Important - COVID-19 Les consultations d’ostéopathie en cabinet ou à domicile ne sont actuellement pas assurées. Pour pallier cela, nous avons mis en place des télé-consultations quotidiennes ; des ostéopathes vous donneront conseils pratiques et étirements afin de vous soulager.

Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Les coliques du nourrisson : traitement naturel et ostéopathie

Les coliques du nourrisson
Bébé a mal au ventre, devient tout rouge et se tortille dans tous les sens ? 

20% des nourrissons sont victimes de coliques du nourrisson. Cette pathologie cesse en général vers l'âge de 6 à 8 mois.

Afin d'éviter que votre bébé soit victime de coliques, il est important d'avoir les bons réflexes. Votre bébé a des coliques ? Il sera utile de consulter un ostéopathe pour bébé pour soulager le ventre de bébé et accélérer le processus de guérison.

Consulter un ostéopathe pour bébé

Comprendre les coliques chez le nourrisson

Pourquoi bébé a des coliques ?

L’origine des coliques du nourrisson est inconnue pour le moment. C’est un ensemble de facteur qui en serait la résultante : 

  • immaturité du système digestif 
  • difficultés de digestion
  • immaturité du système neurologique
  • piste psychanalytique.

On peut retenir que l’immaturité du système endorphine chez le nourrisson est une piste à privilégier. Le système qui sécrète les endorphines pour nous empêcher d’avoir mal face à tous les phénomènes physiologiques est immature jusqu’à l’âge de 4 mois. Les nourrissons ont donc un seuil de perception de la douleur beaucoup plus bas qu’un adulte. Tous les phénomènes de la vie organique et spécialement les contractions de l’appareil digestif, sont ressentis comme une douleur.

On peut retenir, en outre, l’hypothèse du rythme nycthéméral. Des chercheurs de Chicago ont mis en évidence dans leurs travaux de recherche que les pleurs en fin de journée étaient liés à la dissociation de l’état veille/sommeil. La sécrétion de l’hormone mélatonine est maintenue en mode « nuit » jusqu’à 3 mois environ.

De ces différentes hypothèses, il est à retenir, comme dénominateur commun, qu’à la naissance le nourrisson n’est pas apte à la vie sur terre. Il lui faut un temps d’adaptation après avoir passé neuf mois dans le ventre de sa maman à l’abri du bruit, du froid, de la lumière, de la faim, de la douleur. Il doit s’adapter à toutes ses nouvelles sensations, ses douleurs, ses incommodités qu’il traduit par des pleurs car seul moyen de communication.

Une théorie veut qu’il faudrait un trimestre au bébé de plus soit au total 12 mois pour que bébé soit parfaitement apte à la vie sur Terre.

Il faut surtout se dire que les coliques vont finir par disparaître mais qu’il est primordial d’apporter un mieux-être à bébé pendant cette période difficile. Les traitements naturels tels que l'ostéopathie sont alors à privilégier.

Douleur bébé coliques


Comment repérer les coliques de bébé ?

    Voici la définition médicale : 

    • pleurs intenses et inconsolables qui durent au moins 3h d’affilées
    • au moins 3 jours par semaine pendant 3 semaine durant les 3 premiers mois de vie.

    Les coliques du nourrisson apparaissent vers le 10ème jour après la naissance et peuvent disparaître vers le 3ème mois. Dans la grande majorité des cas, plus de 90%, elles arrivent en fin de journée vers 17h et peuvent durer jusqu’ à 23 h. Souvent accompagnées d’agitation, les bras et les jambes fléchis vers l’abdomen, d’émission de gaz intestinaux, de borborygmes mais il se peut qu’il n’y ait que les pleurs ou cris de douleur de bébé. Le diagnostic de colique du nourrisson est un diagnostic par élimination d’autres pathologies comme le reflux gastro-oesophagien, une allergie alimentaire (protéine de lait de vache…), une invagination…

    Traitements naturels des coliques chez le bébé

    Alimentation : lait artificiel / lait maternel

      Les bébés nourris au lait en poudre sont plus susceptibles de souffrir de coliques car ce dernier entraîne une modification de la flore intestinale, ce qui n’est pas le cas du lait maternel. Certains bébés sont également allergiques aux protéines du lait de vache (PLV). On peut demander à la mère allaitante de faire une éviction totale des PLV.

      Argile verte

        L’argile verte est issue d’une roche sédimentaire. Elle a toujours été utilisée que ce soit en médecine qu’en esthétique. Elle est riche en minéraux comme le silicate d’alumine mais aussi en oligoéléments comme le fer, le potassium, le sodium, le calcium et le magnésium.

