REFLEX OSTEO lance son site e-commerce La Maison des Ostéos !

Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Prendre votre RDV
Visiter notre boutique

Douleur du bas du ventre chez la femme : qu'est-ce que ça peut être ?

douleur du bas du ventre chez la femme

Consultez un ostéopathe agréé près de chez vous.

Hero perso - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

Les douleurs en bas du ventre chez la femme sont très courantes. Vous avez d’ailleurs sûrement déjà entendu une femme dire qu’elle a mal aux ovaires, mais est-ce vraiment les ovaires ? Quelles peuvent être les causes de ces douleurs ? Quand devons-nous nous inquiéter ? Comment un ostéopathe peut vous aider ?

Qu’appelle-t’on « bas du ventre » ?

Le bas du ventre est une zone dense regroupant des muscles, des systèmes ligamentaires et des organes. Chez la femme, on retrouve les organes suivants :

  • les conduits urinaires et la vessie,
  • le système digestif bas : le début et la fin du colon, le rectum ainsi qu’une partie de l’intestin,
  • les organes génitaux internes : utérus, trompes, ovaires et vagin.

Les causes à l’origine d’une douleur dans le bas du ventre sont nombreuses et peuvent être d’ordre pathologique ou d’ordre fonctionnel (il s’agit d’un organe qui fonctionne moins bien, sans qu’il n’y ait de pathologie). Nous allons vous décrire les origines les plus fréquentes.

I. Les douleurs aiguës dans le bas du ventre chez une femme

Une douleur aiguë est une douleur présente depuis quelques heures à quelques semaines. Elle est souvent évolutive : elle s’aggrave et s’intensifie dans le temps.

Des douleurs aiguës dans le bas du ventre que vous n’avez jamais ressenties doivent vous alerter car elle sont dans la plupart des cas causées par une atteinte des organes digestifs, urinaires ou gynécologiques.

A. Douleurs aiguës du bas du ventre d’origine digestive

Appendicite

Cette inflammation de l’appendice (petite excroissance au début du colon) peut s’infecter voire exploser lorsque l’infection se prolonge : c’est la péritonite. Elle donne plusieurs signes :

  • douleur abdominale diffuse qui se concentre ensuite dans la partie basse et droite du ventre (fosse iliaque droite).
  • douleur très intense, vive, dite « en coup de poignard ».
  • nausées, vomissements, perte d’appétit.
  • fièvre si péritonite.

L’appendicite est une urgence et conduit le plus souvent à une ablation de l’appendice (appendicectomie).

Diverticulite colique

Il s’agit de l’infection d’un ou plusieurs diverticules au niveau du côlon. Le diverticule est une petite poche qui se forme lorsque la pression à l’intérieur du côlon augmente jusqu’à pousser certains endroits de la paroi. Il est non cancéreux et asymptomatique. Cependant, des selles peuvent s’y accumuler et inflammer la paroi voire créer une infection. Des signes apparaissent : c’est la diverticulite. Il peut s'agir de :

  • douleurs abdominales (à gauche dans 90 % des cas).
  • fièvre.
  • troubles du transit (souvent constipation).
  • nausées, vomissements.

En l’absence de complication, la diverticulite se traite très facilement.

douleurs digestives bas du ventre femme

B. Douleurs aiguës du bas du ventre d’origine urinaire

Cystite

La cystite est une infection de la vessie très fréquente chez la femme et le plus souvent d’origine bactérienne. Elle peut se manifester par les signes suivants :

  • pesanteur dans le bas du ventre.
  • envie plus fréquente d’aller aux toilettes associée à une diminution de la quantité d’urines.
  • besoin pressant, incapacité de se retenir.
  • brûlures en urinant.
  • urines troubles et odorantes contenant parfois des traces de sang.

S’il y a présence de fièvre et de douleurs lombaires, il faut suspecter une pyélonéphrite, la complication grave de la cystite.

Le traitement de la cystite est très simple. Pour éviter les récidives, des conseils vous seront également donnés (s’essuyer d’avant en arrière, uriner après chaque rapport sexuel, s’hydrater régulièrement…).

Calcul rénal

Il s’agit d’un calcul formé dans le rein qui grossit et se bloque dans le conduit urinaire allant à la vessie (appelé uretère), empêchant l’urine de s’évacuer. Il donne plusieurs symptômes :

  • colique néphrétique : douleurs insoutenables au niveau d’un flanc qui irradient vers l’avant puis vers les organes génitaux.
  • douleurs abdominales.
  • douleurs lorsque vous urinez.
  • sang dans les urines.

