Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Douleur cervicale et ostéopathie

Mal au cou ? Vous en avez plein le dos ? Comment soulager, prévenir et traiter ces douleurs qui peuvent vite devenir insupportables ? Bienvenue sur notre dossier ! 

ostéopathie et mal au cou : comprendre, prévenir et traiter la cervicalgie

Les douleurs cervicales ou cervicalgies


Les douleurs au cou, aussi appelées douleurs cervicales ou cervicalgies, se traduisent souvent par une raideur qui limite les mouvements de votre cou. Le nombre croissant de personnes touchées s’expliquerait surtout par le vieillissement de la population et par notre sédentarisation, entre autres devant nos smartphones et ordinateurs …Ces cervicalgies touchent entre 10 et 20 % de la population adulte !

Si vous souhaitez agir efficacement contre ces douleurs au cou, vous pouvez consulter un ostéopathe expérimenté dans la prise en charge des cervicalgies proche de chez vous (demande de contact).

Pour comprendre ces douleurs, il faut s’intéresser à la fonction de nos cervicales et aux interactions qui existent entre cette région et le reste de notre organisme.

A quoi sert la colonne cervicale ?

mal-de-dos-cou

Pour mieux comprendre l’apparition de douleurs cervicales, il est nécessaire de bien comprendre à quoi sert la colonne cervicale.

La colonne cervicale est composée de sept vertèbres empilées les unes sur les autres. Les deux premières cervicales (l’atlas et l’axis) permettent la stabilité et la mobilité de la tête grâce à leur configuration particulière.

L’ensemble de la colonne cervicale assure la mobilité dans tous les plans de l’espace de notre tête et permet d’orienter les organes des sens : notre nez, nos yeux, nos oreilles, notre bouche. Grâce à nos cervicales, nous sommes en mesure d’observer notre environnement, de sentir et de goûter, mais aussi d’écouter !

Ainsi, même si nous n’y prêtons pas attention au quotidien, notre colonne cervicale nous permet d’interagir en adéquation avec notre environnement.

La première et la deuxième vertèbre cervicale appelées atlas et axis constituent une zone clé de la colonne cervicale. A elles seules, elles permettent l’intégralité de la rotation de tête et assurent la stabilité de notre tête posée sur la colonne cervicale.

Les douleurs cervicales

Le cou ne se limite pas aux vertèbres cervicales, c’est un véritable carrefour de différents éléments anatomiques :

  • le système nerveux : racines cervicales, nerfs crâniens…,
  • le système musculo squelettique : ligaments, muscles comme les scalènes ou les verniers,
  • l’appareil digestif (oesophage), ventilatoire (trachée), phonatoire (cordes vocales..), et circulatoire (vaisseaux sanguins qui vont alimenter notamment la tête).

On comprend alors pourquoi les douleurs au niveau du cou ne sont pas uniquement liées aux vertèbres mais peuvent être aussi souvent liées à tous ces éléments anatomiques.

Ainsi, les douleurs cervicales peuvent avoir différentes origines :

  • contracture musculaire,
  • inflammation des tendons,
  • étirement ligamentaire,
  • arthrose,
  • hernies discales.

Les 3 causes les plus courantes de douleurs aiguës sont les suivantes :

  1. Le torticolis : il s’agit d’une contracture musculaire qui se situe au niveau du cou. Elle peut, par exemple, provenir d’un traumatisme, de la fatigue ou du stress.
  2. L’arthrose cervicale : elle est assez fréquente chez les personnes de plus de 50 ans ou chez les personnes ayant vécu un épisode traumatique (coup du lapin lors d’un accident de voiture, choc sur la tête, traumatismes sportifs répétés, manutention…).
  3. L’entorse cervicale : il s’agit d’une réaction immédiate suite à un événement où les cervicales ont été sollicités trop fortement. Il est alors important de consulter un ostéopathe afin de repérer et travailler les différentes tensions imprimées par l’organisme suite à cet évènement (chute, coup du lapin etc…).
Si vous souffrez de cervicalgies, vous vous retrouverez certainement dans la liste des symptômes couramment rapportés par les patients :
  • douleurs face postérieur du cou,
  • raideur nucale,
  • diminution de l’amplitude de mouvement du cou,
  • maux de tête, migraine
  • fatigue oculaire,
  • irradiation ou fourmillements dans le bras ou la main.


