REFLEX OSTEO lance son site e-commerce La Maison des Ostéos !

Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Prendre votre RDV
Visiter notre boutique

L'oedème : quels sont les traitements naturels ?

Consultez un ostéopathe agréé près de chez vous.

Hero perso - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

À quoi correspond ce gonflement visible sur mon corps ? Il s’agirait vraisemblablement d’un œdème. L’œdème est un phénomène très fréquent pouvant toucher tout type de personne. Il peut être rouge, blanc, dur, mou, local ou généralisé. Il persiste le plus souvent entre 2 et 5 jours puis disparaît sans laisser de séquelles. Mais, dans ce cas comment les reconnaître ? Comment comprendre son apparition ? et comment le traiter ?

Qu’est-ce qu’un œdème ?

Un oedème correspond au gonflement d’un tissu ou d’un organe provoqué par un excès de liquide dans le compartiment interstitiel. Lorsque l’équilibre de la répartition de l’eau dans le corps est perturbé, un œdème survient dans les jours qui suivent. Pour rappel, l’eau représente, en moyenne, 60% du poids du corps chez l’homme et 50% chez la femme et se répartit en deux compartiments :

  • l’espace intracellulaire : contient environ 3/5 de l’eau corporelle,
  • l’espace extra-cellulaire : contient environ 2/5 de l’eau corporelle.

L’espace extra-cellulaire est lui-même composé de deux secteurs : le secteur interstitiel qui est un lieu de d’échange entre le plasma et les cellules (transit des nutriments et des déchets) et le secteur vasculaire ou plasmatique.

oedème, traitements naturels

L’œdème est la conséquence d’une anomalie du secteur extracellulaire en rapport avec une rétention d’eau et de sodium dans les espaces interstitiels, expliquant l’augmentation de volume qui peut entraîner une atténuation des reliefs ostéoarticulaires et tendineux. 

L’œdème est visible et palpable. Sa palpation peut révéler plusieurs aspects : dur, rénitent ou encore mou.

La persistance d’une dépression après un appui digital sur la zone gonflée est le signe du godet et traduit la présence d’un œdème.

Il peut toucher n’importe quelle partie du corps ou organe mais est généralement plus fréquent au niveau des membres supérieurs et des extrémités inférieures touchant régulièrement les personnes âgées et les femmes enceintes (notamment au cours du troisième trimestre de grossesse).

  • Les œdèmes apparaissant en fin de grossesse peuvent être expliqués par la pression qu’exerce l’utérus sur le veine cave inférieure, étant à l’origine d’une moins bonne circulation sanguine.
  • Concernant la personne âgée, ce phénomène serait plutôt expliqué par une faiblesse plus ou moins prononcée des muscles des membres inférieurs, qui, de ce fait, n’exerceraient pas correctement leur rôle de pompe utile pour le retour veineux. Cependant, les œdèmes peuvent toucher tout type de personnes, quel que soit le genre ou l’âge.

Il existe deux catégories d’œdèmes :

  • les œdèmes généralisés : souvent blancs et non inflammatoires, indolores, bilatéraux et symétriques, mous (signe du godet), mobile et généralement présents au niveau des membres inférieurs, sur les paupières ou sur le visage.
  • Les œdèmes localisés : durs, douloureux, inflammatoires, rouges, asymétriques et non mobile.

Quelles sont les causes à l’origine d’un œdème ?

Il existe de nombreuses causes et étiologies possibles à l’apparition d’un œdème, notamment en fonction des échanges d’eau. En effet, des troubles survenus au niveau de ces échanges vont expliquer l’excès de liquide retrouvé dans l’espace interstitiel.

Les œdèmes localisés peuvent être causés, le plus souvent, par :

  • un traumatisme, comme une entorse de cheville par exemple,
  • des allergies,
  • des brûlures ou piqures,
  • une opération chirurgicale,
  • la chaleur peut aussi être une des causes responsables de la rétention d’eau et du gonflement des jambes.

L’œdème généralisé, quant à lui, va plutôt avec une origine pathologique et peut survenir à la suite :

  • d’une origine rénale (syndrome néphrotique ou autre pathologies rénales)
  • d’une insuffisance hépatique (cirrhose hépatique qui aurait décompensée)
  • d’une insuffisance cardiaque
  • de chocs septiques ou anaphylactique
  • d’une hypothyroïdie
  • d’une phlébite

Comment prévenir naturellement l'apparition d'œdèmes ?

L’alimentation : un traitement naturel contre la rétention d’eau

Adopter un régime pauvre en sel ! Cela peut paraître assez compliqué au début. Pour vous aider vous pouvez combler l’absence de sel en ajoutant des épices dans vos plats (cumin, herbes de Provence, paprika, etc.) pour donner du goût. Evitez ou réduisez la consommation d’aliments transformés (produits en boite, viandes transformées etc.) et favorisez des plats faits maison où vous pourrez réguler vous-même les quantités de sel ajoutés. Faite aussi attention à la charcuterie qui a une forte teneur en sodium.

Traitements naturels contre l'oedème

Les aliments à privilégier contre la rétention d’eau :

  • l’ananas frais : pour son action anti-inflammatoire
  • le raisin : procure un effet anti-gonflement et élimine l’eau des tissus
  • le concombre : riche en eau, pauvre en sel et riche en potassium
  • les aliments riches en potassium sont à privilégier contre la rétention d’eau : artichaut, asperge, choux, carotte, céleri, aubergine, courgette et fenouil
  • le melon et la pastèque : bon équilibre sodium/potassium

Misez sur les aliments riches en vitamines C comme les agrumes, les
fruits rouges et le persil. La vitamine C favorise la tonicité des
parois veineuses et favorise donc le bon fonctionnement du flux sanguin


Il est aussi conseillé de surveiller votre poids, le surpoids peut amplifier les problèmes d’insuffisance veineuse.

