REFLEX OSTEO lance son site e-commerce La Maison des Ostéos !

Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Prendre votre RDV
Visiter notre boutique

L'andropause : identifier ce trouble hormonal et le soulager

andropause docteur

Consultez un ostéopathe agréé près de chez vous.

Hero perso - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

Vous présentez des signes d'andropause ? Vous cherchez à soulager vos symptômes liés à cette ménopause masculine ? L'andropause, plus connue sous le nom de "ménopause masculine", est un phénomène encore peu connu du grand public. Pourtant, il s’agit du plus grand changement hormonal qu’un homme peut connaître, après sa puberté. 


Après avoir étudié l'andropause et mis en pratique ses connaissances au quotidien auprès de ses patients, Olivia HELOU vous livre son expérience.
A l'instar de cette ostéopathe, nous référençons de nombreux praticiens en France, formés et compétents sur l'andropause. 
Si vous souhaitez consulter un ostéopathe agréé, pensez à préciser votre motif de consultation.

L'andropause : qu'est ce que c'est ?

L'andropause, ou déficit androgénique lié à l’âge, est un phénomène biologique qui regroupe un ensemble de symptômes liés à la baisse de sécrétion de l'hormone masculine que nous connaissons tous : la testostérone. Il s'agit donc d'un processus normal dû au vieillissement. Cela se détecte par un taux sanguin de testostérone en dessous de la moyenne.

Pour rappel, la testostérone est l'hormone relative à ce que l'on appelle les caractères sexuels secondaires à savoir les poils, la voix grave ou encore la masse musculaire. 

Il est à savoir que la communauté médicale reste partagée sur la définition de l’andropause et que les recherches à ce sujet sont encore trop peu nombreuses. De ce fait, nous avons à disposition très peu de données permettant d’avoir une idée du pourcentage d'hommes touchés par ce phénomène, par exemple.

Comprendre le rôle de la testostérone

La testostérone est une hormone sexuelle, qui est donc produite par les organes sexuels. On la retrouve chez l’homme en grande quantité, mais aussi chez la femme en moindre quantité. 

En raison de son taux plus important chez l’homme, elle est souvent considérée comme l’hormone sexuelle masculine. La production de cette hormone, chez l’homme, commence à la puberté et se déroule au niveau des testicules. Elle joue plusieurs rôles tels que : la régulation de la masse osseuse, de la libido, la répartition de la masse grasse ainsi que de la masse maigre (autrement dit la masse musculaire), la production des spermatozoïdes, etc.

Quelle différence entre l'andropause et la ménopause ?

Contrairement à la ménopause, ce phénomène apparaît de manière beaucoup plus insidieuse chez l'homme. La ménopause est un changement hormonal important, en seulement quelques années, alors que l’andropause est une perte progressive du taux de testostérone. 

De plus, l’andropause n’est pas une diminution de la fertilité comme la ménopause peut l’être. Cela s’explique par le fait qu’une femme naît avec un stock de follicules ovariens : une fois qu’il arrive à épuisement, il est possible de constater une diminution puis un arrêt de la production de certaines hormones. 

Après la ménopause, la femme n’est plus en capacité de pouvoir se reproduire. Alors que chez l’homme, la production de spermatozoïdes ne prend pas fin : il s’agit uniquement d’une diminution du taux de testostérone. Bien que cette hormone agisse sur le processus de maturation des spermatozoïdes, aussi appelée spermatogenèse, ce n’est pas un arrêt de la production de spermatozoïdes. Cela ne marque donc pas la fin de la fertilité, contrairement à la ménopause.

andropause et ménopause

Quel est l'âge moyen de l'andropause ?

Etant donné que ce phénomène est très peu connu du grand public et que son apparition est progressive, l’andropause n’est que très rarement dépistée. Cependant, si l’on ne prend pas en compte les cas précoces, c’est généralement dans les alentours de 45 ans qu’elle se manifeste et ce risque augmente avec l’âge. Enfin, tous les hommes ne sont pas nécessairement touchés par ce phénomène.

On est estime que pour les hommes quadragénaires et plus âgés, le taux de testostérone dans le sang diminue d'approximativement 1% par an.

Combien de temps dure l'andropause ?

La durée de l'andropause chez l'homme est indéterminée. Si on estime qu'elle oscille en moyenne entre 7 et 8 ans, elle peut apparaître à partir de la quarantaine et s'étaler jusqu'à la soixantaine. Cela varie d'un homme à l'autre.

Quels sont les symptômes de l'andropause ?

Rappelons que les symptômes sont susceptibles de varier d'une personne à une autre. Voici donc une liste non exhaustive de symptômes liés à l'andropause :

  • une diminution de la pilosité,
  • une diminution de la densité minérale osseuse,
  • une baisse de la libido,
  • des troubles érectiles,
  • une diminution de l'énergie,
  • une augmentation de la masse grasse,
  • une diminution de la masse musculaire,
  • une perte de force,
  • des troubles de l'humeur (état dépressif, irritabilité, colère, etc.),
  • des bouffées de chaleur,
  • des troubles du sommeil,
  • une transpiration excessive...
andropause symptômes

Comment l’andropause est-elle diagnostiquée ?

Le diagnostic se révèle souvent complexe, étant donné que la symptomatologie varie énormément d’un patient à un autre. De plus, il ne s’agit pas d’une pathologie, il n’y a donc pas de démarche à suivre dans ce cas de figure. 

