REFLEX OSTEO lance son site e-commerce La Maison des Ostéos !

Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Prendre votre RDV
Visiter notre boutique

Pointe au cœur : comprendre et soulager ma douleur

douleur et pointe au coeur

Consultez un ostéopathe agréé près de chez vous.

Hero perso - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

Mieux comprendre la pointe au cœur en quelques points

  • La pointe au cœur est une façon d’exprimer un ressenti inconfortable, voire douloureux, situé souvent dans la partie gauche de la région thoracique (la poitrine). Cette gêne peut parfois se situer au milieu (au niveau du sternum) ou même diffuser sur le côté droit du thorax. 
  • La pointe au cœur possède des synonymes pouvant parfois aider à préciser votre diagnostic : le pincement au cœur, la douleur au cœur ou la sensation d’une douleur « en étau ». Certains patients parlent parfois également de picotements, fourmillements ou de coups d'électricité au niveau du coeur.
  • La pointe au cœur peut survenir dans un contexte d’effort, de changement brutal de température, dans un contexte émotionnel (à la suite de la prise de connaissance d’une mauvaise nouvelle, stress important) ou encore spontanément sans parvenir à identifier un élément déclencheur.
  • La pointe au cœur peut être accompagnée d’autres symptômes plus ou moins évocateurs que l’on appelle signes associés. On retrouve la céphalée (douleur de la région crânienne), les nausées et vomissements, l’anxiété ou même l’angoisse, une fatigue plus ou moins importante, une accélération du rythme cardiaque et une augmentation de la fréquence respiratoire, des douleurs dans les membres supérieurs, de la fièvre et des sueurs, des douleurs musculaires ou encore une sensation de raideur dans la mâchoire et la nuque.
  • Étant donné sa localisation, cette gêne ou douleur est généralement assez vite assimilée à une souffrance du cœur. Fort heureusement, cette sensation n’est pas toujours d’origine cardiaque, mais il est primordial de savoir reconnaitre les signes de gravité afin d’adopter une conduite adaptée à la situation. Le cas échéant, il est également important de comprendre les diverses origines de la pointe au cœur afin de choisir les traitements naturels adaptés.

Comment savoir si ma pointe au cœur relève d’une urgence ?

Dans les cas graves, c’est généralement que la pointe au cœur est d’origine cardiaque.

Quatre domaines sont à investiguer afin de juger de la probable origine cardiaque de la pointe au cœur et donc de l’urgence de la situation.

  • Les caractéristiques de la douleur : Une douleur médio-thoracique et rétro sternale (au centre du thorax et profonde) qualifiée comme étant « en étau ».
  • La présence de signes associés : douleurs dans le membre supérieur gauche, douleur interscapulaire (dans le milieu du dos), mâchoire et nuque raide, nausée ou vomissement, sensation de froid ou de soif, céphalées brutales pulsatiles.
  • Le contexte de survenue : durant un effort ou face à un changement brutal de température.
  • Les antécédents personnels et familiaux du patient : âge supérieur à 50 ans, surpoids, fumeur, sédentaire, pathologies déjà présente ou présence de pathologies cardiaques dans la famille.

A noter qu’une douleur épigastrique chez une femme (communément appelée plexus solaire, sous la pointe du sternum) peut être le signe d’une souffrance d’origine cardiaque.

La présence d’un de ses signes ne suffit pas à confirmer le caractère urgent de la situation. Comme tout symptôme, la pointe au cœur est à inclure dans un contexte.

Quoi qu’il en soit, en cas de présence de l’un ou de plusieurs de ces signes, il est nécessaire d’appeler le 15 pour demander un avis médical.

La pointe au cœur est-elle toujours d’origine cardiaque ?

Non ! La pointe au cœur est possiblement la manifestation douloureuse de problèmes fonctionnels que nous allons aborder maintenant.

Le dérangement intervertébral mineur (DIV) 

Grand classique du champ d’action de l’ostéopathie, le DIV est la conséquence d’un spasme de petit muscle mono-articulaire entraînant des restrictions de mobilités et des douleurs dans une zone du rachis (colonne vertébrale). Lorsque le DIV concerne également une ou plusieurs côtes, alors la fonction respiratoire peut être perturbée et peut engendrer des tensions sur l'avant du thorax.

C'est ce qui se passe probablement si vous ressentez une pointe au cœur et une douleur dorsale (une douleur dans le milieu du dos) ou une amplification de la douleur lors de l’inspiration.

Les fascias du thorax

La cage thoracique est enveloppée de fascias ; il recouvrent les muscles intercostaux, les côtes, le sternum, à l'extérieur mais également à l'intérieur du thorax. Ainsi, les fascias sont indirectement au contact du coeur (péricarde).

fascias de la cage thoracique

Ces tissus peuvent être soumis à des tensions à cause, par exemple, d'une opération chirurgicale (opération cardiaque) mais également à cause d'un stress répété, d'un choc ou tout simplement de postures au quotidien (position voutée en avant par exemple). 

Ces raideurs ou rétractions tissulaires peuvent alors provoquer des tiraillements et une douleur de pointe au coeur. L'ostéopathie tissulaire est alors particulièrement indiquée pour soulager ces tensions. 

