REFLEX OSTEO lance son site e-commerce La Maison des Ostéos !

Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Prendre votre RDV
Visiter notre boutique

Le collier cervical : solution efficace pour le mal de cou ?

Collier cervical

Consultez un ostéopathe agréé près de chez vous.

Hero perso - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

La douleur au cou est un problème très répandu dans le monde. Dans nos sociétés occidentales, on estime que deux tiers des personnes souffriront de la région cervicale au cours de leur vie. Ces douleurs peuvent être très aigues, pendant quelques jours ou quelques semaines, mais également devenir chroniques dans 10% des cas. 

Face à ce problème de santé publique, est-ce que l’utilisation d’un collier cervical vaut le coup ? Comment bien le choisir ? Plongeons-nous tout de suite dans le sujet jusqu’au cou !

Consulter un ostéopathe

Qu’est-ce que le collier cervical ?

Notre région cervicale est une zone clé de notre corps. Ses fonctions sont nombreuses : passage de vaisseaux et d’importantes voies nerveuses dont la moelle épinière à l’intérieur des vertèbres, mais aussi mobilité et soutien de la tête sur laquelle se trouvent nos organes des sens.

Elle est constituée de 7 vertèbres empilées les unes sur les autres. Ces dernières sont séparées par les disques intervertébraux qui jouent le rôle d’amortisseurs. Cette structure est maintenue en place par des ligaments et des tendons. Nos muscles cervicaux sont sollicités en permanence pour soutenir les 5 à 7 kg de notre boite crânienne et orienter notre tête suivant nos occupations. Si la plupart du temps, tout se passe bien, il peut arriver pour de multiples raisons qu’un des éléments du cou soit source de douleurs.

Un collier cervical est un dispositif médical visant à immobiliser partiellement ou totalement nos vertèbres cervicales. Celui-ci peut également contribuer au soutien de la tête. Même si familièrement on parle souvent de minerve, ce terme correspond uniquement aux dispositifs plus rigides permettant une immobilisation totale de la colonne cervicale.

Il existe plusieurs types de colliers cervicaux. Ils différent selon leur matière, leur forme ainsi que leur installation. Il est important de choisir celui qui vous correspond le mieux.

Quand porter un collier cervical ?

85% des douleurs cervicales résultent d’une blessure aigue ou répétée, de stress et de tensions. Les colliers cervicaux peuvent-ils être une solution efficace pour nous soulager ?

Leur utilisation fait débat dans la communauté médicale, cependant une étude de Leeds montre que 76% des patients se déclarent soulagés par le port des colliers cervicaux.

Voyons ensemble dans quels cas ils peuvent être prescrits.

Les traumatismes :

    Après un traumatisme ou en cas de suspicion d’atteinte des cervicales, les secours peuvent avoir recours à un collier cervical rigide pour sécuriser le cou. Le but est de pouvoir déplacer la personne sans risquer d’aggraver des blessures potentielles. Des imageries seront réalisées ultérieurement aux urgences pour exclure la présence de fracture, subluxation, atteinte neurologique, etc.

    Ces colliers cervicaux rigides sont les plus performants pour limiter les mouvements du cou, mais ils nécessitent la présence de plusieurs personnes pour leur installation.

    Le coup du lapin

      Appelé aussi whisplash par nos voisins anglophones, le coup du lapin est un mouvement de fouet des cervicales. Suite à un choc, elles effectuent un mouvement d’hyper extension suivi d’une hyper flexion du cou. Ce mouvement provoque une lésion des tissus mous de la région cervicale, on parle d’entorse cervicale.

      Le coup du lapin est souvent la conséquence d’un accident de la circulation avec un choc par l’arrière mais peut survenir après un plongeon raté, un plaquage au rugby, des attractions extrêmes dans des parcs… La douleur peut survenir immédiatement après le traumatisme ou apparaître quelques heures après. La nuque, et parfois le dos, deviennent très raides, ce qui restreint la majorité des mouvements. Des maux de tête et une sensibilité exacerbée de la région cervicale peuvent être présents.

      La majorité des entorses cervicales évolue favorablement mais selon une étude de 1987, 32% des personnes atteintes conservent des douleurs persistantes 10 ans après.

      Le port d’un collier cervical peut être intéressant pour soulager la douleur lors de la phase aigüe. Il aide au soutien de la tête.

      La névralgie cervico-brachiale :

        Nommée aussi « sciatique du bras », elle correspond à l’irritation d’une racine nerveuse émergeant entre deux vertèbres cervicales et destinée à l’innervation du membre supérieur. Cette irritation peut être la conséquence d’une hernie discale, de l’arthrose, d’un traumatisme, d’une tumeur… Elle est généralement présente d’un seul côté.

        La névralgie cervico-brachiale se manifeste par une douleur au niveau du cou irradiant selon un trajet précis jusque dans le bras et parfois les doigts. On peut également ressentir des sensations inhabituelles comme des fourmillements, des brûlures ou une faiblesse du bras.

