Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

J'ai la nuque raide : que faire ? Nos conseils

J'ai la nuque raide, le cou tendu

Si vous avez mal aux cervicales et sentez votre nuque plus raide que d’habitude, cet article est fait pour vous !

Que ce soit le fameux torticolis, ou autre chose, les douleurs cervicales ou cervicalgies associées à une raideur cervicale sont très fréquentes. Quelles en sont les causes ? Que faire ? On vous dit tout !

Nuque raide et douleur cervicale


On peut définir la raideur de nuque par une réduction de mobilité de la région cervicale. C’est un syndrome très répandu chez les personnes passant beaucoup de temps devant l’ordinateur ou au volant, mais il peut toucher toutes les personnes dans toutes les tranches d’âge.

Une cervicalgie associée à une raideur de la nuque entraine très souvent des spasmes musculaires, une difficulté à bouger la tête et parfois même des maux de tête.

Les symptômes d’une cervicalgie avec raideur nucale peuvent diminuer en 1 à 2 semaines. Pour autant, les causes mécaniques de la raideur cervicale restent présentes, engendrant potentiellement des récidives. Il est donc important de ne pas laisser trainer cette douleur et de consulter un ostéopathe ; il pourra agir sur la cause de cette raideur cervicale. 

Les causes d’une raideur de la nuque

La raideur cervicale se caractérise souvent par une raideur musculaire, mais elle peut également être d’origine articulaire, ou même symptomatique d’une pathologie sous-jacente.

La plupart du temps, les causes d’une cervicalgie avec raideur de nuque sont bénignes :

  • Une contracture musculaire est souvent douloureuse et entraine une perte de mobilité cervicale
  • L’arthrose a tendance à réduire la mobilité de la région cervicale
  • Une atteinte des cartilages ou des vertèbres
  • Une atteinte des disques intervertébraux
  • Une compression nerveuse au niveau cervical peut donner une cervicalgie

On peut diviser les cervicalgies bénignes en deux catégories :

  • La cervicalgie aigue ou torticolis

C’est cette fameuse douleur vive qu’on ressent en se levant le matin après avoir dormi dans une mauvaise position. Le torticolis se caractérise par une douleur intense, qui survient brutalement, et une raideur cervicale importante. C’est un syndrome aigu, qui ne dure en général pas plus de quelques jours.

  • La cervicalgie chronique

Elle perdure dans le temps, et irradie souvent vers le crâne, les épaules ou entre les omoplates. La cause d’une cervicalgie chronique est souvent l’arthrose, mais une mauvaise position au quotidien peut aussi entrainer une cervicalgie chronique.

Parfois, une cervicalgie peut être symptomatique d’une pathologie grave sous-jacente et nécessiter une prise en charge médicale :

  • L’arthrite rhumatoïde peut causer des raideurs cervicales
  • Une raideur cervicale peut être symptomatique d’une infection
  • Une tumeur cervicale peut causer une cervicalgie associée à des raideurs cervicales
  • La méningite est une cause importante de raideur cervicale, et c’est une urgence absolue

La méningite : pourquoi il faut y penser

La méningite est une infection des membranes entourant le système nerveux central : les méninges. Elle peut être bactérienne ou virale.

Une méningite bactérienne est très grave et peut entrainer le décès en quelques heures, il est donc important de pouvoir la reconnaitre, et s’assurer qu’elle n’est pas la cause de votre raideur cervicale.

Voici donc 7 signes qui peuvent vous faire penser à une méningite :

  • Une raideur de nuque qui s’installe progressivement et s’aggrave lorsqu’on penche la tête en avant
  • Des maux de tête, intenses et d’arrivée brutale, ils sont accentués par le bruit, la lumière et les mouvements
  • Une fièvre élevée, d’environ 39°C
  • Une photophobie, c’est-à-dire une difficulté voire une impossibilité à supporter la lumière
  • Des vomissements, en jet
  • Une éruption de boutons, sous forme de petits points rouges ou mauves, qui s’étend rapidement
  • Des troubles de la conscience, tels qu’une confusion, une difficulté à répondre aux questions… Les troubles de la conscience peuvent parfois aller jusqu’au coma

En cas de doute, consultez un médecin en urgence (SOS médecins, médecin de garde ou le SAMU) ; il pourra effectuer des tests permettant d'exclure rapidement tout risque de méningite. 

Cou raide, raideur cervicale et douleur au matin


L’ostéopathie pour soulager la raideur de nuque

Une fois les causes médicales éliminées, il est possible pour vous de soulager votre nuque par une séance d’ostéopathie.

