REFLEX OSTEO lance son site e-commerce La Maison des Ostéos !

Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Prendre votre RDV
Visiter notre boutique

Mal au cou : et si c’était à cause de votre posture ?

mal au cou et mauvaise posture

Consultez un ostéopathe agréé près de chez vous.

Hero perso - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

Les douleurs dans le cou, ou cervicalgies, peuvent toucher tout le monde et à tout âge. On parle souvent de « torticolis » à cause d'un faux mouvement, ou de « coup du lapin » à cause d'un accident de voiture... Une autre cause moins connue de la douleur à la nuque est pourtant très répandue : la "mauvaise posture". 

Alors qu’est-ce qui différencie une bonne d’une mauvaise posture, et comment cela se répercute-t-il sur vos cervicales ? Mais d'ailleurs... Existe-t-il vraiment une "bonne" et une "mauvaise" posture pour vos cervicales ? 

Posture et cou

La posture se définit comme la position des différents segments du corps à un instant T. Elle permet d’exprimer comment se tiennent les articulations, les os, les muscles, et les rapports entre eux. On entend de plus en plus parler de la posture ces dernières années et notamment en rapport avec les douleurs du bas du dos (lombalgie).

Mais la posture joue aussi un rôle sur l’intégralité du corps ! En effet, tous les segments sont interdépendants, notamment au niveau de la colonne vertébrale. L’équilibre postural entretient des liens étroits avec des paramètres tels que la tension musculaire ou le stress articulaire. L’étude de la posture n’est donc pas cantonnée aux sportifs de haut niveau et aux lumbagos : elle est essentielle pour comprendre bon nombre de troubles fonctionnels du corps !

Car, en effet, la posture serait un élément clef dans la compréhension des maux de cou. Elle en est une des causes majeures. Étudions donc les mauvaises postures qui peuvent expliquer vos douleurs cervicales.

Mauvaise posture et mal au cou

Devant les écrans et au bureau : flexion prolongée

L’une des pires positions, qui est malheureusement très fréquente, est celle dans laquelle le haut du dos voire le cou est fléchi. Les vertèbres dorsales sont en flexion et la tête part vers l’avant : cela demande une forte résistance des muscles postérieurs pour maintenir la position, soit un effort constant. Et pourtant, il s’agit d’une posture souvent adoptée, durant de longues périodes et au quotidien, par bon nombre de travailleurs et de télétravailleurs !

En effet, au travail, devant un ordinateur ou même à l’école, nous avons tendance à nous tenir voûtés pour nous pencher sur notre bureau. Cela est bien souvent dû au fait que la hauteur de l’écran / de la feuille n’est pas la bonne par rapport à celle de l’assise de votre siège.

Le syndrome du « cou-texto » (smartphones, tablettes…)

Une posture relativement similaire mais encore pire est celle du « cou-texto ». Oui, vous avez bien compris : il s’agit bel et bien de cette position avec la tête penchée au-dessus de votre téléphone. Cette posture s’est de plus en plus répandue avec l’augmentation exponentielle du temps d’utilisation de nos écrans. Elle n’est, bien sûr, pas limitée au téléphone mais concerne aussi les tablettes, consoles de jeux vidéo portables…

Ici, ce ne sont plus seulement les vertèbres dorsales hautes qui se fléchissent mais l’intégralité de la colonne cervicales. La charge appliquée sur les articulations est décuplée, de même que la tension sur les muscles.

Mauvaise position durant le sommeil à cause d’un torticolis

Quand on pense aux mauvaises postures et au mal de cou, on a souvent le réflexe de penser à une mauvaise position adoptée la nuit. Il faut savoir que ce type de « mauvaise posture de sommeil » est souvent consécutive à une autre cause : soit un blocage préexistant, soit à un torticolis déclenché durant le sommeil.

Ce blocage présent au niveau de la colonne cervicale ne permet pas à vos muscles de trouver une position de repos complète. Ainsi, même lorsque vous dormez, vous continuez d’être crispé et vos muscles travaillent trop : il n’y donc rien d’étonnant à ce que vous ayez mal au réveil !

Épaules surélevées, stress et crispation

Enfin, une autre « mauvaise posture » est celle que l’on retrouve souvent chez les personnes anxieuses ou angoissées. En raison de facteurs psychologiques, la tension musculaire augmente dans la zone cervico-scapulaire : on se retrouve avec les épaules surélevées et la tête rentrée. En règle générale, cette posture maintenue par le muscle trapèze, l’un des principaux mobilisateurs des cervicales : et à cause de son hypertonie, il peut causer des douleurs !

mal au cou mauvaise posture

Comment la mauvaise posture entraîne-t-elle des douleurs cervicales ?

