Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

L’ostéopathie bovine : une aide à l’insémination

Vache pour insémination
Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec 76507 patients et 778 ostéopathes.
De plus en plus d'éleveurs sont soucieux du bien être de leurs bovins. Au moment où les mentalités évoluent, ils sont nombreux à opter pour l'ostéopathie, conscients de ses bienfaits pour leurs bêtes. Parmi les techniques pratiquées par l'ostéopathe animalier, nous allons aborder l'insémination chez les bovins.


Consulter un ostéopathe


Qu’est-ce que l’insémination ?

L’insémination chez les bovins est une technique qui demande certaines connaissances anatomiques, physiologiques et métaboliques spécifiques aux bovidés. L’inséminateur aura besoin d’un équipement spécifique pour procéder à l’insémination.

Bien que l’objectif des éleveurs et des inséminateurs soit une réussite de l’insémination du premier coup, souvent ce n’est pas le cas. Pour mieux comprendre comment l’ostéopathie pour les bovins peut aider au succès de l’insémination, voyons comment l’insémination fonctionne.

Pour inséminer une vache, l’inséminateur aura besoin :

  • de la semence de taureaux : conditionnée en paillettes et congelée afin d’assurer la bonne conservation des spermatozoïdes avant qu’ils soient utilisés.
  • d’une cuve d’azote : qui stocke les paillettes et les conserve congelées.
  • d’un pistolet d’insémination : les paillettes sont montées sur un pistolet d’insémination. Il permet d’injecter la semence.
  • d’un ordinateur : enregistre l’insémination et assure la traçabilité.

Méthode d’insémination ou geste opératoire

L’insémination consiste à injecter la semence d’un taureau dans l’utérus (à 1 ou 2 cm du col de l’utérus) de la vache afin que les spermatozoïdes fécondent l’ovule de la femelle.

Pour que l’inséminateur puisse réussir l’insémination, il doit introduire un bras dans le rectum de la vache puis, à travers la paroi de celui-ci, attrape le col de l’utérus (constitué de trois anneaux). Grâce à son autre bras, l’inséminateur introduit le pistolet dans le vagin. Il enfile le pistolet dans le col de l’utérus à l’aide de la main tenant le col pour ensuite pouvoir déposer la semence à l’entrée de l’utérus.

Cette action permet :

  • d’épargner environ 10 heures d’efforts aux spermatozoïdes pour passer le col,
  • de garantir la vivacité des spermatozoïdes une fois dans l’utérus,
  • d’optimiser les chances de réussite car la semence ne sera pas soumise à l’acidité.

La méthode d’insémination n’est pas naturelle pour la vache et souvent elle peut provoquer certains troubles fonctionnels ou physiologiques chez la vache. C’est pour cela qu’un suivi par un ostéopathe est primordial. Cela permet d’optimiser la réussite de l’insémination mais également de s’assurer que la gestation se passera bien.

L'insémination pour les bovins

Pour mieux comprendre, concentrons-nous sur l’anatomie de la vache.

Le système génital de la vache présente quatre grands segments distincts :

  • le vagin : lieu de copulation, le pénis du taureau ne peut pas aller plus avant. Cette structure anatomique est un conduit cylindrique mesurant environ 30 cm de long.
  • l’utérus : lieu d’implantation de l’embryon et de la gestation. Il est composé d’un col, d’un corps et de cornes.
  • les oviductes : appelées également trompes utérines, elles représentent le lieu de fécondation.
  • les ovaires : lieu de formation des follicules contenant les ovocytes et du corps jaune. C’est là que vont se former les ovules

Si l’une de ces structures présente une anomalie ou si elle présente une dysfonction, il y a de forts risques que l’insémination, la gestation ou le vêlage ne se déroule pas correctement.

Pour inséminer une vache, l’inséminateur ne disposera que d’une courte fenêtre, c’est pourquoi, il doit être mobile et disponible rapidement.

Le cycle de la vache dure 21 jours. Durant ces 21 jours, il y aura 2 à 3 vagues de croissance folliculaire. À chacune, succède une phase folliculaire (déclenchant les chaleurs et l’ovulation), soit l’opportunité d’inséminer sur 3 à 4 jours. Après cette phase, une phase lutéale survient. D’une durée de 17 à 118 jours, elle prépare l’organisme à la gestation.

