REFLEX OSTEO lance son site e-commerce La Maison des Ostéos !

Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Prendre votre RDV
Visiter notre boutique

Douleurs de l'ovaire : savoir ce qui fait mal et pourquoi

douleur ovaires

Consultez un ostéopathe agréé près de chez vous.

Hero perso - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

Douleurs aux ovaires ? Vous êtes en quête d'explications et de solutions ?
La douleur à l’ovaire, aussi appelée douleur pelvienne, peut être ressentie en bas du ventre à droite, à gauche, ou encore des deux côtés. Cela peut se produire dans différents cas de figure, comme pendant les règles, ou après un rapport. 

Ce type de douleur peut rapidement gêner, que ce soit par sa fréquence d’apparition ou son intensité. Bien que la cause soit le plus souvent bénigne, dans certains cas, la douleur ressentie à ce niveau est un symptôme signalant une pathologie.

Après avoir étudié les douleurs aux ovaires et mis en pratique ses connaissances au quotidien auprès de ses patients, Olivia HELOU vous livre son expérience.
Comme elle, nous référençons de nombreux ostéopathes en France, formés et compétents dans la prise en charge des troubles gynécologiques.
Vous souhaitez consulter un ostéopathe agréé ? Pensez à détailler les raisons de votre consultation.

Comment savoir si j’ai mal à l’ovaire ?

La douleur aux ovaires est ressentie au niveau du bas ventre, le plus souvent sous forme de pincement ou de brûlure. Cependant, attention à ne pas confondre une douleur d’origine ovarienne avec une douleur provenant d’un autre organe pelvien.

Afin de mieux comprendre cette douleur, il paraît pertinent de situer correctement l’utérus et les ovaires.

anatomie ovaires utérus

Au niveau du bassin, nous avons le pubis qui désigne l’os qui se trouve à l’avant du bassin et qui correspond à la zone de bas ventre. 

Derrière le bassin, nous avons la vessie, puis l’utérus qui vient la recouvrir. En arrière de l’utérus, nous retrouvons le rectum qui est la partie terminale du côlon. De part et d’autre de l’utérus, se trouvent les ovaires qui sont en regard du colon. 

En raison de l’importante proximité entre toutes les structures du bassin, il n’est pas évident d’être sûr qu’une douleur ressentie à droite ou à gauche provient d’une ovaire. Pourtant certains signes peuvent venir confirmer ou infirmer cette hypothèse, auquel cas des examens complémentaires peuvent être effectués afin de connaître la structure lésée. 

Si vous présentez une douleur persistante et/ou intense, vous devez consulter rapidement un médecin.

Comprendre le fonctionnement de l’ovaire

Afin de comprendre une douleur ressentie au niveau de l’ovaire, il est important d’expliquer le fonctionnement du cycle menstruel et de l’ovaire. A la naissance, chaque fille naît avec des ovaires qui contiennent chacun un stock de follicules, qui à maturation donnent un ovule. 

C’est lors de la puberté que le fonctionnement des ovaires débute et provoque l’apparition des règles au cours du cycle menstruel. Le cycle menstruel c’est donc le processus de maturation des follicules, qui est d’une moyenne de 28 jours, mais peut varier d’une femme à une autre. Ce processus est dépendant des hormones et se compose de deux phases, chacune séparées par l'ovulation. La première est la phase folliculaire (préparation à l’ovulation) où, grâce à l’action des hormones, les follicules mûrissent dans le but que l’un d’entre eux produisent un ovule mature. 

En même temps, la muqueuse utérine s’épaissit car s’il y a fécondation, l'œuf fécondé viendra se nicher dans cette muqueuse qui lui permettra de se développer et de se nourrir, dans un premier temps. 

Vient ensuite l’ovulation, avec libération de l’ovule dans la trompe, jusqu’à ce qu’elle atteigne l’utérus. En l'absence de fécondation, l’ovule ne s’implante pas dans la muqueuse, et la partie la plus superficielle de la muqueuse utérine se détache et est éliminée, ce sont les règles. Cela correspond à la phase lutéale.

A chaque cycle, seule un des deux ovaires lance le processus de maturation, ce qui explique que la douleur est souvent latéralisée soit à droite, soit à gauche.

Qu’est ce qui peut être à l’origine d’une douleur à l’ovaire ?

On peut classer les douleurs de l'ovaire en quatre grands types de douleurs :

  • L'ovulation douloureuse : pendant l’ovulation, l’ovaire expulse un ovule. Cette action peut être créatrice de douleurs. Si vous ressentez des douleurs qui durent le temps d’une journée et ce, à chaque cycle, c’est probablement que votre ovulation est douloureuse.
  • Les douleurs menstruelles : c’est celle que vous connaissez le mieux, les douleurs menstruelles apparaissent généralement quelques jours avant les premiers écoulements de sang ou alors dès leur apparition. Ce type de douleur cède à la prise d’antalgique.
  • Douleurs mécaniques, douleurs pendant ou après un rapport : la dyspareunie correspond à la douleur ressentie lors d’un rapport sexuel. De nombreuses raisons peuvent être à l’origine de ces douleurs (infection, kyste ovarien, etc…). Mais il est également possible d’en ressentir après les rapports. Pourtant, même si la douleur est ressentie au niveau de l’ovaire, elle en est rarement la cause.
  • Douleurs spontanées : ressenties en permanence, sans nécessairement de période particulière et/ou de pression exercée sur l'ovaire.
causes douleur ovaires