        Il est important avant toutes choses de déterminer la cause de votre névralgie cervico-brachiale. Dans le cas des hernies discales non opérées, les colliers cervicaux durs peuvent être un outil thérapeutique à condition de ne pas être le seul traitement mis en place.

        Torticolis commun

          Mauvaise surprise matinale, le torticolis est une importante contracture du muscle sterno-cleïdo-mastoïdien. Il est présent de chaque côté du cou. Vu de face, ils forment un « V ».

          Le torticolis commun survient sans notion de traumatisme ou de maladie pouvant expliquer les douleurs. Il fait souvent suite à une mauvaise position de sommeil, un mouvement brutal ou un effort. Il entraîne des douleurs vives avec une position antalgique de la tête en flexion et en rotation. Les mouvements sont très restreints. La douleur peut irradier sur les épaules et le haut du dos. Des maux de tête peuvent compléter le torticolis.

          Le collier cervical est une solution pour soulager la douleur. Il permet de restreindre les sollicitations sur la zone en souffrance. De plus, il permet de maintenir le cou au chaud, ce qui favorise le relâchement musculaire.

          • Les crises d’arthrose :

          L’arthrose est une atteinte dégénérative du cartilage recouvrant nos articulations. Au fur et à mesure du temps, le cartilage s’amincit jusqu’à disparaître complètement. L’os à proximité peut subir lui aussi des modifications. L’arthrose cervicale ou cervicarthrose est une atteinte très fréquente à partir de 40 ans. Les antécédents de chocs, d’entorses cervicales et de gestes répétés augmentent encore sa fréquence.

          L’arthrose se manifeste par des douleurs mécaniques. Cela se traduit par une raideur du cou associée à des douleurs. Parfois une sensation de sable est présente lors des mouvements de la nuque. L’intensité de la douleur n’est pas en corrélation avec la gravité de l’atteinte sur les imageries.

          Elle évolue souvent par crises, on parle de « poussées ». Lors de celles-ci, la douleur est majorée et peut être présente la nuit.

          Un collier cervical est une solution pour soulager la douleur lors des crises d’arthrose. Son utilisation ne doit pas persister dans le temps au risque d’entretenir la raideur.

          Après une opération

            Certaines interventions chirurgicales nécessitent une immobilisation pour permettre une cicatrisation des tissus. Les médecins prescrivent alors un collier cervical rigide, puis diminuent progressivement la contention pour permettre une reprise en douceur.

            Comment choisir son collier cervical ?

            Les colliers cervicaux sont classés en 4 catégories notées de C1 à C4 :

            • C1 : ce sont les colliers cervicaux les plus souples. Ils sont entièrement en mousse. Vous pouvez les trouver en pharmacie. Vos mouvements sont peu restreints.
            • C2 : Une plaque un peu plus rigide est glissé à l’intérieur du collier en mousse pour davantage limiter la mobilité des cervicales.
            • C3 : Ce sont des colliers semi-rigides réglables en hauteur. L’immobilisation cervicale est supérieure grâce à un appui sur le menton.
            • C4 : C’est un collier cervical rigide utilisé notamment par les services de secours lors d’un traumatisme ou de la suspicion d’une lésion cervicale. Ce collier immobilise totalement le cou par un appui sur le menton et sur le sternum.

            Pour choisir votre collier cervical, vous devez mesurer le tour de votre cou et la hauteur entre votre menton et l’espace entre vos deux clavicules. Il est important qu’il ne serre pas excessivement votre cou. 

            Afin de trouver le bon collier cervical, Securimed.fr vous propose une sélection de produits adaptée à votre problématique.

            Quelques conseils pour porter correctement votre collier cervical

            • Le collier cervical est une solution complémentaire intéressante pour soulager vos cervicales. Il est important suivant l’atteinte de combiner son utilisation à une consultation d’ostéopathie, des séances de kinésithérapie ou un traitement médical.
            • Le port du collier cervical permet de moins solliciter la région cervicale, ce qui soulage la douleur. L’emploi des colliers cervicaux souples doit rester de courte durée, au risque d’entretenir la raideur du cou et de favoriser l’atrophie des muscles locaux. De plus, lors de son utilisation, le corps compense l’immobilisation des cervicales en sollicitant d’autres zones de votre corps.
            • Le port continu et prolongé des colliers cervicaux peut provoquer des complications comme des irritations cutanées ou des escarres. Sauf contre-indication de la part de votre médecin, il est conseillé de porter les colliers cervicaux uniquement lors des douleurs aigues et pour de courtes périodes.
            Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes,
            et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !

            Temoignages

            Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec notre communauté de plus de 148979 patients.

            Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes, et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !


            Actu - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie
            Votre navigateur est obsolète!

            Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

            ×