REFLEX OSTEO lance son site e-commerce La Maison des Ostéos !

Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Prendre votre RDV
Visiter notre boutique

Les traitements naturels du syndrome du côlon irritable

Syndrome du colon irritable

Consultez un ostéopathe agréé près de chez vous.

Hero perso - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

« Il n’y a rien de plus important que d’être en paix avec son ventre » disait Driss Chraïbi, un écrivain. En effet, lorsque des maux de ventre et des signes digestifs tels que ballonnements, diarrhées, constipations, gaz, apparaissent, ils impactent fortement la vie du sujet. C’est le cas notamment du syndrome du côlon irritable.

Consulter un ostéopathe

Le syndrome du côlon irritable, c’est quoi ?

Le syndrome du côlon irritable - encore appelé communément colopathie fonctionnelle - est le trouble gastro-intestinal le plus fréquent au monde. Il atteint en moyenne 10 % de la population française, et touche préférentiellement les femmes. C’est un trouble chronique (durable dans le temps). Le fonctionnement de l’intestin, normalement silencieux, devient douloureux causant une gêne importante pour le patient.

Ce syndrome se caractérise par des douleurs abdominales (spasmes, crampes), un inconfort et des troubles du transit intestinal (constipation, diarrhée ou une alternance des deux). 

Elles se situent surtout en bas du ventre à droite et à gauche (au niveau des fosses iliaques) ainsi que vers le nombril (dans la région ombilicale). Ces douleurs de ventre sont surtout présentes après les repas mais peuvent également apparaitre au réveil. Elles peuvent durer de quelques heures à quelques jours. La selle et l’émission de gaz ont tendance à soulager ces maux.

Syndrome côlon irritable c'est quoi

Bien que ce syndrome se manifeste par des symptômes viscéraux, il impacte également la qualité de vie des patients. Les douleurs peuvent amener à de l’absentéisme, des troubles de la concentration, un stress ainsi qu’une dépression.

Les traitements naturels du syndrome du côlon irritable 

L'alimentation, un traitement naturel contre le côlon irritable

L’alimentation a un impact sur les symptômes de cette colopathie fonctionnelle. En effet, de nombreux patients atteints du syndrome du côlon irritable décrivent une augmentation des douleurs 15 minutes à 3 heures après l’ingestion des aliments. Il est donc important, pour chaque patient, d’étudier quels sont les aliments provoquant et augmentant les maux de ventre.

Les aliments à éviter  pour limiter l'irritabilité du côlon

Certains aliments et boissons favorisent les douleurs abdominales du syndrome du côlon irritable, notons par exemple :

  • Les aliments riches en lipides (poisson et viande grasse, la charcuterie, le pain, les céréales de blé)
  • Les aliments dit « gazogènes » (choux-fleurs, brocolis, pommes crues, compotes, figues, dattes, pois chiches, bonbons, boissons gazeuses…)
  • Des boissons comme le café, l’alcool et les boissons gazeuses

Les aliments appelés FODMAP (Fermentable Oligo, Di, Monosaccharides And Polyols) sont également déconseillés pour les personnes atteintes de colopathie fonctionnelle. Les FODMAP contiennent des petits sucres, qui sont très peu absorbés et difficilement digérés. On les trouve dans :

Des légumes (artichauts, asperges, champignons, choux de Bruxelles…) ainsi que des légumes secs (haricots rouges, pois chiches, flageolets…)

  • Des céréales (riz complet, avoine, pain complet…)
  • Des produits laitiers (lait, fromages, yaourts…)
  • Certains fruits (melon, pêche, abricot, cerise…)

Il est donc conseillé de diminuer la consommation des aliments qui augmentent les symptômes.

Les aliments conseillés contre le côlon irritable

Alors que certains aliments augmentent les douleurs, d’autres peuvent les soulager : ∙ Le radis noir, par ses propriétés antiseptiques et antibactériennes, permet d’améliorer la digestion

Les aliments conseillés pour le colon irritable
  • L’artichaut préserve le bon fonctionnement de l’intestin grêle et prévient la constipation par sa contenance élevée en fibres
  • La mélisse indiquée surtout pour les spasmes ou crampes intestinales. Par son action relaxante et sédative, elle agit sur le système nerveux du ventre
  • L’anis étoilée pour diminuer les spasmes, la mauvaise haleine, les gaz ainsi que les ballonnements
  • La menthe poivrée, par ses propriétés antispasmodiques et de détente des muscles lisses des intestins, permet de réduire les spasmes gastro-intestinaux et les gaz
  • Le fenouil diminue les gaz et facilite la digestion

Une alimentation saine est donc préconisée en évitant les aliments douloureux pour les personnes atteintes du syndrome du côlon irritable. La prise de repas est également importante. Il est conseillé de manger à des heures régulières, de prendre du temps pour mâcher les aliments et de s’asseoir pendant le repas. L’hydratation est également importante tout au long de la journée.

Le diététicien-nutritionniste peut être un allié intéressant pour optimiser l’alimentation d’un patient colopathe. En effet, comme certains aliments viennent augmenter les symptômes, l’aide de ce professionnel de santé permettra de mieux comprendre son alimentation et de l’adapter de manière optimale.

L’activité physique est conseillée pour les douleurs abdominales. En effet, le mouvement favorise la digestion et une bonne mobilité des organes abdominaux, diminuant ainsi les symptômes. De plus, le sport améliore la qualité de vie, le sommeil et diminue l’anxiété.

