Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Le syndrome de Morton

Le névrome de Morton, douleur au pied
Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec 76845 patients et 779 ostéopathes.
Une douleur vive au milieu du pied ? Attention au névrome de Morton. Comment repérer cette maladie du pied ? Comment prévenir son aggravation ? Et comment la traiter ? L'ostéopathe apporte une réponse naturelle efficace en complémentarité du podologue et, parfois, d'autres praticiens en fonction des cas. Découvrez notre article complet sur le sujet ! 

Le syndrome de Morton c'est quoi ?

Le syndrome de Morton a été décrit par le Docteur Thomas Morton au XIXe siècle. 

Aussi appelé névrome de Morton, maladie de Morton ou encore métatarsalgie de Morton, c’est un syndrome qui entraîne des douleurs de type neurologique dans le pied, de par la compression d’un nerf. 

Cette compression a en général lieu au niveau du troisième espace inter-métatarsien du pied, c'est-à-dire au dessus du 3e orteil

Névrome de Morton

Cette compression irrite le nerf interdigital présent dans la zone ; le pied est enflé, les tissus sont épaissis : ce qui provoque la douleur. La compression peut également toucher le nerf du deuxième ou quatrième espace inter-métatarsien du pied et ainsi provoquer la douleur entre les autres orteils.

Le syndrome de Morton touche plus fréquemment la femme, surtout à cause du port de talons et de chaussures serrées.

Comment repérer un syndrome de Morton ?

Voici une liste de symptômes typiques pouvant être ressentis en cas de syndrome de Morton.

  • Douleur au niveau du troisième espace inter-métatarsien, c'est-à-dire du 3e orteil, la douleur peut également irradier sous la voute plantaire ou à la face dorsale du pied.
  • Une douleur vive, comme une décharge électrique, une crampe ou une brûlure. 
  • Des picotements ou engourdissement des orteils
  • Douleur à la pression de la zone 
  • Douleur lors de l’extension forcée de l’orteil 
  • Douleur lors de la compression latérale de l’avant pied
  • La douleur s'intensifie lors de périodes debout prolongées, à la marche ou à la course.
  • La douleur est augmentée par le port de chaussures serrées  et le déchaussage soulage la douleur immédiatement.
  • Sensation de marcher sur un caillou ou d’avoir un pli dans une chaussette

Douleur au pied et syndrome de Morton

Le pied adulte est composé de 26 os où s'insèrent 20 muscles et encore plus de ligaments. Au total, 16 articulations sont présentes dans le pied, interagissant les unes avec les autres pour permettre la mobilité et le mouvement du pied.

Ce système ostéo-articulaire permet de maintenir l'équilibre, l'amortissement et la propulsion du corps. Il assure la locomotion et doit supporter la totalité du poids du corps en position debout.

Un conflit dans la zone va donc perturber le bon fonctionnement de ce rouage et donner des douleurs plus ou moins intenses, locales ou régionales.
Douleur au pied et névrome de Morton

Comment apparaît le syndrome de Morton ?

L’origine de ce syndrome n’est pas connue, il peut se développer à la suite de micro-traumatismes répétés aboutissant à une compression du nerf. Toutefois, certains facteurs vont favoriser l'apparition du syndrome de Morton.

  • Porter des talons hauts et/ou des chaussures serrées peut engendrer une forte pression sur les orteils
  • Pratiquer certains sports athlétiques comme la course à pied qui soumettent les pieds à des impacts répétitifs.
  • Pratiquer des sports qui impliquent le port de chaussures serrées qui compressent les orteils tels que le ski alpin, le ski de randonnée ou l’escalade.
  • Les déformations du pied vont également perturber le nerf. Les plus fréquentes sont les oignons ou hallux-valgus, orteils en griffe ou encore des pieds plats.
  • Le surpoids facteur qui va également jouer un rôle important dans la compression du nerf
douleur-pied-obesite-running-talons

Ne pas confondre le syndrome de Morton avec :

  • l'hallux valgus ou encore l'oignon … Le gros orteil se dévie vers les autres orteils ce qui forme une bosse sur le bord interne de l’avant-pied. La personne ressent des douleurs à la marche et a du mal à enfiler ses chaussures.
  • l'arthrose du pied … Elle se manifeste par un gros orteil douloureux et raide.
  • la goutte … Elle apparaît brutalement, rend l’articulation rouge, gonflée et très douloureuse. Elle est due à un excès d’acide urique dans le sang.
  • l'aponévrosite plantaire … Également appelée "fascite", c’est une inflammation de la membrane élastique qui sous-tend la voûte plantaire et garantit son élasticité à la marche. L'aponévrosite plantaire est due à un excès de poids, une hyperactivité ou le port de chaussures inadaptées. Elle peut entraîner un arrachement de petits fragments osseux au niveau de l’os du talon, voire la formation d’une épine calcanéenne.
  • la tendinite achilléenne … La personne ressent une douleur remontant dans le mollet.
  • déformation de la voûte plantaire … Les déformations du pied comme le pied creux, plat ou valgus, parfois liées à un tendon d’Achille trop court, peuvent entraîner une surcharge sur tout l’arrière pied et, donc, un phénomène douleureux d’usure des articulations sous la cheville.
  • phlébite et arthérite ...Si les deux pieds sont gonflés, il peut s’agir de stases lymphatiques, si seulement l’un des deux pieds est gonflé ainsi que cheville et la jambe, une phlébite peut en être la cause. Si des douleurs dans les pieds et les jambes obligent à s’arrêter à la marche, il peut s’agir d’une artérite.

