REFLEX OSTEO lance son site e-commerce La Maison des Ostéos !

Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Prendre votre RDV
Visiter notre boutique

Syndrome des jambes sans repos durant la grossesse

syndrome jambes sans repos grossesse

Consultez un ostéopathe agréé près de chez vous.

Hero perso - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

Les douleurs dans les jambes sont monnaie courante durant la grossesse et peuvent être de nature très différentes : jambes lourdes, sciatiques et cruralgies, courbatures, fatigue... mais aussi « syndrome des jambes sans repos ». Ce trouble, qui toucherait une femme sur 3 ou 4, peut se révéler particulièrement gênant, notamment durant le troisième trimestre. En quoi consiste-t-il, quelles sont les causes et comment le traiter ? On vous explique tout.

Syndrome des jambes sans repos (SJSR) ou maladie de Willis-Ekbom : qu’est-ce que c’est ?

Dans la population adulte totale, le syndrome des jambes sans repos (SJSR) ou maladie de Willis-Ekbom toucherait 3% de la population. Il apparaît souvent à l’âge adulte et se caractérise par une sensation d’impatience et/ou des douleurs dans les jambes, au repos. Plusieurs formes et plusieurs causes existent, bien que la maladie soit le plus souvent idiopathique (sans cause retrouvée).

Les symptômes du syndrome des jambes sans repos (SJSR) ou impatience dans les jambes

Ce syndrome se manifeste majoritairement par des sensations désagréables voire douloureuses dans les jambes. Ces sensations peuvent être ressenties et décrites de diverses façons :

  • impatience ou agacement, besoin de bouger les jambes,
  • fourmillements et picotements,
  • brûlure le long de la jambe,
  • sensation de décharge électrique,
  • torsions, secousses, contractures…

Bien souvent, la sensation est difficilement définissable et il est compliqué de mettre des mots dessus.

Ce qui caractérise ce syndrome est aussi la difficulté voire l’incapacité à rester assis ou allongé pendant une longue période de temps.

Les symptômes apparaissent au repos : ils sont donc plus fréquents le soir et parfois le matin, au réveil. Dans la journée, quand vous bougez ou marchez, ils sont diminués et disparaissent.

Jambes sans repos : quelles conséquences ?

Le syndrome des jambes sans repos peut avoir un gros retentissement sur la qualité de la vie quotidienne : en effet, en fonction de son intensité, il peut grandement impacter le sommeil. Difficultés à l’endormissement, secousses nocturnes provoquant des réveils, besoin de marcher et de bouger qui rend le repos impossible… une grande fatigue peut s’installer, ce qui est d’autant plus problématique chez la femme enceinte.

jambes sans repos grossesse fatigue

Pourquoi le syndrome des jambes sans repos touche-t-il les femmes enceintes ? Quelles causes ?

On sait que les femmes enceintes présentent un risque accru de développer un syndrome des jambes sans repos : il toucherait une femme sur 3 durant sa grossesse, et les deux tiers d’entre elles ne l’auraient jamais ressenti auparavant. Il se manifeste en majorité durant le troisième trimestre.

Les causes de cette corrélation sont encore assez floues : on ne sait pas à proprement parler ce qui déclenche le syndrome pendant la grossesse. Plusieurs facteurs ont cependant été mis en causes et pourraient favoriser l’apparition du syndrome :

  • une prédisposition génétique : le syndrome des jambes sans repos semble posséder une composante héréditaire et serait plus enclin à toucher plusieurs membres d’une même famille.
  • un antécédent : si vous avez été touchée par ce trouble à un moment de votre vie, avant votre grossesse, il a de forts risques de ressurgir durant celle-ci.
  • la multiparité (ou pluriparité) : le fait d’avoir connu plusieurs grossesses auparavant rendrait les femmes plus sujettes à ce trouble.
  • un taux d’hémoglobine et de ferritine bas : des carences en ces protéines indispensables à la bonne fonction d’oxygénation du sang pourraient être un facteur rentrant en compte dans la présence du syndrome des jambes sans repos, causant une moins bonne irrigation sanguine des jambes et un besoin de bouger pour favoriser la circulation.
  • une carence en folates (acide folique) : vitamine de la famille des vitamines B, l’acide folique est un nutriment nécessaire à la production des globules rouges et au bon développement du système nerveux de bébé. Une carence en folates pourrait se manifester par un syndrome des jambes sans repos, par les mêmes mécanismes que le déficit en hémoglobine et ferritine.
  • l’augmentation du taux d’œstradiol lors du troisième trimestre : plusieurs hypothèses tendent à montrer que le syndrome des jambes sans repos serait lié à un déséquilibre hormonal, possiblement imputable à l’adrénaline ou à l’œstradiol lorsqu’il survient durant la grossesse.

