Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Mal de dos : les remèdes de grand-mère qui sont vraiment efficaces

Remèdes de grand mère pour le mal de dos
Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec 76843 patients et 779 ostéopathes.
Le mal de dos, ce fléau de notre société moderne. 4 personnes actives sur 5 déclarent avoir déjà eu des problèmes de dos dans liés au travail. De plus, on estime que 66 à 75% des personnes souffriront au moins une fois dans leur vie d’une lombalgie, c’est-à-dire d’une douleur en bas du dos.

Il est possible de traiter ces maux de dos de diverses façons : avec du repos, des médicaments, ou encore en ayant recours à des médecines douces ou des thérapies alternatives. Mais saviez-vous que certains vieux remèdes de grand-mère sont véritablement efficaces ?

Lesquels ? Existe-t-il une ou plusieurs explications à cela ?

Restez avec nous, on vous dit tout dans cet article.

Consulter un ostéopathe

Le mal de dos : un enjeu de santé publique

De par sa fréquence, ce qu’on appelle le « mal de dos » est considéré comme un vrai problème de santé publique. On estime que 14 à 45% de la population adulte pourrait souffrir de lombalgie (soit de douleur dans le bas de dos) et que 12 à 34% des adulte souffriraient de douleurs au niveau des cervicales (les douleurs dorsales, soit la zone entre les lombaires et les cervicales, seraient elles plus rares). Pour plus d'information sur la lombalgie, vous pouvez lire notre article : l'ostéopathie pour soulager la lombalgie chronique.

Ce qui fait du mal de dos un enjeu de santé publique c’est aussi sa tendance à se chroniciser, c’est-à-dire à perdurer dans le temps, puisque bien que 90% des lombalgies communes (non liées à une pathologie) guérissent spontanément, des études estiment qu’une lombalgie sur dix pourrait se chroniciser au point d’avoir des effets psychologiques, sociaux et professionnels (incapacité à travailler, personne qui se coupe de ses proches…).

Le mal de dos, c’est aussi un enjeu économique puisque ce dernier représente un coût, non seulement pour les assurances maladies, mais également pour les entreprises :

  • Pour l’assurance maladie, le coût moyen par patient est estimé à 15 679 euros ;
  • Pour les entreprises, toutes entreprises confondues, le coût serait estimé à environ un milliard d’euros.

Le mal de dos, un problème de société

Mal au dos… C’est-à-dire ?

On parle de mal de dos… Mais de quoi s’agit-il exactement ? Qu’est-ce qu’on nomme « mal de dos » ?

Le dos peut se diviser en trois zones :

  • La zone cervicale, constituée par les sept vertèbres cervicales ainsi que les ligaments et muscles qui s’y rattachent ;
  • La zone dorsale ou thoracique, qui se compose de douze vertèbres thoraciques, ainsi que vingt-quatre côtes (douze de chaque côté) qui s’articulent avec les vertèbres puis viennent se rejoindre à l’avant au niveau du sternum, et des ligaments et muscles qui s’y rattachent ;
  • La zone lombaire, composée elle de cinq vertèbres lombaires, de ligaments et de muscles.

Les trois zones du dos, et plus particulièrement la colonne vertébrale, assurent deux fonctions principales :

  • Une fonction de soutient et de protection, puisque la colonne et les structures qui s’y rattachent (ligaments, muscles…) forment un soutien pour la tête, et protègent la moelle épinière ;
  • Une fonction de mobilité et posture, mobilité permise par la structure de la colonne. La posture, elle, est surtout maintenue par les structures alentours, notamment les muscles.

Lorsqu’on parle de maux de dos, on parle donc de douleurs dans l’une ou plusieurs de ces trois zones.

Les maladies qui se cachent derrière le mal de dos

Dans certains cas, il est possible que votre mal de dos soit le signe d’une pathologie sous-jacente, quelque chose de plus grave, qui peut nécessiter une prise en charge médicale.

Les pathologies qui peuvent se cacher derrière un mal de dos sont diverses et variées pouvant aller d’une simple fracture à une maladie cancéreuse en passant par des troubles vasculaires ou neurologiques.

