Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Mal au dos : et si c'était le syndrome de Maigne ?

syndrome de maigne et traitement


Vous avez des douleurs dans le dos ou dans le ventre ? Après avoir consulté plusieurs spécialistes personne ne comprend réellement vos douleurs ? Et si c’était le syndrome de Maigne, également appelé syndrome de la charnière thoraco-lombaire ou dorso-lombaire ?

L'ostéopathie obtient d'excellents résultats pour traiter et prévenir le syndrome de Maigne. Vous pouvez nous écrire pour consulter un ostéopathe spécialisé dans ce domaine. 

Le syndrome de la charnière dorso lombaire et Robert Maigne 

Robert MAIGNE était un médecin orthopédiste de formation qui s’est très vite intéressé à la médecine manuelle ostéopathique. 

Ses sujets de prédilection étaient l’importance des branches postérieures des nerfs rachidiens qui sont souvent à l’origine des douleurs et contractures des étages vertébraux en rapport, les articulations zygapophysaires postérieures sus et sous-jacentes de chaque vertèbre, le syndrome de la charnière dorso-lombaire (ou syndrome de MAIGNE) ainsi que les céphalées d’origine cervicale et d’autres dorsalgies d’origine cervicale. 

Quels sont les symptômes du syndrome de Maigne ? 

Le syndrome de Maigne ou syndrome de la charnière dorso-lombaire est difficile à percevoir par le patient. En effet, ce syndrome ne fait pas forcement de douleur sur sa zone atteinte. On parle de douleur projetée.

charnière et syndrome de maigne

La charnière dorso lombaire (T12-L1) est une zone susceptible de présenter des dérangements intervertébraux mineurs (DIM). En effet, cette charnière représente la zone

de transition entre la fin des vertèbres dorsales et des côtes avec les vertèbres lombaires. Les dorsales ont tendance à travailler majoritairement en rotation droite et gauche alors que les lombaires fonctionnent essentiellement en flexion/extension. 

Les douleurs de ce syndrome s’expliquent par l’altération des nerfs sortant des vertèbres T12 et L1. La région innervée par ces nerfs ce situe au niveau du bassin. Généralement la douleur se présente sur trois zones distinctes :

-   Dans la région lombo-sacrée, lombo-fessière et/ou sacro-iliaque.

-   En fosse iliaque unilatérale, au niveau de la région inguinale et/ou pubienne.

-   Au niveau de la hanche, à la partie externe de la cuisse. On parle alors de fausse douleur de hanche.

Remarque : il peut  y avoir une atteinte au niveau inférieur de l’abdomen, elles peuvent simuler des douleurs digestives, gynécologiques et mêmes uro-génitales. Certains troubles fonctionnels peuvent également se manifester par des ballonnements, des diarrhées, des constipations, des dysuries.

Syndrome de Maigne




Diagnostic du syndrome de Maigne

Mal au dos, mal au ventre, rien de bien précis... Et c'est bien la difficulté avec cette pathologie qui passe ainsi trop souvent inaperçue, avec des douleurs qui s'installent et un traitement non adapté. Son diagnostic par un ostéopathe compétent sera la première clé à un traitement efficace de votre mal de dos.

Pour établir le diagnostic on peut se référer aux régions douloureuses. Le principe étant de les tester une à une.

Tout d’abord, le praticien peut effectuer une pression latérale au niveau dorso-lombaire, il va rechercher si l’irradiation et les douleurs connues par le ou la patient(e) se manifestent.

Ensuite, au niveau lombo-sacrée, il existe un point exquis, appelé «point de crête » qui se situe à 7-8 centimètres de la ligne médiane au niveau de la crête iliaque. Cette atteinte s’explique par la présence d’un rameau nerveux qui devient sensible lorsqu’on le bloque sur l’os.

Au niveau de la fosse iliaque, la douleur s’explique par l’irritation du nerf ilio-inguinal et génito-fémoral, innervant cette zone. On parle de cellulalgie. Le praticien effectuera un palpé roulé pour réveiller la douleur.

