Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Zoom sur l'auriculothérapie pour traiter ma névralgie pudendale

auriculothérapie névralgie pudendale

Qu'est ce que l'auriculothérapie ?

L’auriculothérapie peut être considérée comme une sorte d’acupuncture de l’oreille pour la majorité, mais il s’agit plutôt d’une forme de réflexothérapie appliquée à l’oreille, comme la réflexothérapie plantaire par exemple.  

En effet, dans l’auriculothérapie, le pavillon de l’oreille est perçu comme une cartographie du corps humain répertoriant un réseau de points reliés au système nerveux central et aux organes (somatotopie). 

Ainsi, lorsqu’un organe souffre, le système nerveux intègre l’information au niveau central, et d’après les hypothèses de l’auriculothérapie, on retrouve un point douloureux réflexe au niveau du pavillon de l’oreille, correspondant à la zone de l’organe en question. De par ce biais, agir sur le point reflexe douloureux de l’oreille pourrait normaliser la réponse du système nerveux par arc reflexe et diminuer la souffrance proprement dite de l’organe. 

L’auriculothérapie consiste à implanter des petites aiguilles au niveau de l’oreille qui vont agir en induisant une action réflexe. Le pavillon auriculaire est étroitement lié au cerveau, lequel gère les différents organes du corps. Le pavillon auriculaire est un lieu réflexe qui possède une très riche innervation, ce qui le rend particulièrement intéressant.

L’auriculothérapie consiste à détecter le point d’alarme responsable de la douleur de la zone en question. Le système nerveux véhicule l’information de dysharmonie jusqu’à l’oreille, le pavillon auriculaire servant ici de récepteur. La correction consiste à agir sur le point douloureux. Elle s’effectue par les systèmes nerveux grâce à la transmission des stimulations par voies réflexes, le pavillon auriculaire ayant ici un rôle d’émetteur.

Cette discipline alternative a apparemment de très bons résultats sur les douleurs fantômes après amputation d’un membre et les douleurs après chirurgie mammaire (post-mastectomie et curage ganglionnaire dans le cas d’un cancer du sein, par exemple) ou sur les douleurs cicatricielles post-radiothérapie.

Névralgie pudendale : Ostéopathie et auriculothérapie, le duo gagnant ? 


Pour ce qui nous concerne, ici la névralgie pudendale, l’auriculothérapie est particulièrement efficace dans la prise en charge des douleurs de type neuropathiques, c’est-à-dire en lien avec un circuit nerveux. 

On peut ainsi soulager les douleurs liées à des cicatrices nerveuses qui se manifestent par des décharges électriques, une perte de sensibilité ou autre. En quelques minutes, l’auriculothérapie permet de rétablir une connexion avec la zone réflexe, de retrouver une bonne sensibilité et de soulager les douleurs neuropathiques.

De nombreuses douleurs peuvent être soulagées grâce à l’auriculothérapie, comme par exemple : Sciatiques, lombalgies, migraines, douleurs arthrosiques, douleurs consécutives à une radiothérapie ou une chirurgie, névralgies.

En dehors de son efficacité sur la douleur, l’auriculothérapie s’avère particulièrement intéressante pour :

La dépression, la gestion du stress, l’anxiété et les troubles digestifs fonctionnelles peuvent être présent dans la névralgie pudendale, d’où l’intérêt franc de l’utilisation de cette thérapie. 

L'ostéopathie et l'auriculothérapie sont donc deux thérapies douces et non invasives permettant une approche adaptée et efficace aux personnes souffrant de névralgie pudendale. 

Déroulement d’une séance d’auriculothérapie

Après avoir posé son diagnostic, le médecin auriculothérapeute va stimuler la zone pavillonnaire de l’oreille correspondant à la zone d’innervation concernée, à l’aide :

  •       D’une aiguille stérile à usage unique ou semi-permanente (posée pendant une à trois semaines)
  •       D’un aimant
  •       D’impulsions électriques
  •       De fréquences laser infrarouges
  •       Par cryothérapie (injection d’azote liquide à l’aide d’un cryopuncteur)

Le résultat est souvent immédiat et dure dans le temps, en cas d’échec au bout de la 3eme séance, il vaut mieux arrêter et ne pas poursuivre le traitement, afin d’en cibler un qui sera plus efficace pour vous. En dehors de la grossesse, il n’existe pas de contre-indication à l’auriculothérapie. Dans la plupart des cas, cette discipline permet de réduire considérablement les médicaments prescrits contre la douleur.


Cet article est écrit par Marie RAYBAUD, Ostéopathe à Cannes et alentours (St Tropez...)

Marie RAYBAUD ostéopathe Cannes
Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×