Conséquence et évolution du syndrome de Morton

Le nerf interdigital comprimé ne commande pas de muscles, il n'y a donc pas de risque de paralysie. Il assure cependant la sensibilité entre deux orteils avec le risque d'une atténuation ou d’une perte progressive de cette sensibilité.

Qui consulter pour soulager et traiter le syndrome de Morton ?

Le médecin généraliste pour un tout premier bilan

Le syndrome de Morton n’est pas visible à la radiologie. À l’échographie, un épaississement du nerf concerné peut être visible en fonction de l’épaisseur de celui-ci. Le diagnostic est essentiellement clinique. Le médecin généraliste pourra vous prescrire des antalgiques et anti-inflammatoires pour diminuer la douleur.

Le podologue pour soulager et diminuer la compression

Il est possible et fortement conseillé de consulter un podologue pour réaliser des semelles afin de soulager l’appui plantaire pour diminuer la compression du nerf. Grâce à plusieurs machines sophistiquées et performantes, il fera un bilan complet de votre posture et réalisera, en cas de besoin, des semelles adaptées à votre schéma corporel et, surtout, adaptées à vos appuis au sol.

L'ostéopathe pour prévenir et agir sur les causes de votre maladie de Morton

Le syndrome de Morton est une bonne indication pour le traitement ostéopathique qui consistera à lever tous les blocages articulaires qui seront trouvés par le professionnel sur l'ensemble des nombreuses articulations du pied. L'ostéopathe pourra également effectuer un rééquilibrage de tout le corps afin notamment de mieux répartir les pressions du poids du corps sur les pieds.

Les prises en charge par l'ostéopathe et le podologue sont très complémentaires

Quels résultats attendre de l'ostéopathie sur le syndrome de Morton ?

Une ou plusieurs séances d’ostéopathie peuvent être nécessaires pour diminuer les symptômes voire venir à bout de ce syndrome. 

L’efficacité de l’ostéopathie pour ce type de douleur est réelle mais le stade auquel la compression est prise en charge peut jouer sur la durée du temps nécessaire à la guérison.

Ostéopathe et douleur au pied

Quand faut-il consulter l'ostéopathe ?

Il est conseillé d'agir le plus vite possible lors de l'apparition des symptômes. 

Plus la prise en charge est rapide, plus l'évolution est favorable à une guérison rapide. Si vous n'avez pas pu éviter une opération chirurgicale du pied, l'ostéopathe pourra vous aider a travailler les adhérences cicatricielles et optimiser votre remise sur pieds.

Les conseils de l'ostéopathe en cas de syndrome de Morton

Voici différents conseils à mettre en place pour éviter de souffrir du syndrome de Morton.

Porter des chaussures larges avec des talons bas et des semelles rigides pour réduire la pression sur le nerf et/ou éviter la compression

  • Eviter de marcher avec des talons hauts ou des chaussures étroites
  • Eviter le piétinement
  • En cas de douleur n'hésitez pas à vous masser la voûte plantaire
  • Il est possible d'appliquer de la glace pour soulager la douleur
  • Le port d’orthèses aide à soulager l’irritation en soulevant et en séparant les os afin de réduire la pression sur le nerf
  • Privilégiez des sports où vos pieds ne sont pas soumis à de forts impacts, l'idéal étant la natation.
conseils pour soulager pied et Morton

Les autres traitements du syndrome de Morton :

Prise en charge du syndrome de Morton par la kinésithérapie

La kinésithérapie est un autre traitement manuel, complémentaire à l'ostéopathie qui permet d'éviter le recours aux infiltrations voire à la chirurgie. La kinésithérapie permet de détendre les chaines musculaires à l'origine de déséquilibres posturaux.

Prise en charge du syndrome de Morton par le réflexologue

La réflexologie plantaire est l’utilisation de techniques de massage et d’acupression sur l’ensemble des pieds, elle étudie l’activité réflexe physique et pathologique précédant une maladie. Cette méthode d’accompagnement est fondée sur l’existence de zones réflexes au niveau des pieds qui représentent chaque organe du corps humain.

Prise en charge du syndrome de Morton par le rhumatologue

Cette prise en charge va permettre de soulager la douleur grâce à une ou plusieurs infiltrations d’anti-inflammatoires dans la zone douloureuse. Dans certains cas, la douleur peut tout de même récidiver si la compression persiste.

Prise en charge du syndrome de Morton par le chirurgien orthopédiste

En dernier recours, une chirurgie peut être pratiquée. C'est le traitement le plus invasif et le plus risqué mais l'opération donne de bons résultats sur des syndromes de Morton rebelles aux autres traitements.

Bien évidemment, plus le syndrome de Morton est traité tôt, plus les différents traitements seront efficaces.



Article écrit par Stéphanie BIONDO, ostéopathe à Marseille

Ostéopathe pédiatrique à MArseille
Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec 76845 patients et 779 ostéopathes.
Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes,
et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !
Le site reflexosteo.com propose gratuitement un service de diffusion de témoignages personnels dans le domaine de l’ostéopathie et la santé. Le contenu des témoignages est sous votre responsabilité. Cet espace n’est pas un moyen d’obtenir un diagnostic médical ni d’obtenir un RDV avec un ostéopathe. Cliquez ici pour obtenir un RDV avec un ostéopathe proche de chez vous.

Temoignages

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec notre communauté de plus de 76845 patients.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes, et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !


Actu - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie
Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×