Important - COVID-19 Les consultations d’ostéopathie en cabinet ou à domicile ne sont actuellement pas assurées. Pour pallier cela, nous avons mis en place des télé-consultations quotidiennes ; des ostéopathes vous donneront conseils pratiques et étirements afin de vous soulager.

Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

L’Ostéopathie à la naissance et lors du premier mois

L'ostéopathe pour bébé dès la naissance
Tout comme l’adulte, votre bébé peut être amené à consulter un ostéopathe pédiatrique, et cela dès les premiers jours de sa vie. 

Pour quelles raisons ? A quel moment consulter l'ostéopathe pour mon bébé ? 

Consulter un ostéopathe pédiatrique


Pourquoi consulter un ostéopathe pour bébé dès l'accouchement ?

Les nouveaux-nés subissent des contraintes, et celles-ci peuvent déjà être présentes lors de la vie fœtale pour différentes raisons.

La vie de bébé dans le ventre de maman

Tout d’abord, la position du bébé dans l’utérus peut engendrer des troubles de la posture, notamment s’il manque de place (bébé de poids important, grossesse multiple). De plus, certains bébés se présentent en siège. Cela signifie que leur corps, qui devrait se positionner naturellement la tête en bas lors du dernier mois de la grossesse, n’a pas effectué de rotation. Dans certains cas, des manœuvres de rotation sont réalisées par le gynécologue, afin de faire tourner le bébé vers le bas. Ces manœuvres, bien que nécessaires, génèrent des contraintes sur le bébé, puisqu’elles l’obligent à se retourner. 

L'environnement extérieur

Votre bébé peut également subir des contraintes provenant de l’extérieur. De nombreuses futures mères sont exposées au stress, que ce soit au travail, ou dans leur vie personnelle et familiale. Certaines situations pathologiques peuvent également apparaître et augmenter ce stress. Dans ces situations, vous ainsi que votre futur enfant ; comme une éponge, bébé enregistre ce stress sous forme de tensions psycho somatiques.

La naissance

Enfin, lorsque le moment de la naissance arrive, les contraintes sur votre bébé s’accentuent. 

En effet, l’accouchement, qu’il se déroule par voies basses ou par césarienne, peut être source de troubles, en particulier au niveau de son thorax et de son crâne. 

Naissance bébé

Consulter un ostéopathe pour bébé dès la naissance, à la maternité

Comme décrit précédemment, la grossesse et l’accouchement peuvent être des sources de contraintes pour votre bébé. 

Par conséquent, un certain de nombre de maternités peuvent proposer des soins ostéopathiques pour votre enfant pendant votre séjour. Des ostéopathes pédiatriques à domicile peuvent également se déplacer directement au sein de la maternité. 

Si vous souhaitez demander une intervention d'un ostéopathe pour votre bébé dans la maternité, vous pouvez effectuer votre demande de RDV avec un ostéopathe spécialisé pour les bébés

Ces ostéopathes qui les réalisent sont spécialisés en pédiatrie, et ont l’habitude de travailler avec les nouveau-nés, en coordination avec les pédiatres.

Lors de la séance, l’ostéopathe va être attentif à la manière dont se sont déroulés la grossesse ainsi que l’accouchement. Il va réaliser un bilan complet du corps de votre bébé, tout en douceur, et s’intéresser particulièrement à sa posture, afin de dépister d’éventuels troubles.

A la suite de cette séance, l’ostéopathe vous informera si un suivi en cabinet est nécessaire lorsque vous aurez quitté la maternité.

Consulter un ostéopathe

L'ostéopathie le premier mois

L'arrivée à la maison

Après les quelques jours passés à la maternité, l’heure de rentrer à la maison avec votre nouveau-né arrive. C’est pendant cette importante phase d’adaptation que vous allez apprendre à connaître et à vous occuper de votre bébé, et cela sans l’aide du personnel médical de la maternité. C’est au cours de cette période que vont apparaître un grand nombre de questions.

Pourquoi mon bébé pleure-t-il très souvent ? Pourquoi ne dort-il pas la nuit ? Pourquoi ai-je l’impression que l’arrière de sa tête se déforme ? Pourquoi sa digestion semble-t-elle douloureuse ? 

Beaucoup de parents se sentent inquiets, voire démunis face à ces questions (et bien d’autres), et consultent parfois en urgence un ostéopathe. Ces situations sont bien souvent causées par des troubles bénins, et le premier rôle de l’ostéopathe est de rassurer les parents.

Arrivée à la maison du bébé

La consultation de bébé avec l'ostéopathe

Lorsque l’un de ces troubles apparaît, même s’il n’y a souvent pas de notion d’urgence, il est tout de même important de consulter rapidement un ostéopathe, dans les prochains jours.

La consultation ostéopathique va se dérouler en deux étapes :

  • Première étape, l’entretien : le thérapeute va vous poser beaucoup de questions afin de se représenter au mieux votre situation et répondre aux besoins de votre bébé. Il va s’intéresser aux conditions de votre grossesse, de la conception jusqu’à l’accouchement, et aux différents problèmes que vous avez pu rencontrer.

Il va ensuite vous questionner sur les habitudes de votre bébé ; comment se déroulent la prise de ses repas, ses nuits, la régularité de son transit… L’ostéopathe va ensuite s’intéresser au principal motif de votre venue.

