’aliments qui favorisent les ballonnements et les gaz, tels que le lactose, les légumineuses et les crucifères.
  • Réduire sa consommation d’alcool, de chocolat, de café, etc… qui stimulent les contractions intestinales.
  • Remplacer les épices par des fines herbes.
  • Consommer la salade et les légumes crus à la fin des repas.
  • Boire de l’eau régulièrement, tout au long de la journée.
  • Manger à des heures régulières, bien mastiquer et ne pas sauter de repas.

Si les conseils alimentaires sont très importants pour agir de manière naturelle contre votre syndrome du côlon irritable, pensez également aux thérapies manuelles douces pour traiter et prévenir vos douleurs au ventre. L'ostéopathie permet de très bons résultats ; ce traitement naturel est une excellente piste pour agir efficacement sur votre pathologie.

L’ostéopathie : une solution contre l’intestin irritable ?

Colopathie fonctionnelle et traitement naturel

Quand la médecine n’est pas à la hauteur, que les solutions proposées sont limitées, que faire ? Une séance d’ostéopathie peut se révéler bénéfique et soulager les symptômes du syndrome du côlon irritable, notamment la douleur et la gêne digestive. Des études ont prouvé que l’ostéopathie peut avoir un effet sur la sévérité du SII et améliorer les symptômes à court terme.


Concrètement, que fait l’ostéopathe ?

L’ostéopathie agit de deux façons différentes sur la colopathie fonctionnelle :

  • Une action sur la motricité intestinale

Par des techniques viscérales, l’ostéopathe pourra rendre de la mobilité aux organes de l’abdomen, aidant ainsi à la progression du bol alimentaire et donc, à la digestion.
De plus, l’ostéopathe travaillera sur les attaches des organes, qui contiennent tous les éléments vasculo-nerveux qui irriguent et innervent le système digestif. Une bonne vascularisation ainsi qu’une bonne innervation sont nécessaires au bon fonctionnement des organes et donc à une bonne digestion.

  • Une action sur la cause du SII : le stress

L’ostéopathie est une thérapie globale, riche et il existe tout un panel de techniques naturelles ayant des effets sur le stress. L’ostéopathe pourra notamment travailler sur le diaphragme, muscle de la respiration très sensible au stress. Un travail crânien peut également améliorer les effets du stress via le système nerveux autonome, qui gère l’état général du corps.

De plus, l’ostéopathe pourra vous donner des conseils d’alimentation, n’hésitez pas à lui poser les questions qui vous taraudent.

traitement naturel et colopathie fonctionnelle

La colopathie fonctionnelle ou syndrome de l’intestin irritable touche environ 5% de la population française, mais les traitements restent limités. Les symptômes peuvent être très gênants au quotidien et rester sans solution n’est pas une option. N’hésitez donc pas à consulter votre ostéopathe, il tâchera de soulager vos symptômes et vous donnera des conseils pour modifier votre alimentation et réduire votre stress.

Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×