Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Douleurs de règles (dysménorrhées) et ostéopathie

Entre 50 et 80% des femmes, selon leur âge, souffrent de douleurs pendant leurs règles.

Ces douleurs menstruelles, appelées dysménorrhées, affectent considérablement la vie des jeunes filles et des femmes, puisqu'elles ont des répercussions sur leur vie socioprofessionnelle : absentéisme, immobilisation, contre-performances intellectuelles ou sportives...

La récurrence de ces douleurs chroniques, leur caractère répétitif et apparemment inévitable a aussi un fort impact psychologique.

Avant un traitement ostéopathique, il est indispensable de consulter son gynécologue afin d'exclure une cause médicale au phénomène de dysménorrhées (malformation, endométriose, kyste...), qui nécessiterait un traitement préalable, voire une intervention chirurgicale.



Pourquoi des douleurs de règles ? 

Les douleurs de règles seraient causées par une oxygénation insuffisante des muscles de l'utérus, dûe à l'augmentation passagère de leur contractibilité (contractions pour éliminer les couches externes de l'endomètre, dont le rôle est de permettre la nidation d'un embryon).

Quels sont les symptômes de la la dysménorrhée ?

Les symptômes de la dysménorrhée durent 2 à 3 jours et peuvent consister en :

  • des douleurs sourdes ou intenses, avec des élancements douloureux, dans le bas de l'abdomen
  • ces douleurs peuvent irradier dans les lombaires et l'intérieur des cuisses
  • des nausées, vomissements
  • des maux de tête, sensation de malaise
  • des diarrhées

Ces symptômes peuvent apparaître quelques jours avant les règles.

Pourquoi ai-je des douleurs de règles ? 

Il existe des facteurs contribuant à l'apparition des douleurs menstruelles :

  • tabagisme
  • consommation d'alcool et/ou de café pendant les règles
  • port d'un dispositif intra-utérin au cuivre (stérilet)
  • manque d'exercice physique
  • anxiété, stress
  • nutrition : viandes rouges, sucres raffinés, carence en vitamine C et en magnésium



Quel est le traitement médical des douleurs de règles (dysménorrhées) ?

Le traitement des douleurs pendant les règles est essentiellement des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) comme l'ibuprofène. Un autre médicament peut être prescrit sur ordonnance si l'ibuprofène ne convient pas.

Attention aux effets secondaires des AINS s'ils sont consommés en trop grande quantité : brûlures d'estomac, diarrhées, douleurs abdominales, maux de tête (les mêmes douleurs que celles qu'on cherche à soigner, donc demander conseil au médecin ou au pharmacien, ou pour les timides : respecter la posologie indiquée sur la notice).

Certains contraceptifs oraux diminuent les symptômes, voire suppriment les règles totalement, ce qui évite indirectement le problème des douleurs liées aux menstruations.

Certains stérilets permettent aussi de diminuer la durée et l'abondance des règles.



L'ostéopathe comme solution pour traiter mes douleurs de règles ? 

L'ostéopathe permet une approche non médicamenteuse et respectueuse de votre organisme pour traiter ces douleurs de règles.

En recherchant les causes de ces douleurs, l'ostéopathe pourra obtenir un amélioration de la fonction gynecologique et ainsi une diminution des douleurs menstruelles. Des manipulations douces pour favoriser la mobilité de la colonne lombaire, du bassin et des organes du petit bassin peuvent soulager durablement les douleurs de règles.



D'autres idées de traitement :

huiles essentielles reconnues par la Commission E (achillée millefeuille, actée à grappe noire), huiles essentielles traditionnellement utilisées (aneth, souci, camomille allemande, basilic) en tisane, acupuncture, homéothérapie, aromathérapie, phytothérapie, hypnose, massage, yoga, méditation



Les conseils de nos ostéopathes :

  • placer une bouillotte (à eau ou sèche) ou un coussin chauffant sur le bas de l'abdomen ou les lombaires

Ne pas appliquer sur la peau directement, toujours envelopper d'une serviette.

Attention aussi à ne pas laisser la bouillotte trop longtemps : elle soulage efficacement les douleurs mais augmente aussi le flux sanguin... ne pas dépasser dix minutes de pose et espacer les applications d'une demi-heure minimum

  • prendre un bain ou une douche chaude
  • faire de l'exercice physique léger : marcher, s'étirer ou faire du vélo
  • des exercices de respiration abdominale favorisent la détente des viscères enflammés et spasmés.




Quelques sites utiles :

- Pharmacie en ligne française agréée par le Ministère de la Santé

https://lasante.net/fiches-conseil/automedication/problemes-feminins/regles-douloureuses.htm

- Passeport santé

https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=dysmenorrhee_pm

- Revue médicale Suisse sur le traitement des dysménorrhées

https://www.revmed.ch/RMS/2014/RMS-N-452/Dysmenorrhee-patience-pilules-ou-bouillotte