        Cette recette est conseillée dans l’ouvrage du Dr Christine Cocquart, Le Guide pour soigner mon enfant au naturel (éd. Nathan). Elle préconise de verser une cuillère à soupe d’argile verte bio dans un verre d’eau. De bien remuer puis de laisser décanter pendant 12h. Il suffit de prélever ensuite avec une pipette l’eau d’argile en faisant attention de ne pas récupérer l’argile au fond du verre. Il faut donner quelques gorgées de cette eau avant chaque repas du bébé.

        L'argile verte pour bébé

        Homéopathie

          Un traitement homéopathique peut se révéler très efficace. Il existe différents traitements et différents CH. Je vous donne quelques exemples mais il serait mieux de recommander d’aller consulter un homéopathe qui sera plus à même de prescrire le bon traitement et dosage en fonction du bébé.

          Les traitements homéopathiques, pour les bébés, sont à dissoudre préalablement dans un peu d’eau qui sera ensuite donner à la cuillère ou à la pipette à bébé.

           2 granules de Colocynthis 5 CH et deux granules de Lycopodium 5 CH, matin et soir. Sachez qu’il est aussi possible de prendre Chamomilla vulgaris 5 CH 2 granules deux fois par jour.

          Si rots et gaz semblent bloqués : Carbo vegetabilis 7 CH.

          Phytothérapie

            Les produits de phytothérapie se trouvent dans le commerce (pharmacies, herboristeries, magasins diététiques, certaines grandes surfaces) sous diverses formes : tisanes (racines, fleurs ou feuilles séchées), gélules, granules et comprimés (poudre de plantes conditionnées), liquides (teintures-mère, macérats glycérinés et sprays), gels et crèmes.

            L’infusion de fenouil et mélisse est la plus recommandée. En effet la mélisse est calmante et antispasmodique alors que le fenouil aide au bon fonctionnement du système nerveux, à la fonction musculaire normale, stimule les muscles du côlon. Le fenouil est aussi un stimulant de lactation. La maman allaitante peut en prendre pour à la fois stimuler sa lactation et avoir un effet bénéfique pour le bébé.

            On peut y rajouter de la camomille, de la verveine et de la réglisse. Elles ont toutes une action sur le système digestif.

            Probiotique

              Les différentes études menées jusqu'alors ont montré que les probiotiques étaient sans danger chez les bébés en bonne santé. Mais les bébés qui présentaient un retard de croissance intra-utérin pourraient être un nouveau groupe à risque.

              Les médecins déconseillent également l'utilisation de probiotiques chez les bébés de moins de 3 mois. La muqueuse de leur intestin est en effet moins mature et les probiotiques pourraient avoir pour effet de permettre à certaines bactéries de s'infiltrer dans la circulation sanguine.

              Pour la plupart des bébés, la façon la plus naturelle d'acquérir des bactéries dans l'intestin demeure l'allaitement et les interactions avec l'environnement.

              Rappelons qu'une étude britannique récente a souligné que les maux de ventre dus à un manque de maturité du système digestif n'étaient pas plus soulagés avec des probiotiques qu'avec un placebo.

              Coliques de bébé : pourquoi consulter l’ostéopathe ?

                Le traitement médical pour les coliques est souvent insuffisant. Alors pourquoi consulter un ostéopathe pour bébé ? 

                L’ostéopathie a fait ses preuves dans ce domaine et accélère le processus de réduction et d’élimination des symptômes liés aux coliques.

                Pendant le développement intra-utérin ou lors de l’accouchement, certaines positions peuvent engendrer des tensions sur le corps ou certaines parties. Les structures subissant ces tensions ne sont alors plus libres de fonctionner de façon efficiente.

                Par exemple, certaines tensions localisées au niveau des organes du système digestif aboutissent à un dysfonctionnement local qui peut engendrer les coliques douloureuses. L’ostéopathie favorise le retour de l’équilibre au sein de ces organes en éliminant les tensions dans les membranes qui les entourent et les recouvrent. Cela permet de rendre le plus favorable possible la circulation sanguine locale ainsi que la mobilité.

                Bébé et ostéopathe

                Le traitement en ostéopathie des coliques du nouveau-né

                  L’Ostéopathie présente un atout majeur dans la prise en charge des coliques du nourrisson. Le système gastro intestinal est géré par le nerf vague X parasympathique ; celui-ci semble être perturbé dans cette affection. Après une anamnèse et un examen clinique précis, l’ostéopathe va travailler le crâne, plus particulièrement au niveau du foramen jugulaire d’où émerge le nerf X , le diaphragme, les côtes, et la région sacro iliaque. Il rééquilibrera les tensions trouvées afin de soulager le système intestinal.

