Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Syndrome du piriforme : pourquoi consulter un ostéopathe ?

Traiter le syndrome du  piriforme
Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec 76575 patients et 779 ostéopathes.
Le muscle piriforme (appelé auparavant le muscle pyramidal) est un petit muscle de la région fessière. Un petit muscle, mais qui peut provoquer de gros désordres !


Par sa proximité au nerf sciatique et au nerf pudendal, il est souvent responsable de douleurs fessières ou périnéales (sciatique, névralgie pudendale...). Son rôle dans notre posture est également essentiel. 
Alors qu’est-ce que le piriforme ? Quelles-en sont les pathologies les plus fréquentes et comment les prévenir ? Vos ostéopathes vous donnent toutes les explications pour tout comprendre sur le muscle piriforme (pyramidal).


Anatomie du muscle piriforme

Le piriforme est un muscle profond de la région fessière

Le piriforme est un muscle profond situé au milieu de la fesse, entre le sacrum (bas du dos) et la jambe (fémur). Il est horyzontal, et en forme de poire, d'où son nom de muscle piriforme ("en forme de poire"). Il appartient au groupe des muscles pelvi trochantériens.

De l’origine à la terminaison :

  • Insertion : il prend son origine sur la face antérolatérale du sacrum de part et d’autre des deuxièmes et troisièmes foramens sacrés.
  • Trajet : son corps charnu à la forme d’un triangle. Il se dirige vers l’extérieur du bassin en direction de la région fessière. Sur son chemin, il sépare le grand foramen ischiatique en deux canaux supra et infra-piriforme.
  • Terminaison : par l’intermédiaire d’un tendon, le piriforme s’achève sur la partie supérieure du grand trochanter (ou partie supérieure du fémur).

Le piriforme est vascularisé par l’artère glutéale supérieure

Les actions :

Le piriforme est abducteur de hanche lorsque que cette dernière est en flexion, et rotateur externe lorsqu’elle est en extension. Il stabilise également le sacrum et de la hanche lors des mouvements.

La vascularisation et l’innervation :

Le piriforme est vascularisé par l’artère glutéale supérieure, provenant de l’artère iliaque interne. La vascularisation veineuse est assurée par la veine glutéale supérieure et drainée par la veine iliaque interne.

L’innervation du muscle piriforme est assurée par le nerf piriforme issu du plexus sacré.

Remarque : Il est important de noter le rapport étroit entre le nerf sciatique et le muscle piriforme. Bien qu’il existe quelques variations anatomiques, le nerf passe sous le muscle chez 85 % de la population.

Vascularisation région piriforme – vue face postérieure

Les causes de douleurs du piriforme

Comme tous muscles, le piriforme peut être sujet aux tendinites, aux bursites ou encore aux élongations de gravités variables. 

Par son étroit rapport anatomique avec le nerf sciatique, une pathologie spécifique touche ce dernier : le syndrome du piriforme. Il s’agit de l’irritation du nerf provoquée par une hypertrophie du piriforme.


Le syndrome du pyramidal est décrit comme une douleur au niveau de la fesse parfois accompagnée d’irradiations à la face postérieure de la cuisse. Cette douleur est aggravée par la position assise prolongée, la montée d’escaliers ainsi que la marche sur un terrain irrégulier.

Les variations anatomiques de la trajectoire du nerf sciatique et la sollicitation excessive du muscle piriforme, due à des troubles morpho-statiques, en sont les causes principales.

Il peut être également provoqué par un traumatisme direct sur le massif fessier ou un faux mouvement.

En outre, la pratique de la course à pied, du cyclisme et de sports asymétriques (escrime, golf, tennis etc.) peuvent favoriser l’apparition de ce syndrome.

Les individus ayant des antécédents de lombosciatique ou de coxalgie sont plus sujets à cette pathologie.

Le piriforme et l’ostéopathie

L’ostéopathe doit tout d’abord évaluer l’incidence des contraintes quotidiennes subies par le patient (professionnelles, sportives) ainsi que son hygiène de vie. Cette enquête vise à appréhender de manière globale et précise la cause de la douleur.

Les objectifs de la consultation ostéopathique sont alors :

  • Postural : normaliser les modulateurs de la posture ;
  • Articulaire : redonner une mobilité optimale aux articulations du bassin et coxo-fémorales, ainsi qu’au rachis lombaire ;
  • Tissulaire : détendre des tensions musculaires de la région fessière et notamment du piriforme ;
  • Vasculaire : stimuler la circulation artérielle et veineuse ;
  • Nerveux.

Le syndrome du piriforme résulte principalement d’un surmenage du muscle. C’est pourquoi il est primordial d’équilibrer l’ensemble du corps, notamment les membres inférieurs, l’ensemble du rachis ainsi que l’axe cranio-sacré.