Dans ces cas-là, il y a des signes ou des symptômes qui doivent vous alerter et vous amener à consulter rapidement un médecin. Parmi les signes qui peuvent faire suspecter une pathologie sous-jacente on retrouve :

  • Une douleur constante, progressive, qui ne s’améliore pas au repos ;
  • Une douleur qui fait suite à un traumatisme ;
  • Une fièvre persistante ;
  • Si votre douleur arrive dans un contexte de prise chronique de cortisone ;
  • Si vous avez une douleur inhabituelle associée à un ou des antécédent(s) de cancer ;
  • Une perte de poids rapide et inexpliquée ;
  • Une douleur qui irradie dans les membres et peut engendrer des troubles comme des paresthésies voire une paralysie.

Si vous souffrez d’un ou plusieurs de ces symptômes, en plus d’une douleur dans le dos inhabituelle, n’hésitez pas à consulter rapidement votre médecin.

Les conséquences d'un mal de dos

Et s’il ne s’agit pas d’une pathologie, d’où ça peut venir ?

Il est bien-entendu possible d’avoir mal au dos sans avoir de pathologie sous-jacente. C’est notamment ce qu’on appelle les lombalgies communes lorsque ces douleurs touchent le bas du dos.

Dans le cas où vous souffrez d’un mal de dos qui n’est pas lié à une maladie, la douleur peut être causée par différentes structures :

  • Les articulations, qui parfois sont « bloquées » ou restreintes en mobilité et peuvent alors être douloureuses. Au niveau du dos il s’agira notamment des articulations entre les vertèbres elles-mêmes ou entre une vertèbre et une côte ;
  • Les muscles (ou les tendons), un muscle trop contracté ou au contraire trop étiré au niveau du dos peut causer des douleurs ;
  • Les ligaments, parfois trop étirés entre deux vertèbres ;
  • Les disques inter-vertébraux, qui peuvent être comprimés, pincés, ou en torsion entre deux vertèbres selon la contrainte et les mouvements effectués.

Il est également possible de souffrir du dos à cause de ce que l’on appelle un « trouble fonctionnel », notamment digestif (voir notre article : l'ostéopathie pour traiter les troubles digestifs). Les troubles fonctionnels viennent perturber un organe dans sa fonction, sans que celui-ci soit nécessairement pathologique. Par exemple, une personne qui souffre de constipation chronique peut souffrir de lombalgies en lien avec ce trouble. Comment ça fonctionne ? Les organes sont enveloppés d’une membrane qui les protège et cette dernière s’attache sur la colonne. Lorsqu’un organe est perturbé, il peut alors tirer sur cette membrane, qui va elle-même tirer sur la colonne vertébrale et causer un mal de dos.

Les remèdes de grand-mère qui marchent VRAIMENT contre le mal de dos

Mais alors, pour un mal de dos dont on ne peut pas se débarrasser, que faire ? Heureusement que nos grand-mères sont là ! Certains de leurs remèdes qui peuvent nous paraître quelque peu fantasques sont réellement efficaces. Mais comment ?

Voici une liste (non exhaustive) de quelques remèdes de grand-mère efficaces contre un mal de dos récalcitrant :