L’ostéopathe pourra traiter différentes causes de votre cervicalgie :

  • Les articulations de la colonne cervicale

Les vertèbres cervicales sont au nombre de 7, elles s’articulent entre elles, ainsi qu’avec le crâne en haut, et la colonne dorsale en bas. Elles peuvent manquer de mobilité, c’est ce qu’on appelle des dysfonctions articulaires. L’ostéopathe traite les dysfonctions vertébrales avec des techniques structurelles ou fonctionnelles pour restaurer la mobilité des vertèbres.

  • Les muscles qui s’attachent sur les vertèbres cervicales

Les muscles qui s’attachent sur la colonne cervicale peuvent également être en dysfonction, et l’ostéopathe peut traiter ces dysfonctions musculaires par des techniques myotensives en demandant au patient certaines contractions. Les muscles peuvent également être détendus par des techniques de relâchement et d’étirement.

Le diaphragme, muscle principale de la respiration fixé entre la colonne dorsale, les côtes et le sternum, peut également engendrer des tensions posturales occasionnant une rigidité cervicale. C'est par exemple souvent le cas dans le cas lors d'une douleur cervicale liée au stress

  • La loge viscérale du cou

La loge viscérale du cou se compose de différents organes situés en avant de la colonne cervicale comme le pharynx, le larynx… L’os hyoïde est également partie intégrante de la gaine antérieure du cou. C’est un petit os en avant de la colonne cervicale, lié musculairement aux cervicales, à la mâchoire, ainsi qu’aux cartilages thyroïde et cricoïde. En travaillant la loge viscérale du cou, il est possible de restaurer la mobilité des vertèbres et détendre les muscles, soulageant ainsi une cervicalgie.

  • Les viscères abdominaux

Saviez-vous qu’il est possible d’avoir des cervicalgies digestives ?
Les vertèbres cervicales sont liées par certains nerfs aux organes abdominaux, notamment le foie, le colon transverse et l’estomac. Il est donc possible, après un gros repas par exemple, de ressentir des douleurs cervicales. Dans ce cas, l’ostéopathe traitera la mobilité et la motilité des viscères abdominaux pour soulager la cervicalgie.

  • Le crâne

Le crâne forme un complexe articulaire et fonctionnel avec les deux premières vertèbres cervicales, atlas et axis, permettant de mobiliser la tête. Des dysfonctions crâniennes impacteront donc directement la mobilité de la colonne cervicale et pourront entrainer des cervicalgies. L’ostéopathie crânienne peut donc être un bon moyen de soulager des douleurs cervicales.

Les cervicalgies sont un motif de consultation fréquent en ostéopathie, et sont souvent associées à un manque de mobilité ou raideur de la nuque. L’ostéopathe étant un thérapeute de première intention, il est de son devoir de s’assurer que vos douleurs cervicales ne sont pas symptomatiques d’une pathologie sous-jacente. La méningite est notamment une cause de raideur de nuque importante à écarter, car passer à côté peut être fatal.

Une fois certain que vos raideurs et vos douleurs sont bien de son ressort, l’ostéopathe pourra soulager votre cervicalgie par différentes techniques adaptées à l’origine de vos douleurs. Les cervicales gagneront en souplesse et en mobilité grâce au traitement de la cause de vos tensions cervicales. Mais vous avez aussi un rôle à jouer pour pérenniser l'action de l'ostéopathe : évitez les mauvais postures (ordinateur portable, smartphone, position voûtée, talons aiguilles, sport inadapté, position pour dormir etc...). 

N’hésitez donc pas à contacter votre ostéopathe si vous souffrez d’une douleur cervicale, ce dernier saura vous soulager, ou vous réorienter si besoin. Il saura également vous conseiller sur les positions à prendre ou éviter pour que le traitement tienne sur le long terme.

Bibliographie

  • https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Symptomes/Fiche.aspx?doc=douleurs-cervicalces-symptome, consulté le 4 juillet 2019
  • https://douleurs-musculaires.ooreka.fr/astuce/voir/572687/nuque-raide, consulté le 4 juillet 2019
  • https://www.maxisciences.com/torticolis/torticolis-traitement-duree-que-faire-en-cas-de-torticolis_art36574.html, consulté le 4 juillet 2019
  • https://www.medisite.fr/les-autres-maladies-meningite-7-symptomes-qui-doivent-alerter.591941.146482.html, consulté le 4 juillet 2019
  • https://osteopathe-maret.fr/douleurs-cervicales/, consulté le 5 juillet 2019

Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×