L’impact du stress chronique 

Le fait de ressentir une anxiété de manière habituelle peut se répercuter sur la respiration et peut altérer la mécanique ventilatoire en rendant cette dernière courte et irrégulière. Cette respiration courte et irrégulière peut engendrer une sollicitation non optimale de votre cage thoracique, et crée une sensation de pointe au cœur. La gestion de ce stress et le travail de la région thoracique, du diaphragme et des organes sus et sous diaphragmatique avec votre ostéopathe peuvent améliorer la situation.

Les troubles de la fonction digestive 

Une altération de la fonction digestive est possiblement la cause d’apparition d’une pointe au cœur. En effet, les nausées et dysfonctionnement gastriques sont communément assimilés aux « maux de cœurs » et ça n’est pas pour rien. L’estomac et le cœur étant proche anatomiquement, il est possible que la souffrance de l’un donne des sensations inconfortables sur l’autre. Des ajustements hygiéno-diététiques et le travail de la sphère digestive avec votre ostéopathe peuvent être une solution à ce problème.

Quel traitement naturel pour soulager cette pointe au coeur ?

La pointe au cœur d’origine fonctionnelle possède son traitement, au même titre d’une plus classique douleur de dos. Il est possible que sa prise en charge soit pluridisciplinaire, une douleur n’est que rarement la conséquence d’une seule et même cause. 

L’ostéopathie pour traiter la pointe au cœur 

L’ostéopathie est une thérapie manuelle et naturelle permettant de traiter les causes mécaniques de cette désagréable sensation dans la poitrine. Votre ostéopathe testera l’ensemble des structures et tissus en lien avec vos symptômes et établira un diagnostic ostéopathique permettant de cibler davantage la cause de vos maux. C’est grâce à une observation et une écoute attentives mais aussi des tests précis et des techniques avancées que votre ostéopathe déterminera le traitement qui vous correspond. L’intérêt de consulter votre ostéopathe est double : en plus de diminuer votre douleur de retrouver davantage de mobilité, vous recevrez des explications quant à la possible origine de vos maux mais aussi des conseils personnalisés (exercices, autres thérapies adaptées à votre cas). Au-delà d’une consultation, c’est un réel suivi qui vous sera proposé. 

La sophrologie : agir sur votre stress pour soulager votre gène thoracique

Comme vu plus haut, une anxiété plus ou moins importante peut être un facteur favorisant l’apparition ou la conservation de la pointe au cœur. Si c’est le cas, des thérapies permettant la découverte et le contrôle de sa respiration, comme la sophrologie, peuvent être très pertinentes dans votre accompagnement. Ce type de thérapie rendra davantage pérenne le traitement avec votre ostéopathe car il vous donnera les clés pour entretenir la mobilité acquise en consultation, mais aussi et surtout vous obtiendrez des clés pour traiter le problème en profondeur : la gestion de votre anxiété ou autres émotions qui, quand très présentes, altèrent la respiration et engendre des symptômes type pointe au cœur.

L’activité physique 

 On ne le répétera jamais assez, la vie c’est le mouvement ! La sédentarité entre en ligne de compte dans nombre de dysfonctionnement. C’est pourquoi il est primordial de trouver, retrouver ou conserver une activité physique régulière et adaptée afin d’obtenir ou de maintenir un état de santé convenable. 

La marche est une activité physique ! Vous pouvez tout à fait vous déplacez davantage à pied ou prendre quelques heures le week-end pour pratiquer cette activité bénéfique à votre santé. 

L’impact vertueux de l’activité physique est incontestable : entretien des articulations, augmentation du métabolisme, sécrétion hormonale avec effets positifs sur la sensation de bien-être, augmentation des capacités cardio-respiratoires, diminution de la probabilité de subir nombre de pathologies. 

Afin de reprendre une activité physique dans les meilleures conditions, il est recommandé, en fonction de votre âge et de vos antécédents, de consulter un médecin au préalable et au besoin d’être encadré par un professionnel dans le domaine du sport.

Quelques conseils de votre ostéopathe pour soulager la pointe au cœur

  • Le principal reste de consulter car c’est lors de la consultation que votre ostéopathe sera en mesure de vous transmettre les informations les plus pertinentes. Cependant, il existe des astuces pouvant possiblement vous soulager temporairement. 
  • La marche vous permettra de réguler votre souffle, de faire fonctionner vos systèmes cardio-respiratoire et musculosquelettique laissant ainsi à votre corps une chance de s’auto-réguler.
  • Les exercices respiratoires : ils permettront de prendre conscience de votre respiration et de l’optimiser.
  • Le rouleau de massage : il est possible de s’automasser avec un rouleau de massage afin de profiter de l’effet antalgique à court terme que procure le massage. Le relâchement généré dans la région dorsale peut améliorer celles présentent dans la région thoracique. En cas de point douloureux précis, vous pouvez maintenir le rouleau sur la zone et vous aider de la respiration afin de faire céder certaines tensions.
Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes,
et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !

Temoignages

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec notre communauté de plus de 159242 patients.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes, et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !


Actu - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

Retrouvez tous nos articles sur le thème "MAL DE DOS"

Soulager son mal de dos en voiture

Mal au dos en voiture ?

fascia et mal de dos

Fascias et mal de dos

Mal au dos à droite

Mal au dos à droite

Mal de dos et gainage

Mal au dos la nuit

Douleur au dos la nuit

4
Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×