Buvez ! astuce simple et efficace contre la rétention d’eau

Boire de l’eau n’aggrave pas l’œdème ! L’eau est indispensable au bon fonctionnement de l’organisme. Si votre hydratation est insuffisante, le peu d’eau que vous boirez sera retenue par le corps. 

Pensez également aux tisanes ! certaines plantes comme le cassis, le pissenlit, les orties ou la reines des prés ont des actions drainantes.

Il est recommandé de boire entre 1,5 à 2 litres d’eau par jour.

Bougez ! Le sport comme traitement naturel de l’œdème

Pratiquez une activité physique régulière (marche, course à pied ou sport en tout genre). La contraction des muscles de la jambe servira de pompe naturelle pour optimiser le bon retour veineux. Si cela semble compliqué pour vous à cause du manque de temps, du travail ou autre, vous pouvez déjà commencer par faire des pauses régulières au travail par exemple en vous levant et faisant quelques pas ou quelques mouvements. Ceci aidera à stimuler la circulation sanguine et lymphatique.

Les différents traitements naturels contre vos oedèmes

Les bas de compression : efficaces pour faire dégonfler les jambes

Vous pouvez, pour l’œdème des membres inférieurs, utiliser des bas de compression. Les bas ou bandes de compressions exercent une pression constante sur le membre inférieur permettant d’améliorer globalement la circulation dans la jambe et le retour veineux, ce qui va permettre de pallier l’apparition d’œdème des membres inférieurs ou de le réduire.

bas de compression, oedème

Le drainage lymphatique pour la résorption de vos œdèmes

Le drainage lymphatique effectué par un masseur-kinésithérapeute, est une technique visant à stimuler manuellement la circulation lymphatique en simulant un effet de pompe pour la circulation de la lymphe et en drainant les ganglions concernés.

L’œdème suite à une entorse de cheville ou post-chirurgical

À la suite d’un traumatisme ou à une chirurgie un œdème peut apparaître. Pour le faire dégonfler, vous pouvez glacer la zone œdématiée, le froid lutte contre la dilatation des vaisseaux. Vous pouvez aussi élever votre cheville pour favoriser la circulation sanguine dans la jambe. N’oubliez pas de prendre du repos. Vous pouvez vous allongez sur le dos et passer quelques minutes les jambes en l’air appuyés contre un mur. 

L'ostéopathe comme traitement naturel pour réduire les oedèmes

L’ostéopathie a pour but d’améliorer et favoriser la santé et la fonctionnalité du corps d’un patient en éliminant les obstacles structurels et biomécaniques qui peuvent entraver la capacité de l’organisme à s’engager efficacement dans le rétablissement. Dans le cadre d’un œdème, l’ostéopathe aura plusieurs techniques pour vous soulager. Le traitement prendra en compte la zone œdématiée mais aussi toutes les zones environnantes qui pourraient être en restriction de mobilité, tissulaire ou mécanique.

  • L’ostéopathe sera en mesure de réaliser un traitement ostéopathique sur les fascias qui sont des tissus fibro-élastiques constitués de tissu conjonctif qui enveloppent toutes les structures anatomiques, pour défaire les « nœuds » tissulaires loco-régionaux et redonner de la mobilité à l’ensemble des tissus environnants dans le but de retrouver un équilibre naturel. 
  • L’œdème étant un gonflement sous-cutané, les fascias du corps vont se retrouver étirés et les tractions fasciales engendrées pourront se répercuter sur la mobilité loco-régionale, mais aussi sur la mobilité à distance de la zone douloureuse du fait de la continuité tissulaire entre toutes les structures du corps. Le principe même du traitement fascial est de relancer le système circulatoire local (artério-veino-lymphatique) qui est le système mis sous contrainte lors d’un œdème.
osteopathie et oedème

L’ostéopathe pourra aussi utiliser des techniques dites de pompage, en complémentation d’un traitement fascial ou mécanique, dans le but d’améliorer la qualité des mouvements du membre ou de la zone œdématiée en relançant les échanges liquidiens (vasculaires et cellulaires) dans l’articulation. Les techniques de pompage sont intéressantes aussi sur d’autres points ; elles permettent d’améliorer la nutrition cartilagineuse et, dans certaines positions, il est possible de jouer sur l’étirement capsulo-ligamentaire de l’articulation concernée. Le pompage viendra aussi décomprimer la zone et donc limiter les contraintes que la compression liée à l’œdème s’exerce sur les structures sus et sous-jacentes.

L’ostéopathe aura aussi un rôle sur la prise en charge de l’œdème post-opératoire en favorisant le temps de guérison. Plus l’œdème se résorbe vite, plus les tissus cicatriseront facilement et moins le temps de convalescence sera long.

L’ostéopathie est une solution à envisager pour réduire vos œdèmes et les douleurs qui peuvent y être associées, toujours dans une visée de prise en charge globale.



Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec 102015 patients et 884 ostéopathes.
Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes,
et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !

Temoignages

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec notre communauté de plus de 102015 patients.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes, et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !


Actu - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

Retrouvez tous nos articles sur le thème "ADULTE"

Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×