Ces différentes douleurs peuvent être en lien avec des causes diverses :

  • Kyste ovarien : un kyste ovarien, c’est une tuméfaction qui contient du liquide et qui se développe au niveau de l’ovaire. Il peut être fonctionnel (il s’agit du cas le plus fréquent), ou bien organique. Dans le cas du kyste ovarien fonctionnel, cela est du à un dérèglement hormonal qui transforme un follicule ou un corps jaune en kyste, sa taille peut donc varier en fonction du cycle. Alors que le kyste organique va se développer à partir du tissu ovarien en lui-même. La plupart du temps, les kystes ovariens sont bénins mais il peut parfois être nécessaire de réaliser une intervention chirurgicale dans le but de le retirer afin d’éviter d'éventuelles complications.
  • Syndrome des ovaires polykystiques ou SOPK : le syndrome des ovaires polykystiques est une maladie hormonale qui concerne les femmes en âge de procréer. Il s’agit d’un dérèglement hormonal dont l’augmentation du taux de testostérone qui provoque une absence ou un raréfaction de l’ovulation, ce qui explique que ce syndrome est la première cause d’infertilité chez la femme.
  • Infection : une infection peut survenir, que ce soit suite à la pose d’un stérilet, à un abcès ou encore à une infection sexuellement transmissible. Cela va donner une douleur qui peut être ressentie au niveau d'un ovaire ou bien des deux ainsi que des pertes qui peuvent être abondantes ou dont l’odeur et/ou la consistance sont inhabituelles.
  • Endométriose : il s’agit d’une maladie chronique qui concerne les femmes en âge de procréer et qui se caractérise par la présence de tissu utérin (plus précisément l’endomètre), en dehors de l’utérus, allant jusqu’à coloniser les organes voisins. Cela provoque des douleurs intenses à chaque cycle et qui ne cèdent pas aux antalgiques. De plus, la douleur peut être ressentie au niveau de l’ovaire, mais pas que. Compte tenu de la présence de cellules endométriales en dehors de l’utérus, celles-ci vont se détacher au moment des règles et provoquer une réaction inflammatoire à l’origine de la douleur. Enfin, les douleurs menstruelles (aussi appelées dysménorrhées) apparaissent généralement plus tardivement, soit au 2e ou 3e jour de règles.
  • Grossesse extra-utérine : une grossesse normale a lieu dans l’utérus, pourtant dans de rares cas, il peut arriver que celle-ci se déroule en dehors de l’utérus. Une grossesse extra-utérine peut donc se loger dans l’ovaire, provoquant des douleurs à ce niveau-là. Il s’agit d’une urgence médicale, ne prenez donc pas à la légère une douleur ressentie au niveau pelvien, et préférez toujours demander l’avis de votre médecin.
  • Cancer de l’ovaire : il s’agit d’un cancer qui est peu fréquent, il est le 5e plus fréquent chez la femme. Il touche généralement les femmes de plus de 45 ans et le pic d'apparition est dans les alentours des 60 ans. Il provoque une sensation de pesanteur pelvienne, une douleur pelvienne et/ou ressentie plus précisément au niveau de l’ovaire, ainsi qu’une augmentation du volume abdominal, des saignements en dehors des règles, une altération de l’état général, des signes de compression urinaires et rectaux, et parfois un syndrome occlusif.

Quand faut-il consulter pour une douleur aux ovaires ?

Si vous ressentez une douleur intense, une douleur qui persiste, ou bien une douleur récurrente, il est important de consulter un médecin ou un gynécologue. Cela est d’autant plus important si vous constatez des saignements anormaux, des pertes malodorantes ou dont l’aspect est modifié, ou encore en présence de fièvre.

Suite à la consultation, et si cela est nécessaire, des examens complémentaires peuvent être réalisés. La plupart du temps il s’agit d’une échographie pelvienne, en première intention, afin de vérifier l’état des ovaires. Il peut aussi vous être demandé de réaliser une prise de sang ou encore un dépistage, par exemple.

osteopathie douleur ovaires

L’ostéopathie face aux douleurs mécaniques au niveau des ovaires

En fonction de l’origine de vos douleurs, l’ostéopathie peut soit vous accompagner soit vous soulager. En effet, face à une origine purement mécanique, votre ostéopathe est en capacité de libérer les différentes structures qui sont en cause (articulaires, viscérales, vasculaires, nerveuses, etc…) afin de vous permettre de retrouver un équilibre. Dans le cas d’une pathologie, ou de tout autre problème, l'ostéopathie pourra vous accompagner, dans le but de diminuer certaines tensions ou symptômes, vous offrant ainsi une meilleure qualité de vie. De plus, lors d’une consultation en première intention chez un ostéopathe, il sera en mesure de vous réorienter si votre cas nécessite l’avis d’un médecin. Ainsi au moindre doute, votre médecin vous prescrira des examens complémentaires.

Pour traiter efficacement vos douleurs aux ovaires, vous pouvez prendre rendez-vous sur notre plateforme :

Prendre RDV

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes,
et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !

Temoignages

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec notre communauté de plus de 145499 patients.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes, et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !


Actu - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie
Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×