La prise en charge du calcul rénal est médicale voire chirurgicale. Un régime alimentaire spécifique incluant la diminution des apports en sel peut être proposé afin d’éviter les récidives.

douleur urinaire bas du ventre femme

C. Douleurs aiguës du bas du ventre d’origine gynécologique

Grossesse extra-utérine

Par définition, il s’agit d’une grossesse qui se fait ailleurs que dans l’utérus, le plus souvent dans la trompe. C’est une urgence pouvant mettre en jeu le pronostic vital ou la stérilité ultérieure de la femme. Les signes d'alerte sont :

  • douleur de plus en plus intense d’un côté du bas du ventre.
  • malaises, vertiges.
  • nausées, vomissements.
  • saignements foncés après une période d’arrêt des règles.

Une fois le diagnostic établi, le traitement est médical voire chirurgical dans les cas plus graves.

Salpingite

La salpingite est une infection bactérienne au niveau de la trompe de l’utérus essentiellement chez la femme jeune. La contamination se fait le plus souvent lors d’un rapport sexuel non protégé. La complication majeure est la stérilité. La salpingite peut être asymptomatique mais peut donner :

  • douleurs sur un des côtés du bas du ventre, augmentées à l’effort et pouvant irradier vers les cuisses, les lèvres vaginales et le rectum.
  • fièvre.
  • pertes vaginales odorantes jaunâtres voire verdâtres.
  • signes urinaires (brûlures lorsque vous urinez, besoin fréquent d’uriner).
  • possibles saignements vaginaux en dehors des règles.
  • douleurs lors des rapports sexuels.

Le traitement de la salpingite se fait essentiellement par antibiothérapie.

Torsion et rupture de kyste 

Un ou plusieurs kystes peuvent se former au niveau de l’ovaire. La majorité des kystes sont indolores et disparaissent spontanément. Toutefois, certains peuvent grossir, s’infecter, se rompre ou encore se tordre. Dans tous les cas, c’est une urgence. Consultez donc si vous ressentez les symptômes suivants :

  • douleur très importante et vive sur un côté du bas du ventre.
  • saignements en dehors des règles.
  • signes urinaires.
  • troubles du transit.

II. Les douleurs chroniques dans le bas du ventre chez une femme

Une douleur est chronique lorsqu’elle dure plus de trois mois.

Les douleurs chroniques dans le bas du ventre sont souvent causées par des troubles fonctionnels donc moins inquiétants, mais il faut tout de même écarter les quelques causes pathologiques.

A. Les pathologies chroniques du bas du ventre

Cancers

Majoritairement chez les personnes de plus de 40-50 ans, les cancers donnant une douleur en bas du ventre s’accompagnent en général d’une altération de l’état général : fatigue, perte de poids et diminution de l’appétit.

  • Cancer de l’ovaire : difficile à diagnostiquer, associant légère pesanteur sur un côté du bas du ventre et prise de poids.
  • Cancer de l’endomètre (muqueuse de l’utérus) : douleur progressive globale dans le bas du ventre
  • Cancer du côlon : présence d’un ou plusieurs polypes qui se cancérisent. Les signes sont : douleur à l’endroit du cancer très souvent en bas à gauche au niveau de la partie terminale du côlon (cancer colo-rectal), sang dans les selles, dégoût de l’alimentation et constipation opiniâtre (selles liquides difficiles à évacuer).
  • Cancer du col de l’utérus : chez la femme jeune (25-30 ans), il donne des douleurs diffuses dans le bas du ventre, des douleurs pendant les rapports sexuels et des saignements en dehors des règles.

Maladies Inflammatoires Chroniques de l’Intestin (MICI) : Maladie de Crohn et Rectocolite hémorragique

Ce sont des pathologies auto-immunes où le système immunitaire attaque le système digestif menant à l’inflammation chronique de ce dernier. Cette inflammation peut causer :

  • douleurs abdominales à type de crampes ou coliques, diffuses en général sur un côté, rythmées par l’alimentation.
  • alternance entre diarrhée et constipation.
  • selles glaireuses et/ou sanglantes.
  • nausées, vomissements.
  • signes non digestifs comme une arthrite, lombalgie à bascule, douleurs au sternum… Différents traitements peuvent être prescrits en fonction du stade de la maladie.

Endométriose

L’endométriose correspond à une prolifération progressive de cellules de la muqueuse utérine en dehors de l’utérus. Le risque majeur est l’infertilité. Ses symptômes sont :

  • douleur abdominale en dehors des règles mais accentuée lors des règles (peut donc donner des crises aiguës de douleurs),
  • douleurs lors des rapports sexuels,
  • troubles du cycle menstruel (irrégularité, augmentation du flux et de la durée des règles, saignements en dehors des règles),
  • troubles digestifs,
  • troubles urinaires.