  • Deuxième étape, le bilan ostéopathique : au cours du bilan qui se déroule sur la table de soin, l’ostéopathe va vous demander de mettre votre bébé en couche ou en body afin de visualiser au mieux sa posture. Il va manipuler chaque partie du corps de votre bébé avec beaucoup de douceur, afin d’identifier les déséquilibres.

Lors de la séance, il est important que vous soyez présents pour votre bébé, en participant à ses soins. Le nouveau-né se sent apaisé lorsqu’il est entouré de ses parents, d’autant plus s’ils ont un contact physique avec lui. Un certain nombre de bébés peuvent pleurer durant les soins, surtout lorsque l’ostéopathe s’intéresse aux structures de son crâne. Celles-ci présentent très souvent des contraintes, qui peuvent engendrer de l’inconfort chez votre bébé. 

Les pleurs ne sont pas pour autant synonymes de douleur et cessent souvent à la fin des soins.

Consulter un ostéopathe

Une consultation de prévention pour mon bébé

Beaucoup de parents consultent un ostéopathe pour leur bébé lorsqu’ils suspectent un trouble chez ce dernier, ou lorsque leur pédiatre les oriente vers des soins ostéopathiques. 

Cependant, saviez-vous que vous pouvez consulter un ostéopathe pour votre nouveau-né même si tout va bien ? C'est même fortement conseillé. 

Le domaine de compétences de l’ostéopathe ne se limite pas à soigner les déséquilibres déjà présents chez votre enfant, mais aussi de prévenir leur apparition. De plus, votre bébé peut tout de même avoir subi des contraintes, lors de la grossesse et/ou de l’accouchement. Les conséquences de ces contraintes peuvent ne pas encore être visibles ; elles peuvent apparaître à distance et déséquilibrer sa croissance.

Pour ces raisons, il est important de réaliser un bilan ostéopathique de prévention, en particulier si votre bébé n’a pas reçu de soins ostéopathiques à la maternité.

Il faut également prendre en compte que les tissus de bébé sont très souples, contrairement à ceux des adultes. Plus votre bébé est pris en charge jeune, et plus l’ostéopathe pourra facilement corriger les déséquilibres et lui garantir une croissance optimale.

Ostéopathe pour bébé

Quand consulter un ostéopathe pour bébé

Les contre-indications à l'ostéopathie

Malgré la nécessité de consulter rapidement un ostéopathe pour son bébé, il faut garder à l’esprit que celui-ci ne remplace pas le médecin dans les situations d’urgence :

  • Fièvre
  • Coloration bleue du visage lors des pleurs
  • Difficultés respiratoires
  • Chute/traumatisme
  • Vomissements suivant les repas, accompagnés ou non de traces de sang
  • Craniosynostose/craniosténose : soudure prématurée et pathologique des sutures crâniennes qui entraine une déformation du crâne et altère le développement du cerveau.
  • Augmentation anormale du périmètre crânien
  • Retard de croissance/perte de poids

Les motifs de consultation

Comme précisé précédemment, il est conseillé à tous les jeunes parents de consulter un ostéopathe au cours du premier mois de vie de leur bébé, et cela même si tout va bien.

Toutefois, certaines situations, détectées à la naissance ou plus tard, nécessitent une prise en charge ostéopathique rapide :

Les parents observent que sa tête est souvent tournée du même côté, et que la rotation du côté opposé et difficile voire inexistante.

Dans certains cas le torticolis peut être causé par la position du bébé dans l’utérus, car les bébés gardent cette position au cours des premières semaines de leur vie.

Dans d’autres cas, il peut apparaître à la naissance. Certaines conditions peuvent favoriser les contraintes sur le thorax du nouveau-né : l’accouchement par voies basses de longue durée, l’utilisation d’instruments (forceps, ventouses), la dystocie des épaules (épaules bloquées lors de la sortie).

  • La plagiocéphalie : ce trouble, souvent nommé par les parents « la tête plate » est lui-aussi souvent observable. Il est régulièrement précédé par un torticolis qui oblige le bébé à garder la tête tournée ou inclinée d’un côté. Lorsqu’il est couché sur le dos, on observe alors que le côté gauche, ou le côté droit de l’arrière de sa tête est davantage appuyé que l’autre.

Ce côté va alors avoir tendance à s’aplatir très rapidement, provoquant au fil du temps une déformation du crâne. 

  • Les troubles digestifs : les douleurs abdominales, les diarrhées/constipations ou les reflux gastro-œsophagiens qui sont souvent accompagnés de pleurs.
  • Les pleurs incessants du nourrisson : autrefois appelés « coliques du nourrisson », ils apparaissent très tôt et sont très difficiles à gérer par les parents. Le bébé pleure souvent le soir, pendant 3h, au moins 3 jours par semaine depuis 3 semaines.
  • L’inconfort/douleur lors de l’allaitement : ressenti par la mère au cours de l’allaitement, il est souvent causé par un déséquilibre de la mâchoire du bébé qui ne lui permet pas de téter correctement.
  • Le canal lacrymal bouché : l’impression qu’un œil (ou les deux yeux) de votre bébé coule souvent.
  • Les conditions de grossesse et de l’accouchement : des pathologies de grossesse (Prééclampsie, diabète gestationnel, menace d’accouchement prématuré, manœuvres de rotation du bébé…) ou un accouchement difficile (travail long, utilisation d’instrument, dystocie des épaules, naissance prématurée, césarienne) doivent amener à consulter un ostéopathe.

Consulter un ostéopathe pédiatrique


Ecrit par Aude Amalvy, ostéopathe agréée.

Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×