Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Douleurs tissulaires et stress : quels traitements naturels ?

L'ostéopathie tissulaire
Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec 75179 patients et 763 ostéopathes.
De nos jours le stress est omniprésent. Qu’il soit positif ou négatif il fait partie de notre quotidien. Et ses conséquences ne sont pas anodines. Si certaines douleurs sont bien connues, les douleurs tissulaires liées au stress le sont moins. 

Ces douleurs peuvent être traitées par l’ostéopathie. En tant que médecine holistique, l’ostéopathe prend en charge le patient dans sa globalité. Son corps et son esprit.

Chloé Arnoux, ostéopathe D.O. à Paris s'est intéressée au sujet. Les douleurs tissulaires, le stress et l’ostéopathie faisons donc un retour aux bases. Lorsque nous parlons de « tissulaire », le plus souvent nous faisons référence aux fascias (ou aponévroses).

Consulter un ostéopathe

C’est quoi un fascia ?

Un fascia c’est un tissu conjonctif de recouvrement. C’est une sorte de filet de pêche qui nous recouvrirait entièrement, de la tête aux pieds, à l’exception du sommet du crâne.

Pour être encore plus précis, lorsque vous voyez un gigot cru, vous pouvez observer une peau blanche nacrée à la surface. Et bien c’est très précisément un fascia ! Ce filet de pêche n’est pas unique. Il en existe une multitude qui s’entrecroisent les uns avec les autres. Leur maillage s’ouvre plus ou moins pour protéger les structures sous-jacentes. Leur entrecroisement assure une continuité entre les membres et le tronc, et l’intérieur et l’extérieur. Ils sont accrochés sur les os. Ce qui assure un ancrage de ces tissus. Ils ont des mouvements continus et propres à chacun. A l’intérieur de ce maillage est contenu le réseau de veines, d’artères, de nerfs, mais aussi de vaisseaux lymphatiques.

Propriétés du fascia

Ce fascia a plusieurs propriétés :

  • Protège le corps, le squelette, les muscles, le système artério-veineux et nerveux
  • Aide à retransmettre les forces et les mouvements
  • Relie les muscles aux squelettes
  • Transmission de l’énergie, de la tension et du relâchement
  • Approvisionne les organes via les vaisseaux qu’il contient (nerfs, lymphatiques, veines, artères)
  • Fait partie du système immunitaire
  • Influence l’humeur et la reflète
  • Régule les échanges thermiques

Les fascias de la peau

Relation entre le fascia et le système nerveux

Comme nous l’avons vu les fascias sont en relation directe avec le système nerveux.  Lorsque le système nerveux perçoit un stress, quel qu’il soit, il déclenche toutes sortes de mécanisme pour se mettre à l’abri. Il active le système Flee or Fight, fuir ou se battre. La respiration s’accélère, le sang se fluidifie, le cœur bat plus vite, la digestion est ralentie, et les fascias se referment pour protéger l’intégrité du corps.

Sauf qu’initialement le stress est un mécanisme momentané, par exemple à la vue d’un animal féroce qui se dresse face à nous. Pour survivre nous devons fuir ou nous battre. Les animaux féroces se font un peu plus rare dans nos modes de vie. Et pourtant le stress est bien là. En effet le cerveau ne fait pas la différence entre un ours enragé, et notre charge de travail, notre supérieur hiérarchique, nos enfants, notre conjoint. Tout devient une agression. Et un danger imminent.

C’est pourquoi nombres de personnes ont le souffle court, une tendance à l’hypertension artérielle, des problèmes de constipation. Mais aussi des douleurs diffuses. Sans forcément qu’il soit possible de mettre le doigt sur l’origine de la douleur. C’est le moment où vous avez « mal partout ». Et bien ce sont des douleurs tissulaires.

En effet votre fascia n’étant pas innervé, vous ne pouvez pas avez mal au fascia. Mais il rétracte ses mailles pour vous protéger, et ce qui se trouve en dessous se retrouve en souffrance. Comme les fascias s’interconnectent tous les uns les autres, la douleur est diffuse. Vous avez l’impression d’être à l’étroit dans votre corps. Que votre enveloppe corporelle n’est plus adaptée, trop petite, trop serrée.