Le diagnostic et la prise en charge de l’endométriose sont encore aujourd’hui complexes. Le traitement ne guérit pas mais limite la prolifération et les symptômes invalidants. Diverses études ont prouvé que l’ostéopathie a un rôle dans la diminution des symptômes liés à l’endométriose.

Fibrome utérin

Le fibrome touche en général les femmes à partir de 40 ans. Il s’agit d’un épaississement non cancéreux du muscle de l’utérus (myomètre) qui grossit au fur et à mesure des années. Il peut causer :

  • pesanteur au niveau du bas du ventre,
  • douleurs en bas du dos,
  • constipation,
  • sciatique

Lorsque le fibrome devient très gênant et menace la vie de la femme, une chirurgie est nécessaire.

douleur gynécologique bas du ventre femme

B. Les troubles fonctionnels du bas du ventre

Heureusement, ce sont les moins graves et les plus courants.

Douleurs de règles et syndrome pré-menstruel

Les douleurs de règles sont d’intensité variable et durent environ cinq jours. Ce sont des douleurs diffuses ressenties en bas du ventre à type de crampes, accompagnées parfois d’autres symptômes comme migraines, nausées, douleurs en bas du dos, ...

Ces symptômes peuvent précéder l’apparition des règles : c’est le syndrome pré-menstruel.

L’apparition ou l’augmentation des douleurs doit vous alerter et vous conduire à consulter un médecin car cela peut cacher une pathologie (endométriose, kyste…).

Syndromes de l’intestin ou du côlon irritable

Appelés également colopathie fonctionnelle ou encore troubles fonctionnels intestinaux, ces syndromes sont un diagnostic d’exclusion : si toutes les autres pathologies ayant les mêmes symptômes sont éliminées, le diagnostic peut être établi. Ils causent :

  • douleurs abdominales récurrentes au moins 1 fois par semaine,
  • modification de la fréquence et/ou de l’aspect des selles,
  • diarrhée, constipation ou alternance entre diarrhée et constipation.
  • ballonnements, crampes intestinales.

Ces symptômes sont causés par des perturbations du bon fonctionnement de l’intestin, associées à des facteurs psychologiques. Bien qu’il ait un retentissement important sur le quotidien, ce syndrome demeure nettement moins grave que les pathologies décrites plus haut et il existe des solutions efficaces pour s’en protéger (modification de l’alimentation, cure de pré- et probiotiques, gestion du stress, ostéopathie…).

Douleurs en bas du ventre avec une constipation, des ballonnements ou des diarrhées isolées

La constipation, les ballonnements et la diarrhée sont des symptômes donnant mal au ventre. Lorsqu’ils sont chroniques, il faut tout d’abord s’assurer qu’il n’y a aucune pathologie associée. S’ils sont donc isolés et non pathologiques, des traitements peuvent être mis en place (changement de l’alimentation, ostéopathie…).

Troubles musculo-squelettiques

Parfois, il peut arriver que des douleurs articulaires ou musculaires fassent penser à des douleurs abdominales. C’est le cas par exemple des douleurs au pubis, à la hanche, de contractures musculaires ou de tendinopathies du psoas, des adducteurs, des abdominaux...

ostéopathie mal au ventre femme

L'ostéopathie pour traiter les douleurs du bas du ventre chez la femme

Lorsque vous consultez pour des douleurs en bas du ventre, l’ostéopathe doit d’abord s’assurer que cette douleur ne cache pas une pathologie, ce qui nécessiterait une réorientation. Il vous posera des questions afin d’éliminer les possibles pathologies et palpera votre abdomen afin de s’assurer qu’il n’y ait pas de masse, de pesanteur ou encore de contracture abdominale.

Une fois les pathologies éliminées, l’ostéopathe pourra se consacrer à la réflexion ostéopathique. Il s’agira alors de mener l’enquête sur l’origine de vos douleurs abdominales.

Ont-elles un lien avec le système hormonal ? Le système circulatoire ? Vos habitudes alimentaires ? Votre état psychologique ? Votre posture ? Votre squelette et vos muscles ?

Le traitement ostéopathique a pour but de redonner de la mobilité aux structures du corps afin de rétablir leur bonne fonctionnalité et donc de vous soulager !

Ainsi, l’ostéopathe pourra être amené à travailler sur le système digestif, le système urinaire, le système gynécologique, le bassin et ses muscles (dont le périnée), la colonne vertébrale (très connectée au système digestif)… Vous l’aurez compris, l’ostéopathie est une thérapie globale, qui s’intéresse à tout le corps.

Lors de votre consultation, l’ostéopathe s’attachera à vous donner des conseils personnalisés, en fonction du résultat de son enquête.

Vous souffrez de douleurs abdominales ? Consultez un ostéopathe !

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes,
et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !

Temoignages

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec notre communauté de plus de 144590 patients.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes, et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !


Actu - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie
Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×