Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Ronflements : un traitement naturel avec l'ostéopathie

ronflements et osteopathie

Véritable fléau conjugal et social depuis la nuit des temps, le ronflement peut rapidement devenir une gêne très importante pour soi et bien entendu, son entourage. En France, plus de la moitié des adultes déclare ronfler. Bien plus qu’un bruit désagréable et parfois anecdotique, le ronflement peut être lié à des symptômes bien plus sérieux comme l’apnée du sommeil.

Saviez-vous que plus de 10 millions de Français sont gênés par les ronflements de leur partenaire ?

Mais c’est quoi le ronflement exactement ? Sur le plan anatomique, le ronflement, caractérisé par des bruits respiratoires produits pendant le sommeil, est directement lié au rétrécissement du diamètre des voies respiratoires. Lorsque ces voies rétrécissent et perdent de leur tonus pendant le sommeil, l’air inspiré va venir faire vibrer la luette, le palais et la gorge. Ces vibrations vont provoquer des bruits plus ou moins importants selon la situation.

Les hommes de plus de 50 ans seraient les plus gros ronfleurs. Toutefois, tout le monde, peu importe son âge ou son sexe peut faire trembler les murs pendant son sommeil. Certains facteurs accentuent les bruits respiratoires comme le rhume, l’alcool, le tabac, la grossesse, le surpoids, etc. 

Ronflements et apnée du sommeil

Ronflements et apnée du sommeil

L’apnée du sommeil se caractérise par des arrêts involontaires de la respiration plus ou moins longs, ils peuvent durer de 10 secondes à plus de 30 secondes. Ces arrêts respiratoires sont dus au relâchement musculaire de la langue et des muscles de la gorge. La langue bloque alors le passage de l’air.

On lie souvent ronflements et apnée du sommeil, car les personnes atteintes d’apnée vont ronfler de façon importante. Toutefois, si le ronflement n’est pas un problème de santé et peut être évité ou réduit via différentes méthodes et techniques, l’apnée du sommeil, quant à elle, est une véritable pathologie qui peut se manifester par plusieurs symptômes au réveil : maux de têtes violents, migraines, grande fatigue et période de somnolence pendant la journée. Certaines personnes peuvent passer environ 5 heures en apnée pendant leur sommeil.


Ostéopathie et ronflements

Pour soigner le ronflement et plus particulièrement l’apnée du sommeil, il n’existe pas à ce jour de traitement médicamenteux.  On parle plutôt de traitement mécanique. Dans les cas les plus graves, une intervention chirurgicale sera nécessaire. 

L’ostéopathie peut toutefois intervenir pour traiter les troubles du sommeil et agir sur les ronflements. 

Des techniques d'ostéopathie crânienne peuvent par exemple être utilisées par le praticien. La pratique de l’ostéopathie crânienne va permettre à l’ostéopathe de libérer le crâne du patient de l’ensemble des dysfonctions dont il souffre pour lui permettre de retrouver un sommeil de qualité.

Il est possible alors que le patient retrouve un bon sommeil seulement après seulement une ou deux séances. Toutefois, cette information est indicative, car selon le profil et les antécédents du patient, le traitement pourra être plus long.

Si vous souhaitez consulter un ostéopathe expérimenté dans la prise en charge des ronflements et proche de chez vous, nous pouvons vous proposer une mise en relation gratuite avec un ostéopathe référencé comme tel. En effet, notre listing de praticiens spécialisés permet une prise en charge optimale où que vous soyez en France.



Consulter un ostéopathe pour mes ronflements 



6 conseils de l'ostéopathe pour diminuer les ronflements

  • Limitez l’alcool et le tabac
  • Contrôlez votre poids
  • Hydratez-vous
  • Dormez sur le côté et non sur le dos
  • Mettez-vous au sport
  • Pratiquez le chant et différents exercices pour muscler votre gorge et votre langue

Est-ce que vous aussi, vous faites partie de ces 10 millions de Français qui ne peuvent plus dormir à cause des ronflements de leur partenaire ?

Le ronfleur lui-même n’est pas la première victime de ses bruits intempestifs ; c’est son/sa partenaire. Oui, vous le ronfleur, mettez-vous un moment à leur place, vous aimeriez dormir à côté d’un moteur essence qui tourne à plein régime ? On sait pertinemment que la réponse est non.
Si après application de cette petite liste exhaustive de conseils, les ronflements de votre partenaire ne diminuent toujours pas, un passage chez un ostéopathe ou un médecin sera sûrement nécessaire ; le ronflement n’est pas toujours anodin.



Chaque ronfleur est différent ! Découvrez les 4 différents profils...


ronflements en couple



1 - Le ronfleur enrhumé

Qui dit rhume, dit nez bouché. De ce fait, quand on est enrhumé, on respire par la bouche lorsque l’on dort. Une quantité d’air plus importante est alors inspirée et le palais et la luette seront plus sollicités. Les diverses infections telles que les allergies et les sinusites par exemple, du fait qu’elles entraînent un rétrécissement des voies respiratoires, vont faire démarrer le ronfleur sur les chapeaux de roue ! Imaginez donc dormir à côté d’une personne qui souffre d’un bon gros rhume hivernal additionné à une allergie. Dans cette situation, les boules QUIES sont le seul remède possible pour pouvoir réussir à fermer l’œil à côté de votre marteau-piqueur préféré.


2 - Le ronfleur qui fait autant de bruit qu’un TGV

Certains ronfleurs sont connus pour leurs capacités à faire trembler les murs et le double-vitrage lorsqu’ils dorment. Ils peuvent faire autant de bruit qu’un TGV ! On vous l’accorde, c’est (très) légèrement exagéré, quoique certains ronflements peuvent atteindre 100db, autant qu’un chien qui aboie ou qu’une voiture qui démarre en trombe.
Vous avez déjà tout essayé, vous l’avez poussé sur le côté, vous l’avez sifflé, vous l’avez remué, vous lui pincez le nez, etc. Si votre partenaire ronfle jusqu’à vous faire craquer, proposez-lui d’aller consulter un médecin, car le fait de ronfler très fort n’est pas synonyme de bon sommeil comme on pourrait se l’imaginer, mais plutôt synonyme de complications.

3 - Le ronfleur qui a repris un verre de vin

Après un bon repas un peu trop arrosé ou une soirée qui a un peu trop duré, vous allez à coup sûr ronfler et vous ne pourrez rien y faire. En effet, la consommation d’alcool va favoriser les ronflements, car elle va provoquer un relâchement musculaire des voies respiratoires, l’inspiration va alors être bien plus difficile et entraîner des ronflements inévitables.

Même si la personne en question ne ronfle jamais, l’alcool provoquera forcément des troubles respiratoires.

4 - Et les ronfleuses alors ?

Quand on parle de ronfleurs, tout de suite, on pense aux hommes. Mais n’oubliez pas que les femmes sont aussi sujettes aux ronflements, plus particulièrement quand elles sont enceintes. Ce phénomène est directement lié aux œstrogènes produits pendant la grossesse. Ils vont provoquer le gonflement des tissus nasaux et du palais. La sensation de gêne et le bruit s’apparentent à une personne enrhumée qui a le nez bouché. Certains trouvent ces ronflements sexy, à vous les hommes de nous dire ce que vous en pensez ?

Les femmes ronflent aussi !

Nos articles en lien avec "ADULTE"

Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×