Mécanisme des troubles musculo-squelettiques (TMS)

Comme vous l’avez probablement compris, si les mauvaises postures entraînent des douleurs, c’est principalement à cause de la sur-sollicitation des muscles – qu’il s’agisse des chaînes postérieures forcées de travailler lorsque la tête est penchée vers l’avant ou du trapèze qui reste trop actif dans les périodes de stress.

Cet excès de tension permanent est responsable d’une plus grande fatigabilité musculaire et déclenche des douleurs, qui peuvent aller jusqu’à des pathologies telles que des tendinopathies (tendinites) ou des névralgies lorsque les contractures compriment un nerf. On appelle ce mécanisme douloureux un « trouble musculo-squelettique ».

Comment reconnaître la douleur ?

Une cervicalgie liée à une mauvaise posture s’exprimera le plus souvent lorsque ladite posture est prolongée : quand vous restez longtemps devant votre ordinateur, à regarder une vidéo sur votre smartphone ou que vous vous crispez. Elle touche principalement la région postérieure du cou et peut être parfois soulagée par le mouvement, bien que la mobilité des cervicales soit en général très restreinte, du fait de l’excès de tonus musculaire.

Les signes associés

En plus de la douleur cervicale, d’autres signes et symptômes peuvent être retrouvés :

  • douleur dans le haut du dos,
  • douleur au niveau des épaules et grosses contractures musculaires,
  • migraines et céphalées,
  • fatigue oculaire, troubles de la vue,
  • douleur à la mâchoire / tension musculaire au niveau de la face,
  • irradiation dans le bras : lorsque les nerfs du plexus brachial sont comprimés.
mal au cou signes associés

Mauvaise posture et mal au cou, un mythe ?

Une nuance reste importante à apporter. Certaines publications scientifiques tendent à montrer que ce ne seraient pas forcément les postures en elles-mêmes qui seraient néfastes, mais plutôt le fait qu’elles soient maintenues de façon prolongée dans le temps : il faudrait donc varier les postures au cours de la journée. Bien que cela reste très important, ce n’est malheureusement pas toujours possible : voici donc quelques solutions pour vous aider à soulager votre mal de cou causé par votre posture !

Corriger une mauvaise posture pour soulager la douleur à la nuque

Changer de posture et bouger

Tout d’abord, comme nous venons de le voir, rester mobile et solliciter différemment les muscles de votre cou au cours de la journée est essentiel. Nous vous conseillons donc, au bureau, des pauses au minimum toutes les deux heures pour effectuer quelques mouvements avec vos cervicales et vos épaules, afin de relâcher les tensions accumulées.

L’ostéopathie pour corriger la posture des cervicales

Que votre mauvaise posture soit consécutive à un blocage ou, qu’à l’inverse, elle en soit la cause, il est très fréquent de retrouver un manque de mobilité au niveau des articulations et à cause de la tension musculaire. Une simple séance d’ostéopathie permet de rétablir la mobilité du cou et donc de vous soulager !

La prise en charge globale effectuée par l’ostéopathe permet aussi de rééquilibrer l’intégralité de la colonne, de la cage thoracique mais aussi la mâchoire qui peut grandement influencer la posture du rachis cervical.

mal au cou posture ostéopathie

La kinésithérapie pour le renforcement musculaire

La kinésithérapie, notamment via des exercices de renforcement musculaire, peut être une approche complémentaire très intéressante pour soulager durablement votre mal de cou. En effet, en renforçant les muscles qui sont sur-sollicités, vous leur permettrez de maintenir plus longtemps les postures de votre vie quotidienne. Ainsi, vous serez moins sujet aux contractures et aux douleurs.

Prendre de bonnes habitudes

Enfin, pour une diminution durable de vos douleurs, tout se joue sur les bonnes habitudes à prendre : les pauses régulières mais aussi la prise en charge de facteurs pouvant influencer votre posture. Optez donc pour un écran à la bonne hauteur, pour un vrai bureau qui soutient bien vos coudes et pour une chaise avec une assise adaptée – car le bon équilibre des cervicales passe par l’équilibration globale de la colonne, y compris au niveau des lombaires. Pensez à rester actif et mobile, à garder une activité régulière. Limitez également votre temps d’écran et si une fatigue oculaire se fait ressentir, pensez à faire vérifier votre vue !

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes,
et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !

Temoignages

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec notre communauté de plus de 139521 patients.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes, et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !


Actu - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie
Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×