                  Au niveau crânien, il s’intéressera plus particulièrement au foramen jugulaire (= Trou Déchiré Postérieur) d’où émerge le nerf crânien X, également appelé nerf vague.

                  Au niveau du thorax et du diaphragme : les pleurs de détresse, leur intensité et leur fréquence pouvant aller jusqu’à l’apnée peuvent engendrer des tensions. Cela se rajoute aux douleurs des coliques. En libérant ces structures, l’ostéopathe améliorera l’état général et, par ricochet, les coliques en terme de périodicité et de virulence.

                  Au niveau de la région sacrée, en libérant le sacrum cela permettra de redonner de la mobilité sur l’ensemble de la colonne jusqu’au crâne et d’avoir une action bénéfique sur le relâchement tissulaire global du bébé.

                  Chaque cas de colique est un cas différent ainsi que le traitement ostéopathique. Grâce à un examen manuel très doux, l’ostéopathe analyse les déséquilibres présents. Son intervention se fait par des manipulations appropriées et non contraignantes pour le bébé.

                  Consulter un ostéopathe pour bébé

                  Conseils pratiques pour soulager votre bébé des coliques

                  Massage de bébé

                    Faites chauffer entre vos mains quelques gouttes d’huile de massage adaptée pour bébé ou quelques gouttes de lait et massez le ventre de votre bébé en effectuant des mouvements circulaires dans le sens des aiguilles d’une montre, c’est le sens physiologique du transit ; puis de son nombril jusqu’aux bords de son ventre. Ce massage s’avérera efficace pour soulager les coliques de votre bébé, en partie aussi parce qu’il a des vertus calmantes. Il faut évidemment attendre que bébé ait fini sa digestion avant de pratiquer ce massage.

                    Les huiles couramment utilisées dans le massage des bébés et des enfants sont : l'huile de riz, carthame, jojoba, pépin de raison, abricot, coco, macadam et tournesol. L'huile de riz présente définitivement un avantage sur les autres car elle est inodore, très douce, apaisante et vite absorbée.

                    Remède ayurvédique pratiqué en Inde contre les coliques : 1 goutte d'huile végétale de moutarde dans le nombril du bébé pour le soulager.

                    Position magique

                      Pour nos grand-mères, une position s’avérait très efficace pour soulager les coliques de bébé. Placez-le à plat ventre sur l’avant-bras, la main au niveau du ventre, ses jambes et ses bras pendants, et promenez bébé ainsi en le balançant doucement. Vous pouvez également mettre sur le ventre de bébé une bouillotte de même que pendant la tétée ou le biberon.

                      L’eau sucrée

                        Chez le nouveau-né et le nourrisson dans les premiers mois, l’administration de solution sucrée permet de faire disparaître la douleur. Cet effet analgésique apparaît dans les 60 à 120 secondes suivant l’administration et dure environ 5 à 7 minutes. L’effet est lié au goût sucré (médiateur de la sécrétion de morphine endogène).

                        Laissez fondre une cuillerée à café de sucre dans 20 cl d’eau. Mettez le liquide sirupeux à bouillir et, une fois refroidi, proposez-le à votre bébé. Parce que cela est très sucré, il ne faut pas le faire plus de 2 fois dans la même journée.

                        L’allaitement au sein a le même effet antalgique.

                        Eau sucrée pour bébé


                        L’emmaillotage

                          Parce qu’il rassure bébé, l’emmaillotage peut aider à soulager votre bébé lors des coliques. Votre bébé doit être en position physiologique, paumes sur l’avant des cuisses ou la poitrine, mais jamais les bras maintenus le long du corps.

                          Le portage

                            Porter un bébé quand il pleure ne fera pas de lui un bébé capricieux, bien au contraire, cela lui permettra de se sentir rassuré, en sécurité, donc de sécréter endorphines et de se construire un socle affectif solide. Le portage en écharpe, le peau-à-peau, le bercement sont autant de gestes qui vont le rassurer. Bébé sera en contact avec le rythme de son parent (respiration, battement du cœur, chaleur) ce qui lui rappellera un endroit où il était bien et en sécurité (le ventre de sa mère).

                            Alimentation

                              Pour lui donner le sein ou le biberon, installez votre bébé dans une position aussi verticale que possible. Il avalera ainsi moins d'air. Pour la même raison, optez pour un biberon plus petit.

                              N’hésitez pas à utiliser des biberons et tétines anti-colique. N’oubliez pas de lui faire son rot même s’il est allaité, il avale quand même un peu d’air.

                              Donnez des plus petites quantités mais plus souvent dans la journée.

                              Consulter un ostéopathe pour bébé


                              Ecrit par Stéphanie Bazile, ostéopathe agréée sur Hyères.

                              Votre navigateur est obsolète!

                              Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

                              ×