Avant de penser à l’andropause, votre médecin cherchera à écarter toutes les autres pathologies qui peuvent vous causer des symptômes similaires à ceux qui ont été présentés, comme l'hypothyroïdie, l'hypogonadisme ou encore l’adénome hypophysaire. Il est donc préférable de consulter votre médecin, en premier lieu, afin de bénéficier d’un examen clinique. 

Durant cet examen, les signes relatifs à l’andropause seront recherchés, tels qu’une diminution de la pilosité, un excès de graisse au niveau abdominal ou encore un développement des glandes mammaires. Suite à cela un examen complémentaire qui vise à doser le taux de testostérone peut être effectué. Si les résultats s’avèrent négatifs, d’autres examens hormonaux seront réalisés.

Il existe également un questionnaire “ADAM”, qui se constitue de 10 questions.

  1. Eprouvez-vous une baisse du désir sexuel ?
  2. Eprouvez-vous une baisse d'énergie ?
  3. Eprouvez-vous une diminution de force et/ou d'endurance ?
  4. Votre taille a-t-elle diminué ?
  5. Avez-vous noté une diminution de votre joie de vivre ?
  6. Etes-vous triste et/ou maussade ?
  7. Vos érections sont-elles moins fortes ?
  8. Avez-vous noté une altération récente de vos capacités ?
  9. Vous endormez-vous après le dîner ?
  10. Votre rendement professionnel s'est-il réduit ?

Le résultat est considéré comme positif si vous répondez oui à 3 questions ou si vous avez répondu de manière positive aux questions 1 et/ou 7. Bien évidemment, un questionnaire comprend plusieurs biais et ne peut donc pas substituer la consultation.

Quelles solutions pour l'andropause ?

solutions andropause

Un traitement hormonal pour pallier la diminution de testostérone

Afin d’éviter les symptômes qui peuvent se révéler désagréables pour la personne qui en souffre, un traitement à base de testostérone naturelle peut être envisagé. Ce traitement s’effectue par l'administration de testostérone : par voie orale, cutanée ou encore intramusculaire.

Cependant, comme tout traitement, celui-ci comporte de possibles risques (apnée du sommeil, augmentation du risque de cancer de la prostate…). Pour cette raison, la décision doit être mûrement réfléchie avec votre médecin. Il faut donc bien évaluer la balance bénéfices / risques avant de se lancer dans un traitement tel que celui-ci.

Bien entendu, si vous suivez ce traitement, vous serez sous surveillance afin d’évaluer son efficacité ou bien l’apparition d’effets secondaires.

Changez votre quotidien pour des habitudes plus saines

On ne le répète jamais assez, il faut bouger, manger sainement, bien dormir... Mais qui suit ces conseils parfaitement ? 

Il est vrai que, face à autant d'informations, on peut rapidement être submergé par les nombreux changements, souvent inconfortables et difficiles à tenir sur le long terme. Pourtant, si certaines personnes arrivent à adopter un rythme de vie équilibré, vous le pouvez aussi ! Par là, je n'entends pas un quotidien parfait mais bien avec quelques écarts qui permettent justement de trouver un équilibre durable. 

Pour ce faire, il vous suffit de vous fixer des objectifs atteignables et d'intégrer des changements petit à petit. Rome ne s’est pas construite en un jour !

Voici une liste d'objectifs à remplir afin d'éviter une accélération du processus...

Manger sainement

Le surpoids est un facteur aggravant d’une baisse du taux de testostérone chez l'homme. Eviter autant que possible les produits ultra-transformés ainsi que ceux à hautes teneur en sucre, et privilégiez les aliments sous leur forme brute.

Arrêter de fumer et limiter sa consommation d'alcool

Il est fortement conseillé d'arrêter de fumer et d'éviter l'alcool au maximum car cela affecte la production de testostérone.

Faire du sport

Bougez le plus possible, afin d’accompagner votre équilibre alimentaire et ainsi maintenir un poids stable. De plus, pratiquer du sport vous permettra de maintenir la tonicité de vos muscles et lutter contre la dépression grâce aux endorphines qui sont libérées . Bien entendu, choisissez une activité physique qui vous plaît et qui soit adaptée à vos capacités.

Bien dormir

Dormez suffisamment : on ne le dit jamais assez, le sommeil est primordial pour le bon fonctionnement de votre corps. Un manque de sommeil peut donc affecter les tâches que votre corps effectue habituellement, vous provoquer une fatigue constante, des troubles de l’humeur, des maladies cardio-vasculaire et, bien entendu, une diminution de votre taux de testostérone, sur le long terme. Un sommeil de qualité stimule la production hormonale.

Prenez soin de votre santé mentale et physique, et consultez si nécessaire !

    L’ostéopathie pour faire face aux désagréments de l’andropause

    Bien que votre ostéopathe ne puisse pas agir directement sur l’andropause, ce professionnel de la santé peut tout de même vous accompagner face aux désagréments que cela peut vous causer, tel que les troubles du sommeil, la fatigue, le syndrome dépressif… Grâce à un travail sur le système neuro-végétatif, ainsi que sur tous les autres systèmes pouvant auto-entretenir ces phénomènes.

    De plus, si vous suivez un traitement, l’ostéopathie peut vous aider à soulager les possibles effets secondaires causés par celui-ci, et vous permettre d’améliorer votre qualité de vie.

    REFLEX OSTEO vous permet de prendre rendez-vous avec un ostéopathe agréé pour traiter l'andropause. 

    Consulter un ostéopathe

    Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes,
    et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !

    Temoignages

    Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec notre communauté de plus de 145314 patients.

    Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes, et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !


    Actu - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie
    Votre navigateur est obsolète!

    Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

    ×