Enfin, lors des crises douloureuses, vous pouvez réaliser un auto-massage. Pour cela, positionnez votre main sur votre ventre et réalisez des ronds dans le sens des aiguilles d’une montre. Pensez à bien respirer lors de cet exercice. Cet auto-massage aidera au fonctionnement et à la mobilité du système digestif.

Des méthodes naturelles pour réduire l’anxiété et le stress pour votre syndrome du côlon irritable 

Le stress et l’anxiété favorisent les douleurs abdominales et les ballonnements du syndrome du côlon irritable. En effet, les émotions ont un réel impact sur le système digestif, comme le montrent d’ailleurs ces nombreuses expressions de la langue française telles que « la rage au ventre », « des papillons dans le ventre », « l’estomac noué » ou encore « la boule au ventre ».

Le ventre est un système complexe en étroite relation avec le cerveau. 

Le stress et l’anxiété ressentis et analysés par le cerveau pourraient donc également avoir un impact sur le système digestif. Le ventre est un véritable centre émotionnel et son fonctionnement peut être modifié par l’expression de ces émotions.

Les traitements naturelles visant à diminuer l'anxiété 

Hypnose et yoga pour le colon irritable


La sophrologie pour le syndrome du côlon irritable

La sophrologie, par des exercices de respiration, aide à réduire le stress. Cette pratique naturelle permet une meilleure gestion des douleurs abdominales. Elle permet, par la respiration et la visualisation, le relâchement profond des tissus du corps et notamment du ventre. Par ailleurs, une respiration abdominale favorise le transit et améliore également les symptômes. Cette thérapie permet une meilleure perception de soi et des tensions qui existent dans son corps. Elle permet donc de calmer le stress augmentant potentiellement les symptômes et améliore également la digestion.

L'hypnose pour le syndrome du côlon irritable

L’hypnose apporte également des résultats positifs en diminuant le stress et l’anxiété notamment chez les patients atteints du syndrome du côlon irritable. Cette thérapie diminue la perception et le seuil de douleur des symptômes en améliorant également le lien qui existe entre le cerveau et le ventre. Comme pour la sophrologie, l’hypnose aide à diminuer le stress qui a un effet néfaste sur les symptômes de la colopathie fonctionnelle.

La méditation ainsi que le yoga peuvent être bénéfiques pour continuer le travail de respiration, de relaxation et permettre une diminution du stress à long terme.

Consulter un ostéopathe

L’ostéopathie, un traitement naturel pour le syndrome du côlon irritable 

L’ostéopathe va permettre de diminuer la fréquence et l’intensité des symptômes. Le système digestif est composé de nombreux organes reliés par différents tissus. Un mauvais fonctionnement de ces organes peut avoir un impact sur leur mobilité et créer des tensions au niveau des tissus qui les relient. Tout cela vient augmenter les symptômes et créer un cercle vicieux. Des techniques sur la sphère viscérale pourront donc être utiles pour diminuer les tensions des structures reliant les organes mais également redonner de la mobilité aux viscères. Ce traitement ostéopathique permettra donc une meilleure circulation du système digestif et une diminution des douleurs.

Ostéopathie et syndrome du côlon irritable

L’ostéopathe pourra également avoir un impact sur le lien entre le cerveau et le ventre. En effet, plusieurs structures sont à l’origine de cette connexion dont le nerf vague. Il s’agit d’un nerf partant du crâne traversant l’ensemble du corps pour aller innerver de nombreux organes dont les viscères abdominaux. Des tensions au niveau de son trajet pourront diminuer son fonctionnement et ainsi impacter l’innervation et la physiologie de la sphère viscérale. Une consultation ostéopathique peut être nécessaire pour venir optimiser le fonctionnement du nerf vague et de toutes les structures reliant le cerveau au ventre. Une bonne communication assure une meilleure gestion des émotions et un fonctionnement idéal du système digestif.

L’ostéopathe, avec une prise en charge globale, pourra traiter le ventre et également l’ensemble du corps. Cette thérapie manuelle va chercher à diminuer les conséquences apportées par le syndrome du côlon irritable sur le corps. Elle aide également à diminuer les symptômes notamment en ce qui concerne leurs fréquences et leurs intensités.

L’acupuncture

Le corps est le lieu de différentes énergies. La stimulation par une aiguille, de zones spécifiques, permet d’améliorer le flux de l’énergie au sein du corps humain. L’acupuncture a donc pour objectif d’harmoniser ces énergies. Le stress venant perturber leur circulation, une séance d’acupuncture permet de restaurer un meilleur flux énergétique.

Les probiotiques 

Au sein de notre ventre, de nombreuses bactéries sont présentes pour permettre un bon fonctionnement du système digestif et pour combattre les agents pathogènes. Ces bactéries sont appelées probiotiques et forment ce qu’on appelle le microbiote ou flore intestinale. Un déséquilibre de ce microbiote cause une digestion difficile et des symptômes comme dans le syndrome du côlon irritable. Des probiotiques peuvent être alors conseillés. Ils diminuent la fatigue et les ballonnements, et améliorent également le transit et le système immunitaire.

Les probiotiques sont retrouvés dans certains aliments comme dans les produits laitiers, des fromages (bleu, roquefort, camembert…), le poisson fermenté, les olives… Ils peuvent être pris en complément d’une alimentation équilibrée. Il existe différentes souches plus ou moins efficaces selon les symptômes. L’avis d’un professionnel de santé est donc vivement conseillé pour orienter vers le probiotique adapté à vos douleurs.

Consulter un ostéopathe

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec 112046 patients et 904 ostéopathes.
Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes,
et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !

Temoignages

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec notre communauté de plus de 112046 patients.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes, et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !


Actu - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie
Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×