L’insémination doit être faite au bon moment

Selon la vache, l’ovulation peut débuter entre 24 et 30 heures après le début des chaleurs. À savoir qu’une fois libéré, l’ovule reste fécondable 8 à 12 heures seulement. Quant aux spermatozoïdes, ils mettent 6 à 10 heures pour remonter jusqu’au lieu de fécondation. Leur pouvoir de fécondation diminue au bout de 24 heures.

La fenêtre d’insémination se situe donc entre 6 heures après le début des chaleurs et 24 heures. Le délai est donc très serré.

Pour toutes ces raisons, l’insémination artificielle optimise les chances de fécondation en déposant directement la semence à l’entrée du corps de l’utérus.

Malgré tout, l’insémination ne prend pas toujours

  • L’état corporel de la vache est important. Une vache ne doit pas être trop grasse ni trop maigre pour démarrer une lactation. Si la vache est en perte d’état, elle aura moins de chance d’être fécondée.
  • Un blocage peut nuire à la fécondation. Si après plusieurs inséminations, votre vache n’est toujours pas pleine, c’est certainement qu’elle présente un trouble fonctionnel qui pourrait être traité en ostéopathie.

En quoi consiste l’ostéopathie bovine ?

Dans le milieu de l’élevage, l’ostéopathie aura pour principales missions de limiter les risques de dystocies, d’optimiser la nidation lors de la reproduction et la production laitière.

Un suivi par un ostéopathe bovin pour votre cheptel permet :

  • de réduire l’apparition de pathologies au niveau de l’appareil urogénital ou rencontrées lors de l’insémination artificielle,
  • d’optimiser l’involution utérine,
  • de maintenir à l’équilibre le cycle reproducteur,
  • limiter les inflammations et infections métrite, endométrite, pyromètre, vaginite…
  • de s’assurer de la bonne croissance du veau.

L’ostéopathie bovine s’applique autant à la mère qu’au veau. Ce dernier rencontre parfois des problèmes de déglutition, des troubles digestifs, des affections du système locomoteur ou immunitaire, que l’ostéopathie peut traiter.

Nous les laissons souvent de côté et pourtant, les mâles reproducteurs ont également besoin d’être suivis en ostéopathie, que ce soit pour intervenir sur sa fertilité ou la libido ou des atteintes physiques (d‘écart d’épaule, boiterie, blocage suite à une saillie, etc...).

L'ostéopathie pour bovins

Rentabilité pour l’éleveur et bien-être de l’animal : un combo gagnant avec l’ostéopathie bovine

L’ostéopathie bovine est une thérapie manuelle douce visant à réharmoniser l’ensemble des échanges entre les différentes structures et système du corps. L’ostéopathie peut être curative ou préventive.

Cette thérapie vient traiter les troubles fonctionnels du corps mais également optimiser la reproduction des troupeaux et leur production laitière.

Un suivi ostéopathique est à prioriser car cela limitera l’apparition de certaines pathologies. De plus, l’ostéopathie curative est davantage considérée comme une urgence ; par conséquent, il faut intervenir rapidement. Néanmoins, souvent, les possibilités d’intervention sont plus limitées et la convalescence est plus longue et chaotique chez les bovins.

Quand faire appel à l’ostéopathe bovin :

  • atteinte du système reproducteur (non-délivrance, pas ou peu d’expression des chaleurs, trouble de la fertilité, vidange utérine…),
  • réduction de l’intervalle entre les vêlages,
  • atteintes du système locomoteur (boiterie, spasmes, tremblements, raideurs…),
  • troubles du système digestif (perte d’état, baisse de la reproduction, diarrhée, baisse de la rumination),
  • valorisation de la ration,
  • atteintes du système respiratoire (toux, essoufflements),
  • suivi du veau et de la croissance,
  • suivi de la reproduction,
  • aide à l’insémination,
  • suivi de la gestation
  • préparation au vêlage,
  • suivi après vêlage,
  • troubles chez le veau (absence de réflexe de succion, problèmes d’aplombs, toux, diarrhée…).

Les dérèglements hormonaux et du système reproducteur :

Indépendamment des troubles locomoteurs, l’ostéopathe peut intervenir dans beaucoup d’autres domaines, notamment, la reproduction. Les problèmes de fertilité ou les soucis d’insémination peuvent trouver une solution grâce à l’ostéopathie.

