REFLEX OSTEO lance son site e-commerce La Maison des Ostéos !

Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Prendre votre RDV
Visiter notre boutique

Quels sont les symptômes de l'endométriose ?

endometriose quels symptomes

Consultez un ostéopathe agréé près de chez vous.

Hero perso - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

L’endométriose est une maladie gynécologique qui toucherait jusqu’à 10% des femmes. Si on en parle de plus en plus aujourd’hui, elle reste souvent très longue à diagnostiquer (en moyenne sept ans après les premiers symptômes !), c’est pourquoi il est important de faire attention aux signes d’alerte et de ne pas hésiter à solliciter vos professionnels de santé. Mais quels sont donc les symptômes de l’endométriose qui doivent alerter ? Et comment l'ostéopathie peut-elle vous aider ?

Comprendre l’endométriose

L’endométriose est, comme son nom l’indique, une pathologie qui touche l’endomètre, la muqueuse interne de l’utérus. Chez les personnes atteintes d’endométriose, on retrouve des fragments de cette muqueuse en dehors de l’utérus, le plus souvent dans la cavité pelvienne (vessie, ovaires…). Ces lésions sont soumises au même cycle hormonal que l’utérus et peuvent provoquer de nombreux symptômes. Voici une liste des 8 signes majeurs de l’endométriose.

1. Le symptôme majeur : les douleurs pelviennes et lombaires

La douleur est au premier plan dans le tableau clinique de l’endométriose. Elle touche la région pelvienne, c’est-à-dire le bas du ventre, mais peut aussi irradier dans le reste de l’abdomen et dans les lombaires. Environ 40% des femmes qui souffrent de douleur pelvienne sont atteintes d’endométriose. Ces douleurs sont la conséquence de plusieurs mécanismes : la présence des lésions en elle-même, leur invasion sur un nerf, une réaction inflammatoire du corps ou encore des adhérences cicatricielles par la suite.

Les caractéristiques de ces douleurs peuvent être variées selon les personnes. Elles peuvent être présentes en permanence ou seulement sur certaines périodes du cycle menstruel. En règle générale, elles sont tout de même plus marquées lors des règles et au moment de l’ovulation. Cependant, des douleurs en dehors des règles sont aussi observées.

La douleur d’endométriose est en général très intense et non-soulagée par des antalgiques génériques (paracétamol…) et anti-inflammatoires classiques. Elle peut donc être particulièrement handicapante, notamment dans les gestes du quotidien ou encore au travail. Sans prise en charge, elle peut s’aggraver avec le temps. À noter toutefois, l’intensité de la douleur n’est pas corrélée au nombre et à la taille des lésions.

endometriose symptomes

2. Les dyspareunies : des douleurs au rapport

Les douleurs pelviennes peuvent être accentuées lors des rapports sexuels. Quand il s’agit de douleur ressentie dans le bas du ventre lors de la pénétration, on parle de « dyspareunie profonde », situées principalement au fond du vagin ou au niveau de la cloison recto-vaginale. Elles ne doivent pas être confondue avec le vaginisme, une autre douleur au rapport qui est liée à une contraction permanente et involontaire du périnée, souvent en lien avec des facteurs psychologiques. Un vaginisme peut se surajouter aux dyspareunies profondes quand une appréhension au rapport apparaît, du fait de la douleur.

Les dyspareunies peuvent être plus ou moins intenses, allant de la simple gêne à l’impossibilité d’un rapport avec pénétration. Certaines positions sont plus douloureuses que d’autres. Ce symptôme est parfois difficile à aborder ou passé sous silence, alors qu’il constitue un indicateur assez évident d’une endométriose. Si vous êtes concernée, ne rester pas avec votre douleur : ce n’est pas normal d’avoir mal.

3. Les ménorragies : des règles très abondantes

Il est assez fréquent d’observer des règles plus abondantes que la moyenne, qui peuvent durer au-delà de sept jours, chez les personnes porteuses d’endométriose. On parle alors de ménorragies. C’est encore plus fréquemment le cas quand l’endométriose est associée à une adénomyose (lésion d’endométriose interne au muscle utérin). Il convient tout de même d’écarter les autres pathologies pouvant causer ce symptôme, telles que la présence d’un fibrome ou d’un polype.

endometriose symptomes

4. Les métrorragies : des saignements en dehors des règles

Un autre symptôme de l’endométriose est la présence de saignements vaginaux en dehors des règles, qu’on appelle des métrorragies. Encore une fois, cela est souvent associé à l’adénomyose. À nouveau, il est important de vérifier qu’il ne s’agisse pas d’une autre cause : des examens d’imagerie précis doivent être effectués. On peut aussi retrouver du spotting, des saignements peu abondants en dehors des règles (qui peuvent être normaux lors de changements hormonaux comme la prise d’une nouvelle pilule ou avec des contraceptifs continus).