C’est là qu’intervient l’ostéopathie. En faisant le diagnostic de douleurs d’origine tissulaire liées au stress, l’ostéopathe parvient à calmer le système nerveux en réouvrant les mailles de vos fascias. Pour plus d'informations, voici notre article comment l'ostéopathie intervient sur les fascias ?

Les fascias, le reflet de notre mental

Des études américaines ont démontré l’impact des fascias sur notre psyché, mais aussi l’inverse. Une de ces études consistait à prendre une classe de lycéens et de la séparer en deux groupes distincts. Après une interrogation standard, les notes étaient distribuées de manière totalement arbitraire. Un groupe récoltait de très bonnes notes, l’autre de très mauvaises.

Il a été constaté que le groupe des élèves bien notés avait une attitude en redressement, en extension du tronc. Tête relevée, buste fier. Les élèves de l’autre groupe avaient une tendance à l’avachissement, à se recroqueviller sur soi, tête rentrée sur les épaules.

Cette étude reflète très bien ce qu’il se passe sur les tissus lorsque le mental est atteint. Ils se referment. Ils forment une carapace de protection. Ils resserrent leurs mailles.

Nous pouvons maintenant comprendre pourquoi quand le stress devient chronique, les tissus ne réagissent plus correctement. S’en suivent des douleurs diffuses, des tensions articulaires puisque les fascias sont adhérents aux os au niveau des articulations. Les muscles sont écrasés dans leur enveloppe de fascia. La vascularisation et l’innervation se font moins bien.

L’ostéopathie tissulaire, ainsi que d’autres méthodes comme le Yin Yoga, permettent de redonner du mouvement aux tissus, et donc de libérer le corps. Une fois que le corps retrouve de sa capacité de mouvement, le mental à l’ouverture pour évoluer positivement. Car il est bien difficile d’être épanoui psychiquement lorsque le corps, lui, ne l’est pas.

Fascias, yoga et ostéopathie

Détendre les fascias : le yin yoga, le yoga des fascias

Créé dans les années 1990 par Paul Grilley, le Yin Yoga est un croisement entre la médecine traditionnelle chinoise (surtout la cartographie des méridiens), l’approche du Taoïsme (le détachement de soi) et les postures de Yoga indien.

Ce yoga très particulier consiste à aller chercher le relâchement des muscles grâce à l’utilisation de supports (briques, coussins, couvertures, sangles, bolsters). Une fois le muscle soutenu dans un étirement allant à peu près à 50% de ces capacités, le cerveau le sait en sécurité. Le claquage ne peut pas arriver. Le cerveau accepte donc que le muscle se relâche totalement. Une fois le muscle relâché et toujours en sécurité, les fascias peuvent à leur tour se relâcher. Les postures, qui ne cherchent pas le dynamisme, mais bien la détente, sont tenus entre 2 et 10 min.

Les cours de Yin Yoga peuvent avoir des thématiques comme l’étirement d’une zone, ou bien la stimulation d’un méridien particulier, par des postures spécifiques. Ces cours de Yin Yoga sont donc particulièrement indiqués pour les personnes souffrantes de douleurs tissulaires, lorsqu’un diagnostic médical et Ostéopathique à écarter d’autres pathologies. De même le Yin Yoga est un très bon complément de soin pour les suivis post chirurgicaux, lorsqu’il y a une cicatrice qui limite les mouvements d’une zone (une cicatrice pectorale qui limiterait le mouvement de l’épaule par exemple).

Enfin les cours de Yin Yoga sont de plus en plus conseillés aux personnes en protocole de chimiothérapie et de radiothérapie, surtout pour les cancers du sein. Car comme le principe même de la chimiothérapie de la radiothérapie est d’atteindre des tissus et de les détruire, le travail de cicatrisation et de reconstruction tissulaire est indispensable. Plus les fascias sont mobilisés, plus ils re sécrètent de l’acide hyaluronique et du collagène qui permettent le maintien des mailles et leurs mobilités.

