Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Ostéopathie et endométriose


L’endométriose, qu’est-ce que c’est ?

Cette maladie est encore peu connue en France, pourtant, elle touche 1 femme sur 10 en âge de procréer. Beaucoup de femmes souffrent sans doute dans le silence par manque d’informations sur cette pathologie. Il est donc temps de lever le voile sur l’endométriose, les symptômes de la maladie ainsi que les méthodes de prise en charge et la place de l’ostéopathie.

L’endomètre est en fait le tissu qui tapisse l’utérus. Selon la période du cycle menstruel de la femme, ce tissu se modifie. Ainsi, pendant la période d’ovulation, l’endomètre s’épaissit pour accueillir la potentielle nidation de la cellule œuf fécondée ; en période de menstruation, ce tissu est dégradé et saigne. Dans le cas de l’endométriose, certaines cellules qui composent l’endomètre vont se mettre à se développer et à migrer en dehors de l’endomètre, en remontant par les trompes vers les autres organes gynécologiques, urinaires ou vers les organes de la cavité abdominale. Ce développement anormal provoque alors un phénomène inflammatoire, des lésions, des adhérences ou mêmes des kystes sur les organes touchés.

Si vous souffrez d’endométriose, vous vous reconnaitrez certainement dans cette liste de symptômes couramment rapportés par les patients :

  • Douleurs pelviennes, gynécologiques violentes
  • Douleurs pendant les rapports sexuels
  • Douleurs très intenses ou sensations de crampes pendant les règles
  • Emission d’urine difficile ou défécation douloureuse pendant les règles
  • Irradiations dans les jambes, qui remontent dans les lombaires ou qui peuvent s’étendre plus largement au reste du ventre
  • Douleurs lombaires associées
  • Infertilité

Si ces symptômes vous sont familiers, il est important d’en parler à votre médecin ou de vous adresser directement à votre gynécologue afin de poser ou non le diagnostic et de mettre en place un traitement sans plus tarder.

Quelles sont les causes de la maladie ?

Plusieurs pistes tentent d’expliquer cette maladie mais aucune d’entre elles n’a réellement été prouvée. Parmi les plus probables on retrouve :

  • Antécédent de chirurgie gynécologique, urinaire, césarienne…
  • Facteurs hormonaux (après la ménopause, certaines femmes souffrent d’endométriose)

Quel traitement pour l’endométriose ?

Il existe des traitements hormonaux, anti-inflammatoires pour soulager l’endométriose. Dans certains cas la chirurgie peut être nécessaire.

Les médecines naturelles et alternatives comme l’ostéopathie proposent des traitements complémentaires, dont le but de chercher à traiter la cause plutôt que le symptôme. Voyons ensemble comment un ostéopathe agit sur l’endométriose.

Le choix de l’ostéopathie pour traiter la maladie de manière durable et efficace 

Le traitement de l’endométriose par l’ostéopathie se base sur l’aspect fonctionnel de la maladie, c’est-à-dire, l’inflammation créée par la localisation de cellule de l’endomètre en dehors de l’utérus, le phénomène de stase des organes touchés, les adhésions entre les différents tissus qui entourent les organes pelviens et abdominaux, les douleurs lombaires, les irradiations…

Le but de l’ostéopathe sera de cerner les structures les plus touchées par la maladie d’un point de vue mécanique, c’est-à-dire quelles sont les structures ayant perdu leurs capacités de mouvements par rapport aux structures environnants. Cette restriction de mobilité pouvant être source de tensions, de douleurs, d’inflammation… Chaque traitement sera unique et adapté à la patiente.

Durant la séance, le cerveau va secréter des endorphines entraînant un sentiment d’apaisement et de détente. La sensation de soulagement est pratiquement immédiate.
L’ostéopathe pourra être amené à travailler sur le cadre osseux qui entoure la région douloureuse, mais également sur la cavité abdominale grâce à des techniques viscérales afin d’éviter les phénomènes de stases ou de congestion des organes liés à l’inflammation. Il travaillera sur l’aspect vasculaire, neurologique et mécanique afin de vous soulager durablement.



L’endométriose, qui en parle :