Enfin, la fausse douleur de hanche s’explique par l’irritation du nerf perforant latéral cutanée. Cette douleur peut augmenter lors de la marche.

En cas de doute et si votre douleur ne correspond pas à ces critères n’hésitez pas à contacter votre médecin pour tout renseignement complémentaire.

Comment traiter le syndrome de Maigne ?

Pour toutes questions sur le traitement, vous pouvez demander à votre médecin. Il vous orientera dans un premier temps vers une imagerie qui permettra d’exclure les diagnostics différentiels osseux. Le traitement reste classique : anti-inflammatoires, anti douleurs, myo-relaxants. Si la douleur perdure, il peut avoir recours à des infiltrations voire une chirurgie.

En complément, des séances de kinésithérapie peuvent vous être proposées. Différentes méthodes vous seront proposées pour rééduquer votre dos et votre sangle abdominale.

Comment traiter le syndrome de Maigne en Ostéopathie ?

L’ostéopathe par ses tests actifs et passifs va déterminer la perte de mobilité du segment dorso-lombaire incriminé. Ainsi par des techniques adaptées à chaque patient il va pouvoir rétablir la bonne physiologie du mouvement de cette région.

On rappelle que pour l’ostéopathe, la lésion de base est la perte de mobilité, celle-ci au niveau de la colonne vertébrale est associé à un blocage que l’on appelle « dysfonction somatique vertébrale ». 

Les manipulations ostéopathiques au niveau de la colonne vertébrale auront plusieurs actions :

- Une action sur les corps vertébraux et sur leurs surfaces articulaires en mobilisant un corps vertébral par rapport à un autre

- Une action associée au disque intervertébral

- Une action sur les muscles para vertébraux présentant dans la majorité des cas une contracture réflexe 

- Une action des systèmes nerveux sympathique et parasympathique

- Un éventuel effet placebo, par la sensation de « remise en place vertébral » et la prise en main thérapeutique du problème du patient (eh oui, l'effet placebo est partie intégrante de votre traitement, comme tout médicament d'ailleurs !). 

dos-charniere-syndrome-maigne

Lors des études d’ostéopathie, les formateurs, par leur expérience, ont tendance à avoir une attention particulière à la bonne réalisation des techniques permettant de rétablir la mobilité des charnières. C0-C1 au niveau cervicale, C7-T1 charnière cervico-thoracique, T12-L1 charnière dorso-lombaire et L5-S1 charnière lombo-sacrée. Ces charnières présentent la particularité d’avoir un changement de courbure et de fonctions.

De plus, même si la charnière entraîne les douleurs citées plus haut, la cause primaire du blocage de la charnière dorso-lombaire peut être toute autre. C’est pourquoi la vision globale de l’ostéopathie permet de mettre en lien plus facilement l’ensemble de l’anatomie du corps humain. En effet, il est possible que le praticien s’intéresse à tout ce qui entoure et fonctionne avec cette charnière. Liste non exhaustive : les muscles présentant des insertions vertébrales, le diaphragme, les viscères (le rein…), le bassin, les cervicales, la base du crâne, etc…

Un exercice d’étirement pour calmer les symptômes du syndrome de Maigne


Allongez-vous sur le dos et placez une serviette enroulée en boudin au niveau de votre bassin.

A l’aide de vos mains, vous fléchissez vos jambes vers votre ventre et vous attrapez vos tibias en avant

Le but de cet exercice est d’enrouler le bas du dos et de sentir la région dorso-lombaire reposer sur le sol.

Lorsque la position est agréable, vous utilisez la respiration et vous faites un léger mouvement de balancier en flexion/extension et aussi sur les côtés.

Vous devez sentir un étirement sur la région dorso-lombaire mais pas de douleur. Si la douleur est présente relâchez la flexion des jambes.

Cet article vous est proposé par Thibaut CHASSET, Ostéopathe à Rouen 


Si vous avez mal au dos et présentez des symptômes évoqués ci-dessus, vous pouvez nous contacter pour être mis en relation (gratuitement) avec un ostéopathe de votre région compétent pour la prise en charge du Syndrome de Maigne

consulter un ostéopathe spécialisé

Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×