Le syndrome des jambes sans repos peut aussi survenir de façon idiopathique durant la grossesse, c’est-à-dire sans qu’aucune des causes citées ci-dessus ne soit retrouvée. Notez cependant que le syndrome en lui-même ne présente aucun danger, ni pour vous, ni pour votre bébé. Seules les conséquences néfastes sur le sommeil sont à redouter ; ainsi que l’inconfort qui peut se révéler particulièrement gênant pour la future maman.

Syndrome des jambes sans repos enceinte : quelle évolution ?

Cependant, il convient de rester optimiste : dans 97% des cas, les manifestations du syndrome des jambes sans repos restent modérées durant la grossesse, donc supportable. Après l’accouchement, elles disparaissent en général sous deux semaines. Le trouble ne persiste donc pas par la suite. En revanche, la moitié des femmes sujettes à ce trouble durant une première grossesse sont touchées pour leurs grossesses ultérieures…

Jambes sans repos durant la grossesse : quels traitements ?

Du fait de son intensité modérée et parce que le syndrome disparaît de lui-même après l’accouchement, il est rare qu’un traitement soit prescrit. En effet, aucun médicament ayant fait ses preuves n’est indiqué pour l’instant dans le traitement du syndrome des jambes sans repos en lien avec la grossesse. De plus, comment de nombreuses molécules sont contre-indiquées pendant la grossesse, il est excessivement rare qu’un traitement médicamenteux soit prescrit.

Une supplémentation en magnésium

Bien que cette méthode n’ait pas encore de solides preuves scientifiques, il semblerait qu’une supplémentation en magnésium puisse aider à diminuer les symptômes.

jambes sans repos grossesse ostéopathie

Soulager les jambes sans repos durant la grossesse avec l’ostéopathie

Un suivi par votre ostéopathe est recommandé tout au long de votre grossesse, notamment pour diminuer les douleurs et augmenter votre confort. L’ostéopathie permet de soulager naturellement le syndrome des jambes sans repos, sans danger pour vous ni votre bébé. En effet, cette thérapie manuelle permet de corriger les blocages restrictions, au niveau des jambes et du bassin, et ainsi de favoriser une bonne répartition des contraintes et de diminuer la fatigabilité musculaire. Un meilleur drainage veineux et aussi favorisé.

L’ostéopathie permet aussi de favoriser le bon fonctionnement du système nerveux, notamment du système neuro-végétatif et, ainsi, de limiter les déséquilibres hormonaux. Si vous souffrez d’autres maux de grossesse, votre ostéopathe les prendra également en compte afin d’effectuer un bilan global et de vous redonner le plus de confort possible.

Syndrome des jambes sans repos : quelques conseils pour vivre au mieux sa grosse malgré tout

Pour finir, voici plusieurs conseils que vous pouvez appliquer pour diminuer les symptômes des jambes sans repos durant votre grossesse.

Bouger, oui, mais au bon moment !

Conserver une activité physique douce est recommandé durant la grossesse, d’autant plus si vous êtes sujettes à des pathologies et douleurs sur les membres inférieurs. Attention cependant : faites votre sport plutôt en journée et évitez les activités intenses le soir. On vous recommande de favoriser la marche, le vélo, la natation ou des activités de renforcement douces (yoga prénatal, pilates…). Ces pratiques sont adaptées à la grossesse et sans danger.

Se détendre

Des exercices de détente et de relaxation ou un bain chaud peuvent aider à soulager le syndrome des jambes sans repos. Vous pouvez vous tourner vers des étirements, des exercices de méditation ou de respiration ou même de la sophrologie.

Équilibre alimentaire et compléments

Même si ce n’est pas toujours le cas, le syndrome des jambes sans repos peut être aggravé par des déséquilibres alimentaires. Faites donc attention à conserver une alimentation équilibrée et riche en nutriments essentiels. Une supplémentation en folates ou magnésium peut être une bonne idée, mais doit toujours être faite après consultation d’un avis médical.

Limiter thé et café

Enfin, il est recommandé de limiter les excitants tels que le thé ou le café, surtout en soirée. Il en va de même pour les boissons énergisantes, les sodas et les boissons sucrées.

Massez-vous ou faites-vous massez par votre partenaire !

En plus d’être agréable, une séance de massage permet de calmer la sensation d’impatience et de diminuer les spasmes musculaires. Alors, n’hésitez plus !

jambes sans repos grossesse massage
Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes,
et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !

Temoignages

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec notre communauté de plus de 139521 patients.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes, et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !


Actu - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

Retrouvez tous nos articles sur le thème "FEMME ENCEINTE"

Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×