Prendre RDV avec un ostéopathe


Lou Roussel

Lou Roussel

Ostéopathe D.O diplômée de l'institut de Rennes, j'effectue des consultations à domicile dans Paris et sa banlieue. Ma pratique est variée : j'estime que l'application d'un traitement doit être adaptée et respectueuse du patient. Ma formation me permet de prendre en charge le nourrisson, l'enfant, l'adulte, la femme enceinte, le sportif, la personne âgée et la personne en situation de handicap. J'apprécie prendre le temps auprès de mes patients afin de leur donner explications et conseils.

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec 76575 patients et 779 ostéopathes.
Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes,
et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !
Le site reflexosteo.com propose gratuitement un service de diffusion de témoignages personnels dans le domaine de l’ostéopathie et la santé. Le contenu des témoignages est sous votre responsabilité. Cet espace n’est pas un moyen d’obtenir un diagnostic médical ni d’obtenir un RDV avec un ostéopathe. Cliquez ici pour obtenir un RDV avec un ostéopathe proche de chez vous.

Temoignages

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec notre communauté de plus de 76575 patients.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes, et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !


Actu - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie
6 - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie
26/05/2020

laun

Syndrome du piriforme

Depuis toute petite je n’ai quasiment que fait de la natation et ce jusqu’à mes 18 ans. A cette période je suis entrée dans une école où la course à pied était importante. J’ai donc commencé à courir plusieurs heures par semaines. Au bout de 6 mois j’ai commencé à avoir des douleurs dans la fesse quand j’étais assise plus de 2h (ce qui était courant dans mon emploie du temps). Je suis allée chez le médecin mais elle ne savait pas ce que j’avais et m’a donné des anti-inflammatoires ce qui a aidé un peu. J’ai donc continué ma routine habituelle car je n’avais aucun diagnostique et jusqu’à la nous n’avions pas pensé que la course pouvait poser problème... La douleur a empiré petit à petit. Après un passage aux urgences car le médecin ne savait plus quoi faire, je suis ressortie avec une radio qui ne montrait rien et du tramadol. Je le prenais tous les jours et j’avais quand même mal. On m’a dit de faire attention car il peut causer une addiction donc je l’ai arrêté car de toute façon je ne sentais aucun effet positif et j’avais plusieurs effets secondaires. J’ai fini l’année scolaire dans une douleur quasi permanente (A ce stade j’avais arrêté la course car courir me faisait mal aussi). Durant tout ce temps, pas une fois on m’a conseillé d’aller chez un ostéopathe ou un kiné.
J’ai passé les vacances d’été à essayer de me reposer au maximum, je ne pouvais plus faire de sport et nager commençais à me faire mal sur la durée aussi, mais au quotidien j’allais mieux, je n’avais plus mal.
Puis la rentrée est arrivée, les cours sur des chaises pas confortables et hop j’avais de nouveau mal.
Heureusement j’avais trouvé des positions qui me permettaient un peu de soulager la douleur, et je me levait fréquemment pour me dégourdir les jambes mais avec le rythme imposé par les études et la concentration que je devais donner pour réussir, c’était très compliqué. Je n’arrivais plus à bosser le soir, je ne voulais plus rien faire...

1 an après le début des symptômes, on me dit d’aller chez le rhumatologue, il me c taqué le dos et me dit « Ça y est vous n’aurez plus mal dans 24h » .... Comment donner de faux espoirs à quelqu’un!
Puis on me prescrit un scanner, rien, puis une IRM, encore rien, puis 2,mois plus tard un rendez vous chez le neurologue (la prochaine étape aurait été un rdv chez le psy car je commençait à croire que c’était dans ma tête!).
C’est enfin le neurologue qui m’a dit que par déduction (car mes réactions nerveuses semblaient correctes) il pensait au syndrome du piriforme.
Il m’a donc prescrit des sessions de Kiné car en tant normal au bout de 4 mois avec de la Kiné et en faisant ce qu’il faut au quotidien, il paraît que ça passe. Malheureusement pour moi, on me « diagnostique » 1 an trop tard et selon le Kiné (après 4 mois de séances 2 fois par semaines et des exercices à faire à la maison) le muscle est lésé. Les séances de Kiné ne servent à rien, j’arrête donc tout.
Cela fait maintenant plus d’un an que je ne fait plus rien; plus de sport, marcher pendant longtemps me fait mal aussi, j’adorerais la rando, je ne peux plus en faire, et même la natation, mon sport depuis toute petite, me fait mal au delà d’une heure...
Aujourd’hui, au quotidien je n’ai plus mal, mais si je reste assise plus d’une heure, la douleur revient. En cette période, avec le télétravail, c’est pire car je n’ai pas de bureau adapté donc j’ai de nouveau mal quasiment tous les jours.

Morale de l’histoire, si vous avez ce genre de symptômes, imposez vous! Ne faites pas comme moi à écouter les médecins (qui pour la plupart ne connaissent pas ce syndrome!) et allez chez l’ostéopathe ou le Kiné dès le début des douleurs pour voir si ça vous soulage...

Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×