On observe parfois des saignements rectaux (rectorragies). Ceux-ci doivent orienter le médecin vers la recherche d’une endométriose, notamment s’ils surviennent pendant la période des règles ; bien qu’ils puissent être liés à d’autres causes comme des hémorroïdes.

5. L’infertilité : peut-on avoir des enfants quand on souffre d’endométriose ?

Chez certaines femmes pour qui l’endométriose ne provoque pas de douleurs particulièrement alarmantes, la maladie peut être découverte de façon fortuite lors d’un bilan de fertilité. En effet, on estime que la moitié des infertilités féminines en France seraient liées à la présence d’une endométriose.

Attention, cependant, à ne pas être trop alarmiste. Tout d’abord, toutes les patientes atteintes d’endométriose ne sont pas concernées. Et si 30 à 40% des femmes souffrant d’endométriose présentent des troubles de la fertilité, il reste tout à fait possible de tomber enceinte et d’avoir des enfants. Il faut simplement que la pathologie soit correctement prise en charge.

L’endométriose crée un environnement défavorable à la fécondation, du fait des lésions et des adhérences cicatricielles qu’elles laissent dans l’abdomen. Cependant, plusieurs dispositifs d’aides peuvent être envisagés, comme l’AMP ou PMA (aide médicale à la procréation) ou encore la FIV (fécondation in vitro). Et, bonne nouvelle : durant la grossesse, les symptômes de l’endométriose disparaissent ! (Notez tout de même qu’il s’agit d’une suspension temporaire, la grossesse ne « guérit » pas l’endométriose).

endometriose symptomes

6. Des troubles digestifs

Selon la localisation des lésions, des troubles digestifs peuvent aussi être un symptôme fréquent de l’endométriose. Ils peuvent prendre plusieurs formes :

  • Le plus souvent, il s’agit de troubles du transit avec une alternance constipation/diarrhée, qui est majorée durant la période des règles.
  • Des douleurs à la défécation peuvent aussi être ressenties.
  • Comme nous l’évoquions plus haut, on peut parfois dénoter une présence de sang dans les selles (rectorragie).
  • Dans des cas plus graves, les troubles du transit peuvent mener jusqu’à une occlusion intestinale avec arrêt des gaz et des matières, ou ballonnements.

Si ces troubles sont présents, en fonction de leur intensité, un suivi par un gastro-entérologue doit être mis en place.

7. Des troubles urinaires

Quand l’endométriose touche la vessie, on parle d’endométriose vésicale. Celle-ci peut s’exprimer par des douleurs urinaires, une difficulté à uriner et vider la vessie (dysurie) ou une envie plus fréquente d’uriner (pollakyurie). Dans des cas plus rares, un peu retrouver du sang dans les urines. Il convient d’effectuer un ECBU (examen cytobactériologique des urines) pour écarter la présence d’une infection urinaire : dans ce cas, et si d’autres symptômes de cette liste sont associés, l’endométriose peut être évoquée.

8. Fatigue et dépression

Ce dernier symptôme est en réalité surtout la conséquence de tous les autres. Que ce soit pour lutter contre la douleur, à cause de réveils fréquents liés à une envie d’uriner ou à cause des difficultés à effectuer des gestes du quotidien et à travailler, les patientes qui souffrent d’endométriose sont bien souvent sujette à une fatigue chronique.

Celle-ci impacte la qualité de vie et rend encore plus difficile la récupération : on tombe dans un cercle vicieux. Cet épuisement peut mener jusqu’à des pathologies psychologiques comme la dépression. Un accompagnement psychologique peut donc être nécessaire et il est important de prendre en compte les répercussions de la maladie sur la santé mentale des patientes.

endometriose symptomes

L’ostéopathie pour traiter les symptômes de l’endométriose

Que la maladie ait été diagnostiquée ou non, l’ostéopathie est une thérapie manuelle qui peut vous aider à diminuer les symptômes de l’endométriose. En effet, par ses techniques douces, l’ostéopathe vise à redonner de la mobilité aux organes afin de soulager les tensions, ce qui peut aider à diminuer les douleurs pelviennes ainsi que les douleurs sur les lombaires.

La prise en charge en ostéopathie peut aussi être recommandée dans l’accompagnement d’un parcours de PMA et dans la prise en charge de l’infertilité.

En plus de cela, l’ostéopathie viscérale est très efficace pour la régulation des troubles du transit, ainsi que certains symptômes urinaires comme les pesanteurs pelviennes.

Une séance d’ostéopathe, en vous permettant de vous sentir mieux dans votre corps, vous aidera aussi à mieux récupérer. Enfin, le traitement du système nerveux autonome (système neuro-végétatif), qui fait partie intégrante de l’ostéopathie, permet aussi d’avoir un impact sur l’anxiété chronique et le stress. N’hésitez donc pas à consulter afin de bénéficier d’un accompagnement dans votre parcours diagnostic et pour améliorer votre qualité de vie.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes,
et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !

Temoignages

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec notre communauté de plus de 136394 patients.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes, et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !


Actu - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie
Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×