Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

La hernie abdominale

Hernie ombilicale

Consultez un ostéopathe agréé près de chez vous.

Hero perso - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

Comprendre les hernies abdominales :

Si la hernie discale est bien connue, d'autres types de hernies sont moins fréquents. Parmi celles-ci, on retrouve la hernie ombilicale, la hernie inguinale et plus rarement la hernie scrotale.

Qu'est-ce qu'une hernie ?

Une hernie se produit lorsque quelque chose sort de sa position normale. Par exemple, une hernie discale se manifeste par la sortie du disque entre deux vertèbres. Une hernie ombilicale survient lorsque l'intestin fait saillie à travers la ligne blanche près du nombril. Quant à la hernie inguinale, elle se produit lorsqu'une partie de l'intestin sort par une ouverture près de l'aine, de part et d'autre du pubis. La hernie scrotale, quant à elle, est caractérisée par la descente de l'intestin dans le scrotum, la poche des testicules.

Quels sont les risques liés à une hernie ombilicale ?

Les hernies abdominales comportent le risque que l'intestin se "strangle" à l'intérieur de la hernie, entraînant une compression vasculaire sévère. Cette situation constitue une urgence digestive, car sans apport sanguin adéquat en quelques heures, l'intestin peut nécroser.

Moins urgent mais préoccupant, une pression excessive sur les points faibles de la paroi abdominale peut conduire à une éventration (ou diastasis) : la ligne blanche abdominale cède, laissant passer les intestins et compromettant le soutien viscéral. Cela peut provoquer des descentes d'organes, des incontinences, des problèmes d'érection, et une pression accrue sur les lombaires.

Les hernies congénitales :

Certains individus naissent avec l'une de ces hernies abdominales. Dans certains cas, cela est détecté dès la naissance et le nourrisson est opéré dans les premières semaines ou mois de sa vie. Si la hernie est plus petite, elle peut passer inaperçue pendant de nombreuses années, ou bien être surveillée tout au long de la vie.

Les hernies congénitales résultent de faiblesses dans la paroi abdominale. Chaque être humain naît avec des points faibles à ces endroits, mais dans la plupart des cas, ces faiblesses ne causent aucun problème pathologique.

Les hernies abdominales traumatiques : 

Des traumatismes peuvent déchirer ces faiblesses de la paroi abdominale, souvent suite à un accident causant une forte pression sur l'abdomen, comme un coup violent ou un accident impliquant une grande force.

Dans de tels cas, une intervention chirurgicale immédiate est nécessaire. Le chirurgien utilise généralement une sorte de grille ou de plaque chirurgicale pour refermer l'ouverture, empêchant ainsi l'intestin de passer à travers.

Les hernies abdominales progressives : 

La plupart du temps, les hernies abdominales se forment progressivement en raison d'une pression abdominale chronique.

Cette pression se répartit dans toutes les directions. Elle peut exercer une pression sur les vertèbres, provoquant des pincements discaux ou des hernies discales. Lorsque la pression ne peut pas aller vers l'arrière, elle se dirige vers l'avant et le bas, entraînant des diastasis ou des hernies ombilicales. Vers le bas, elle peut causer des hernies inguinales, scrotales ou des descentes d'organes chez les femmes (vessie, utérus, rectum).

Comment prévenir les hernies abdominales ? 

Outre les hernies congénitales sur lesquelles on ne peut agir, contrôler la posture est essentiel.

Les fondamentaux de la posture : 

La colonne vertébrale présente des courbes naturelles, des lordoses concaves (au niveau des cervicales et des lombaires) et des cyphoses convexes (dorsales et sacrum/coccyx). Ces courbes s'équilibrent et se compensent mutuellement. Une faiblesse au niveau de la ceinture abdominale peut entraîner des tensions lombaires, obligeant les cervicales à travailler davantage pour effectuer les mouvements.

Posture de la tête : 

Pour maintenir une posture adéquate, il est nécessaire de s'étirer les cervicales en effectuant une rétroversion de la tête : rouler la tête sur les cervicales, rentrer légèrement le menton dans le cou et monter le sommet du crâne. Cela permet de ressentir un étirement dans les cervicales, à la base du crâne et même au niveau des épaules (les trapèzes étant reliés à la base du crâne, aux cervicales et aux omoplates).

Posture du bassin et des lombaires : 

Une rétroversion du bassin est également importante pour une posture correcte. Imaginez le bassin comme une bassine : pour effectuer une rétroversion, essayez d'orienter le haut de la bassine vers l'arrière de votre corps. Abaissez le coccyx et essayez de l'amener vers l'avant, comme si vous rentriez une queue de chat entre vos jambes, tout en remontant le pubis vers la colonne vertébrale. Pour vous aider, expirez profondément : les muscles abdominaux étant des muscles expirateurs, l'expiration favorise cette rétroversion du bassin. Pour compléter l'expiration, placez une main sur le ventre et une autre sur le dos : la rétroversion du bassin doit s'accompagner d'un aplatissement du dos et d'un rentré du ventre.

Les abdominaux hypopressifs :

Les exercices d'abdominaux hypopressifs sont une approche qui permet de renforcer la sangle abdominale sans exercer de pression sur la cavité abdominale. Ces exercices impliquent la contraction du périnée et une respiration spécifique pour stabiliser la posture.

Pour obtenir une rééducation complète, le Pilates est une méthode efficace de renforcement des muscles profonds du dos, basée sur la respiration et l'hypopression. De même, le pranayama (la pratique yogique de la respiration) peut contribuer à renforcer la

sangle abdominale.

Hernie abdominale et ostéopathie :

Quel que soit le stade de développement de la hernie, il est recommandé de consulter un ostéopathe. Ce professionnel pourra corriger les déséquilibres pouvant aggraver la situation, travailler sur les viscères et la digestion pour réduire la pression abdominale, et donner des conseils adaptés à la situation spécifique de chaque individu.

Une rééducation efficace implique souvent un travail progressif et régulier. Bien que les débuts puissent être difficiles, persévérer dans la pratique de ces exercices et postures peut grandement contribuer à prévenir ou à gérer les hernies abdominales.


Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes,
et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !

Temoignages

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec notre communauté de plus de 189231 patients.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes, et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !


Actu - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie
Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×