L’ostéopathe peut agir sur des vaches présentant des chaleurs silencieuses ou inexistantes. En effet, un dysfonctionnement ovarien peut être réglé par des manipulations ostéopathiques.

Il en va de même pour les taureaux qui ne saillissent plus ou qui présentent une mauvaise fertilité.

L’ostéopathie et la fécondité

Lors d’une baisse de la fertilité, l’ostéopathe peut intervenir pour préparer la femelle à l’insémination.

La fécondation et la nidation auront lieu s’il n’existe aucune tension susceptible de perturber le fonctionnement des organes reproducteurs (utérus, ovaires, vagin, trompes etc.).

Ces tensions sont principalement dues à un manque de mobilité de la région pelvienne ou petit bassin.

L'ostéopathie et la fécondité


Pourquoi l’ostéopathie est-elle une aide à l’insémination ?

Voici quelques exemples de blocages, troubles ou dysfonctions pouvant être à l’origine de la baisse de fertilité de votre vache :

  • le petit bassin,
  • les vertèbres,
  • le crâne,
  • le sacrum,
  • l’appareil urogénital,
  • manque d’état,
  • une inflammation (abcès de pieds, engorgement au niveau des membres, etc...).

Le traitement ostéopathique va consister à :

  • redonner de la mobilité au petit bassin, aux lombaires et au sacrum,
  • détendre et relâcher les tensions tissulaires,
  • relâcher les organes reproducteurs en travaillant sur leurs insertions ligamenteuses,
  • rééquilibrer les apports sanguins, nerveux et la fluctuation de la lymphe,
  • réguler les échanges hormonaux au niveau de l’axe hypothalamo-hypophysaire et des organes (pancréas, surrénale, ovaires etc...),
  • optimiser le capital énergétique de la ration,
  • améliorer le transit,
  • soutenir le métabolisme et aider l’animal à reprendre de l’état.

Il existe de nombreuses raisons pour que l’insémination ne fonctionne pas. Que ce soit à cause d’une inflammation, d’une pathologie, d’une dysfonction ou d’un blocage, l’ostéopathie peut apporter son soutien à l’organisme.

Nous l’avons vu précédemment, l’acte de l’insémination est déjà un acte traumatisant pour le corps de l’animal.

Un suivi avant et après une insémination est fortement recommandé pour optimiser les résultats de l’insémination artificielle.

Des tensions viscérales, cicatricielles ou ligamentaires au niveau des organes reproducteurs peuvent expliquer la baisse de fertilité. Des événements traumatiques, physiques ou métaboliques peuvent influencer la fonction gynécologique.

Tout comme les humains, les facteurs stress, alimentaire et physique jouent un rôle important dans la réussite de l’insémination. Si vous observez une perte d’état chez votre vache, il est recommandé de faire intervenir un ostéopathe afin qu’il résolve ce problème en déterminant l’origine et en le traitant. L’insémination aura plus de chance de réussite.

Quand faire appel à un ostéopathe bovin ?

L’ostéopathe travaille principalement en curatif sur les bovins, qu’ils soient laitiers ou allaitants.

Un suivi annuel de votre vache, en préventif, est la meilleure option. Le praticien pourra, ainsi, lever les tensions avant qu’elles ne s’installent et perturbent l’harmonie des échanges entre les structures et systèmes du corps. Il vaut mieux intervenir avant que votre vache ne présente des signes de baisse de fertilité, d’atteintes du système reproducteur ou de perte d’état.

C'est pourquoi, si vous observez des troubles physiologiques, locomoteurs ou reproducteurs chez votre vache, demandez rendez-vous avec un ostéopathe bovin.

Consulter un ostéopathe


Mélanie Voyer, ostéopathe pour animaux



Article écrit par Mélanie Voyer, ostéopathe pour animaux

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec 76507 patients et 778 ostéopathes.
Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes,
et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !
Le site reflexosteo.com propose gratuitement un service de diffusion de témoignages personnels dans le domaine de l’ostéopathie et la santé. Le contenu des témoignages est sous votre responsabilité. Cet espace n’est pas un moyen d’obtenir un diagnostic médical ni d’obtenir un RDV avec un ostéopathe. Cliquez ici pour obtenir un RDV avec un ostéopathe proche de chez vous.

Temoignages

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec notre communauté de plus de 76507 patients.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes, et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !


Actu - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie
Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×