Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Pourquoi la névralgie pudendale n'est vraiment pas une maladie comme les autres

nevralgie pudendale traitement

Il nous semblait important de réaliser cet article pour permettre à nos patients de mieux comprendre les difficultés rencontrées au quotidien pour venir à bout de leur névralgie pudendale. 

Errance thérapeutique, dépression, fatalisme, sur-consommation médicamenteuse, les patients qui se présentent à nos cabinets d'ostéopathie sont trop souvent en situation de grande difficulté, voire parfois de détresse. Vous n'êtes pas seul dans cette situation ; des groupes de parole existent, notamment sur facebook, et montrent bien votre désarroi. 

Cet article est pourtant un message d'optimisme ; il vise à vous aider à peut-être mieux comprendre votre situation, prendre un peu de recul. L'ostéopathie apporte une réponse naturelle et adaptée à votre névralgie pudendale, nous obtenons des résultats prometteur jour après jour avec nos patients. Nous vous faisons profiter ici de notre expérience, sans détours. 


La névralgie pudendale n'est vraiment pas une pathologie comme les autres  pour de nombreuses raisons que je vais vous énumérer ci-dessous. 

Névralgie pudendale : la honte ?

La névralgie pudendale, comme vous le savez sans doute déjà (malheureusement), provoque des douleurs au niveau du périnée, et parfois au niveau de l'anus, des lèvres, de la verge. Vous avez parfois la sensation de brûlure dans le vagin, dans l'anus ou la sensation d'un corps étranger à l'intérieur. 

Si vous arrivez à parler en consultation de ces symptômes, il est beaucoup moins évident d'en parler dans votre environnement proche, de vos amis à votre propre famille. Ce n'est pas pour rien que l'ancien nom du nerf pudendal était le nerf HONTEUX ! 

Quand votre ami vous demande pourquoi vous avez du mal à marcher, vous lui montrez votre pied, votre entorse. C'est facile. Mais comment MONTRER à votre entourage la localisation de vos souffrances qui vous handicapent tant ? 

Névralgie pudendale : inconnue au bataillon !

Aussi surprenant que cela puisse paraître, un grand nombre de médecins généralistes méconnaissent cette pathologie ou bien l'approchent de manière très approximative. Les médecins ne sont pas les seuls à l'ignorer. Neurologues, gynécologues, urologues, souffrent trop souvent d'une méconnaissance concernant la névralgie pudendale. 

Les ostéopathes ne sont également pas tous à l'aise avec cette pathologie, faute d'expérience et de formation adaptée pour traiter votre névralgie pudendale. C'est d'ailleurs pour cette raison que nous avons décidé de référencer les ostéopathes de toute la France qui présentent toutes les garanties pour assurer un traitement optimal. 

Névralgie pudendale : le diagnostic laborieux 

Le diagnostic de la névralgie pudendale est beaucoup trop souvent tardif. La faute à qui ? A vous, qui n'osez pas consulter un thérapeute ? Au thérapeute, qui n'a pas su interpréter les signes que vous lui décrivez ? A la pathologie elle-même qui ne permet pas un diagnostic facile et fiable ? Sans doute à cause d'un peu tout cela.

Les examens complémentaires demandés par votre médecin sont en plus de cela peu contributifs. L' électromyographie périnéale, douloureuse, ne permet pas d'affirmer à 100% le diagnostic de névralgie pudendale. L'IRM, le scanner et la radiographie permettront d'écarter d'autres pathologies (cancer, endométriose, ptose viscérale, etc...) mais ne donneront que très rarement des indications précises sur la névralgie pudendale. 

C'est d'ailleurs pour cette raison que le diagnostic de la névralgie pudendale est essentiellement clinique. C'est à dire qu'un thérapeute compétent et à votre écoute pourra poser ce diagnostic là. Son expérience et sa formation sur le sujet seront primordiaux pour assurer une prise en charge adaptée. 

Névralgie au pudendale : l'inaccessible nerf 

Le nerf pudendal a la particularité d'être un des nerf les plus inaccessibles de notre organisme ; il est en profondeur, sous différentes couches musculaires, aponévrotiques, ligamentaires... Heureusement, une connaissance pointue de l'anatomie permet de repérer des zones d'accès à ce nerf. 

Les infiltrations du nerf pudendal sont très techniques : la zone d'accès est étroite ! Malheureusement elles sont souvent inefficaces car elles vont au mieux juste "masquer" provisoirement la douleur en diminuant l'inflammation. La compression mécanique sur le nerf est toujours présente  et la douleur revient généralement au bout de quelques jours.