Toutefois un diagnostic et un bilan ostéopathique restent nécessaire avant de suivre des cours de Yin Yoga.

Ostéopathie et douleurs tissulaires

Après toutes ces explications vous comprenez mieux maintenant l’origine de ces douleurs étranges, du « mal partout », ce de mal-être global qu’il est difficile de décrire à votre médecin généraliste. Aucun médicament ne peut redonner de la mobilité à vos fascias. Il faut l’aide d’un praticien aguerri, et votre participation à votre soin.

L’ostéopathe est formé à l’analyse de la qualité et de la quantité de mouvements de vos différentes structures : les articulations, les muscles, les tissus. Aussi il sait déterminer, après un interrogatoire complet et un bilan clinique global, la partie de votre corps qui se trouve en restriction. Par des manipulations douces, il va venir fixer un point du fascia en souffrance, et selon votre propre rythme, de l’autre main, l’ostéopathe va aider le fascia à réouvrir ses mailles.

Souvent le patient à l’impression que l’ostéopathe ne fait rien. Qu’il ne bouge pas ses mains. Mais avec un peu de concentration, il peut ressentir le blocage, les tiraillements sur les fascias d’à côté, et à la fin de la technique il peut sentir le relâchement des mailles du fascias. A ce moment il peut sentir de la chaleur qui se diffuse, « quelque chose qui passe », « de l’énergie ». C’est en réalité la sensation du sang qui se remet à circuler correctement. Ce sang qui va venir alimenter en oxygène les muscles, les viscères, le cerveau. Petit à petit le patient recouvre la possibilité de se redresser. De s’ouvrir.

Ces techniques ostéopathiques, bien que totalement indolores, peuvent juste après la consultation provoquer de la fatigue, des sensations inflammatoires, des courbatures. Ces gênes sont parfaitement normales et sont le signe que la technique à fonctionné. Elles sont dues au sang qui passe. Cette accélération momentanée de la vascularisation provoque la fatigue et la sensation d’inflammation. Le fait que les muscles se défroissent provoquent la sensation de muscles courbaturés. En quelques heures, ou quelques jours, et lorsque vous vous remettez à vivre, à bouger, à marcher, ces gênes disparaissent.

Selon que la restriction sur les fascias soit récente ou ancienne, localisée ou répandue, votre ostéopathe sera amené à vous proposer une voire plusieurs autres consultations pour venir à bout de vos douleurs tissulaires.

N’oubliez pas que vous êtes partie intégrante de votre traitement. C’est pourquoi il vous sera vivement conseillé de pratiquer une activité physique et des étirements, ou bien de manière optimale du Yoga et du Yin Yoga (l’un étant dynamique et permettant de réintroduire une tonicité correcte à vos muscles, l’autre travaillant plus spécifiquement sur vos fascias).

L’important ici est de retenir une chose : ces douleurs difficilement descriptibles, sont aisément soignables ! Si vous en avez « plein le dos », déchargez-le. Votre ostéopathe est là pour ça. Et pour vous expliquer l’origine de vos maux.

N’hésitez pas à lui poser des questions. Plus vous vous connaitrez, mieux vous vous soignerez.

Consulter un ostéopathe


Chloé Arnoux, ostéopathe D.O. à Paris

Article écrit par Chloé Arnoux, ostéopathe D.O. à Paris

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec 75179 patients et 763 ostéopathes.
Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes,
et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !
Le site reflexosteo.com propose gratuitement un service de diffusion de témoignages personnels dans le domaine de l’ostéopathie et la santé. Le contenu des témoignages est sous votre responsabilité. Cet espace n’est pas un moyen d’obtenir un diagnostic médical ni d’obtenir un RDV avec un ostéopathe. Cliquez ici pour obtenir un RDV avec un ostéopathe proche de chez vous.

Retrouvez tous nos articles sur le thème "STRESS"

Temoignages

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec notre communauté de plus de 75179 patients.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes, et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !


Actu - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie
Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×