Le traitement des cervicales par votre ostéopathe

ostépathe cervicales

Votre ostéopathe dispose de nombreuses techniques pour traiter et soulager vos cervicales : techniques musculaires, articulaires, viscérales ou fasciales, il a l’embarras du choix !

Il va choisir les techniques à utiliser en fonction de nombreux paramètres : les circonstances d’apparition de la douleur, son caractère traumatique ou pas, sa chronicité, mais aussi votre âge et vos antécédents médicaux. Il va également s’appuyer sur les résultats des tests réalisés sur vos cervicales. Tout cela lui permettra de choisir les bonnes techniques les mieux adaptées à votre situation.

L’ostéopathe considère l’individu dans son ensemble

L’ostéopathie s’attache à observer votre organisme dans sa globalité. 

A ce titre, votre ostéopathe recherche les interactions qui existent autour de votre pathologie. Par exemple, une douleur au bassin peut être la conséquence d’une instabilité de votre cheville (à cause d'une entorse de la cheville mal rééduquée par exemple).

En comprenant ces liens de cause à effet, votre ostéopathe pourra soulager durablement votre problème. Devant une douleur cervicale, une multitude de tensions à distance pourront agir défavorablement.

Le stress apparaît jouer un rôle important dans l’apparition de ces tensions, notamment au niveau de la mâchoire et du diaphragme. Essayons de comprendre pourquoi.

Diaphragme, mâchoire et cervicales : quelles relations ?

La mâchoire est un pivot postural, c’est-à-dire qu’il constitue un élément central dans notre posture. A ce titre, il peut perturber le bon fonctionnement de la colonne vertébrale et particulièrement au niveau des cervicales.

Si vous souffrez d'une douleur ou de craquement à la mâchoire, retrouvez notre dossier sur le traitement de la mâchoire pour en savoir plus.

Le diaphragme quant à lui, fonctionne grâce au nerf phrénique qui est en rapport étroit avec les cervicales. Ce nerf naît au niveau des cervicales puis descend jusqu’au diaphragme où il vous permettra de pouvoir respirer correctement ! Un diaphragme pas assez souple perturbera la mobilité de la colonne cervicale : les cervicales seront mises en tension bien plus rapidement qu’à la normale.

Ìl existe donc un lien physiologique évident entre les cervicales et le diaphragme, d’une part, ainsi qu’avec la mâchoire, d’autre part.

Le stress et ses effets sur le diaphragme et la mâchoire

Votre diaphragme constitue un carrefour stratégique pour votre organisme. Il sépare votre thorax de l’abdomen en formant un large muscle qui nous sert à respirer.

Ce muscle est soumis à différentes tensions : viscérales, musculo squelettiques mais également aux tensions émotionnelles !

En effet, l’état de tension de votre diaphragme est bien souvent le reflet de votre état émotionnel. Lorsque vous emmagasinez vos peurs, frustrations, colères, le diaphragme se rétracte comme une huître que vous chatouillez…

C’est une réaction de défense primaire, mais il est important d’extérioriser ces émotions afin d’éviter une somatisation, c’est-à dire l’expression corporelle de nos émotions (problèmes de peau, douleurs viscérales, articulaires, etc..).

Votre ostéopathe, en posant ses mains, en observant et traitant les tensions du diaphragme, vous propose une voie de sortie de ces émotions. Cette libération émotionnelle peut s’exprimer, par exemple, par des pleurs ou un fou rire, lors d’une consultation.

La mâchoire constitue une zone fréquemment douloureuse chez les personnes anxieuses, sujettes au stress. Notre article à ce sujet vous permettra de bien comprendre les mécanismes d’action des tensions de l’articulation de la mâchoire. 

Vos cervicales à l’épreuve de votre stress

Nous avons vu que ces deux régions (mâchoire et diaphragme) sont en relation privilégiée avec les cervicales. Si elles subissent des contraintes (en particulier à cause du stress), elles pourront tirer sur vos cervicales et y provoquer une douleur.

Pensez donc à bien respirer, faire du sport, jetez votre chewing gum et, éventuellement, portez une gouttière occlusale pour le bien-être de vos cervicales !

Vous souhaitez prendre RDV avec un ostéopathe pour vos douleurs cervicales ?

Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×