L'ostéopathe va lui repérer les zones gâchettes qui provoquent une douleur. Il va ensuite chercher à libérer la zone en tension responsable de la compression sur le nerf. Sa connaissance de l'anatomie de cette région lui permettra d'investiguer des zones telles que le canal d'Alcock, le ligament sacro sciatique, les contractures périnéales, le piriforme, la membrane obturatrice.... qui sont autant de zones permettant un accès  et donc une action directe ou indirecte sur le nerf pudendal. 

Névralgie pudendale : les faux espoirs 

J'échange depuis plusieurs mois sur le groupe facebook dédié aux névralgies pudendales et clunéales  et j'observe également les solutions proposées par certains internautes, à l'affût d'un éventuel conseil pratique que je pourrai donner également à mes patients pour les aider à vivre au mieux dans leur quotidien. C'est très intéressant ! J'observe également que vous vous tournez vers énormément de patiques différentes  et malheureusement sans grand succès généralement. Médicaments, homéopathie, naturopathie, acupuncture, sophrologie, régimes alimentaires... 

La névralgie pudendale n'est pas grave au sens médical du terme ; elle n'affecte pas de manière irréversible un organe comme par exemple un cancer. La névralgie pudendale peut néanmoins avoir un impact très important sur votre santé physique et psychique au quotidien si sa prise en charge n'est pas adaptée. 




L'ostéopathie, une solution pour la névralgie pudendale ? 

   L'ostéopathie est souvent évoquée sur les réseaux sociaux, sur les groupes de discussion avec des retours plutôt positifs. Toutefois, comme signalé plus haut, tous les ostéopathes ne connaissent pas forcément suffisamment cette pathologie. C'est dommage car l'ostéopathie apporte une solution à la fois non invasive, non douloureuse et efficace dans la durée. Attention, pas de nouveaux faux espoirs ! L'ostéopathe "spécialiste" de la névralgie pudendale  apportera une réponse adaptée à VOTRE névralgie pudendale : entendez par là qu'il n'appliquera pas systématiquement la même recette à tous ses patients (contrairement à la médecine traditionnelle), la névralgie pudendale ayant des causes multiples selon les cas.  

Les patients se présentent bien souvent au cabinet avec une forme de résignation. "Je n'ai plus vraiment d'espoir, mais on m'a dit que vous faisiez des merveilles, donc, bon, on va quand même essayer." 

L'ostéopathe ne fait pas des merveilles, il va juste repérer les zones responsables de la névralgie pudendale et les traiter. C'est votre organisme qui devra ensuite s'adapter à ce traitement et faire en sorte que l'inflammation diminue voire disparaisse. Je veux dire par là que vous êtes pleinement acteur (ou actrice) de votre traitement. Une alimentation anti oxydante (curcuma, omégas 3,...), une posture adaptée en évitant les postions assises prolongées, un minimum d'activité physique adaptée, etc... Tous ces conseils que pourra vous donner l'ostéopathe font partie intégrante de votre traitement et permettront d'optimiser les chances de réussite. N'attendez donc pas que votre ostéopathe fasse tout le travail. Il vous donnera des clés, à vous de jouer ! 

Abordez votre consultation d'ostéopathie en vous mettant en tête qu'il ne fera pas de miracle de manière immédiate. Les patients observent même parfois une petite gêne après la consultation et le jour suivant ; c'est tout à fait normal, le travail sur la zone irritée peut provoquer une petite réaction. Les progrès sont observables significativement dès la première consultation dans le premier mois, si la zone travaillée correspond bien à la zone responsable de la névralgie pudendale. Cela dépend également d'autres facteurs (importance de votre inflammation, ancienneté, traumatisme direct, etc...). 

Qu'attendre réellement de l'ostéopathie ? 

  • Dans les jours  qui suivent le traitement : Pas grand chose, mais cela dépend surtout de votre état inflammatoire et de l’ancienneté de votre névralgie pudendale.
  • Dans les semaines qui suivent le traitement : une diminution significative de l'intensité des crises qui seront également plus espacées. L'objectif sur le moyen terme est de retrouver un confort de vie au quotidien. La guérison peut être rapide, mais pas de faux espoirs, une majorité des névralgie pudendales est rarement complètement guérie en un ou deux mois.
  • Sur le long terme (après 3 mois) : la guérison. Comme nous vous l'avons signalé à plusieurs reprises, chaque névralgie pudendale est différente ; personne ne pourra affirmer de guérison à 100% sur un délai défini, ce ne serait qu'un faux espoir de plus ! Si quelqu'un vous le promet, fuyez :) 

Si vous souhaitez consulter un ostéopathe compétent pour traiter votre névralgie pudendale, contactez-nous. Nous nous ferons un plaisir de vous aider et de vous mettre en relation avec un ostéopathe référencé "névralgie pudendale" le plus proche de chez vous. 

Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×