  • Le cataplasme de verveine, grâce à ses propriétés analgésiques, la verveine permet de réduire les tensions musculaires et/ou nerveuses, et les douleurs liées aux rhumatismes. Pour cela, portez à ébullition deux poignées de feuilles de verveine dans l’équivalent de deux tasses de vinaigre de vin. Laissez bouillir environ deux minutes, puis, une fois le mélange refroidi, appliquez le en cataplasme sur la zone douloureuse et laissez agir environ quinze minutes ;
  • L’huile de millepertuis, efficace en cas de léger traumatisme, de coup ou de bleu de par ses propriétés anti-inflammatoires et cicatrisantes, elle peut s’appliquer directement sur la zone douloureuse ;
  • L’huile essentielle de gaulthérie, qui a des propriétés anti-inflammatoires et antalgiques, est particulièrement efficace associée à de l’huile d’arnica, notamment après une séance de sport ou des douleurs liées à une station assise prolongée (pour les personnes travaillant à un bureau notamment) ;
  • La chaleur, connue pour ses propriétés myorelaxantes, est particulièrement efficace pour ce qui est des douleurs musculaires. On peut l’appliquer sur la zone endolorie à l’aide notamment d’une bouillotte ou d’un coussin de noyaux de cerises ;
  • L’écorce de saule blanc est une plante aux propriétés anti-inflammatoires et antalgiques, particulièrement efficace sur des douleurs articulaires liées à l’arthrose. L’écorce de saule blanc a également des propriétés antipyrétiques, c’est-à-dire qu’elle peut aider à faire baisser la fièvre. Cette plante peut être prise par voie orale en infusion ou en teinture, toujours mélangée avec de l’eau, avant chaque repas de la journée. Attention cependant aux effets secondaires ou aux intolérances, puisque le principe actif de cette plante est un dérivé de l’aspirine ;
  • La valériane, connue pour son effet myorelaxant (décontractant musculaire), permet de réduire les douleurs liées aux tensions musculaires. Elle est à consommer en infusion, de préférence le soir car cette plante a un effet sédatif ;
  • La scrofulaire est une plante ayant des effets anti-inflammatoires et antalgiques, particulièrement efficaces dans le soulagement des douleurs liées aux maladies arthritiques, notamment le rhumatisme psoriasique. Elle peut se consommer en teinture ou en infusion deux à trois fois par jour ;
  • Le cataplasme d’argile verte, l’argile verte ayant plusieurs propriétés : elle est anti-inflammatoire, cicatrisante (notamment dans le cas des traumatismes ligamentaires ou tendineux), permet de drainer les œdèmes et réduire les hématomes. Elle est à appliquer en cataplasme directement sur la zone douloureuse, recouverte ensuite d’un linge propre ;
  • Le cataplasme de chou, le chou ayant des vertus anti-inflammatoires, un cataplasme de chou peut se révéler efficace contre des douleurs liées à l’arthrose ou à l’arthrite. Pour cela, utilisez de préférence du chou frisé, mettez les feuilles au four cinq minutes à 200°C et appliquez les ensuite sur la zone douloureuse. Le cataplasme sera d’autant plus efficace si vous retirez la nervure centrale au préalable et écrasez les feuilles avec un rouleau à pâtisserie pour en faire sortir le jus. Vous pouvez également les appliquer sans les cuire. Il est possible de laisser le chou agir toute la nuit ;
  • Le cataplasme de moutarde, qui a un effet antalgique, est efficace pour soulager le mal de dos notamment dans les cas de rhumatismes. Pour la préparation, mélangez environ deux cuillères à soupe de moutarde avec de l’eau tiède, déposez la préparation sur une compresse et appliquez le cataplasme sur la zone douloureuse. Laissez agir dix à quinze minutes ;
  • La racine de gingembre, plante ayant des vertus anti-inflammatoires, peut se consommer en infusion pour soulager le mal de dos ;
  • Le lait à l’ail ;
  • Les bains au sel d’Epsom, le sel d’Epsom est un composé minéral de magnésium et de sulfate retrouvé dans le Surrey en Angleterre. C’est un anti-inflammatoire naturel qui aide à réduire les maux de dos et les tensions musculaires. Ajoutez trois à quatre cuillères à soupe de sel d’Epsom dans votre bain chaud et le tour est joué !

Attention cependant à bien vous renseigner avant d’ingérer ou d’utiliser une plante pour votre mal de dos, certaines ont des contre-indications et peuvent s’avérer toxiques si elles sont mal utilisées.

Le mal de dos est un réel enjeu de santé publique, tant de par sa fréquence que par le coût qu’il représente pour les assurances maladies ou les entreprises. Il peut parfois cacher une pathologie, c’est pourquoi si vous ressentez une douleur intense associée à des symptômes inhabituels il ne faut pas hésiter à consulter un médecin. Mais la plupart du temps, un mal de dos n’est pas dû à une maladie mais aux contraintes que notre dos supporte tout au long de notre vie. Heureusement pour nous, les grand-mères existent et elles ont des remèdes efficaces bien que surprenants. Alors la prochaine fois que votre dos vous fait souffrir, pourquoi ne pas vous fier à ces petites astuces ? Qui sait, vous pourriez être surpris !

Consulter un ostéopathe


Article écrit par Elora Martinez

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec 76843 patients et 779 ostéopathes.
Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes,
et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !
Le site reflexosteo.com propose gratuitement un service de diffusion de témoignages personnels dans le domaine de l’ostéopathie et la santé. Le contenu des témoignages est sous votre responsabilité. Cet espace n’est pas un moyen d’obtenir un diagnostic médical ni d’obtenir un RDV avec un ostéopathe. Cliquez ici pour obtenir un RDV avec un ostéopathe proche de chez vous.

Retrouvez tous nos articles sur le thème "MAL DE DOS"

Soulager son mal de dos en voiture

Mal au dos en voiture ?

Mal au dos à droite

Mal au dos à droite

Temoignages

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec notre communauté de plus de 76843 patients.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes, et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !


Actu - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie
Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×